m

Documents  BUTLER Judith | enregistrements trouvés : 10

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 241 p.
Cote : 536 BUT

Analyse des récents débats sur la pornographie, sur la violence verbale dirigée contre les minorités et sur l'interdiction faite aux homosexuels membres de l'armée américaine de se déclarer comme tels. L'auteure tente d'établir l'ambivalence des discours homophobes, sexistes ou racistes : destructeurs, ils peuvent également être retournés afin d'ouvrir un espace de reconnaissance.

RACISME ; LANGAGE ; HOMOPHOBIE ; VIOLENCE ; ETATS-UNIS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 151 p.
Cote : 204 BUT

Mauvais genre
- Actualités mauvais genre— Par Frédéric Joignot
- Le normal est normé— Par Eric Fassin
- L'Etat remplace le père absent — Par Judith Butler
- Neuro sexisme— Par Catherine VIdal
- Hermaphrodite au bistouri— Par Vincent Guillon
- Genderqueer— Par Swedish Sins
- Porno, art majeur— Par Jonathan Littell
- Pornographie féministe - fin d'un oxymore — Par Wendy Delorme
- Punir les hommes — Par Rüwen Ogien
- Dans la chambre noire— Par Peggy Sastre
- Le genre escamote le sexe— Par Geneviève Fraisse
- Généalogie amorale— Par Thomas Hairmont
- Et Dieu créa le mal à son image— Par Patrick Piet
- Le syndrome de fall— Par Guillaume Lescasble
Mauvais genre
- Actualités mauvais genre— Par Frédéric Joignot
- Le normal est normé— Par Eric Fassin
- L'Etat remplace le père absent — Par Judith Butler
- Neuro sexisme— Par Catherine VIdal
- Hermaphrodite au bistouri— Par Vincent Guillon
- Genderqueer— Par Swedish Sins
- Porno, art majeur— Par Jonathan Littell
- Pornographie féministe - fin d'un oxymore — Par Wendy Delorme
- Punir les hommes — Par Rüwen Ogien
- Dans la chambre noire— ...

SEXUALITE ; PORNOGRAPHIE ; GENRE ; QUEER ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; FEMINISME ; POLEMIQUE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; SEXISME ; INTERSEXUATION ; MEDIA ; ENSEIGNEMENT ; HETERONORMATIVITE ; HETEROSEXUALITE ; ORIENTATION SEXUELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 158 p.
Cote : 205 CHE

La « face cachée du genre » renvoie à la façon dont le langage continue à être dans les études de genre un objet presque invisible. Alors que les travaux des historien-ne-s, des littéraires, des philosophes, des sociologues, des anthropologues et des politistes sont largement intégrés dans le domaine des études de genre, on constate la quasi-absence des recherches linguistiques dans ce champ qui connaît depuis quelques années un véritable essor au sein des sciences sociales.

Ce livre se propose de combler ce vide en renouvelant les débats autour du langage en tant qu'outil de construction du genre, de reproduction des inégalités de sexes et de lutte contre la domination masculine.
La « face cachée du genre » renvoie à la façon dont le langage continue à être dans les études de genre un objet presque invisible. Alors que les travaux des historien-ne-s, des littéraires, des philosophes, des sociologues, des anthropologues et des politistes sont largement intégrés dans le domaine des études de genre, on constate la quasi-absence des recherches linguistiques dans ce champ qui connaît depuis quelques années un véritable essor ...

GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; LANGUE ; LANGAGE ; SCIENCE HUMAINE ; POLITIQUE ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 500 BUT

Difficile, quand on est de gauche, de penser la protection de la "vie" comme un objectif politique légitime. Nous avons été habitués à appeler "pro-choix" les mouvements de défense du droit à l’avortement, et "pro-vie" ceux qui s’y opposent. Y a-t-il cependant un moyen pour la gauche de se réapproprier la pensée de la "vie" en un sens non réactionnaire ?

Avec cette question directrice en tête, Judith Butler analyse une série d’événements politiques récents, depuis le scandale des photographies des tortures d’Abou Graïb jusqu’aux attentats-suicide, en passant par les poèmes manuscrits des prisonniers de Guantanamo, censées par le ministère américain de la Défense.

