m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  FESTY Patrick | enregistrements trouvés : 12

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 230 p.
Cote : 703 ROS

1. Etre père
2. L'importance pour un enfant d'avoir un père
(compétence relationnelle du père, père et identité sexuée, rôle du père dans le développement cognitif, l'importance de la fonction paternelle, ...)
3. L'image paternelle
La complexité et aléas de l'image paternelle
La maternité chez l'adolescente : la part du père ?
4 . La paternité en droit civil
5 . Le statut du père au regard de la législation sociale et civile
1. Etre père
2. L'importance pour un enfant d'avoir un père
(compétence relationnelle du père, père et identité sexuée, rôle du père dans le développement cognitif, l'importance de la fonction paternelle, ...)
3. L'image paternelle
La complexité et aléas de l'image paternelle
La maternité chez l'adolescente : la part du père ?
4 . La paternité en droit civil
5 . Le statut du père au regard de la législation sociale et civile

PATERNITE ; FAMILLE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; DÉVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; EDUCATION ; EDUCATION PARENTALE ; LANGAGE ; IDENTITÉ SEXUELLE ; PARENTALITE ; IMAGE DE L'HOMME ; MATERNITE ; ADOLESCENTE ; FAMILLE RECOMPOSEE ; BEAUX-PARENTS ; DROIT ; CODE CIVIL ; JUSTICE ; ENFANT HORS MARIAGE ; DROIT DE L'ENFANT ; EUROPE ; FRANCE ; LEGISLATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- p. 388-507
Cote : 323 PRO

N° 144
- Si l'enfant parait
- Les parents changent, les jeunes poussent
- La famille produit et rreçoit
- Repèrages
- Revue de slivres

FAMILLE ; MARIAGE ; NATALITE ; GROSSESSE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; ADOLESCENCE ; RELATION FRERE-SOEUR ; RELATION MERE-ENFANT ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 413 p.
Cote : 512 FES

Gérard Calot a consacré toute sa carrière professionnelle à la démographie, à l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), puis à l'Ined (Institut national d'études démographiques), enfin à l'ODE (Observatoire démographique européen). En plus de quarante ans consacrés à la connaissance démographique, il a participé à des courants de pensée, laissé ses propres traces, ouvert des voies. Cet ouvrage d'hommage esquisse un bilan, en revisitant quelques domaines où les contributions de Gérard Calot se sont progressivement accumulées au long des années et où une vue d'ensemble aide à mieux comprendre sa personnalité scientifique.
Gérard Calot a consacré toute sa carrière professionnelle à la démographie, à l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), puis à l'Ined (Institut national d'études démographiques), enfin à l'ODE (Observatoire démographique européen). En plus de quarante ans consacrés à la connaissance démographique, il a participé à des courants de pensée, laissé ses propres traces, ouvert des voies. Cet ouvrage d'hommage esquisse un ...

DEMOGRAPHIE ; NATALITE ; FECONDITE ; LEGISLATION ; STATISTIQUE ; PACS ; AVORTEMENT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 149 - 124-135
Cote : P 87

Les couples homosexuels peuvent légaliser leur union par une procédure d'enregistrement distincte du mariage dans onze pays européens. Dans tous les cas, leur statut est défini par rapport au mariage pour s'en rapprocher ou s'en différencier. Mais aucune législation n'ouvre exactement les mêmes droits que ceux des couples hétérosexuels mariés. Ainsi, les avantages matériels et symboliques par rapport au concubinage peuvent expliquer les disparités de taux d'enregistrement entre pays.
Les couples homosexuels peuvent légaliser leur union par une procédure d'enregistrement distincte du mariage dans onze pays européens. Dans tous les cas, leur statut est défini par rapport au mariage pour s'en rapprocher ou s'en différencier. Mais aucune législation n'ouvre exactement les mêmes droits que ceux des couples hétérosexuels mariés. Ainsi, les avantages matériels et symboliques par rapport au concubinage peuvent expliquer les ...

