m

Documents  FASSIN Eric | enregistrements trouvés : 23

O

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- p. 99-112
Cote : P 15

N°11
La comparaison culturelle entre la France et les Etats)Unis est souvent pensée dans les deux pays sous les espèces du manque (de féminisme) ou de l'excès (de sexisme). A cette logique différentialiste il faudrait plutôt substituer une analyse des influences réelles ou souhaitables. L'affaire Clarence Thomas, après avoir reçu un accueil fait de mépris et d'ironie mêlés dans la presse française, a revigoré par la suite l'intérêt porté dans l'Hexagone aux questions d'inégalité et de violence entre les sexes.
N°11
La comparaison culturelle entre la France et les Etats)Unis est souvent pensée dans les deux pays sous les espèces du manque (de féminisme) ou de l'excès (de sexisme). A cette logique différentialiste il faudrait plutôt substituer une analyse des influences réelles ou souhaitables. L'affaire Clarence Thomas, après avoir reçu un accueil fait de mépris et d'ironie mêlés dans la presse française, a revigoré par la suite l'intérêt porté dans ...

FEMINISME ; HARCELEMENT SEXUEL ; ETATS-UNIS ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 41 - p. 12-22
Cote : P 276

L'auteur analyse à partir e la définition du genre en opposition au sexe les déplacement successifs de ce concept qui s'est développé aux Etats-Unis dans un contexte scientifique et politique très différent de celui de la Frane dans la mesure où, Outre-Atlantique, ses rencontraient travaux universitaires et luttes féministes. Il apporte un éclairage sur les difficultés rencontrées en France dans l'importation de ces travaux et montre comment la réflexion actuelle, indissociable de la politisation des questions sexuelles, articule les questions de genre et de sexualité.
L'auteur analyse à partir e la définition du genre en opposition au sexe les déplacement successifs de ce concept qui s'est développé aux Etats-Unis dans un contexte scientifique et politique très différent de celui de la Frane dans la mesure où, Outre-Atlantique, ses rencontraient travaux universitaires et luttes féministes. Il apporte un éclairage sur les difficultés rencontrées en France dans l'importation de ces travaux et montre comment la ...

GENRE ; FRANCE ; ETATS-UNIS ; DEFINITION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 561 - p. 24-25
Cote : P 38

SEXUALITE ; HISTOIRE ; POLITIQUE ; ORIENTATION SCOLAIRE ; GENRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 9 - p. 58-59
Cote : P 5

Les femmes en 2011, c'est un peu comme les questions d'envrionnement en 2010, "ca commence à bien faire". Le 8 mars dernier, Sarkozy ironisait sur le fait que le 8 mars soit la journée de "la" femme et donc que les autres jours soient les journées des hommes ? Il a déclaré que aujourd'hui cette journée n'était plus nécessaire, car "la vie des femmes ressemble à la vie des hommes". Chantal Brunel; ancienne porte parole de l'UMP, et rapporteur général de l'observatoire de la parité, faisait le même jour des déclarations associant immigration et femmes, notamment sur la polygamie. "Serait-ce la vision du féminisme de la droite populiste ?
Les femmes en 2011, c'est un peu comme les questions d'envrionnement en 2010, "ca commence à bien faire". Le 8 mars dernier, Sarkozy ironisait sur le fait que le 8 mars soit la journée de "la" femme et donc que les autres jours soient les journées des hommes ? Il a déclaré que aujourd'hui cette journée n'était plus nécessaire, car "la vie des femmes ressemble à la vie des hommes". Chantal Brunel; ancienne porte parole de l'UMP, et rapporteur ...

HUIT MARS ; POLITIQUE ; EGALITE FEMME HOMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 11
- p. 52-53
Cote : P 5

Dans l'affaire Strauss Kahn, il est question de sexualité mais aussi de genre, et notamment de domination de genre inscrite dans le viol.

