m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  DEMEULNAERE-DOUYERE Christiane | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 18 - 314 p.
Cote : P 244

En France, la mixité scolaire semble s'imposer comme une évidence. Dans les dernières décennies du XXe siècle, l'École a été un des vecteurs essentiels de la transformation sociale, le lieu à la fois de la réussite scolaire des filles, mais aussi le constat est plus neuf de l'échec relatif des garçons, notamment des milieux populaires. Depuis « l'affaire des foulards » en 1989, la mixité est l'objet de discussions et de remises en cause. Plusieurs études sociologiques récentes font état de mutations dans les rapports entre les sexes : la crise de la masculinité s'accompagne d'un clivage qui s'approfondit à l'âge de l'adolescence. La musique (le rap) et la danse (le hip hop) reflètent ces tensions nouvelles entre les garçons et les filles ; un nouveau code sexuel, marqué par le machisme, semble s'imposer ici ou là. Parallèlement, certaines familles remettent en cause la mixité des établissements scolaires et des loisirs périscolaires. Avec des titres choc, des magazines ou des ouvrages se font l'écho de ces interrogations et en dramatisent les enjeux. Tous ces éléments contribuent à imposer la nécessité d'une réflexion sur la mixité, sur son historicité et sur les effets de sa généralisation.

En France, la mixité scolaire semble s'imposer comme une évidence. Dans les dernières décennies du XXe siècle, l'École a été un des vecteurs essentiels de la transformation sociale, le lieu à la fois de la réussite scolaire des filles, mais aussi le constat est plus neuf de l'échec relatif des garçons, notamment des milieux populaires. Depuis « l'affaire des foulards » en 1989, la mixité est l'objet de discussions et de remises en cause. ...

EDUCATION ; FEMINISME ; MIXITE ; GENRE ; ENSEIGNEMENT ; ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ; HISTOIRE ; XIXe SIECLE ; GRECE ; SPORT ; CATÉGORIE SOCIO-PROFESSIONNELLE ; CONTRACEPTION ; SEXUALITE ; AVORTEMENT ; MLAC ; ANNÉES 70 ; XXe SIECLE ; LAÏCITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 478 p.
Cote : 131 DEM

Paul Robin mérite très certainement d'entrer au Panthéon des grands oubliés de l'Histoire. En effet, qui, aujourd'hui, même dans un public cultivé, se souvient encore de son nom ? Sa vie est un véritable roman d'aventures, plein de péripéties et de rebondissements et, s'il a surtout attaché son nom à la première tentative de mise en pratique de l'éducation intégrale, réalisée à l'Orphelinat Prévost de Cempuis (Oise), il ne s'est pas arrêté à ce seul aspect. Derrière le pédagogue révolutionnaire, il y a aussi l'internationaliste mêlé de près à tous les conflits de la Première Internationale et persécuté pour ses idées; il y a l'ami de Bakounine et le compagnon de route - et de cœur - du mouvement libertaire; il y a enfin le pionnier en France du néo malthusianisme et un de ses meilleurs propagandistes. L'internationalisme, I'éducation intégrale et le néo-malthusianisme, trois idées fortes qui ont gouverné son existence et qui se rejoignent dans une seule aspiration, la libération et le bonheur de l'humanité. Paul Robin a su aussi pressentir les grands courants qui agiteront, quelques décennies plus tard, la société française. Il s'est intéressé à l'organisation de la société, aux rapports entre travail manuel et intellectuel, au partage du travail, des richesses qu'il produit et du temps de loisirs qu'il autorise, au rôle du système éducatif au regard de l'inégalité sociale, aux relations éducation-enseignement et famille école, au statut social de la famille, du mariage et de l'union libre, à la liberté sexuelle, à la maternité choisie et à la maîtrise de la fécondité, à la contraception, à l'égalité sociale et à l'émancipation des femmes, en un mot, à la liberté individuelle.
(4e de couverture).
Paul Robin mérite très certainement d'entrer au Panthéon des grands oubliés de l'Histoire. En effet, qui, aujourd'hui, même dans un public cultivé, se souvient encore de son nom ? Sa vie est un véritable roman d'aventures, plein de péripéties et de rebondissements et, s'il a surtout attaché son nom à la première tentative de mise en pratique de l'éducation intégrale, réalisée à l'Orphelinat Prévost de Cempuis (Oise), il ne s'est pas arrêté à ...

HISTOIRE ; CONTRACEPTION ; XIXe SIECLE ; XXe SIECLE ; FRANCE

... Lire [+]

Z