m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  MITTERRAND Danielle | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 93 p.
Cote : 210.4 GIN

FEMME ; KURDE ; MINORITE ETHNIQUE ; TURQUIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 190 pages
Cote : 210.2 MAN

«Le Blanc est venu avec la Bible dans une main et le fusil dans l'autre. Il a donné au Noir la Bible et il lui a pris sa terre. Il a appris au Noir à tendre la joue droite quand le maître frappait la joue gauche. Et, tandis que le Blanc profitait de son paradis ici-bas, il voulait nous faire croire que nous aurions notre part du gâteau dans l'autre monde. Nous n'avons que faire des biens spirituels de cette terre. Nous voulons la richesse de cette terre que nous avons bâtie et pour laquelle nous nous sommes sacrifiés.»
Ainsi s'exprime Winnie Mandela, la femme de Nelson Mandela, le dirigeant de l'African National Congress emprisonné depuis vingt-trois ans en Afrique du Sud, dans ce livre qui renferme les longues interviews qu'elle a accordées à la journaliste Anne Benjamin, des lettres qu'a adressées son mari à leurs enfants, à leurs amis et à elle-même, ainsi que d'autres documents et déclarations - car, en raison du décret de bannissement qui la frappe, il lui est interdit d'écrire et de publier quoi que ce soit.
Exilée depuis 1977 dans l'Etat libre d'Orange, Winnie Mandela vit sous la constante surveillance de la police et subit un nombre écrasant de restrictions. Elle ne peut rencontrer qu'une personne à la fois, assister à la moindre réunion publique, se déplacer sans autorisation. Le contact avec Nelson Mandela est sévèrement limité.
A travers le récit toujours vibrant d'énergie et souvent teinté d'humour qu'elle fait de sa vie de femme et de son évolution politique, nous comprenons pourquoi Winnie Mandela a été surnommée «la mère du peuple noir d'Afrique du Sud» et pourquoi, avec son époux, elle incarne tout à la fois la conscience de son peuple et la lutte contre l'apartheid.
«Le Blanc est venu avec la Bible dans une main et le fusil dans l'autre. Il a donné au Noir la Bible et il lui a pris sa terre. Il a appris au Noir à tendre la joue droite quand le maître frappait la joue gauche. Et, tandis que le Blanc profitait de son paradis ici-bas, il voulait nous faire croire que nous aurions notre part du gâteau dans l'autre monde. Nous n'avons que faire des biens spirituels de cette terre. Nous voulons la richesse de ...

CONDITION FEMININE ; AFRIQUE DU SUD

... Lire [+]

Z