m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  TOULEMON Laurent | enregistrements trouvés : 14

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 124 - p. 73-83
Cote : P 218

Comment expliquer que le passage du premier au deuxième enfant se concrétise moins fréquemment en Italie. Conséquences de l'arrivée du 1er enfant sur la vie professionnelle et personnelle des hommes et des femmes. Politiques sociales et familiales pesant sur les décisions du couple...

FRANCE ; ITALIE ; FECONDITE ; COMPARAISON ; POLITIQUE FAMILIALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 518 - 4 p.
Cote : P 25

Il y a quarante ans, le 17 janvier 1975, la loi relative à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), dite loi Veil, dépénalisait le recours à l’avortement. Confirmée en 1979, la dépénalisation de l’IVG a été complétée par des aménagements législatifs rendant le recours moins difficile : remboursement par la sécurité sociale fin 1982, assouplissement de l’accès et allongement du délai légal en 2001. L’analyse des bulletins statistiques remplis à l’occasion des IVG permet de retracer l’évolution des comportements en France.
Il y a quarante ans, le 17 janvier 1975, la loi relative à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), dite loi Veil, dépénalisait le recours à l’avortement. Confirmée en 1979, la dépénalisation de l’IVG a été complétée par des aménagements législatifs rendant le recours moins difficile : remboursement par la sécurité sociale fin 1982, assouplissement de l’accès et allongement du délai légal en 2001. L’analyse des bulletins statistiques ...

AVORTEMENT ; STATISTIQUE ; EVOLUTION ; FRANCE ; AVORTEMENT ITÉRATIF

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 69 - n° 3 - p. 365-398
Cote : P 18

Le nombre des interruptions volontaires de grossesse (IVG) est à peu près stable en France, autour de 210 000 par an. L’indice conjoncturel s’établit en 2011 à 0,53 IVG par femme au cours de la vie. Le recours à l’IVG augmente entre 18 et 25 ans (la hausse pour les femmes mineures observée entre 1995 et 2005 a ralenti), et diminue aux âges supérieurs à 25 ans. Le changement de la durée maximale légale de grossesse de 10 à 12 semaines en 2001 avait entraîné une hausse des délais moyens ; depuis 2002 la durée moyenne de grossesse a repris sa baisse, en raison de la diffusion des IVG médicamenteuses (55 % des IVG en 2011). La part des premières IVG poursuit sa diminution, tout comme la part des femmes ayant recours à l’IVG au cours de leur vie : d’après les taux de 2011, une femme sur trois aurait recours à l’IVG. Apres une première IVG, la probabilité de recourir à nouveau à l’IVG augmente et atteint 41 % en 2011, contre 28 % en 2002 et 18 % en 1990. En 2002, la probabilité de recourir à une IVG ne variait pas selon les antécédents d’IVG, alors qu’en 2011 la probabilité d’une IVG répétée est plus forte que celle d’une première IVG. Certaines femmes sont donc, plus qu’il y a dix ans, en situation de recourir à l’IVG à différents moments de leur vie.
Le nombre des interruptions volontaires de grossesse (IVG) est à peu près stable en France, autour de 210 000 par an. L’indice conjoncturel s’établit en 2011 à 0,53 IVG par femme au cours de la vie. Le recours à l’IVG augmente entre 18 et 25 ans (la hausse pour les femmes mineures observée entre 1995 et 2005 a ralenti), et diminue aux âges supérieurs à 25 ans. Le changement de la durée maximale légale de grossesse de 10 à 12 semaines en 2001 ...

AVORTEMENT ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 64 - n° 3 - p. 495-530
Cote : P 18

L'IVG est autorisée en France depuis 1975. Malgré les efforts consentis dès cette époque pour fournir des services d'interruption de grossesse sur l'ensemble du territoire français, on constatait encore à la fin des années 1990 certains problèmes d'accès à l'avortement. En 2001, les législateurs ont tenté de remédier à ces problèmes en modifiant la loi.

AVORTEMENT ; STATISTIQUE ; FRANCE ; LEGISLATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2008 - p. 27-116
Cote : 100 BAJ

I. La construction de l'enquête
2. Enjeux méthodologiques et recueil des données
Nathalie Bajos, Nathalie Beltzer et Michel Bozon
3. Plan de sondage et pondérations de l'enquête
Laurent Toulemon et Nicolas Razafindratsima
4. Une enquête en population générale sur l'infection à Chlamydia trachomatis
Véronique Goulet et Josiane Warszawski
5. La qualité des données : constitution de l'échantillon et conduite des entretiens
Nicolas Razafindratsima
6. La place et l'expérience des enquêteurs dans une enquête sensible
Sharman Levinson



I. La construction de l'enquête
2. Enjeux méthodologiques et recueil des données
Nathalie Bajos, Nathalie Beltzer et Michel Bozon
3. Plan de sondage et pondérations de l'enquête
Laurent Toulemon et Nicolas Razafindratsima
4. Une enquête en population générale sur l'infection à Chlamydia trachomatis
Véronique Goulet et Josiane Warszawski
5. La qualité des données : constitution de l'échantillon et conduite des entretiens
Nicolas Razafind...

