m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  VILLENEUVE-GOKALP Catherine | enregistrements trouvés : 11

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 66 - n° 1 - p. 135-170
Cote : P 18

Chaque année en France, 600 à 700 femmes demandent le secret de leur accouchement. Cette étude, réalisée dans 83 des 100 départements, a permis de rassembler des informations administratives sur 835 accouchements secrets ayant eu lieu de juillet 2007 à juin 2009, et de connaître les caractéristiques sociodémographiques ainsi que le contexte de la grossesse de 739 femmes. À la naissance, 10 % des femmes établissent la filiation, 13 % indiquent leur identité dans le dossier de l'enfant et 29 % y laissent un pli fermé qui, si plusieurs conditions sont remplies, permettra à l'enfant de connaître son identité. Trois « profils » principaux de femmes ont été définis : les « jeunes femmes dépendantes de leurs parents » (25 % des femmes), les « femmes indépendantes » (25 %), et les « femmes seules en situation de précarité » (15 %). L'accouchement secret n'est donc pas seulement le fait de très jeunes femmes « abandonnées » par leur partenaire ou en situation de précarité, même si elles sont effectivement surreprésentées. Dans le délai légal de deux mois après la naissance, 14 % des mères reprennent l'enfant. Les femmes qui reviennent le plus souvent sur leur décision sont celles qui ont dû se séparer de l'enfant sous la pression de contraintes familiales ou économiques. L'accouchement secret étant plus rare chez les femmes qui ont acquis leur indépendance économique ou qui vivent en couple, celles qui y ont recours seraient plus déterminées et se rétracteraient moins souvent.
Chaque année en France, 600 à 700 femmes demandent le secret de leur accouchement. Cette étude, réalisée dans 83 des 100 départements, a permis de rassembler des informations administratives sur 835 accouchements secrets ayant eu lieu de juillet 2007 à juin 2009, et de connaître les caractéristiques sociodémographiques ainsi que le contexte de la grossesse de 739 femmes. À la naissance, 10 % des femmes établissent la filiation, 13 % indiquent ...

FEMME ; ACCOUCHEMENT SOUS X ; PRECARITE ; ENFANT CONFIÉ À L'ADOPTION ; NON DESIR D'ENFANT ; ADOPTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 66 - n° 1 - 260 p.
Cote : P 18

Sommaire : - Populations et tendances démographiques des pays européens (1980-2010) / Alexandre Avdeev, Tatiana Eremenko, Patrick Festy, Joëlle Gaymu, Nathalie Le Bouteillec, Sabine Springer
- Les femmes qui accouchent sous le secret en France, 2007-20 / Catherine Villeneuve-Gokalp
- Logement social et ségrégation résidentielle des immigrés en France, 1968-1999 / Gregory Verdugo
- Migration internationale et conditions d'habitat des ménages à Dakar / David Lessault, Cris Beauchemin, Papa Sakho
- Démographie des régions du monde : état et tendances
















Sommaire : - Populations et tendances démographiques des pays européens (1980-2010) / Alexandre Avdeev, Tatiana Eremenko, Patrick Festy, Joëlle Gaymu, Nathalie Le Bouteillec, Sabine Springer
- Les femmes qui accouchent sous le secret en France, 2007-20 / Catherine Villeneuve-Gokalp
- Logement social et ségrégation résidentielle des immigrés en France, 1968-1999 / Gregory Verdugo
- Migration internationale et conditions d'habitat des ménages à ...

