m

Documents  CHAUVIERE Michel | enregistrements trouvés : 11

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 157 - p. 70-79
Cote : P 87

En France, on dit souvent que la famille est une affaire d’État. Il ne faudrait pas, pour autant, mésestimer le rôle du mouvement familial dans les très nombreux domaines qui concernent de près ou de loin les familles. En effet, la mobilisation pour les familles est aussi une mobilisation des familles elles-mêmes, entre services et lobbying. Légalement représentées dans de nombreux institutions et organismes, les familles organisées sont ainsi devenues un partenaire incontournable de l’action publique.
En France, on dit souvent que la famille est une affaire d’État. Il ne faudrait pas, pour autant, mésestimer le rôle du mouvement familial dans les très nombreux domaines qui concernent de près ou de loin les familles. En effet, la mobilisation pour les familles est aussi une mobilisation des familles elles-mêmes, entre services et lobbying. Légalement représentées dans de nombreux institutions et organismes, les familles organisées sont ainsi ...

POLITIQUE ; MOUVEMENT ANTICHOIX ; POLITIQUE FAMILIALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 135 - 141 p.
Cote : P 87

Qu’est-ce qu’enseigner le social ? Quel social enseigne-t-on ? Et que signifie l’acte de se former ? C’est autour de cette triple perspective qu’Informations sociales a sollicité différents auteurs pour ce numéro. Ils sont tous impliqués, à des titres et à des niveaux divers, dans la formation des professionnels du social ou dans sa préparation. De telles questions résonnent fortement dans le contexte de mutation rapide que nous connaissons, vu notamment le transfert du financement des écoles aux régions, la diversification des voies d’accès à la formation et la mise en œuvre inédite de la validation des acquis de l’expérience, sans oublier la problématique européenne et le grand marché des services qui se profile. Plus que jamais, la formation sociale demeure une garantie de qualification, et la qualification un gage de qualité au service des usagers. Mais comment sauvegarder cet acquis et l’adapter aux nouveaux enjeux socio-économiques ? Et que devient alors le social ?
Qu’est-ce qu’enseigner le social ? Quel social enseigne-t-on ? Et que signifie l’acte de se former ? C’est autour de cette triple perspective qu’Informations sociales a sollicité différents auteurs pour ce numéro. Ils sont tous impliqués, à des titres et à des niveaux divers, dans la formation des professionnels du social ou dans sa préparation. De telles questions résonnent fortement dans le contexte de mutation rapide que nous connaissons, vu ...

FORMATION ; ACTION SOCIALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 120 - 154 p.
Cote : P 87

- les enjeux actuels de l'accès aux droits
- de l'affirmation à l'accès aux droits sociaux
- le droit au logement et le droit à un logement décent
- un accès aux soins difficile
- les dispositifs de l'accès à l'emploi...

ACCES ; DROIT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 139 - p. 10-21
Cote : P 87

Monique Sassier : La question familiale, un périmètre incertain
Rémi Lenoir : Politiques familiales et modes de gestion des populations
Michel Chauvière : La recherche socio-historique sur le champ familial
Sylvain Lemoine : Quels partenariats pour les caisses d’allocations familiales demain ?
Michèle Creoff : Les conseils généraux comme partenaires – Dans le champ de l’enfance
Véronique Davienne : ATD Quart Monde, au plus près des familles
Julien Damon : Le périmètre à géométrie variable de la politique familliale
Jean-Sébastien Eideliman : Les anthropologues et l’idéologie du sang
Hubert Bosse-Platière : L’esprit de famille – Après les réformes du droit des successions et des libéralités
Benoit Bastard : Les REAAP, l’accompagnement des parents au plan local
Fabienne Barthélémy : Médiateurs sociaux, femmes-relais : de nouveaux agents de la relation d’aide
Jérôme Minonzio : Une démarche de gestion publique – A propos de l’évaluation des politiques familiales
Marie-Thérèse Letablier : Comment l’Europe agit-elle sur la question des acteurs ?
Le titre de ce dossier d’Informations sociales induit un double questionnement : qui sont les acteurs des politiques familiales dans un contexte en pleine évolution ? Quel est le périmètre des politiques familiales au regard du glissement du familial au social ? C’est sous cet angle original des mouvements à l’œuvre tant du point de vue des hommes que des institutions et des domaines d’action que nous nous sommes placés. Ainsi, nous avons invité des acteurs « classiques » des politiques familiales, mais également
l’anthropologie, la sociologie et le droit à s’interroger sur les frontières mouvantes de la famille et des institutions qui l’encadrent. Les intervenants se montrent globalement pragmatiques plutôt que normatifs ; ils tentent de se situer au plus près des évolutions des familles.