SEXUALITE ; ENQUETE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; HOMME ; FEMME ; COUPLE ; ADOLESCENCE ; FRANCE ; SOCIOLOGIE ; CATÉGORIE SOCIO-PROFESSIONNELLE ; STATISTIQUE ; GENRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 26 p.
Cote : 140 NIS

- 2 -
SOMMAIRE
1. L’IVG CHEZ LES MINEURES 5
1.1. Situation des mineures face à l’IVG en France 5
1.2. Une prévention insuffisamment efficace chez les jeunes 6
L’absence de contraception : 6
Le mauvais usage de la contraception : 7
2. LES OBSTACLES A UNE CONTRACEPTION EFFICACE 9
2.1 L’insuffisance des actions d’information 9
2.2. Le coût de la contraception 10
2.3. La prescription médicale obligatoire 10
3. DES MESURES POUR UNE MEILLEURE PREVENTION DE L’IVG DES
MINEURES 13
3.1. Un accès informé, confidentiel et gratuit à la contraception 13
Des actions d’information auprès des jeunes, notamment dans les établissements scolaires : 13
Des mesures pour faciliter l’accès effectif des mineurs à la contraception : 14
3.2. Des expérimentations réussies 14
INFO-ADO : 14
L’exemple d’une vallée reculée : la vallée de la Bruche en Alsace 15
3.3. Une prise en charge généralisable 15
CONCLUSION
ANNEXE : EPIDEMIOLOGIE DE L’IVG EN FRANCE
RAPPORTEURE :
- 2 -
SOMMAIRE
1. L’IVG CHEZ LES MINEURES 5
1.1. Situation des mineures face à l’IVG en France 5
1.2. Une prévention insuffisamment efficace chez les jeunes 6
L’absence de contraception : 6
Le mauvais usage de la contraception : 7
2. LES OBSTACLES A UNE CONTRACEPTION EFFICACE 9
2.1 L’insuffisance des actions d’information 9
2.2. Le coût de la contraception 10
2.3. La prescription médicale obligatoire 10
3. DES MESURES POUR UNE MEILLEURE ...

AVORTEMENT ; ENQUETE ; PREVENTION ; ADOLESCENTE ; STATISTIQUE ; CONTRACEPTION ; COUT ; REMBOURSEMENT ; PRESCRIPTION MEDICALE ; ACCES ; PHARMACIEN ; CONTRACEPTION D'URGENCE ; FRANCE ; ALSACE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 425 - p. 1-4
Cote : P 25

Des enquêtes sont menées régulièrement pour savoir si les personnes souhaitent avoir des enfants dans l'avenir. Peut-on se fier à leurs réponses pour prévoir les naissances de demain ? Si leurs désirs ne se réalisent pas, d'où vient-il ? Des difficultés à anticiper l'avenir ? Des imprévus de la vie - décès du conjoint, divorce, chômage - qui empêchent la réalisation des projets ou les repoussent à plus tard ? Laurent Toulemon et Maria Rita Testa nous livrent les résultats de la dernière enquête menée en France sur le sujet.
Des enquêtes sont menées régulièrement pour savoir si les personnes souhaitent avoir des enfants dans l'avenir. Peut-on se fier à leurs réponses pour prévoir les naissances de demain ? Si leurs désirs ne se réalisent pas, d'où vient-il ? Des difficultés à anticiper l'avenir ? Des imprévus de la vie - décès du conjoint, divorce, chômage - qui empêchent la réalisation des projets ou les repoussent à plus tard ? Laurent Toulemon et Maria Rita Testa ...