Croisant perspectives psychanalytique et philosophique, elle interroge les grilles de lecture que nous imposent les médias dans leur couverture des guerres contemporaines. Elle analyse comment les sentiments que nous éprouvons, nos réactions morales face à la violence - horreur, indignation ou indifférence - sont modelés par ces cadres de perception imposés. A quelles conditions certaines vies, certains sujets peuvent-ils ou ne peuvent-ils pas être reconnus comme vivants ? De quelles vies pouvons-nous faire le deuil ?

La philosophe en appelle sur cette base à une réorientation de la pensée politique - l’enjeu le plus urgent étant de mettre au coeur du projet politique la reconnaissance de la précarité radicale des vies humaines, une reconnaissance qui va de pair avec la nécessité de leur protection contre la violence de pouvoirs arbitraires.
Difficile, quand on est de gauche, de penser la protection de la "vie" comme un objectif politique légitime. Nous avons été habitués à appeler "pro-choix" les mouvements de défense du droit à l’avortement, et "pro-vie" ceux qui s’y opposent. Y a-t-il cependant un moyen pour la gauche de se réapproprier la pensée de la "vie" en un sens non réactionnaire ?

Avec cette question directrice en tête, Judith Butler analyse une série d’événements ...

FEMME ; GUERRE ; VIOLENCE ; FEMME VIOLENTE ; GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; MORT ; MONDE ; DEUIL ; SOCIETE ; SANTE ; ASPECT PHILOSOPHIQUE ; PRECARITE ; PSYCHANALYSE ; POLITIQUE ; ASPECT INTERNATIONAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 249 p.
Cote : 205 BUT

Judith Butler opère dans Ces corps qui comptent une reformulation de ses vues sur le genre en répondant aux interprètes de son précédent livre, qui y voyaient l'expression d'un volontarisme (on pourrait « performer » son genre comme on joue un rôle au théâtre, on pourrait en changer comme de chemise) et d'un idéalisme (le genre ne serait qu'une pure construction culturelle ou discursive, il n'y aurait pas de réalité ou de substrat corporel derrière le genre). Selon l'auteure, la prise en compte de la matérialité des corps n'implique pas la saisie effective d'une réalité pure, naturelle, derrière le genre : le sexe est un présupposé nécessaire du genre, mais nous n'avons et n'aurons jamais accès au réel du sexe que médiatement, à travers nos schèmes culturels. Autrement dit, le sexe, comme le genre, constitue une catégorie normative, une norme culturelle, donc historique, régissant la matérialisation du corps. Il importe dans cette perspective de souligner que le concept de matière a une histoire, et qu'en cette histoire sont sédimentés des discours sur la différence sexuelle. Or, si certains corps (par exemple les corps blancs, mâles et hétérosexuels) sont valorisés par cette norme, d'autres (par exemple les corps lesbiens ou noirs) sont produits comme abjects, rejetés dans un dehors invivable parce qu'ils ne se conforment pas aux normes. À travers une reprise critique du concept foucaldien de « contrainte productive », Judith Butler va, loin de tout volontarisme, s'efforcer de ressaisir la façon dont les corps, informés par des normes culturelles, peuvent défaire ces normes et devenir le lieu d'une puissance d'agir transformatrice. Cette réflexion sur la matérialité des corps et les limites discursives du sexe est donc indissociablement épistémologique et politique. Extrait : « Il est bien sûr nécessaire d'énoncer aussi clairement que possible que le théoricien n'est absolument pas obligé de choisir entre, d'une part, la présupposition de la matérialité et, d'autre part, sa négation. [...] Problématiser la matière des corps peut sans doute entraîner la perte de certaines de nos certitudes épistémologiques, mais ne peut aucunement être assimilé à une forme de nihilisme politique. [...] Cette déstabilisation de la « matière » peut être envisagée comme l'ouverture à de nouvelles possibilités, à de nouvelles manières pour les corps de compter [to matter]. »
Judith Butler opère dans Ces corps qui comptent une reformulation de ses vues sur le genre en répondant aux interprètes de son précédent livre, qui y voyaient l'expression d'un volontarisme (on pourrait « performer » son genre comme on joue un rôle au théâtre, on pourrait en changer comme de chemise) et d'un idéalisme (le genre ne serait qu'une pure construction culturelle ou discursive, il n'y aurait pas de réalité ou de substrat corporel ...