DEMOGRAPHIE ; ACCOUCHEMENT SOUS X ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 95 - 138 p.
Cote : P 218

n° 95 - Numéro mixte

Partie 1
- Les femmes dans les parentèles contemporaines : atouts et contraintes d'une position centrale / Jean-Hugues Déchaux
- La partiicipation des pères aux soins et à l'éducation des enfants. - L'influence des rapports sociaux de sexe entre les parents et entre les générations / Carole Brugeilles et Pascal Sebille
- Enfants attendus et enfants accueillis dans le cadre de l'adoption / Isabelle Frechon et Catherine Villeneuve-Gokalp
- La réforme du congé parental en Allemagne : vers le modèle nordique ? / Daniel Erler

Partie 2
Une offre de service pour la garde des jeunes enfants : attentes et pratiques des parents / Delphine Chauffaut
L'allocation de parent isolé et les obligations alimentaires : les conséquences de la réforme de 2007 / Nadia Kesteman
Quelques éléments de réflexion sur les bonifications de pension pour enfants / Hélène Paris
Mieux estimer la population allocataires bas revenus de Haute-Normandie. Une proposition méthodologique / Karim Chougui

Compte rendu de colloque
Politiques familiales, emploi et acteurs sociaux : regards croisés France-Allemagne. Une journée d'étude qui a permis d'identifier de nouvelles pistes de recherches / Jeanne Fagnani, Antoine Math et Christèle Meilland


n° 95 - Numéro mixte

Partie 1
- Les femmes dans les parentèles contemporaines : atouts et contraintes d'une position centrale / Jean-Hugues Déchaux
- La partiicipation des pères aux soins et à l'éducation des enfants. - L'influence des rapports sociaux de sexe entre les parents et entre les générations / Carole Brugeilles et Pascal Sebille
- Enfants attendus et enfants accueillis dans le cadre de l'adoption / Isabelle Frechon et Catherine ...

POLITIQUE FAMILIALE ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; ALLEMAGNE ; SUEDE ; NORVEGE ; FINLANDE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; MATERNITE ; ALLOCATION FAMILIALE ; EDUCATION PARENTALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 95 - p. 33-42
Cote : P 218

Parmi les principaux qui interviennent dans le déroulement d'une procédure d'adoption, puis dans l'adaptation de l'enfant à sa famille, figurent la composition de la famille, la motivation des parents et les préférences pour l'enfant attendu. Une étude de l'INED réalisée à partir de dossiers de candidats à l'adoption souligne les relations entre les caractéristiques des candidats, celles qu'ils souhaitent pour les enfants et leurs probabilités de réaliser leur projet. Dans la mesure où l'intégration d'un enfant à sa famille dépend en partie de l'adéquation entre l'enfant attendu et l'enfant accueilli, l'adoption d'un enfant différent comporte parfois un risque. Or parmi les adoptants, au moins un sur quatre adopte un nombre d'enfants ou un enfant différent par l'âge, le sexe, ou l'origine du projet avec lequel il avait obtenu un agrément.
Parmi les principaux qui interviennent dans le déroulement d'une procédure d'adoption, puis dans l'adaptation de l'enfant à sa famille, figurent la composition de la famille, la motivation des parents et les préférences pour l'enfant attendu. Une étude de l'INED réalisée à partir de dossiers de candidats à l'adoption souligne les relations entre les caractéristiques des candidats, celles qu'ils souhaitent pour les enfants et leurs probabilités ...

ENFANT ; ADOPTION ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; PARENTALITE ; FILIATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 514 pages
Cote : 217 TOC

Trois articles intéressants dans ce numéro de revue :
- Retard au mariage et délais d'insertion dans la vie professionnelle / L. Roussel p. 3983-396
- Incidences de l'activité féminine sur la participation du père à la vie familiale / C. Gokalp et H. Leridon p. 397-418
- D'un monde à l'autre : du travail commun dans la famille à l'activité professionnelle hors du foyer / A. Girard p. 419-428

ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; TRAVAIL ; FEMME ; MARIAGE ; INSERTION PROFESSIONNELLE ; PÈRE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; EGALITE FEMME HOMME ; SALARIAT ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; ETATS-UNIS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 146 - 153 p.
Cote : P 87