FEMME ; VIOL ; VIOLENCE SEXUELLE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; SOCIETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 183 pages
Cote : 100.5 MEN

Cet ouvrage est la synthèse de plus d'une décennie de travaux pionniers qui, présentés sous cette forme, constituent une contribution originale et significative au savoir sur la sexualité contemporaine. Il combine judicieusement travail empirique sur divers sites et analyses théoriques très sophistiquées.
Les travaux de l'auteur s'inscrivent dans ce qu'il est convenu d'appeler les approches constructionistes de la sexualité. Celles-ci puisent à diverses sources, dont les plus connues sont la sociologie interactionniste américaine, le travail historique et analytique de la recherche féministe, gay et lesbienne, et les écrits de Michel Foucault. Elles mettent l'accent sur la nécessité de comprendre la sexualité comme une variable culturelle, comme un phénomène organisé et produit socialement.
Cet ouvrage est la synthèse de plus d'une décennie de travaux pionniers qui, présentés sous cette forme, constituent une contribution originale et significative au savoir sur la sexualité contemporaine. Il combine judicieusement travail empirique sur divers sites et analyses théoriques très sophistiquées.
Les travaux de l'auteur s'inscrivent dans ce qu'il est convenu d'appeler les approches constructionistes de la sexualité. Celles-ci puisent à ...

HOMOSEXUALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 86 p.
Cote : 108 BOR

Le débat autour du PaCS a donné lieu à de multiples manifestations de violence envers les lesbiennes et les gais. présentés comme des couples mettant en danger les bases de la civilisation, les homosexuel/les ont été la cible d'insultes répétées : "les pédés au bûcher" "arrêtez de nous faire chier avec votre sida"... Pourtant, contrairement à l'incitation raiste ou antisémite, l'incitation homophobe n'est toujours pas punie par la loi. Le présent ouvrage est le résultat d'un débat organisé par l'association Aides le 19 juin 1999, réunissant des intellectuels, des responsables d'associations, des politiques et des journalistes afin de réfléchir à la mise en place d'un système juridique et social de lutte contre cette forme d’intolérance qu'est l'homophobie.
Le débat autour du PaCS a donné lieu à de multiples manifestations de violence envers les lesbiennes et les gais. présentés comme des couples mettant en danger les bases de la civilisation, les homosexuel/les ont été la cible d'insultes répétées : "les pédés au bûcher" "arrêtez de nous faire chier avec votre sida"... Pourtant, contrairement à l'incitation raiste ou antisémite, l'incitation homophobe n'est toujours pas punie par la loi. Le ...

HOMOPHOBIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 270 p.
Cote : 100.3 FAB

En France, les questions sexuelles font désormais partie de l'actualité politique. Hier encore, on brandissait l'épouvantail américain pour les renvoyer dans l'intimité de la vie privée. Mais, depuis le pacs et la parité, elles investissent la sphère publique : on débat ainsi de harcèlement et de violences sexuelles, de prostitution et de pornographie... Ces questions particulières renvoient à un enjeu général : les normes sociales qui définissent le genre et la sexualité - à la fois les hommes et les femmes, l'hétérosexualité et l'homosexualité. Au fil de leurs entretiens, les auteurs analysent les liens entre ces controverses qui participent d'un mouvement de grande ampleur : une démocratisation des moeurs qui, bien au-delà de la France, touche l'ensemble de nos sociétés. En effet, la politisation des questions sexuelles nous parle aujourd'hui de liberté, et d'égalité.
En France, les questions sexuelles font désormais partie de l'actualité politique. Hier encore, on brandissait l'épouvantail américain pour les renvoyer dans l'intimité de la vie privée. Mais, depuis le pacs et la parité, elles investissent la sphère publique : on débat ainsi de harcèlement et de violences sexuelles, de prostitution et de pornographie... Ces questions particulières renvoient à un enjeu général : les normes sociales qui ...

POLITIQUE ; SEXUALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 283
Cote : 205 BUT

