m

Documents  LEVY Marie-Françoise | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

P Q

UV

Docteur en histoire;


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- pp. 75-84

Dans les années 1950, le regard porté sur la sexualité, et plus particulièrement sur celle des jeunes, paraît se modifier, ainsi qu’en témoignent des films d’avant-garde, Et Dieu créa la femme, ou encore les œuvres des cinéastes de la Nouvelle Vague, qui montrent une jeunesse brisant les tabous et bravant les interdits. Pourtant, le mariage semble demeurer alors, pour la majorité des jeunes, le rite de passage leur reconnaissant un droit à la sexualité. Or, c’est dans ce contexte, en 1956, qu’est créée l’association " La Maternité heureuse ". Celle-ci a pour objectifs l’introduction en France de la planification des naissances et la révision de la loi de 1920. L’association devient, en 1960, le Mouvement français pour le planning familial, et se trouve confrontée à des aspirations et à des attitudes inédites, de la part des jeunes, à l’égard de l’amour et de la sexualité. Se prononçant d’emblée pour la reconnaissance du principe de la contraception, et par là même d’une sexualité dissociée de la procréation, le MFPF reste longtemps hésitant face au problème des mineurs : les médecins du Mouvement, en particulier, demeurent réticents dans la délivrance de contraceptifs aux jeunes. C’est pourquoi, la position officielle du MFPF, au cours des années 1960, s’en tient à la stricte observation de la majorité. Cependant, beaucoup sont aussi conscients que l’âge de l’état civil ne constitue nullement une réponse appropriée, et les Centres de consultation du planning familial, au niveau local, prescrivent, ou non, en conscience. En effet, le nombre de jeunes filles mineures venant demander des conseils de contraception ne fait que croître, tandis que, dans le même temps, leur âge s’abaisse. Progressivement, des critiques se font jour à l’égard des positions du Mouvement, notamment en provenance des étudiants. C’est ainsi qu’en 1973 intervient la scission au sein du MFPF, au profit du Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception. Néanmoins, le MFPF a beaucoup œuvré pour une réflexion renouvelée sur la contraception et la liberté sexuelle, notamment par l’adoption de la loi Neuwirth.
Dans les années 1950, le regard porté sur la sexualité, et plus particulièrement sur celle des jeunes, paraît se modifier, ainsi qu’en témoignent des films d’avant-garde, Et Dieu créa la femme, ou encore les œuvres des cinéastes de la Nouvelle Vague, qui montrent une jeunesse brisant les tabous et bravant les interdits. Pourtant, le mariage semble demeurer alors, pour la majorité des jeunes, le rite de passage leur reconnaissant un droit à la ...

PLANNING FAMILIAL ; HISTOIRE ; JEUNESSE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 190 p.
Cote : 216.3 LEV

Nous avons tous, ou presque, appris à lire avec la comtesse de Ségur, sans savoir pour autant quelle histoire se dissimulait derrière les aventures de Sophie. Ce livre lève le voile de ce mystère. Dépassant les clichés rassurants, l'auteure montre quels sont, sous le Second Empire, l'organisation du temps et l'apprentissage de la vie. C'est sous les regards tutélaires de la mère et de la Vierge que la jeune fille se prépare à affronter le siècle. Grâce à des journaux intimes et à des documents de première importance, l'auteure retrace le cheminement affectif et intellectuel suivi par la fillette jusqu'à son entrée dans le monde.
Nous avons tous, ou presque, appris à lire avec la comtesse de Ségur, sans savoir pour autant quelle histoire se dissimulait derrière les aventures de Sophie. Ce livre lève le voile de ce mystère. Dépassant les clichés rassurants, l'auteure montre quels sont, sous le Second Empire, l'organisation du temps et l'apprentissage de la vie. C'est sous les regards tutélaires de la mère et de la Vierge que la jeune fille se prépare à affronter le ...

XIXe SIECLE ; HISTOIRE ; EDUCATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 490 p.
Cote : 321 LEV

Ce livre fait suite au colloque : "L'enfant, la famille et la Révolution française", organisé les 30-31 janvier et le 1er février 1989Paris-Sorbonne par l'Institut de l'enfance et de la Famille, conçu et réalisé par Pierre Lenoël et Marie-Françoise Lévy.

FAMILLE ; HISTOIRE ; DIVORCE ; XVIIIe SIECLE ; REVOLUTION FRANCAISE ; AUTORITE PARENTALE ; DROIT ; FILIATION ; DROIT DE L'ENFANT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 526 pages
Cote : 530 DRE

1968 est une année singulière qui s'inscrit dans le temps plus long des années 1960 et 1970 où fleurit la contesta tion. Cet ouvrage propose de penser ces " années 68 " en articulant la chronologie courte des événements avec la moyenne durée, tout en croisant l'étude du phénomène contestataire avec celle des mutations profondes de la société et des cultures politiques.
Si 1968 ne se réduit pas au mois de mai, I'espace de protestation ne se limite pas non plus aux pavés parisiens. De Berkeley à Berlin, de Londres à Woodstock, se dessine une aire de circulation des idées et des pratiques, une aire d'émergence et de révolte de la jeunesse. L'approche comparatiste et internationale s'avère nécessaire pour comprendre le renouvellement des rapports entre l'individu et la société à l'heure de la consommation de masse - à la fois triomphante et critiquée - et pour analyser les liens complexes entre la contestation culturelle et la contestation politique. Les scènes décalées de la lutte étudiante et ouvrière, ainsi que l'ambivalence des réactions de l'État, hésitant entre répression et réappro priation du mouvement sont ainsi mises en perspective par des essais de périodisation. Cette réflexion sur l'espace et sur le temps, au cœur de la démarche historienne, constitue, à ce titre, le fil directeur de cet ouvrage .
1968 est une année singulière qui s'inscrit dans le temps plus long des années 1960 et 1970 où fleurit la contesta tion. Cet ouvrage propose de penser ces " années 68 " en articulant la chronologie courte des événements avec la moyenne durée, tout en croisant l'étude du phénomène contestataire avec celle des mutations profondes de la société et des cultures politiques.
Si 1968 ne se réduit pas au mois de mai, I'espace de protestation ne se ...

JEUNESSE ; SOCIOLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z