m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  SERFATY David Dr | enregistrements trouvés : 12

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 43 - n° 9 - p. 569-570
Cote : P 2

PILULE ; FRANCE ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 27 p.
Cote : B 0089 CONT

Ce mini-dossier consacré à la contraception comporte : des témoignages de femme de différents âges interrogées sur leur méthode de contraception , des avis de professionnels en réponse à ces témoignages .

CONTRACEPTION ; OBSERVANCE ; FRANCE ; TEMOIGNAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 48 p.
Cote : B 0068 CONT

"Conçue par des gynécologues , cette brochure renferme toutes les informations utiles pour aider les jeunes femmes à choisir leur contraception et apprendre à bien l'utiliser . Divisée en 4 parties principales : Ovulation, fécondation et contraception ; Ma 1ère visite gynécologique ; Ma 1ère pilule ; Les petites situations exceptionnelles "

CONTRACEPTION ; METHODE DE CONTRACEPTION ; JEUNESSE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; CYCLE MENSTRUEL ; FRANCE ; ADOLESCENCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : V 549 CONT

Invitées - Carine a deux enfants : Eliott, 5 ans et demi et Malo, 4 ans. Après treize ans de contraception et différentes techniques qui ne lui convenaient pas, Carine a enfin trouvé sa solution grâce à une pilule de quatrième génération aux œstrogènes naturels.
- Marjorie, maman de Cassandre, 5 ans et demi et Léonie, 20 mois, n’a pas connu de problèmes avec des contraceptions multiples mais pour elle l’anneau, c’est la liberté. Elle en parle bien.
- Stéphanie était sous pilule depuis l’adolescence. Une méthode qui lui convenait bien. A ses 30 ans, en prévision de son premier enfant, elle a pourtant décidé de passer au stérilet en cuivre afin de débarrasser son organisme des effets de la pilule. Une décision qui n’a pas été comprise tout de suite par sa gynécologue. Spécialiste - Dr David Serfaty, président de la Société française de gynécologie et président d’honneur de la Société européenne de contraception. Auteur de Contraception paru chez Masson en 1998.
Invitées - Carine a deux enfants : Eliott, 5 ans et demi et Malo, 4 ans. Après treize ans de contraception et différentes techniques qui ne lui convenaient pas, Carine a enfin trouvé sa solution grâce à une pilule de quatrième génération aux œstrogènes naturels.
- Marjorie, maman de Cassandre, 5 ans et demi et Léonie, 20 mois, n’a pas connu de problèmes avec des contraceptions multiples mais pour elle l’anneau, c’est la liberté. Elle en parle ...

CONTRACEPTION ; METHODE DE CONTRACEPTION ; ANNEAU VAGINAL ; PILULE ESTROPROGESTATIVE MICRODOSÉE ; PILULE ; ADOLESCENCE ; POST PARTUM ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; COUNSELING ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; INFORMATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 318 - p. 20-25
Cote : P 3

Un grand nombre de nouveaux contraceptifs non encore disponibles en France, mais déjà disponibles dans certains pays ou en cours d'investigation, méritent d'être signalés.

CONTRACEPTION HORMONALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° vol. 30 n°5 - p. 374-382
Cote : P 2

Objectif : étudier l'impact d'un programme d'éducation original sur l'observance du traitement hormonal substitutif (THS) chez les femmes ménopausées. Cette première grande étude sur l'observance du THS en France utilisant du matériel éducatif remis aux patientes valide son efficacité dans l'amélioration de l'observance par rapport à ce que l'on constate lors de conseils habituels. Alors que dans la pratique quotidienne, environ 40% des patientes abandonnent le traitement au cours de la première année, 81% des patientes régulièrement suivies dans cette étude continuent leur THS à neuf mois.
Objectif : étudier l'impact d'un programme d'éducation original sur l'observance du traitement hormonal substitutif (THS) chez les femmes ménopausées. Cette première grande étude sur l'observance du THS en France utilisant du matériel éducatif remis aux patientes valide son efficacité dans l'amélioration de l'observance par rapport à ce que l'on constate lors de conseils habituels. Alors que dans la pratique quotidienne, environ 40% des ...