Dans cet ouvrage majeur publié en 1990 aux Etats Unis, la philosophe Judith Butler invite à penser le trouble qui perturbe le genre pour définir une politique féministe sans le fondement d'une identité stable. Ce livre désormais classique pour les recherches sur le genre, aussi bien que les études gaies et lesbiennes, est au principe de la théorie et de la politique "queer" : non pas solidifier la communauté d'une contre culture, mais bousculer l'hétérosexualité obligatoire en la dénaturalisant. Il ne s'agit pas d'inversion, mais de subversion. L'auteure localise les failles qui manifestent à la marge le dérèglement plus général de ce régime de pouvoir. En même temps, elle soumet à la question les injonctions normatives qui constituent les sujets sexuels. Jamais nous ne parvenons à nous conformer tout à fait aux normes : entre genre et sexualité, il y a toujours du jeu. Le pouvoir ne se contente pas de réprimer ; il ouvre en retour, dans ce jeu performatif, la possibilité d'inventer de nouvelles formes du sujet. L'auteure relit Michel Foucault, Sigmund Freud, Jacques Lacan et Claude Lévi-Strauss, mais aussi Simone de Beauvoir, Luce Irigaray, Julia Kristeva et Monique Witting, afin de penser, avec et contre eux, sexe, genre et sexualité, nos désirs et nos plaisirs. Pour jeter le trouble dans la pensée, Judith Butler donne à voir le trouble qui est déjà dans nos vies.
Dans cet ouvrage majeur publié en 1990 aux Etats Unis, la philosophe Judith Butler invite à penser le trouble qui perturbe le genre pour définir une politique féministe sans le fondement d'une identité stable. Ce livre désormais classique pour les recherches sur le genre, aussi bien que les études gaies et lesbiennes, est au principe de la théorie et de la politique "queer" : non pas solidifier la communauté d'une contre culture, mais bousculer ...

GENRE ; SEXUALITE ; DESIR ; FEMINISME ; LUTTE FEMINISTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 208 pages
Cote : 108 FAS

Dans L'Inversion de la question homosexuelle, Éric Fassin inscrit les débats français, du pacs à l'ouverture du mariage, et de l'homoparentalité à l'homophobie, dans une réflexion plus large sur les enjeux actuels de l'homosexualité. Sans doute s'agit-il ici d'égalité des droits ; mais en même temps se joue une critique des normes, au nom de ce qu'on peut appeler la démocratie sexuelle. Dans ce contexte, l'homosexualité et l'homophobie, de même que la conjugalité et la famille, demandent à être repensées stratégiquement.

Pour le sociologue, ces débats marquent une rupture historique - une inversion de la question homosexuelle. Si depuis un siècle la psychanalyse, l'anthropologie et la sociologie interrogeaient l'homosexualité, c'est aujourd'hui la politique gaie et lesbienne qui met en question ces disciplines et, au-delà, nos sociétés. L'évidence des normes a cédé la place à une interrogation sur le processus normatif. Trouble dans la norme, donc : le normal se découvre normé. L'ordre symbolique ne va plus de soi ; il se révèle à la fois historique et politique, autrement dit sujet au changement et ouvert à la négociation.
Dans L'Inversion de la question homosexuelle, Éric Fassin inscrit les débats français, du pacs à l'ouverture du mariage, et de l'homoparentalité à l'homophobie, dans une réflexion plus large sur les enjeux actuels de l'homosexualité. Sans doute s'agit-il ici d'égalité des droits ; mais en même temps se joue une critique des normes, au nom de ce qu'on peut appeler la démocratie sexuelle. Dans ce contexte, l'homosexualité et l'homophobie, de même ...

IDENTITÉ SEXUELLE ; ORIENTATION SEXUELLE ; HOMOSEXUALITE ; PACS ; MARIAGE ; ADOPTION ; DROIT ; HOMOPARENTALITÉ ; SOCIETE ; SOCIOLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 179 p.
Cote : 202 TAR

Les sept entretiens réunis dans ce livre traitent de l’ensemble des questions - parité, PACS, mariage homosexuel, homoparentalité, procréation médicale assistée, accouchement sous X, prostitution, pornographie, violences sexuelles, voile, communautarisme… - qui ont agité le mouvement féministe depuis la première affaire du foulard, en 1989. Si certains de ces sujets d’étude, de réflexion et d’action ne sont pas nouveaux au regard de l’histoire du féminisme français - la question de la représentation politique et celle de la prostitution sont, par exemple, consubstantiellement liées aux théories et aux combats des féministes dites de la première vague (1880-1940) - d’autres, tel le foulard islamique, sont, par contre, relativement neufs. Le choix de la période chronologique (1989-2005) et de l’exhaustivité des sujets traités s’explique par le projet qui sous-tend le livre. Pourquoi, en effet, avoir choisi de faire, aujourd’hui, un livre intitulé Les Féminismes en questions ? Et pourquoi lui avoir donné comme sous-titre Éléments pour une cartographie ? L’une des idées reçues à laquelle s’attaque ce livre, idée couramment et banalement véhiculée depuis la fin des années 1970, est celle de l’implosion du mouvement féministe français. Les polémiques d’aujourd’hui auraient, nous dit-on, brisé le bel unanimisme d’hier, entrainant une " atomisation " du mouvement. L’unité du Mouvement de libération des femmes (MLF) aurait ainsi été balayée, après la traversée du désert des années 1980, par l’arrivée sur le devant de la scène de " microféminismes " acrimonieux et concurrents qui se seraient engagés, notamment par voie de presse, dans une véritable guerre de tranchées. Dans cette optique, on se trouverait désormais en France depuis la première affaire du foulard en 1989 - à l’image des sex wars que les États-Unis ont connues dans les années 1980 - devant des " conflits armés " entre féministes et/ou intellectuelles médiatisées qui seraient illustrés par la virulence, voire la violence dans certains cas, des propos tenus dans les débats sus-cités et des antagonismes idéologiques et politiques qui les sous-tendent.

