m

Documents  AVORTEMENT THERAPEUTIQUE | enregistrements trouvés : 88

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 8 - n° n°16 - p. 77-82
Cote : P 370

Résumé en français : l'auteur décrit la participation de groupes féministes actifs dans le domaine de la santé et des droits génésiques des femmes à des campagnes pour que les hôpitaux publics au Brésil réalisent des avortements légaux. Le droit pénal brésilien permet l'avortement thérapeutique si la grossesse résulte d'un viol ou pose un risque grave pour la vie de la femme. Aujourd'hui, grâce aux efforts conjoints des féministes, des professionnels de la santé et des décideurs, plus de 20 hôpitaux brésiliens sont officiellement autorisés à mener des avortements thérapeutiques conformément à la loi en vigueur. Un programme modèle a également été mis au point pour former les prestataires de services à réaliser des avortements légaux, quand l'accord du conseil d'administration d'un hôpital peut être obtenu. Cette formation a aussi amélioré le traitement dans ces hôpitaux des avortements clandestins incomplets, mais pas dans les hôpitaux dont les médecins n'ont pas été formés. L'accès restreint et le manque d'acceptation publique de l'avortement continuent de poser problème. Les femmes ont non seulement besoin du droit à l'avortement, mais elles doivent compter sur davantage de services et des professionnels de la santé formés à pratiquer des avortements dans l'ensemble du pays.
Résumé en français : l'auteur décrit la participation de groupes féministes actifs dans le domaine de la santé et des droits génésiques des femmes à des campagnes pour que les hôpitaux publics au Brésil réalisent des avortements légaux. Le droit pénal brésilien permet l'avortement thérapeutique si la grossesse résulte d'un viol ou pose un risque grave pour la vie de la femme. Aujourd'hui, grâce aux efforts conjoints des féministes, des ...

BRESIL ; AVORTEMENT ; LUTTE FEMINISTE ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° vol. 8 n°16 - p. 83-91
Cote : P 370

Résumé en français : bien que l'Inde autorise depuis plus de vingt ans l'interruption médicale de grossesse pour de larges motifs juridiques, des praticiens non qualifiés continuent de mener un grand nombre d'avortements à risque. Une étude en Inde rurale du Sud a tenté de déterminer la fréquence des avortements provoqués, les raisons poussant les femmes à demander un avortement, qui les avait pratiqués et si les procédures étaient sûres ou non. Une étude qui incluait des discussions de groupe et une enquête quantitative sur 195 femmes mariées ayant eu un intervalle de deux ans ou plus entre leur dernière grossesse et une nouvelle naissance a révélé un taux élevé d'avortement provoqué (28%), principalement chez les femmes ne recourant pas à la contraception. La plupart des avortements avaient été menés pendant le premier trimestre de grossesse; des praticiens non qualifiés avaient réalisé 65% des avortements. La préférence marquée pour des praticiens non formés et non habilités dans un pays où l'avortement est légal met en évidence l'ambiguïté du statut de l'avortement et les lacunes des services juridiques. II est impératif d'intégrer l'avortement dans l'approche de la planification familiale et de la santé génésique. Le faible recours aux services publics d'avortement souligne la nécessité d'introduire des méthodes acceptées d'avortement. A cet effet, il faudra réexaminer et recadrer des aspects de la loi de 1971 sur l'avortement.
Résumé en français : bien que l'Inde autorise depuis plus de vingt ans l'interruption médicale de grossesse pour de larges motifs juridiques, des praticiens non qualifiés continuent de mener un grand nombre d'avortements à risque. Une étude en Inde rurale du Sud a tenté de déterminer la fréquence des avortements provoqués, les raisons poussant les femmes à demander un avortement, qui les avait pratiqués et si les procédures étaient sûres ou non. ...

INDE ; AVORTEMENT ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 4 - pp. 291-301
Cote : P 244

L'article considère l'importance de l'accompagnement psychologique du diagnostic anténatal, à partir de l'expérience de l'auteur dans un centre pluridisciplinaire. Il décrit les effets de l'annonce sur celui qui la fait et sur celle qui la reçoit (...mécanismes psychologiques en jeu, accompagnement à la décision...).Un protocole est proposé. L'accompagnement dans l'interruption médicale de la grossesse est envisagé (...). L'intervention du psychiatre (...) a pour objet le soutien de l'équipe technique et soignante, le travail de compréhension psychanalytique de ce que vivent et viennent de vivre la femme et le couple, I'abord des enjeux familiaux. Elle est préventive et touche au sentiment de culpabilité. 
L'article considère l'importance de l'accompagnement psychologique du diagnostic anténatal, à partir de l'expérience de l'auteur dans un centre pluridisciplinaire. Il décrit les effets de l'annonce sur celui qui la fait et sur celle qui la reçoit (...mécanismes psychologiques en jeu, accompagnement à la décision...).Un protocole est proposé. L'accompagnement dans l'interruption médicale de la grossesse est envisagé (...). L'intervention du ...

DIAGNOSTIC PRENATAL ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; GROSSESSE ; COUPLE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; ACCOMPAGNEMENT ; PSYCHANALYSE ; PSYCHIATRIE ; FRANCE ; ACCOMPAGNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 383 - p. 20-26
Cote : P 3

La mort in utero peut êrte spontanée ou induite dans le cadre de l'Interruption Médicale de Grossesse (IMG) et la prise en charge des couples des enfants suit un protocole médical et répond à une législation.