MENOPAUSE ; FRANCE ; TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 364 p.
Cote : 133 SER

Ouvrage le plus complet et le plus à jour sur toutes les méthodes de contraception disponibles aujourd'hui, et même demain.

METHODE DE CONTRACEPTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 702 p.
Cote : 130 SER

Réédition de l'ouvrage collectif de1986 à l'attention des professionnels de santé, mis à jour et complété.





CONTRACEPTION ; METHODE DE CONTRACEPTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 770 p.
Cote : 130 SER

Ouvrage médical collectif couvrant l'en
semble des méthodes contraceptives à
l'attention des professionnels de santé.

CONTRACEPTION ; METHODE DE CONTRACEPTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - p. 151-158
Cote : P 2

volume n°26
Une étude de la prévalence de l'infection chlamydienne dans les voies génitales basses des sujets jeunes est faite, d'après les données de la littérature et l'expérience française. L'épidémie se répand essentiellement dans les années qui suivent les premiers rapports et est significativement plus fréquente (10 à 15 %) chez les moins de 20 ans que chez les sujets plus âges. La consultation au Centre de planification familiale est le moment idéal pour avoir un impact sur l'épidémie par un dépistage (favorisé en France par la loi Calmat de 1990) et pour un traitement. Dépistage et traitement ont évolué au cours de la décennie: le dépistage peut se faire maintenant par PCR ou LCR sur premier jet d'urine, méthode peu agressive très faisable chez des sujets jeunes. Si sa spécificité est de 100 % et sa sensitivité élevée, la technicité que demande de centrifuger les urines peut faire préférer dans les centres dépourvus de laboratoire le dépistage sur auto-frottis vulvaire, qui n'a pas encore l'AMM en France. Le traitement de l'infection des voies génitales basses a évolué de 8 jours de tétracyclines à 1 g d'azithromycine prise en une fois. L'efficacité est la même et la compliance meilleure. Le traitement vise à éradiquer l'infection l chlamydienne des voies génitales basses, il n'est pas valable pour une infection haute : il est donc indiqué de demander une sérologie chez les sujets porteurs et de prescrire un traitement plus long si celle-ci est positive. Les coûts/bénéfices respectifs du depistage et de l'épidémie estimés dans différents pays rendent le dépistage bénéficiaire. Un calcul estimatif permet de penser qu'il le sera également en France.
volume n°26
Une étude de la prévalence de l'infection chlamydienne dans les voies génitales basses des sujets jeunes est faite, d'après les données de la littérature et l'expérience française. L'épidémie se répand essentiellement dans les années qui suivent les premiers rapports et est significativement plus fréquente (10 à 15 %) chez les moins de 20 ans que chez les sujets plus âges. La consultation au Centre de planification familiale est le ...

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; PLANIFICATION FAMILIALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 337 - p. 11-13
Cote : P 67

Mêlant judicieusement ses activités de formation et de réflexion, le Collège de gynécologie médicale de Paris-Ile-de France, présidé par David Serfaty, a réuni sa commission éthique le 21 mars 1995. Celle-ci, créée en 1987 à l'initiative d'E. Aubeny qui en assure l'animation, se réunit plusieurs fois par an pour examiner les problèmes éthiques qui peuvent se poser aux gynécologues médicaux. Elle a tenu une réunion spécialement consacrée à la stérilisation volontaire. Une occasion d'en savoir plus sur l'attitude des gynécologues de Paris et de sa région face à cette importante question.
Mêlant judicieusement ses activités de formation et de réflexion, le Collège de gynécologie médicale de Paris-Ile-de France, présidé par David Serfaty, a réuni sa commission éthique le 21 mars 1995. Celle-ci, créée en 1987 à l'initiative d'E. Aubeny qui en assure l'animation, se réunit plusieurs fois par an pour examiner les problèmes éthiques qui peuvent se poser aux gynécologues médicaux. Elle a tenu une réunion spécialement consacrée à la ...

STERILISATION ; ILE-DE-FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z