m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  DOMMERGUES M. | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 435 p.
Cote : 240 BRU

La Société médecine et psychanalyse (SMP) tiendra son onzième colloque à Paris, Maison de la mutualité, 15,16 et 17 janvier 2010. Le statut de la femme dans la société contemporaine connaît d’incessantes transformations qui à la fois suivent et orientent l’évolution de ses désirs. Grâce à la contraception et à l’avortement, les contraintes du corps et de la condition féminine se sont allégées. Mais qu’en est-il de la condition de malade ? À trop mettre l’accent sur les représentations sociales et sur le corps, ne risque-t-on pas de privilégier l’anatomie sur la psyché ?

Militantes, les femmes ? Certes, à en juger par l’ancienneté de leurs combats individuels et collectifs. Mais pourquoi faut-il qu’elles luttent et que, dans cette lutte, la référence à l’homme soit de quelque façon mentionnée ? Se faire entendre, écouter, identifier dans sa spécificité : l’histoire des femmes dans la culture, dans la psychanalyse et dans la médecine montre l’insistance de ce que, trop souvent,  on a appelé une revendication.
La Société médecine et psychanalyse (SMP) tiendra son onzième colloque à Paris, Maison de la mutualité, 15,16 et 17 janvier 2010. Le statut de la femme dans la société contemporaine connaît d’incessantes transformations qui à la fois suivent et orientent l’évolution de ses désirs. Grâce à la contraception et à l’avortement, les contraintes du corps et de la condition féminine se sont allégées. Mais qu’en est-il de la condition de malade ? À trop ...

FEMME ; MEDECINE ; SANTE DES FEMMES ; ASPECT MEDICAL ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - p. 153-159
Cote : P 2

Au premier trimestre, l'échographie de 12 semaines est capitale pour dépister les anomalies chromosomiques par la clarté nucale. pour connaître précocement des malformations graves, pour établir le type du placenta (monochorial ou bichorial). La chorionicité détermine les stratégies de dépistage et de diagnostic prénatals ainsi que de prise en charge obstétricale. Au deuxième trimestre, le dépistage chromosomique par les marqueurs sériques est moins efficace et le diagnostic échographique des malformations est plus difficile que dans les grossesses monofoetales. Quand une anomalie grave existe chez un seul foetus, il est possible d'interrompre sélectivement la grossesse. Cette intervention. très aléatoire quand le placenta est monochorial, est bien codifiée lorsque celui-ci est bichorial. Son risque est plus faible au premier trimestre, qui souligne l'intérêt d'un diagnostic prénatal précoce chez les jumeaux. Un placenta de type monochorial expose à des complications spécifiques, comme le syndrome transfuseur-transfusé. Celui-ci peut être traité par photo-coagulation au laser dans les formes graves et précoces, ou par amniodrainage dans les formes les plus modérées.
Au premier trimestre, l'échographie de 12 semaines est capitale pour dépister les anomalies chromosomiques par la clarté nucale. pour connaître précocement des malformations graves, pour établir le type du placenta (monochorial ou bichorial). La chorionicité détermine les stratégies de dépistage et de diagnostic prénatals ainsi que de prise en charge obstétricale. Au deuxième trimestre, le dépistage chromosomique par les marqueurs sériques est ...

DIAGNOSTIC PRENATAL ; GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Z