m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  TAMIAN-KUNÉGEL Isabelle | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - p. 137-140
Cote : P 2

L'interruption volontaire de grossesse (IVG) vient représenter un conflit entre le désir de grossesse et la réalité de l'enfant. L'avortement est à définir comme l'ambivalence quant à la maternité où il faut différencier le désir de grossesse du désir d'enfant. Willy Pasini distingue les «avortements conjoncturels», le plus souvent uniques, des «avortements structurels » représentés par l'IVG à répétition et caractérisés par une fragilité de la personnalité ainsi qu'une ambivalence devant la contraception. Les IVG à répétition rappellent ce que Freud a nommé la «compulsion de répétition ». Cette compulsion de répétition à l'œuvre dans l'IVG renvoie à la pulsion de mort dans la mise en acte d'un mécanisme inconscient et la répétition d'une unité symbiotique avec la mère. La comparaison entre la tentative répétée de suicide et la demande d'lVG itérative peut se comprendre comme un appel incessant face à une menace narcissique.
L'interruption volontaire de grossesse (IVG) vient représenter un conflit entre le désir de grossesse et la réalité de l'enfant. L'avortement est à définir comme l'ambivalence quant à la maternité où il faut différencier le désir de grossesse du désir d'enfant. Willy Pasini distingue les «avortements conjoncturels», le plus souvent uniques, des «avortements structurels » représentés par l'IVG à répétition et caractérisés par une fragilité de la ...

AVORTEMENT ITÉRATIF ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 7 - p. 544-547
Cote : P 2

Devant le silence qui a trait à la période succédant à l'IVG, nous avons mis en place des suivis individuels appelés entretiens post-lVG à partir d'entretiens psychologiques chez des femmes qui venaient d'avorter. Ceux-ci se déroulaient au Centre d'orthogénie de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu de Lyon, et commençaient deux semaines après l'IVG au moment où les femmes revenaient à l'hôpital pour une consultation médicale. Il s'agissait d'écouter ce qui avait pu se vivre, notamment une certaine ambivalence à travers cet acte posé comme volontaire, et cela dans le but de faciliter le travail du deuil. La douleur devant l'expression d'un désir d'enfant face à un échec contraceptif ou conjugal est donnée à entendre. Une certaine restauration psychique a constitué la base de ces entretiens à intervalles réguliers menés au fil des semaines.
Devant le silence qui a trait à la période succédant à l'IVG, nous avons mis en place des suivis individuels appelés entretiens post-lVG à partir d'entretiens psychologiques chez des femmes qui venaient d'avorter. Ceux-ci se déroulaient au Centre d'orthogénie de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu de Lyon, et commençaient deux semaines après l'IVG au moment où les femmes revenaient à l'hôpital pour une consultation médicale. Il s'agissait d'écouter ce qui ...

AVORTEMENT ; ENTRETIEN POST-IVG ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 406 - p. 11-12
Cote : P 67

Parler de contraception renvoie à parler d'enfant désiré sous-tendu par le fantasme d'enfant ima ginaire. Le contrôle de la fécondité fait émerger l'ambivalence du désir d'enfant. La prise de contraceptif, en tant que décision rationnelle, vient s'op poser au désir de grossesse inconscient présent à travers la sexualité. Le « lapsus contraceptif » ou l'intolérance aux méthodes contraceptives témoigne d'un désir de grossesse chez la femme.Ces conduites d'échec conduisant aux grossesses dites « indésirées » aboutissent souvent à l'IVG. La contraception s'applique mal à l'adolescente en quête de sa féminité et de son identité à travers des relations sexuelles éphémères, d'où tout projet d'enfant est écarté. La prise de pilule à l'adolescence peut venir signifier une opposition au milieu familial et une tentative de prise de distance dans les relations avec la mère. On se heurte à la difficulté d'avoir une maîtrise complète sur le corps par la contraception, car le désir sousjacent reste à l'œuvre.
Parler de contraception renvoie à parler d'enfant désiré sous-tendu par le fantasme d'enfant ima ginaire. Le contrôle de la fécondité fait émerger l'ambivalence du désir d'enfant. La prise de contraceptif, en tant que décision rationnelle, vient s'op poser au désir de grossesse inconscient présent à travers la sexualité. Le « lapsus contraceptif » ou l'intolérance aux méthodes contraceptives témoigne d'un désir de grossesse chez la femme.Ces ...

CONTRACEPTION ; ADOLESCENCE ; FRANCE ; CORPS ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 140 p.
Cote : 140.1 TAM

Grâce à la mise en place d'entretiens post-IVG, (Interruption volontaire de grossesse), des femmes ont pu être écoutées dans la période de solitude de "I'après-coup". Ces entretiens, dont la mise en place est originale, ont été importants pour comprendre comment se situent ces femmes. Ils permettent de revenir sur la place de l'enfant dans le parcours d'une vie, dans l'accession à l'identité de mère, dans la vie d'un couple éphémère ou durable... Ces entretiens révèlent surtout les incidences d'une relation mère-fille. La création d'une nouvelle identité dans l'expérience de la grossesse et dans l'expérience du désir d'enfant nécessite de pouvoir créer une nouvelle relation à sa mère. Pour certaines femmes, I'IVG traduit l'impossibilité de réaliser ce nouveau type de lien. L'auteure restitue à côté de ces paroles de femmes les connaissances psychologiques disponibles. Elle fournit une analyse permettant de renforcer une nouvelle approche de l'avortement. Professionnels ou bénévoles chargés d'accompagner cette période de vie trouveront des repères concrets pour mieux appréhender une relation en profondeur avec ces femmes.
Grâce à la mise en place d'entretiens post-IVG, (Interruption volontaire de grossesse), des femmes ont pu être écoutées dans la période de solitude de "I'après-coup". Ces entretiens, dont la mise en place est originale, ont été importants pour comprendre comment se situent ces femmes. Ils permettent de revenir sur la place de l'enfant dans le parcours d'une vie, dans l'accession à l'identité de mère, dans la vie d'un couple éphémère ou ...

AVORTEMENT ; ENTRETIEN POST-IVG ; DESIR D'ENFANT ; FEMME ; TEMOIGNAGE ; PSYCHOLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Z