GENRE ; CORPS ; ORIENTATION SEXUELLE ; IDENTITÉ SEXUELLE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; HOMOSEXUALITE FEMININE ; BISEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 22 - n° 1 - 168 p.
Cote : P 11

- Intellectuelle ou militante : le serpent de mer fait son numéro / Edito
Cynthia Kraus, Fabienne Malbois, Françoise Messant, Gaël Pannatier, Céline Perrin
- Jalons pour une histoire des études féministes en France (1970-2002) / Grand Angle
Christine Bard
- La recherche féministe pour l’action sociale / Danièle Magloire
- Scientificité et politique aujourd’hui : un regard féministe / María Puig de la Bellacasa
- Ruptures. Résistance. Utopie. / Françoise Collin
Champ libre
- Violence, deuil, politique / Judith Butler
- Genre, modernisme et culture de masse dans la Nouvelle Vague / Geneviève Sellier
- Qui a peur des bisexuel·le·s ? Entretien avec Sandrine Pache, responsable d’Infobi / Céline Perrin et Pauline Grosset
- Parcours d’une féministe d’avant le MLF. Entretien avec Claire Rubattel / Fabienne Malbois et Françoise Messant
Comptes rendus
CLASCHES
- Contre le harcèlement et les violences sexuels dans l’Enseignement supérieur : quelles réponses politiques et institutionnelles ?
- Claire Michard : Le sexe en linguistique. Sémantique ou zoologie ? / Françoise Armengaud
Collectifs
- L’Association suisse Femmes Féminisme Recherche : une politique scientifique féministe en action. / Christine Michel
- Intellectuelle ou militante : le serpent de mer fait son numéro / Edito
Cynthia Kraus, Fabienne Malbois, Françoise Messant, Gaël Pannatier, Céline Perrin
- Jalons pour une histoire des études féministes en France (1970-2002) / Grand Angle
Christine Bard
- La recherche féministe pour l’action sociale / Danièle Magloire
- Scientificité et politique aujourd’hui : un regard féministe / María Puig de la Bellacasa
- Ruptures. Résistance. Utopie. / ...

FEMINISME ; SCIENCE HUMAINE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; SCIENCE ; FEMME ; GENRE ; MOUVEMENTS DE LIBERATION DES FEMMES ; LUTTE FEMINISTE ; MOUVEMENT DE FEMMES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 38 - 260 p.
Cote : P 252

Ce numéro est consacré aux gender, cultural et queer studies, à la façon dont elles bousculent et interrogent nos disciplines. D’une contribution à l’autre, d’un déplacement à l’autre, des voies, des modes de théorisation et d’action pour saper les mises en ordre du monde instituées se dessinent, démultipliant des formes de vie et dessinant des micropolitiques qui visent à transformer la représentation, les normes et le sens.

GENRE ; FEMME ; IDENTITÉ SEXUELLE ; HANDICAP MENTAL ; FEMINISME ; POLITIQUE DE LA SANTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 29 - 167 p.
Cote : P 252

- Introduction / Pascale Molinier et Marie Grenier-Pezé
- Les genres en athlétisme : hyperbole ou dépassement de la dualité sexuelle ? / Judith Butler
- Forclusion du féminin dans l'organisation du travail : un harcèlement de genre /
Marie Grenier-Pezé
- Différence par corps : les chirurgiennes / Joan Cassell
- L'espace homosexué du rugby : le masculin en questions / Anne Saouter
- Différence anatomique et reconnaissance du réel dans le travail / Christophe Dejours
- À propos des films de Catherine Breillat / Dominique Memmi et Pascale Molinier


- Introduction / Pascale Molinier et Marie Grenier-Pezé
- Les genres en athlétisme : hyperbole ou dépassement de la dualité sexuelle ? / Judith Butler
- Forclusion du féminin dans l'organisation du travail : un harcèlement de genre /
Marie Grenier-Pezé
- Différence par corps : les chirurgiennes / Joan Cassell
- L'espace homosexué du rugby : le masculin en questions / Anne Saouter
- Différence anatomique et reconnaissance du réel dans le travail ...