HOMOSEXUALITE ; COUPLE ; LEGISLATION ; EUROPE ; MARIAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- n° 118 - 135 pages
Cote : P 87

La carte de la fécondité en Europe se modifie profondément. L'Europe de l'Est a rejoint l'Europe du Sud parmi les pays enregistrant les fécondités les plus faibles. L'indice conjoncturel de fécondité se situe parfois à des niveaux très inférieurs au seuil de remplacement des générations (1,1 enfant par femme en Bulgarie, Italie et Espagne). En revanche, France, Islande et Irlande dépassent 1,8 enfant par femme. Les maternités tardives sont en hausse dans toute l'Europe occidentale, et les naissances hors mariage se généralisent. Quelles sont les conséquences de ces mouvements sur l'organisation des sociétés ? Quel est l'impact des politiques publiques sur une décision qui reste avant tout individuelle ? Les débats sont (r)ouverts.
Sommaire du numéro
France Prioux : La fécondité en Europe depuis les années 1980 - Des nouvelles lignes de partage
Patrick Festy : Les démographes et la mesure de la fécondité - Dans les pays occidentaux
Elise de La Rochebrochard : L'infécondité en Europe - Et si on parlait un peu des hommes ?
Bénédicte Bevière : L'assistance médicale à la procréation - Saisie par l'éthique et par le droit
Hubert Bosse-Platière, Yann Favier : Le droit a-t-il un impact sur la fécondité ?
Jeanne Fagnani, Geneviève Houriet-Segard : Fécondité et politiques de soutien aux parents qui travaillent
Jacques Barou : Immigration et politique démographique - Un lien en apparence évident
Julien Damon : La fécondité dans le monde et son impact à l'horizon 2050 - Selon les données des Nations unies
La carte de la fécondité en Europe se modifie profondément. L'Europe de l'Est a rejoint l'Europe du Sud parmi les pays enregistrant les fécondités les plus faibles. L'indice conjoncturel de fécondité se situe parfois à des niveaux très inférieurs au seuil de remplacement des générations (1,1 enfant par femme en Bulgarie, Italie et Espagne). En revanche, France, Islande et Irlande dépassent 1,8 enfant par femme. Les maternités tardives sont en ...

FECONDITE ; EUROPE ; DEMOGRAPHIE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FAMILLE ; IMMIGRATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 61 - n° 4 - p. 493-532
Cote : P 18

De 1989 à 2003, neuf pays européens (Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède, Pays-Bas, Allemagne, Belgique et France) ont ouvert aux couples homosexuels la possibilité de faire enregistrer leur union devant un représentant de l’État et de contracter ainsi des droits et devoirs légaux. Pour déterminer la fréquence du recours à ces formes de légalisation alternatives au mariage, les outils classiques de mesure doivent être adaptés à une réalité nouvelle qui met en avant des catégories qu’on avait l’habitude de négliger. La légalisation des unions de couples homosexuels est sensiblement moins fréquente que celle des couples hétérosexuels par le mariage, malgré la désaffection qui touche l’institution matrimoniale. Sans doute les lois nouvelles sont-elles jugées tout à la fois trop en deçà des lois sur le mariage pour être attrayantes et trop proches d’elles pour être adaptées à la spécificité des couples qu’elles visent. Par ailleurs, la fréquence des enregistrements dans les différents pays est disparate, bien davantage que ne l’est le recours au mariage. Cependant, les pays qui ont accordé le plus de droits aux couples enregistrés ne sont pas toujours ceux où le recours à la loi est le plus élevé. Enfin, les lois ont été adoptées dans un contexte général de désaffection à l’égard du mariage et de remise en cause des formes familiales classiques. D’où l’hypothèse d’une possible influence de cet environnement sur l’attitude des couples concernés à l’égard des nouvelles législations.
De 1989 à 2003, neuf pays européens (Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède, Pays-Bas, Allemagne, Belgique et France) ont ouvert aux couples homosexuels la possibilité de faire enregistrer leur union devant un représentant de l’État et de contracter ainsi des droits et devoirs légaux. Pour déterminer la fréquence du recours à ces formes de légalisation alternatives au mariage, les outils classiques de mesure doivent être adaptés à une ...