Curieuse distorsion de l’histoire, en vérité, que cette vision très utopiste et naïve, car, d’unité et d’unanimisme, il n’a guère été question dans le mouvement féministe français qui ne fut fondé à l’origine, comme le rappelle justement Christine Bard dans son introduction à Les Filles de Marianne, ni sur une doctrine figée, ni sur un mouvement monolithique : " Dans les premières années du xxe siècle, le féminisme recouvre des conceptions et des sensibilités opposées. Une " avant-garde ", radicale, révolutionnaire, très minoritaire, revendique une égalité totale qui implique de profonds bouleversements des rôles sexuels. Une tendance réformiste, majoritaire, représentée par les grandes associations féministes, milite pour l’amélioration progressive de la condition des femmes et concentre ses efforts sur les réformes juridiques. Une tendance modérée, essentiellement suffragiste et politiquement conservatrice, se constitue dans les années 1920. Mais on ne peut parler d’un féminisme de droite, du centre, de gauche, car les clivages entre militantes sont parfois indépendants de cette géographie partisane.

http://www.editionsamsterdam.fr/extraits/Taraud_Feminismes_en_Questions_Intro.htm
Les sept entretiens réunis dans ce livre traitent de l’ensemble des questions - parité, PACS, mariage homosexuel, homoparentalité, procréation médicale assistée, accouchement sous X, prostitution, pornographie, violences sexuelles, voile, communautarisme… - qui ont agité le mouvement féministe depuis la première affaire du foulard, en 1989. Si certains de ces sujets d’étude, de réflexion et d’action ne sont pas nouveaux au regard de l’histoire ...

FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 133 p.
Cote : 100.6 FAS

Dans la longue histoire des théories et des pratiques chrétiennes face à la sexualité, le dernier quart de siècle, marqué par l'irruption du fléau du sida et par de rapides évolutions des mœurs, soulève des questions neuves. Tel est l'horizon des contributions de Lutta Basset, pasteure et psychanalyste en Suisse ; d'Eric Fassin, sociologue, de Paris; de Timothy Radcliffe, ancien Maître de l'ordre des Dominicains, d'Oxford. Autour de leurs textes se déploient discussions, prises de positions et témoignages. L'ensemble ayant choisi de se limiter au monde occidental, un point de vue africain vient en écho, ouvrant d'autres perspectives. Ce livre est né d'un colloque tenu en 2006 à La Villette, à Paris, organisé par Chrétiens & sida : cette association œcuménique, forte de quinze années de confrontation avec l'épidémie, désirait pousser ainsi la réflexion et la proposer à un large public. Elle n'offre pas ici quelque synthèse bien bouclée, mais une pensée en travail, à l'écoute de l'Évangile et de la tradition des Églises, comme de ce qui bouillonne en notre temps et que révèle de façon aiguë le sida, avec souvent beaucoup de souffrance et parfois beaucoup de sainteté.
Dans la longue histoire des théories et des pratiques chrétiennes face à la sexualité, le dernier quart de siècle, marqué par l'irruption du fléau du sida et par de rapides évolutions des mœurs, soulève des questions neuves. Tel est l'horizon des contributions de Lutta Basset, pasteure et psychanalyste en Suisse ; d'Eric Fassin, sociologue, de Paris; de Timothy Radcliffe, ancien Maître de l'ordre des Dominicains, d'Oxford. Autour de leurs textes ...