Monique Sassier : La question familiale, un périmètre incertain
Rémi Lenoir : Politiques familiales et modes de gestion des populations
Michel Chauvière : La recherche socio-historique sur le champ familial
Sylvain Lemoine : Quels partenariats pour les caisses d’allocations familiales demain ?
Michèle Creoff : Les conseils généraux comme partenaires – Dans le champ de l’enfance
Véronique Davienne : ATD Quart Monde, au plus près des fami...

FAMILLE ; POLITIQUE FAMILIALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 196 p.
Cote : 322 CHA

Ouvrage issu d'une recherche sur l'Action éducative en milieu ouvert, plus connue parmi les travailleurs sociaux sous le sigle d'AEMO : textes, histoire, fonctionnement de la justice à l'égard des familles. ses rouages, ses effets, vus par un assistant social bénéficiant d'une longue expérience dans ce domaine.

FAMILLE ; JUSTICE ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; PROTECTION DE L'ENFANCE ; LEGISLATION ; DROIT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 179 p.
Cote : 203 HAU

En dépit d’indiscutables progrès de la condition des femmes, elles rencontrent des empêchements et des freins à la mise en pratique des droits acquis. Pourquoi ? Ce livre en fait le constat et ambitionne d’apporter des éléments de réponses. Dans le domaine des mœurs, la société française résiste à la remise en cause des rapports sociaux normatifs et « naturalisés ». De ce fait, les principes de liberté et d’égalité énoncés dans la Constitution et les lois de la République ne sont pas respectés. Le tableau en ce qui concerne la place et les droits des femmes est évidemment contrasté. Si les femmes sont désormais massivement présentes dans le salariat, condition essentielle de leur indépendance, elles sont cependant toujours massivement en bas de l’échelle et assujetties. Au travail comme à la maison, dans leur immense majorité, les femmes restent confrontées à des idées et des pratiques enracinées dans les spécificités françaises du sexisme : l’obsession nataliste et l’idéologie de la famille. Si le contrôle direct des corps par l’Etat a cédé progressivement sous la pression des luttes des femmes, il a trouvé refuge dans la mise en place de prestations sociales incitant à la procréation et au retour au foyer. Quant à la publicité, elle assigne aux femmes à la fois le rôle de séductrices et celui de reproductrices. Pourtant, la précarité de l’emploi, le temps partiel imposé, les discriminations sexistes, ne les font pas renoncer à se maintenir sur le marché du travail. Contradictoire, la condition actuelle des femmes ? C’est en tout cas la résultante d’une volonté d’aller de l’avant, continuellement refoulée par les conformismes. Il s’agit donc de poursuivre la conquête, aujourd’hui inachevée, du droit des femmes à disposer de leur vie. Ce livre en dresse l’inventaire.
En dépit d’indiscutables progrès de la condition des femmes, elles rencontrent des empêchements et des freins à la mise en pratique des droits acquis. Pourquoi ? Ce livre en fait le constat et ambitionne d’apporter des éléments de réponses. Dans le domaine des mœurs, la société française résiste à la remise en cause des rapports sociaux normatifs et « naturalisés ». De ce fait, les principes de liberté et d’égalité énoncés dans la Constitution ...

CONTRACEPTION ; AVORTEMENT ; GENRE ; CONDITION FEMININE ; LUTTE FEMINISTE ; FEMME ; POLITIQUE FAMILIALE ; DROITS DES FEMMES ; CORPS ; POUVOIR MEDICAL ; GYNECOLOGIE ; ADOLESCENCE ; DROIT ; STRUCTURE DE SOINS ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FRANCE ; EGALITE FEMME HOMME ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; TRAVAIL ; SEXISME ; FEMME AU FOYER ; MATERNITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 640 p.
Cote : 320 CHA

