m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  HERTRICH Véronique | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 160 p.
Cote : 523 GUI

- La sexualité et les modes de régulation de la fécondité
- L'infection à VIH dans ses liens avec la fécondité et la santé de l'enfant

CONTRACEPTION ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; STATISTIQUE ; VIH/ SIDA ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; ALLAITEMENT ; AVORTEMENT ; AFRIQUE ; AMERIQUE LATINE ; PREMIERE RELATION SEXUELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° N° 5-6 - p. 725-764
Cote : P 18

Pour expliquer la baisse de la fécondité en Afrique et les obstacles éventuels qu'elle rencontre, il ne suffit pas de tenir compte des changements et de leurs freins parmi les femmes. Dans des sociétés où les inégalités instituées entre les hommes et les femmes. dans les sociétés où les inégalités sont instituées entre les hommes et les femmes sont nombreuses, il importe de trouver des indicateurs assez objectifs du contexte entre conjoints . Les auteurs mettent en relation le niveau de pratique contraceptive et les écarts d'âge entre les couples. L'Afrique subsaharienne reste le continent où les écarts d'âge entre le couple reste le plus élevé. La contraception moderne est plus utilisée dans les couples les plus proches par l'âge, à niveau d'instruction égale. En revanche, les femmes mariées à des hommes sensiblement plus âgées sont toujours moins utilisatrices de contraception moderne.
Pour expliquer la baisse de la fécondité en Afrique et les obstacles éventuels qu'elle rencontre, il ne suffit pas de tenir compte des changements et de leurs freins parmi les femmes. Dans des sociétés où les inégalités instituées entre les hommes et les femmes. dans les sociétés où les inégalités sont instituées entre les hommes et les femmes sont nombreuses, il importe de trouver des indicateurs assez objectifs du contexte entre conjoints . ...

METHODE DE CONTRACEPTION ; ÂGE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; AFRIQUE SUBSAHARIENNE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 5 - p. 721-791
Cote : P 18

On oublie souvent que la contraception doit se pratiquer - et se décider - à deux. C'est vrai partout dans le monde, mais ce peut être particulièrement crucial dans les pays où le statut de la femme laisse craindre que celle-ci ne dispose que d'une faible marge de liberté face à son conjoint ou partenaire. Dans une analvse très approfondie des données d'enquêtes dans trois pays africains, Armelle ANDRo et Véronique HERTRICH montrent que la « demande » contraceptive de la part des hommes est, dans certains pays, très.faible. De plus, le dialogue sur ces questions au sein des couples est rare, et fait apparaître le rôle primordial du mari. Même chez les femmes, plus nombreuses à exprimer une demande contraceptive, la fécondité élevée reste fortement valorisée. Quand le nombre idéal d'enfants déclaré par les femmes, comme par les hommes, dépasse encore 6 enfants à 35 ans, que moins d'un quart des femmes et de 10 % des hommes du même âge ne veulent plus d'enfants, on comprend que la pratique contraceptive reste très limitée.
On oublie souvent que la contraception doit se pratiquer - et se décider - à deux. C'est vrai partout dans le monde, mais ce peut être particulièrement crucial dans les pays où le statut de la femme laisse craindre que celle-ci ne dispose que d'une faible marge de liberté face à son conjoint ou partenaire. Dans une analvse très approfondie des données d'enquêtes dans trois pays africains, Armelle ANDRo et Véronique HERTRICH montrent que la « ...

CONTRACEPTION ; AFRIQUE SUBSAHARIENNE

... Lire [+]

Z