CORPS ; SPORT ; FEMME ; GENRE ; TRAVAIL ; CINEMA

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 311 p.
Cote : 205 BUT


" Faire " son genre implique parfois de défaire les normes dominantes de l'existence sociale. La politique de la subversion qu'esquisse Judith Butler ouvre moins la perspective d'une abolition du genre que celle d'un monde dans lequel le genre serait " défait ", dans lequel les normes du genre joueraient autrement, tout autrement. Que le genre puisse être défait présuppose en effet qu'il est un " faire " susceptible de transformations et non une structure figée et immuable. Ce livre, qui constitue un retour critique sur les analyses développées par l'auteure dans Trouble dans le genre, s'inscrit dans une démarche indissociablement théorique et pratique : il s'agit, en s'appuyant sur les théories féministe et queer, de faire la genèse de la production du genre et de travailler à défaire l'emprise des formes de normalisation qui rendent certaines vies invivables, ou difficilement vivables, en les excluant du domaine du possible et du pensable. La critique des normes qui gouvernent le genre, avec plus ou moins de succès, s'inscrit donc ici dans un effort pour dégager les conditions de la perpétuation ou de la production de formes de vie plus vivables, plus désirables et moins soumises à la violence. Judith Butler s'attache notamment dans les présents essais - ancrés dans l'actualité des politiques et des savoirs du genre, de la sexualité et de la parenté -, à mettre en évidence les contradictions auxquelles sont confrontés ceux et celles qui s'efforcent de penser et transformer le genre. Défaire le genre manifeste en particulier un vif souci de la façon dont les luttes pour la reconnaissance et l'égalité sont susceptibles, pour ainsi dire malgré elles, de contribuer à l'invisibilisation et à l'exclusion de certain-es. Sans prétendre toujours dépasser ces contradictions, ce livre semble en définitive suggérer la possibilité de leur traitement politique : " La tâche de tous ces mouvements me paraît être de distinguer entre les normes et les conventions qui permettent aux gens de respirer, désirer, aimer et vivre, et les normes et les conventions qui restreignent ou minent les conditions de la vie elle-même. La critique des normes de genre doit se situer dans le contexte des vies telles qu'elles sont vécues et doit être guidée par la question de savoir ce qui permet de maximiser les chances d'une vie vivable et de minimiser la possibilité d'une vie insupportable ou même d'une mort sociale ou littérale. " pixel

" Faire " son genre implique parfois de défaire les normes dominantes de l'existence sociale. La politique de la subversion qu'esquisse Judith Butler ouvre moins la perspective d'une abolition du genre que celle d'un monde dans lequel le genre serait " défait ", dans lequel les normes du genre joueraient autrement, tout autrement. Que le genre puisse être défait présuppose en effet qu'il est un " faire " susceptible de transformations et non ...

GENRE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; IDENTITÉ SEXUELLE ; ORIENTATION SEXUELLE ; TRANSGENRE ; HOMOPARENTALITÉ ; VIOLENCE SEXUELLE ; INCESTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 283
Cote : 205 BUT

Dans cet ouvrage majeur publié en 1990 aux Etats Unis, la philosophe Judith Butler invite à penser le trouble qui perturbe le genre pour définir une politique féministe sans le fondement d'une identité stable. Ce livre désormais classique pour les recherches sur le genre, aussi bien que les études gaies et lesbiennes, est au principe de la théorie et de la politique "queer" : non pas solidifier la communauté d'une contre culture, mais bousculer l'hétérosexualité obligatoire en la dénaturalisant. Il ne s'agit pas d'inversion, mais de subversion. L'auteure localise les failles qui manifestent à la marge le dérèglement plus général de ce régime de pouvoir. En même temps, elle soumet à la question les injonctions normatives qui constituent les sujets sexuels. Jamais nous ne parvenons à nous conformer tout à fait aux normes : entre genre et sexualité, il y a toujours du jeu. Le pouvoir ne se contente pas de réprimer ; il ouvre en retour, dans ce jeu performatif, la possibilité d'inventer de nouvelles formes du sujet. L'auteure relit Michel Foucault, Sigmund Freud, Jacques Lacan et Claude Lévi-Strauss, mais aussi Simone de Beauvoir, Luce Irigaray, Julia Kristeva et Monique Witting, afin de penser, avec et contre eux, sexe, genre et sexualité, nos désirs et nos plaisirs. Pour jeter le trouble dans la pensée, Judith Butler donne à voir le trouble qui est déjà dans nos vies.
Dans cet ouvrage majeur publié en 1990 aux Etats Unis, la philosophe Judith Butler invite à penser le trouble qui perturbe le genre pour définir une politique féministe sans le fondement d'une identité stable. Ce livre désormais classique pour les recherches sur le genre, aussi bien que les études gaies et lesbiennes, est au principe de la théorie et de la politique "queer" : non pas solidifier la communauté d'une contre culture, mais bousculer ...

GENRE ; SEXUALITE ; DESIR ; FEMINISME ; LUTTE FEMINISTE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

0
Z