CHRISTIANISME ; EGLISE CATHOLIQUE ; SEXUALITE ; RISQUE SEXUEL ; VIH/ SIDA ; RELATIONS EXTRA-CONJUGALES ; SOCIETE ; COUPLE ; FAMILLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 319 p.
Cote : 230 CHE

L'ensemble de ces diverses contributions se réfèrent à une problématique de genre selon laquelle les violences contre les femmes résultent, en premier lieu, de la hiérarchisation des rapports sociaux de sexe. Ces textes témoignent de la volonté de poursuivre le combat de la reconnaissance scientifique et politique des violences contre les femmes. Le titre incline à vision optimiste des transformations: un pas de plus dans la marche vers l'égalité et la lutte contre les violences sexistes.
L'ensemble de ces diverses contributions se réfèrent à une problématique de genre selon laquelle les violences contre les femmes résultent, en premier lieu, de la hiérarchisation des rapports sociaux de sexe. Ces textes témoignent de la volonté de poursuivre le combat de la reconnaissance scientifique et politique des violences contre les femmes. Le titre incline à vision optimiste des transformations: un pas de plus dans la marche vers ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; ENQUETE ; VIOLENCE CONJUGALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 184 p.
Cote : 216.2 ACH

On a souvent avancé que les femmes allaient faire de la politique autrement, voire remédier à la " crise de la représentation ". Six ans après l'entrée en vigueur de la loi sur la parité, qu'en est-il vraiment ? Le meilleur équilibre des sexes dans la représentation politique a-t-il affecté la question du genre, autrement dit les rapports sociaux historiquement établis entre le masculin et le féminin et leurs effets sur les comportements des hommes et des femmes ? Avec la parité, les stéréotypes de genre ont-ils été affaiblis ou au contraire renforcés ? Au terme d'une enquête sociologique de plusieurs années, menée par une équipe de chercheuses et chercheurs de plusieurs universités, ce livre propose, pour la première fois, un bilan complet de la " parité " en politique. Un bilan pour le moins contrasté, parfois surprenant...
On a souvent avancé que les femmes allaient faire de la politique autrement, voire remédier à la " crise de la représentation ". Six ans après l'entrée en vigueur de la loi sur la parité, qu'en est-il vraiment ? Le meilleur équilibre des sexes dans la représentation politique a-t-il affecté la question du genre, autrement dit les rapports sociaux historiquement établis entre le masculin et le féminin et leurs effets sur les comportements des ...

FEMME ; POLITIQUE ; PARITE ; CITOYENNETÉ ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; PARTI POLITIQUE ; REPRESENTATION ; POUVOIR ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- p. 37-53
Cote : 100.2 LAC

- Les limites de la liberté sexuelle/ Suzi Vieira p. 38-39
- Les références de l'éthique sexuelle p. 40-41
- Quelle différence y-a t-il entre une partie de jambes en l'air et un match de tennis ? / Jean-Cassien Billier p. 42-43
- La masturbation est-elle condamnable ? / Ruwen Ogien p. 44
- Un porno éthique est-il possible ? / Isabelle Sorente p. 45
- Faut-il avouer ses infidélités ? / Jean-Cassien Billier p. 46-47
- Est-il acceptable de se faire payer une relation sexuelle ? / Jean-Cassien Billier p. 48-49
- Peut-on fouetter son partenaire s'il le demande ? / Daniel Borillo p. 50
- La sexualité est-elle une affaire politique ? Alexandre Lacroix p. 51

- Les limites de la liberté sexuelle/ Suzi Vieira p. 38-39
- Les références de l'éthique sexuelle p. 40-41
- Quelle différence y-a t-il entre une partie de jambes en l'air et un match de tennis ? / Jean-Cassien Billier p. 42-43
- La masturbation est-elle condamnable ? / Ruwen Ogien p. 44
- Un porno éthique est-il possible ? / Isabelle Sorente p. 45
- Faut-il avouer ses infidélités ? / Jean-Cassien Billier p. 46-47
- Est-il acceptable de se faire ...