Les mouvements familiaux occupent une place singulière et exceptionnelle sur l'échiquier institutionnel français. Quantitativement d'abord. On dénombre une soixantaine de grandes organisations nationales reconnues, sans compter celles qui œuvrent pour la famille sans l'afficher. Qualitativement ensuite. En France, depuis plus de soixante ans, le statut d'association familiale est défini et protégé par la loi. Sociologiquement, le mouvement familial se situe au carrefour de plusieurs processus et enjeux sociaux fondamentaux. D'où l'importance de bien comprendre les rapports du champ familial avec la société civile et, dans l'action publique, ce que l'on peut qualifier d'économie politique de la question familiale.
Les mouvements familiaux occupent une place singulière et exceptionnelle sur l'échiquier institutionnel français. Quantitativement d'abord. On dénombre une soixantaine de grandes organisations nationales reconnues, sans compter celles qui œuvrent pour la famille sans l'afficher. Qualitativement ensuite. En France, depuis plus de soixante ans, le statut d'association familiale est défini et protégé par la loi. Sociologiquement, le mouvement ...

FAMILLE ; HISTOIRE ; POLITIQUE FAMILIALE ; ALLOCATION FAMILIALE ; XIXe SIECLE ; AIDE SOCIALE ; FAMILLE NOMBREUSE ; ASSOCIATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 139 - p. 22-29
Cote : P 87

Qui sont les acteurs des politiques familiales dans un contexte en pleine évolution ? Quel est le périmètre des politiques familiales au regard du glissement du familial au social ? C’est sous cet angle original des mouvements à l’œuvre tant du point de vue des hommes que des institutions et des domaines d’action que nous nous sommes placés.

Au début du XXe siècle, se constitue un espace public de la famille, les premières mesures d'aide aux familles nombreuses et à la création d'institutions spécifiques. que soutient en arrière plan la dimension démographique.
Qui sont les acteurs des politiques familiales dans un contexte en pleine évolution ? Quel est le périmètre des politiques familiales au regard du glissement du familial au social ? C’est sous cet angle original des mouvements à l’œuvre tant du point de vue des hommes que des institutions et des domaines d’action que nous nous sommes placés.

Au début du XXe siècle, se constitue un espace public de la famille, les premières mesures d'aide aux ...

FAMILLE ; POLITIQUE FAMILIALE ; ACTION SOCIALE ; FRANCE ; HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 292 p.
Cote : 325 CHA

Comparée à celle nos voisins, la politique familiale française passe pour être des plus explicites. Depuis les années vingt, en s'adressant à toutes les familles, parfois sans conditions de ressources, elle se distingue en effet des politiques de protection sociale. Son âge d'or court de la fin des années trente aux années soixante-dix. Aujourd'hui, cette orientation est remise en cause; le consensus politique s'affaiblit, le débat progresse sur l'efficacité et le bienfondé de cette solidarité familiale trop horizontale.Pourquoi, dans notre pays, la politique familiale a-t-elle pris un tel cours ? Quelle place attribuer à notre passion nataliste ? D'où viennent les mouvements familiaux et nos institutions spécialisées? Quels rapports entre les allocations familiales et le salariat ? Sur les chemins de la solidarité, comment articuler l'aide familiale, les services, les équipements et toute l'horlogerie des prestations? Quelles contraintes pèsent sur l'expérience familiale des hommes, des femmes, des parents ? Pourquoi les nouvelles procréations font-elles peur ? Qu'est-ce qui fait famille aujourd'hui ? Qu'est-ce qui fera famille demain? Pour aborder ces questions, sous l'égide du Cedias, de l'Unaf et avec l'appui du Groupe d'analyse des politiques publiques, un séminaire d'experts s'est réuni au cours de l'automne 1998. Puis un colloque a rassemblé chercheurs et acteurs du champ familial, en avril 1999. Le présent ouvrage est issu de ces différentes contributions. Il en reprend le titre Les Implicites de la politique familiale, c'est-àdire les impenses, les voiles, les questions entrouvertes, les enjeux et arbitrages de l'action publique.
Comparée à celle nos voisins, la politique familiale française passe pour être des plus explicites. Depuis les années vingt, en s'adressant à toutes les familles, parfois sans conditions de ressources, elle se distingue en effet des politiques de protection sociale. Son âge d'or court de la fin des années trente aux années soixante-dix. Aujourd'hui, cette orientation est remise en cause; le consensus politique s'affaiblit, le débat progresse sur ...