Donner une famille à un enfant, donner un enfant à une famille : ces propositions pourraient permettre de définir l’objectif poursuivi dans le processus d’adoption, comme une mise en tension entre deux forces appelées à se conjuguer. Une tension qui se décline en termes de manque et d’amour, d’encadrement juridique et de présence institutionnelle. Avec, en arrière-plan, pour l’enfant, une expérience et l’angoisse de l’abandon. Dans ce numéro d’Informations sociales où nous nous attachons prioritairement à la constitution du lien entre parents adoptifs et enfants, que ceux-ci viennent de France ou de l’étranger, nous voyons apparaître les questions les plus actuelles qui traversent les familles : la recherche des origines et la montée du « droit à » connaître son histoire, le rapport entre le biologique et le culturel, la légitimité interrogée des familles homo parentales…L’adoption est un lien privilégié où apparaît, dans une succession de gros plans, le travail de filiation dans les familles adoptives – à l’œuvre dans toutes les familles.
Donner une famille à un enfant, donner un enfant à une famille : ces propositions pourraient permettre de définir l’objectif poursuivi dans le processus d’adoption, comme une mise en tension entre deux forces appelées à se conjuguer. Une tension qui se décline en termes de manque et d’amour, d’encadrement juridique et de présence institutionnelle. Avec, en arrière-plan, pour l’enfant, une expérience et l’angoisse de l’abandon. Dans ce numéro ...

ADOPTION ; ADOPTION INTERNATIONALE ; ENFANT CONFIÉ À L'ADOPTION ; ACCOUCHEMENT SOUS X ; FAMILLE ; ENFANT ABANDONNE ; PLACEMENT FAMILIAL ; ACCÈS AUX ORIGINES ; FILIATION ; RELATION MERE-ENFANT ; RELATIONS PARENT-ENFANT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 62 - n° 2 - P. 283-314
Cote : P 18

Une enquête réalisée dans dix départements français à partir de l’étude de 1 856 dossiers de personnes qui ont terminé une procédure d’adoption en 2001 ou 2002, complétée par une enquête postale, a permis de mieux connaître le déroulement, la durée et l’issue des procédures d’adoption, les caractéristiques démographiques et sociales des candidats et celles qui sont favorables ou défavorables à l’issue de leur démarche. Un candidat sur deux parvient à adopter à l’issue d’une procédure d’une durée moyenne proche de trois ans. Les autres n’obtiennent pas l’agrément, moins parce qu’il leur est refusé (8 %) que parce qu’ils abandonnent leur projet avant (16 %). Un candidat sur quatre obtient l’agrément mais n’adopte pas d’enfant, soit parce que sa demande n’est pas retenue par les autorités chargées des apparentements, soit parce qu’il renonce à son projet, le plus souvent découragé par l’attente ou les difficultés des démarches. Les candidats sont majoritairement des couples sans enfant, stériles, socialement et économiquement favorisés. Les services sociaux ont tendance à privilégier ces catégories au cours de la procédure d’agrément, ce qui contribue à une auto-exclusion des candidats qui anticipent une issue négative à leur demande. Il existe de fortes variations entre départements, mais contrairement aux idées reçues, elles portent moins sur la décision d’agrément que sur la fréquence des abandons ou sur les facilités d’accès à l’adoption internationale.
Une enquête réalisée dans dix départements français à partir de l’étude de 1 856 dossiers de personnes qui ont terminé une procédure d’adoption en 2001 ou 2002, complétée par une enquête postale, a permis de mieux connaître le déroulement, la durée et l’issue des procédures d’adoption, les caractéristiques démographiques et sociales des candidats et celles qui sont favorables ou défavorables à l’issue de leur démarche. Un candidat sur deux ...