SEXUALITE ; ASPECT PHILOSOPHIQUE ; ETHIQUE ; LIBERATION SEXUELLE ; PRATIQUE SEXUELLE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; PROSTITUTION ; MASTURBATION ; PORNOGRAPHIE ; SOCIETE ; CONSENTEMENT ; VIOLENCE SEXUELLE ; SADOMASOCHISME ; RELATIONS EXTRA-CONJUGALES ; RESPONSABILITE ; RESPECT DE L'AUTRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 108 DES

Pacs, union civile, mariage : sous une forme ou une autre, la reconnaissance des couples de même sexe et des familles homoparentales est aujourd'hui un enjeu politique en France et au-delà, dans le monde. Car il ne s'agit pas seulement des droits ; il en va des normes qui organisent l'ordre des sexes et des sexualités. Ce volume collectif interroge ce que le "mariage gai et lesbien" fait aux normes. Les diverses transformations juridiques et les controverses politiques qui les accompagnent ne sont pas seulement les symptômes d'une évolution sociale ; elles contribuent à la produire. Un groupe international de sociologues et d'anthropologues en fait l'analyse dans une dizaine de pays, de l'Espagne au Canada, de la Suède à l'Afrique du Sud. Chaque société arrange les exigences nouvelles d'égalité en fonction de son histoire, tandis que chaque femme ou homme arrange sa vie, y compris sa sexualité, en fonction des possibilités qui s'ouvrent. Plutôt qu'une normalisation de l'homosexualité, ou une subversion de l'hétérosexualité, on montre donc ici un arrangement politique des normes sexuelles, conjugales et familiales, tant dans l'espace public que dans l'intimité.
Pacs, union civile, mariage : sous une forme ou une autre, la reconnaissance des couples de même sexe et des familles homoparentales est aujourd'hui un enjeu politique en France et au-delà, dans le monde. Car il ne s'agit pas seulement des droits ; il en va des normes qui organisent l'ordre des sexes et des sexualités. Ce volume collectif interroge ce que le "mariage gai et lesbien" fait aux normes. Les diverses transformations juridiques et les ...

HOMOSEXUALITE ; MARIAGE ; MONDE ; EUROPE ; PACS ; HOMOPARENTALITÉ ; LEGISLATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- pp. 375-392
Cote : 205 FAS

Le genre fut créé dans les années 1950 et 1960 par des psychologues américains afin de médicaliser l'intersexualité et la transsexualité. Dans les années 1970, les féministes se sont approprié le terme pour dénaturer la féminité, transformant cette catégorie normative en outil critique. Dans les années 1980, tandis que lkes études féministes jouissent aux Etats-Unis d'une reconnaissance institutionnelle, les féministes ne sont pas acceptées dans le champs universitaire en France. Lorsque les questions féministes redeviennent d'actualité à partir de 1989, cette politisation est rejettée au nom de la République : le concept de "genre" devient un enjeu national. A la fin des années 1990, les débats publics reprennent sur les questions sexuelles et après le 11 septembre, la légitimité nouvelle du genre est prise dans un impérialisme nouveau de la démocratie sexuelle. La nature ambiguë du genre, à la fois normatif et critique, est une tension qui définit les études féministes.
Le genre fut créé dans les années 1950 et 1960 par des psychologues américains afin de médicaliser l'intersexualité et la transsexualité. Dans les années 1970, les féministes se sont approprié le terme pour dénaturer la féminité, transformant cette catégorie normative en outil critique. Dans les années 1980, tandis que lkes études féministes jouissent aux Etats-Unis d'une reconnaissance institutionnelle, les féministes ne sont pas acceptées dans ...

RAPPORTS HOMME-FEMME ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; GENRE ; FEMINISME ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; IDENTITÉ SEXUELLE ; SEXUALITE ; ETATS-UNIS ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 186 p.
Cote : 205 DOR

Reproduire le genre ? Il s'agit d’abord du genre de la reproduction, c’est-à-dire d’une reproduction dénaturalisée, mais aussi de la manière dont l’ordre de la famille, de la parenté et de la parentalité ne se contente pas de refléter un ordre des sexes : par le jeu des rôles sexués, il participe de sa reproduction.