POLITIQUE FAMILIALE ; HISTOIRE ; ASPECT JURIDIQUE ; ASPECT POLITIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 68 - 130 p.
Cote : P 218

Ce numéro de Recherches et Prévisions sort un peu des normes. Pour la première fois, la revue publiée par la Caisse nationale des allocations familiales, consacre une livraison complète à ses activités, son institution et ses politiques dans une démarche à la fois rétrospective et prospective? Deuxième particularité, cette livraison ouvre ses colonnes non à des universitaires, comme c'est habituellement le cas, mais principalement à des experts de la branche Famille de la Sécurité sociale. Tous les articles ont été l'objet, comme c'est la procédure pour la revue, de lectures critiques tant en interne à la CNAF que de la part de chercheurs.
Directeurs, conseillers techniques et chargés d'études ont puisé dans leurs travaux de reerche, leurs expériences et leurs connaissances pour proposer quelques points de vue argumentés sur des dimensions de l'activité et de l'environnement des caisses d'Allocations familiales (CAF)
L'exercice, par les informations et réflexions qu'il apporte, s'inscrit dans une démarche générale de prospective autour de la CNAF et des CAF. Il s'agit d'accompagner la convention d'objectifs et de gestion (COG) qui lie la branche Famille et l'Etat pour la période 2OO1-2004 de préparer la prochaine COG.
Ce numéro s'ouvre sur une contribution de Jacqueline Ancelin retraçant la constitution de l'action sociale des CAF en Métropole et dans les départements d'Outre-mer. Décentralisée et laissée à la libre appréciation d'entrepreneurs soucieux d'aider leurs salariés en charge de famille, cette action sociale est officialisée en 1945 et confiée aux CAF qui succèdent aux caisses de compensensation. Cet article replace l'action sociale familiale dans une perspective historique et éclaire le contenu et les ambitions de ses politiques.

n° 68-69 - La branche Famille de la Sécurité sociale. Rétrospectives et prospectives

Partie 1
Introduction
Julien Damon et Gilles Nezosi
L’action sociale familiale des CAF : de la libre initiative aux missions de service public
Jacqueline Ancelin
Les orientations générales d'action sociale 2001-2004
Tahar Belmounes
Les prestations légales de la branche Famille de la Sécurité sociale à l’orée du siècle
Philippe Steck
La compensation des charges de famille par l’impôt et les prestations familiales
Alain Robert
L’informatique et le système d’information des Allocations familiales
Gilles Kounowski
La qualité, un enjeu de gestion ? Quarante ans de débats au sein d'une instance
de concertation de la Sécurité sociale
Andréa Caizzi
Rétrospective et prospective de la branche Famille. Points de vue de membres
du comité éditorial de Recherches et Prévisions
Michel Chauvières; Michel Borgetto; Robert Lafore, Claude Martin, Nonna Mayer, Michel Messu,
Numa Murard, Agnès Pitrou; François de Singly; Jean-Marc Weller

Partie 2
ETUDE CAF – L’expérimentation de CAF pour une offre de service différencié
Anne-Marie Serres
ETUDE CAF - Les jeunes techniciens-conseils de la CAF de la Manche recrutés
par l’intermédiaire des contrats de qualification
Evelyne Renaudat
Les effectifs de la branche Famille de 1990 à 2000
Léa Crompagne
La population allocataire à bas revenus
François Bihler et Julien Damon
« Image » des CAF, « (in)satisfaction » et « attentes » des allocataires.
Données à partir des enquêtes CREDOC
Julien Damon
Les interventions des caisses d’Allocations familiales en direction des familles
ayant de jeunes enfants
Alain Jacquot, Thomas Le Jeannic, Yolanda Yakubovich et Clémentine Sloma
Le volet financier de la branche Famille
Philippe Frigeri;Claude Cerf
Recherches et politiques sociales et familiales à la CNAF
Julien Damon
Rétroprospective de la famille
Julien Damon
Actualité du droit social relatif aux prestations versées par les CAF (avril 2002)
Nadia Kesteman
Ce numéro de Recherches et Prévisions sort un peu des normes. Pour la première fois, la revue publiée par la Caisse nationale des allocations familiales, consacre une livraison complète à ses activités, son institution et ses politiques dans une démarche à la fois rétrospective et prospective? Deuxième particularité, cette livraison ouvre ses colonnes non à des universitaires, comme c'est habituellement le cas, mais principalement à des experts ...

POLITIQUE FAMILIALE ; SECURITE SOCIALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

0
Z