ADOPTION ; FRANCE ; ENFANT ; ENQUETE ; PARENTALITE ; RELATION SEXUELLE ; ACCUEIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 417 - p. 1-4
Cote : P 25

Les personnes souhaitant adopter un enfant sont de plus en plus nombreuses en France, alors qu'à l'inverse, le nombre d'enfants adoptables nés en France diminue, la plupart des naissances étant aujourd'hui désirées. Beaucoup de familles candidates se tournent désormais vers l'adoption internationale. Cete enquête de l'INED éclaire sur l'origine des enfants adoptés, leur profil et d'autre part, le profil des candidats à l'adoption.

ADOPTION ; ENFANT CONFIÉ À L'ADOPTION ; FRANCE ; ENQUETE ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; STATISTIQUE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° vol. 59 (5) - 767-782
Cote : P 18

En France, le nombre de couples ou de personnes seules qui souhaitent devenir parents grâce à l'adoption et qui sont agréées par l'Aide sociale à l'enfance (ASE) a tripé en quinze ans pour atteindre 23000 en 2001. Pourtant les démarches relatives à l'obtention de cet agrément, d'une part, et à l'adoption d'un enfant, d'autre part, sont réputées longues et difficiles. Afin de mieux connaître les candidats à l'adoption, leurs motivations, ainsi que les facteurs favorables ou défavorables à la réussite de leur projet, l'INED a effectué en 2004 une enquête dans dix départements de la métropole. La faisabilité de ce projet a préalablement été testée dans le département des Yvelines. L'objet de cette note est de présenter l'étude pilote réalisée dans ce département en 2002 : mise en place de la recherche, modes de collecte utilisés et apports d'une telle enquête pour la connaissance des démarches adoptives et des acteurs de l'adoption.
En France, le nombre de couples ou de personnes seules qui souhaitent devenir parents grâce à l'adoption et qui sont agréées par l'Aide sociale à l'enfance (ASE) a tripé en quinze ans pour atteindre 23000 en 2001. Pourtant les démarches relatives à l'obtention de cet agrément, d'une part, et à l'adoption d'un enfant, d'autre part, sont réputées longues et difficiles. Afin de mieux connaître les candidats à l'adoption, leurs motivations, ainsi ...

ADOPTION ; ENQUETE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 5 - 1059-1081
Cote : P 18

Au milieu des années 1960, près de neuf fois sur dix la vie en couple ne précédait pas le mariage; trente ans plus tard, la situation s'est totalement inversée, et pour certains couples une cohabitation permanente et un domicile commun ne sont plus nécessaires. En effet, les enquêtes de l'lned, Situations Familiales (1986) et Situations familiales et emploi (1994), ont mis en évidence une dissociation entre la vie en couple et la cohabitation. Un même individu peut affirmer, au cours d'un même entretien, qu'il « vit en couple » et qu'il « n'habite pas avec son conjoint en permanence..., que chacun a toujours conservé sa résidence personnelle ».
Vivre en couple sans perdre son indépendance résidentielle est une situation relative ment fréquente en début d'union, mais peu durable, et plus souvent imposée par des contraintes extérieures que choisie par les conjoints. En huit ans, cette forme d'union n'a pas progressé.
Dans cet article, on s'est demandé si la conjugalité non cohabitante était une forme de vie conjugale comparable à la cohabitation sans mariage au moment où celle-ci commençait à se diffuser, ou si elle était seulement une forme « sérieuse » des relations amoureuses. On a tenté de dégager les caractéristiques, les choix et les contraintes des personnes qui optent pour ce mode de vie.
Au milieu des années 1960, près de neuf fois sur dix la vie en couple ne précédait pas le mariage; trente ans plus tard, la situation s'est totalement inversée, et pour certains couples une cohabitation permanente et un domicile commun ne sont plus nécessaires. En effet, les enquêtes de l'lned, Situations Familiales (1986) et Situations familiales et emploi (1994), ont mis en évidence une dissociation entre la vie en couple et la cohabitation. ...

COUPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 49 - n° 6 - p. 1527-1556
Cote : P 18

ADOLESCENCE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; RELATION EDUCATEUR-ADOLESCENT ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

Z