m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  DIEDERICH Nicole | enregistrements trouvés : 5

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 214 p.
Cote : 802 NOY

Le 17 novembre 2000, la Cour de cassation rendait un arrêt qui allait déclencher un des plus importants mouvements de contestation dans le monde médical, et rapidement se faire connaître au cours des débats qui s'ensuivirent, comme l'arrêt Perruche, du nom de la famille impliquée dans le procès. Peu de décisions de justice, au sein d'une juridiction civile, provoquèrent pareille controverse et une aussi forte médiatisation, d'autres procès similaires n'ayant pas eu autant d'échos. Le 4 mars 2002, le législateur votait une loi dans l'urgence en pensant mettre un terme à la jurisprudence Perruche et à un mouvement social qui, une fois déclenché, risquait de menacer l'avenir de la médecine obstétrique et échographique. Mais cette loi a-t-elle réglé la question ? L'arrêt Perruche et l'augmentation des procès pour non-diagnostic d'anomalies fœtales ont-ils des répercussions sur les pratiques des médecins et, dans l'affirmative, quels changements cela occasionne-t-il ? Entre octobre 2002 et août 2004, les auteurs ont enquêté sur les conséquences - au niveau éthique mais aussi au niveau concret des pratiques professionnelle - des risques médico-légaux liés au dépistage prénatal, auprès de praticiens désireux d'y réfléchir, gynécologues obstétriciens, échographistes, équipes médicales, infirmières, sages-femmes, psychologues, généticiens, pédiatres... C'est cette enquête et la recherche qu'elle a induite qui sont présentées ici pour la première fois en France.
Le 17 novembre 2000, la Cour de cassation rendait un arrêt qui allait déclencher un des plus importants mouvements de contestation dans le monde médical, et rapidement se faire connaître au cours des débats qui s'ensuivirent, comme l'arrêt Perruche, du nom de la famille impliquée dans le procès. Peu de décisions de justice, au sein d'une juridiction civile, provoquèrent pareille controverse et une aussi forte médiatisation, d'autres procès ...

FOETUS ; BIOETHIQUE ; DIAGNOSTIC PRENATAL ; JUSTICE ; PERSONNE HANDICAPÉE ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; ECHOGRAPHIE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; GYNECOLOGIE ; ASPECT PHILOSOPHIQUE ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 227 - p. 31-39
Cote : P 238

Le secret professionnel est la «pierre angulaire de la morale médicale» (Article 4, Code de déontologie médicale).
Comment les travailleurs sociaux, s'occupant de personnes mentalement vulnérables parviennent-ils à concilier des impératifs a priori antagonistes : prévention des risques et respect des personnes? Comment le secret médical fonctionne-t-il dans les institutions spécialisées, dans la mesure où celui-ci est strictement réservé aux médecins et aux équipes soignantes? Dans un contexte où l'on sait, aujourd'hui, que ces institutions n'ont pas été épargnées par des maladies sexuellement transmissibles à haut risque létal, dont le sida, ces questions hantent les esprits sans qu'il soit toujours possible, pour les éducateurs, d'en parler ouvertement. Ces derniers sont confrontés à des situations inédites particulièrement préoccupantes, en étant peu ou pas du tout formés sur ces sujets et avec des repères quasi inexistants.
Le secret professionnel est la «pierre angulaire de la morale médicale» (Article 4, Code de déontologie médicale).
Comment les travailleurs sociaux, s'occupant de personnes mentalement vulnérables parviennent-ils à concilier des impératifs a priori antagonistes : prévention des risques et respect des personnes? Comment le secret médical fonctionne-t-il dans les institutions spécialisées, dans la mesure où celui-ci est strictement réservé aux ...

SECRET MÉDICAL ; PERSONNE HANDICAPÉE ; SEXUALITE ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : 107 DIE

Comment le secteur du handicap mental en France - qui se caractérise par une extraordinaire hétérogénéité, tant par la population concernée que dans la diversité des structures a-t-il réagi devant l'émergence de l'épidémie du VIH sida ? A-t-il pu se croire épargné en raison de la vigilance de l'encadrement ou de l'étanchéité des institutions par rapport au monde extérieur ? Dans quelle mesure le déni de la sexualité des personnes accueillies dans ces structures et la négation de l'existence de pratiques sexuelles potentiellement à risque de transmission du virus ont-ils constitué un frein pour une éducation à une vie sexuelle responsable? Dans les situations concrètes, la déficience intellectuelle s'est-elle avérée compatible avec l'autonomie nécessaire à la prévention du sida ? Les établissements qui se sont engagés dans des actions de prévention ont-ils réussi à alerter les usagers sur les risques, à contrer les fausses croyances, à modifier les comportements ? Enfin quels sont les principaux facteurs de vulnérabilité aux risques de contamination et aux abus sexuels? Ce sont ces questions que l'ouvrage actuel s'efforce d'explorer en présentant les résultats de plusieurs années de recherche au plus près des usagers et des professionnels des établissements spécialisés. Les constats, tantôt amers, tantôt porteurs d'espoir, ont de quoi surprendre.
Comment le secteur du handicap mental en France - qui se caractérise par une extraordinaire hétérogénéité, tant par la population concernée que dans la diversité des structures a-t-il réagi devant l'émergence de l'épidémie du VIH sida ? A-t-il pu se croire épargné en raison de la vigilance de l'encadrement ou de l'étanchéité des institutions par rapport au monde extérieur ? Dans quelle mesure le déni de la sexualité des personnes accueillies ...