HOMOSEXUALITE ; PACS ; MARIAGE ; HOMOPARENTALITÉ ; LEGISLATION ; EUROPE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 424 - p. 1-4
Cote : P 25

Une douzaine de pays européens ont institué le partenariat, voire le mariage, entre personnes de même sexe. Les droits accordés aux couples homosexuels enregistrés diffèrent d'un pays à l'autre, se rapprochant de ceux des couples hétérosexuels mariés dans les pays nordiques, aux Pays-Bas et en Belgique mais restant très inférieurs en France et en Allemagne. Curieusement, les pays nordiques, qui égalisent les droits pour tous les types de couples et dont les opinions publiques demeurent très ouvertes sur la question, enregistrent moins fréquemment les unions homosexuelles que des pays comme la France ou la Belgique. Sans doute parce que la légalisation des unions apporte le plus de droits nouveaux aux couples homosexuels dans ces derniers pays, alors qu'elle n'en ajoute guère dans les pays nordiques où les couples de fait jouissent déjà de droits importants.
Une douzaine de pays européens ont institué le partenariat, voire le mariage, entre personnes de même sexe. Les droits accordés aux couples homosexuels enregistrés diffèrent d'un pays à l'autre, se rapprochant de ceux des couples hétérosexuels mariés dans les pays nordiques, aux Pays-Bas et en Belgique mais restant très inférieurs en France et en Allemagne. Curieusement, les pays nordiques, qui égalisent les droits pour tous les types de couples ...

HOMOSEXUALITE ; MARIAGE ; LEGISLATION ; EUROPE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 1 - p. 11-34
Cote : P 18

Dans les résultats des enquêtes conduites sur échantillon représentatif l'exactitude de certaines réponses est parfois vérifiable au moyen de sources externes : les estimations du nombre des naissances, des mariages ou des divorces que l'on peut en déduire pour les années récentes, par exemple, doivent être en accord avec les statistiques de l'état civil. D'autres données ne sont pas vérifiables, parce qu'il n'existe pas de statistiques à leur sujet (la répartition des tâches ménagères au sein du couple, par exemple) ou parce qu'il s'agit d'appréciations purement subjectives. Quand on interroge à la fois des hommes et des femmes vivant en couple, même s'ils ne font pas partie des mêmes couples, il est possible de vérifier la cohérence de certaines réponses, soit parce que la personne interrogée a aussi répondu à des questions relatives à son conjoint, soit parce qu'ils 'agit de caractéristiques du couple. C'est ce qu 'ont fait Patrick FESTY et Irina KORTCHAGINA à partir d'une enquête auprès de personnes ayant divorcé. Ils constatent un assez grand accord pour tout ce qui touche à l'histoire du couple avant la rupture, mais un plus grand désaccord pour ce qui concerne la gestion de l'après-divorce. L'histoire - commune - du mariage se scinde alors en deux histoires distinctes de divorcés...
Dans les résultats des enquêtes conduites sur échantillon représentatif l'exactitude de certaines réponses est parfois vérifiable au moyen de sources externes : les estimations du nombre des naissances, des mariages ou des divorces que l'on peut en déduire pour les années récentes, par exemple, doivent être en accord avec les statistiques de l'état civil. D'autres données ne sont pas vérifiables, parce qu'il n'existe pas de statistiques à leur ...

MARIAGE ; DIVORCE ; RUSSIE ; ENQUETE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 369 - entier
Cote : P 25

-Un succès plus grand en France qu'aux Pays-Bas ?
-Les partenariats homosexuels : une frèquence variable selon les pays
-Le paertenariat hètèrosexuel : une alternative au mariage ?
Le Pacs et la statistique

PACS ; EUROPE ; DANEMARK ; NORVEGE ; SUEDE ; PAYS-BAS ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 3 - p. 723-744
Cote : P 18

DEMOGRAPHIE ; FRANCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 49 - p. 1245-1296
Cote : P 18

FAMILLE MONOPARENTALE ; UNION LIBRE ; MARIAGE ; DIVORCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 119 p.
Cote : 323 FES

Issu du colloque « Familles et recherches » (1993), rassemble les contributions de A. Cridier, Ch. Coridian, P. Festy, M. Glaude, F. Hustel, F. Jesu et A. Lazarus, S. Lallemand, M. Perrot de Singly (rapporteur), B. Trillat.

FAMILLE ; SOCIOLOGIE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

Z