Après Genres & Sexualités (2009), ce volume réunissant anthropologues, historiens, juristes, philosophes et sociologues vient clore les actes de trois colloques organisés à l’initiative de la Bibliothèque publique d’information. L’ensemble est défini par le renversement d’une donnée empirique en une interrogation : des femmes et des hommes ? Au-delà du pluriel, c’est l’évidence selon laquelle il y a deux sexes qui est ainsi soumise à la question par le concept de genre. La différence des sexes posée comme un fait non-problématique, c’est-à-dire niée en tant que problème, est au principe de l’ordre, non seulement des sexes, mais aussi des sexualités, de l’ordre familial et de la filiation, et de la reproduction. Le genre ébranle l’évidence de cette donnée première en la dénaturalisant.

Le genre se révèle ainsi, inséparablement, un outil (scientifique) et une arme (politique) : le féminisme ouvre un champ d’études en même temps qu’un champ de bataille.
Reproduire le genre ? Il s'agit d’abord du genre de la reproduction, c’est-à-dire d’une reproduction dénaturalisée, mais aussi de la manière dont l’ordre de la famille, de la parenté et de la parentalité ne se contente pas de refléter un ordre des sexes : par le jeu des rôles sexués, il participe de sa reproduction.

Après Genres & Sexualités (2009), ce volume réunissant anthropologues, historiens, juristes, philosophes et sociologues vient ...

GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; REPRODUCTION ; CONTRACEPTION MASCULINE ; MARIAGE ; MATRIARCAT ; MATERNITE ; PATERNITE ; PARENTALITE ; FAMILLE ; FILIATION ; CARE ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 151 p.
Cote : 204 BUT

Mauvais genre
- Actualités mauvais genre— Par Frédéric Joignot
- Le normal est normé— Par Eric Fassin
- L'Etat remplace le père absent — Par Judith Butler
- Neuro sexisme— Par Catherine VIdal
- Hermaphrodite au bistouri— Par Vincent Guillon
- Genderqueer— Par Swedish Sins
- Porno, art majeur— Par Jonathan Littell
- Pornographie féministe - fin d'un oxymore — Par Wendy Delorme
- Punir les hommes — Par Rüwen Ogien
- Dans la chambre noire— Par Peggy Sastre
- Le genre escamote le sexe— Par Geneviève Fraisse
- Généalogie amorale— Par Thomas Hairmont
- Et Dieu créa le mal à son image— Par Patrick Piet
- Le syndrome de fall— Par Guillaume Lescasble
Mauvais genre
- Actualités mauvais genre— Par Frédéric Joignot
- Le normal est normé— Par Eric Fassin
- L'Etat remplace le père absent — Par Judith Butler
- Neuro sexisme— Par Catherine VIdal
- Hermaphrodite au bistouri— Par Vincent Guillon
- Genderqueer— Par Swedish Sins
- Porno, art majeur— Par Jonathan Littell
- Pornographie féministe - fin d'un oxymore — Par Wendy Delorme
- Punir les hommes — Par Rüwen Ogien
- Dans la chambre noire— ...

SEXUALITE ; PORNOGRAPHIE ; GENRE ; QUEER ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; FEMINISME ; POLEMIQUE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; SEXISME ; INTERSEXUATION ; MEDIA ; ENSEIGNEMENT ; HETERONORMATIVITE ; HETEROSEXUALITE ; ORIENTATION SEXUELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- pp. 5-130
Cote : 100.5 CON

Ce numéro s’intéresse plus précisément à l’idée du consentement en matière de sexualité, dont l’émergence est le produit d’une histoire occidentale qui définit la sexualité, normativement et culturellement, comme une action réciproque. Dans les années 1980, le consentement a été l’un des terrains de l’affrontement des féminismes, autour de la sexualité prise comme un lieu de libération ou au contraire comme un lieu d’oppression. Si la domination masculine est la structure de pouvoir fondamentale, que vaut le consentement ? Relève-t-il de la fausse conscience ? Une séduction sans domination est-elle possible ?
Ce numéro s’intéresse plus précisément à l’idée du consentement en matière de sexualité, dont l’émergence est le produit d’une histoire occidentale qui définit la sexualité, normativement et culturellement, comme une action réciproque. Dans les années 1980, le consentement a été l’un des terrains de l’affrontement des féminismes, autour de la sexualité prise comme un lieu de libération ou au contraire comme un lieu d’oppression. Si la domination ...

CONSENTEMENT ; SEXUALITE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; VIOL ; HARCELEMENT SEXUEL

... Lire [+]

Z