PERSONNE HANDICAPÉE ; HANDICAP MENTAL ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; SEXUALITE ; PREVENTION ; PRESERVATIF MASCULIN ; EDUCATION SPECIALISEE ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 192 pages
Cote : 146 MOY

A l'origine de ce texte, des propos d'hommes et de femmes touchés par des déficiences physiques ou mentales: " Mais alors, il ne va plus y avoir de handicapés sur terre, ils n'auront plus le droit de vivre ! " avaient dit Paul et Noémi à la suite d'une émission de télévision consacrée à l'interruption médicale de grossesse.
Ces techniques sont-elles ressenties par les personnes handicapées comme une invalidation de leur vie ou au contraire, devant les difficultés occasionnées par une déficience, perçues comme un progrès ? Telle est la question qui a engagé les auteurs dans une étude de plus de trois années pendant lesquelles ont été recueillies les analyses de tous ceux et celles qui, tou chés par un handicap moteur souhaitaient s'exprimer sur ces questions éthiques. Bien que prioritairement concernés, c'est la première fois qu'ils se trouvent consultés sur un tel sujet. Cinquante personnes ont ici livré leurs témoignages auxquels se sont ajoutés ceux de parents ou de proches. Elles nous apportent des réflexions étonnantes, à la fois pertinentes et émou vantes, qui bouleversent les idées reçues et poussent le lecteur dans ses retranchements. Qui peut decider que telle vie n'a pas de raison d'être ? Quel regard la société porte-t-elle sur les personnes handicapées ? Mettre en œuvre les connaissances scientifiques pour tenter par les thérapies géniques, d'éliminer les anomalies génétiques, dispense-t-il la société de se préoc cuper de la qualité de la vie des personnes handicapées et de leur accompagnement au quoti dien ?
A l'origine de ce texte, des propos d'hommes et de femmes touchés par des déficiences physiques ou mentales: " Mais alors, il ne va plus y avoir de handicapés sur terre, ils n'auront plus le droit de vivre ! " avaient dit Paul et Noémi à la suite d'une émission de télévision consacrée à l'interruption médicale de grossesse.
Ces techniques sont-elles ressenties par les personnes handicapées comme une invalidation de leur vie ou au contraire, ...

DIAGNOSTIC PRENATAL ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; BIOETHIQUE ; FRANCE ; PERSONNE HANDICAPÉE ; ACCOMPAGNEMENT ; HANDICAP MOTEUR ; HANDICAP MENTAL ; DIAGNOSTIC PRE IMPLANTATOIRE ; ETUDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 262 p.
Cote : 107 DIE

Lancé par le comité d'éthique de l'UNAPEI et des médecins, le débat sur la stérilisation des femmes handicapées mentales apparaît sur la scène publique à la suite des avis (avril 1996) du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé. Relancé dans les médias en été 1997 par le scandale des stérilisations en Suède et la révélation en France de cas de stérilisations effectuées à l'insu des jeunes femmes, il pose des questions de société poussée aux limites de l'humanité. Alors que la diversité et l'efficacité des méthodes contraceptives sont connues et que l'épidémie de sida sévit depuis quinze ans, la sexualité des personnes handicapées mentales et leur éventuel désir de procréation restent des sujets tabous en France tout comme sont ignorés les risques évidents d'abus sexuels et de maladies sexuellement transmissibles, pourtant décrits dans les travaux étrangers pour cette population. Face aux arguments de familles et de médecins qui justifient la stérilisation comme méthode contraceptive radicale, cet ouvrage aborde la question de la sexualité des personnes porteuses d'un handicap mental. Il propose des données, des analyses et des réflexions sur la réalité du phénomène de la stérilisation et sur la portée humaine, individuelle, sociale, juridique et éthique d'un tel acte.
Lancé par le comité d'éthique de l'UNAPEI et des médecins, le débat sur la stérilisation des femmes handicapées mentales apparaît sur la scène publique à la suite des avis (avril 1996) du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé. Relancé dans les médias en été 1997 par le scandale des stérilisations en Suède et la révélation en France de cas de stérilisations effectuées à l'insu des jeunes femmes, il pose ...

HANDICAP MENTAL ; STERILISATION ; FRANCE ; PERSONNE HANDICAPÉE ; SEXUALITE

... Lire [+]

Z