m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  BRIL Jacques | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 233 p.
Cote : 703 BRI

L'homme industriel a cessé - ou quasiment - de revêtir le masque. Et pourtant la séduction demeure, qu'exercent sur lui ces faux visages de bois, de carton, de feutre, de métal, offerts à ses regards étonnés par les «Musées de l'Homme». C'est que les masques - ceux de nos joyeux carnavals autant que leurs cousins tragiques, édulcorés de nos jours en maquillages de théâtre - portent en eux une gravité essentielle : tout laïcisés soient-ils, ils ne cessent de référer au Père, à l'Ancêtre, au Pouvoir et, à travers les stylisations et les outrances plastiques, de réactiver en chacun la connivence ambiguë qu'entretient avec lui le regard dissimulé. C'est à toute une archéologie - et à une psychanalyse - du regard et de la filiation que nous renvoie le masque disparu. Disparu ? Suppléé plutôt : d'une part, au moyen des innombrables agents de dissimulation que nous fournit la société contemporaine, d'autre part, au moyen des succédanés modernes de l'image paternelle ou du héros culturel - acteur, sportif ou président - qui ne sont pas sans rapport avec le succès du cinéma ou de la télévision.
L'homme industriel a cessé - ou quasiment - de revêtir le masque. Et pourtant la séduction demeure, qu'exercent sur lui ces faux visages de bois, de carton, de feutre, de métal, offerts à ses regards étonnés par les «Musées de l'Homme». C'est que les masques - ceux de nos joyeux carnavals autant que leurs cousins tragiques, édulcorés de nos jours en maquillages de théâtre - portent en eux une gravité essentielle : tout laïcisés soient-ils, ils ...

HOMME ; PATERNITE ; MYTHOLOGIE ; ANTHROPOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z