FECONDITE ; PLANIFICATION FAMILIALE ; COUPLE ; DESIR D'ENFANT ; MATERNITE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 400 - entier
Cote : P 25

L'apport des migrations à la dynamique démographique de la France ne se limite pas aux entrées sur le territoire: les immigrants ont des enfants après leur arrivée en France. Ces enfants, par définition, ne figurent pas au solde migratoire mais au solde naturel. Comment les prendre en compte pour estimer la part de l'immigration dans la natalité de la France? Il existe trois manières de procéder, qui correspondent à autant de questions. Tout d'abord, quelle est la proportion d'enfants nés en France dont l'un ou l'autre parent est immigré? Ensuite, où se situe la fécondité des immigrés par rapport à celle du pays d'origine et celle du pays de destination? Enfin, quel serait le niveau de fécondité de la France en l'absence d'immigrés?
L'apport des migrations à la dynamique démographique de la France ne se limite pas aux entrées sur le territoire: les immigrants ont des enfants après leur arrivée en France. Ces enfants, par définition, ne figurent pas au solde migratoire mais au solde naturel. Comment les prendre en compte pour estimer la part de l'immigration dans la natalité de la France? Il existe trois manières de procéder, qui correspondent à autant de questions. Tout ...

FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; FECONDITE ; FRANCE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 374 - entier
Cote : P 25

DEMOGRAPHIE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 4 - p. 611-644
Cote : P 18

Depuis 1976, année de stabilisation consécutive à la fin du baby-boom, le nombre de naissances est à peu près constant en France. Après avoir baissé au début des années 1990, il augmente depuis 1995 malgré la diminution du nombre de personnes en âge d'être parents: les premiers baby-boomers approchent de l'âge de la retraite, ils auront eu 2,1 enfants en moyenne par femme, mais auront été remplacés par des générations moins nombreuses à partir de 1973 en raison du retard de l'âge à la maternité.
A cause de ce retard, I'indice conjoncturel de fécondité est stable depuis 1976 à un niveau plus faible, aux alentours de 1,8 enfant par femme; un modèle dans lequel la fécondité des femmes déjà mères varie avec l'âge du dernier enfant, et non avec l'âge de la mère, conduit à une estimation supérieure à 2,0 enfants par femme, proche de la descendance finale des générations. Cette dernière va baisser légèrement pour les générations nées après 1956, et pourrait se stabiliser aux alentours de 2,0 enfants par femme pour la génération 1970, en raison d'une légère augmentation de la part des femmes qui resteront sans enfant. Mis à part cetle hausse de l'infécondité, la répartition des femmes selon le nombre d'enfants est remarquable ment stable depuis vingt-cinq ans: les tailles de famille sont très homogènes, puisque près de deux femmes sur cinq ont exactement deux enfants.
Depuis 1976, année de stabilisation consécutive à la fin du baby-boom, le nombre de naissances est à peu près constant en France. Après avoir baissé au début des années 1990, il augmente depuis 1995 malgré la diminution du nombre de personnes en âge d'être parents: les premiers baby-boomers approchent de l'âge de la retraite, ils auront eu 2,1 enfants en moyenne par femme, mais auront été remplacés par des générations moins nombreuses à partir ...

DEMOGRAPHIE ; FRANCE ; NATALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 106 pages
Cote : 512.1

DEMOGRAPHIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 4 - pp. 1079-1110
Cote : P 18

La baisse séculaire de la fécondité, qui amena celle-ci à un niveau plancher dans l'entre-deux-guerres, se conclut par une hausse de l'infécondité totale que certains, dans le lourd climat idéologique de l'époque, attribuèrent à des facteurs physiologiques mais qui traduisait évidemment une volonté de ne pas avoir d 'enfant. Les signes d 'une évolution comparable, en France aujourd'hui, sont beaucoup plus discrets. On manque encore de recul pour en préciser l'ampleur, mais surtout le traitement médical de la stérilité rend plus difficile la détermination d'un seuil incompressible d'infécondité au-delà duquel on peut évoquer un «refus d'enfant». Pour atteindre cet objectif, Laurent TOULEMON déploie une impressionnante batterie de moyens: analyse de l'état civil, des recensements, d'enquêtes générales ou spécifiques, estimations sur des données très lacunaires, modélisation des comportements, etc. Il est bon de voir ainsi rappelé que la compréhension de la fécondité ne se réduit pas à l'interprétation des volontés individuelles.
La baisse séculaire de la fécondité, qui amena celle-ci à un niveau plancher dans l'entre-deux-guerres, se conclut par une hausse de l'infécondité totale que certains, dans le lourd climat idéologique de l'époque, attribuèrent à des facteurs physiologiques mais qui traduisait évidemment une volonté de ne pas avoir d 'enfant. Les signes d 'une évolution comparable, en France aujourd'hui, sont beaucoup plus discrets. On manque encore de ...

FRANCE ; STERILITE ; DESIR D'ENFANT ; COUPLE ; FECONDITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

Z