m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  CHABAUD-RYCHTER Danielle | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 320
Cote : 217 BAR

Cet ouvrage collectif voudrait mettre fin à l'idée qu'il existe un modèle général et générique de l'activité laborieuse (...) Dont le travail des femmes ne serait qu'une variante, bien spécifique, forcément marginale, un tantinet bizarre, mais oh combien précieuse.

LUTTE FEMINISTE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; FAMILLE ; PATERNITE ; GROSSESSE ; ITALIE ; ANNÉES 70 ; TRAVAIL DOMESTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 512 p.
Cote : 205 CHA

Les recherches sur le genre ont toujours été en dialogue constant avec les grands cadres théoriques, les courants de pensée et les "écoles" des sciences sociales. Partant de ces acquis, cet ouvrage se propose de relire l'ceuvre de philosophes (T. W. Adorno, J. Habermas, M. Foucault), d'anthropologues (M. Godelier, C. Lévi-Strauss), de sociologues (M. Weber, E. Goffman, H. Becker, H. Garfinkel) et d'historiens (C. Ginzburg, P. Ariès, E.P. Thompson) dans la perspective du genre. Quelle place les différences de sexe occupent-elles dans les travaux de Durkheim, Mauss, Marx ou Elias ? À partir de quels objets le genre apparaît-il dans le chemine-ment intellectuel d'auteurs aussi divers que P. Bourdieu, L. Boltanski, B. Latour ou A. Touraine ? Quels sont les impensés et les présupposés sexués des concepts et catégories d'analyse de ces auteurs ? Et, inversement, comment ces concepts peuvent-ils nous aider à penser les hiérarchies et les inégalités de sexe, la constitution des identités et les enjeux de la sexualité dans nos sociétés ? Les travaux des trente-quatre auteurs présentés ici font ainsi l'objet d'une relecture critique sous l'angle de la question du genre. Pour les contributeurs de cet ouvrage, c'est aussi une invitation à s'approprier leurs concepts, à les reformuler afin d'approfondir leur potentiel inexploré au service d'une compréhension du monde social aujourd'hui.
Les recherches sur le genre ont toujours été en dialogue constant avec les grands cadres théoriques, les courants de pensée et les "écoles" des sciences sociales. Partant de ces acquis, cet ouvrage se propose de relire l'ceuvre de philosophes (T. W. Adorno, J. Habermas, M. Foucault), d'anthropologues (M. Godelier, C. Lévi-Strauss), de sociologues (M. Weber, E. Goffman, H. Becker, H. Garfinkel) et d'historiens (C. Ginzburg, P. Ariès, E.P. ...

SCIENCE HUMAINE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; SOCIOLOGIE ; HISTOIRE ; XIXe SIECLE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; GENRE ; SOCIETE ; ANTHROPOLOGIE ; CORPS ; FAMILLE ; MARXISME ; PSYCHANALYSE ; ASPECT PHILOSOPHIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 38 - 260 p.
Cote : P 252

Ce numéro est consacré aux gender, cultural et queer studies, à la façon dont elles bousculent et interrogent nos disciplines. D’une contribution à l’autre, d’un déplacement à l’autre, des voies, des modes de théorisation et d’action pour saper les mises en ordre du monde instituées se dessinent, démultipliant des formes de vie et dessinant des micropolitiques qui visent à transformer la représentation, les normes et le sens.

GENRE ; FEMME ; IDENTITÉ SEXUELLE ; HANDICAP MENTAL ; FEMINISME ; POLITIQUE DE LA SANTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 145 p.
Cote : 210.11 CHA

Dénoncer l'invisibilité du travail domestique et son attribution exclusive aux femmes n'a plus à être fait. Mieux encore, le poids du travail domestique dans l'économie nationale a été reconnu et même mesuré, et on sait maintenant que les économies les plus développées s'appuient sur l'existence d'un secteur productif non marchand. Pourtant, dès qu'on va y voir de plus près, les paradoxes surgissent. L'activité domestique est bien un travail et cependant celui-ci ne peut être défini au moyen des catégories de l'analyse économique. Les femmes s'occupent des enfants, de la maison, de la cuisine depuis des siècles, et pourtant il y a une histoire des formes familiales et de la division du travail entre les sexes. Le travail domestique s'exerce dans des rapports interindividuels au sein de la famille, pourtant c'est l'ensemble des femmes qui l'assure. Qu'hommes et femmes partagent les tâches domestiques et un grand pas sera fait vers l'égalité des sexes, pense-t-on, mais le travail domestique se laisse-t-il découper en tâches, et est-ce bien du travail domestique que font les hommes lorsqu'ils y participent? Par une analyse systématique des pratiques des femmes et des hommes au sein de familles socialement différenciées, les auteurs dénouent ces apparentes contradictions et font apparaître la spécificité socio-économique de l'activité domestique forme de travail radicalement différente du travail salarié, mais néanmoins intrinsèquement liée à l'existence de celui-ci.
Dénoncer l'invisibilité du travail domestique et son attribution exclusive aux femmes n'a plus à être fait. Mieux encore, le poids du travail domestique dans l'économie nationale a été reconnu et même mesuré, et on sait maintenant que les économies les plus développées s'appuient sur l'existence d'un secteur productif non marchand. Pourtant, dès qu'on va y voir de plus près, les paradoxes surgissent. L'activité domestique est bien un travail et ...

CONDITION FEMININE ; FRANCE ; FEMINISME ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Z