MORT FOETALE IN UTERO ; LEGISLATION ; ACCOMPAGNEMENT ; FAMILLE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; DROIT ; FOETUS ; STATUT JURIDIQUE ; FRANCE ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 376 - p. 3-8
Cote : P 3

L'intervention de Sybille Jaloux aux 17es journées de l'ANCIC a le grand mérite de lever deux tabous :
-l'avortement : l'IVG et l'IMG
-le geste foeticide, la souffrance des soignants qui en découle.
La qualité et la richesse propos ont suscité l'envie de répondre par cet article à quatre mains : en effet il pose avec justesse et authenticité des problèmes bien ancrés dans l'histoire et la pratique des sages-femmes : la réponse d'une sage-femme s'imposait.
L'intervention de Sybille Jaloux aux 17es journées de l'ANCIC a le grand mérite de lever deux tabous :
-l'avortement : l'IVG et l'IMG
-le geste foeticide, la souffrance des soignants qui en découle.
La qualité et la richesse propos ont suscité l'envie de répondre par cet article à quatre mains : en effet il pose avec justesse et authenticité des problèmes bien ancrés dans l'histoire et la pratique des sages-femmes : la réponse d'une sage-femme ...

AVORTEMENT ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; SAGE-FEMME ; AVORTEMENT CLANDESTIN ; ETHIQUE MÉDICALE ; HISTOIRE ; CLAUSE DE CONSCIENCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 343 - p. 21-29
Cote : P 3

Le Code de la Santé Publique a assoupli le délai à l'intérieur duquel l'interruption, peut être pratiquée. Or, l'amélioration des diagnostics précoces permet aujourd'hui d'avoir dès avant la fin de ce délai, une image de plus en plus précise de ce que sera l'enfant futur. La possibilité d'interrompre une grossesse si l'enfant ne correspond pas à l'image attendue fait dès lors craindre une dérive eugéniste. L'IVG, bien que n'étant licite que par dérogation sous certaines conditions, tend à être considérée, aujourd'hui comme un droit. Le front du débat entre droit des femmes à l'avortement et droit à la vie se déplace sur le terrain de l'IMG. les médecins sont nombreux à estimer que, dès lors qu'un examen prénatal a été effectué, la demande d'interruption de grossesse qui en résulte, relève du dispositif de l'IMG, même si elle est posée dans le délais des 12 semaines de grossesse autorisant l'IVG. Les pratiques en matière d'IMG évoluent ainsi dans certains flous de la loi, mais aussi parfois dans la méconnaissance de celle-ci quand les textes sont pourtant clairs, et en reviennent à empiéter sur le droit à l'IVG.
Le Code de la Santé Publique a assoupli le délai à l'intérieur duquel l'interruption, peut être pratiquée. Or, l'amélioration des diagnostics précoces permet aujourd'hui d'avoir dès avant la fin de ce délai, une image de plus en plus précise de ce que sera l'enfant futur. La possibilité d'interrompre une grossesse si l'enfant ne correspond pas à l'image attendue fait dès lors craindre une dérive eugéniste. L'IVG, bien que n'étant licite que par ...

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 64 - p. 23-25
Cote : P 194

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 396 - P. 14-15
Cote : P 3

Toute indication d'interruption médicale de grossesse doit être autorisée par un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal, les médecins devant attester que l'indication répond aux critères d'unee forte probabilité de pathologie d'une particulière gravité et incurable.

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FEMME ; FOETUS ; ASPECT MEDICAL ; MEDECIN ; FRANCE ; DIAGNOSTIC PRENATAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 36 - n° 5 - p. 536-542
Cote : P 2

Lorsque le diagnostic anténatal révèle une anomalie grave chez le foetus, le couple peut envisager une interruption médicale de grossesse (IMG). Cette étude qualitative a pour objectif d'apporter une meilleure compréhension du vécu émotionnel et du deuil périnatal qui suit une IMG.

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FEMME ; DOULEUR ; FOETUS ; DIAGNOSTIC PRENATAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 11 - p. 805
Cote : P 2

Le cancer du sein survenant pendant la grossesse est rare. Une approche multidisciplinaire est indispensable associant obstétricien, cancérologue, chirurgien et généraliste. Dans la mesure du possible le traitement doit être identique à celui effectué chez les patientes non enceintes. L'avortement thérapeutique n'améliore pas la survie. Les décisions quant à une éventuelle interruption de grossesse doivent être prise en fonction du désir de la patiente et des nécessités thérapeutiques. La chirurgie si elle est nécessaire est toujours possible. La radiotherapie doit être évitée en raison de sa toxicité fœtale. La chimiothérapie en cas de nécessité absolue est possible après le premier trimestre.
Le cancer du sein survenant pendant la grossesse est rare. Une approche multidisciplinaire est indispensable associant obstétricien, cancérologue, chirurgien et généraliste. Dans la mesure du possible le traitement doit être identique à celui effectué chez les patientes non enceintes. L'avortement thérapeutique n'améliore pas la survie. Les décisions quant à une éventuelle interruption de grossesse doivent être prise en fonction du désir de la ...

SANTE DES FEMMES ; CANCER DU SEIN ; GROSSESSE ; CHIRURGIE ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 3 - p. 225-228
Cote : P 2

Volume 26
L'avortement pour raison médicale vise à préserver la santé de la mère ou à prévenir la naissance d'un enfant fortement handicapé. C'est le seul avortement autorisé par la législation au Maroc.
L'auteur rapporte 22 cas d'IMG, leurs indications sont d'origine maternelle dans 91% des cas. Dans les séries européennes, les indications d'IMG sont surtout d'origine foetale endogène (80%).
Afin de changer le profil de ces indications, l'auteur insiste sur la nécessité de programmer des grossesses en cas de pathologie maternelle, d'éliminer une grossesse débutante avant tout acte thérapeutique et de promouvoir le diagnostic anténatal dans le cadre compatible avec la loi.
Volume 26
L'avortement pour raison médicale vise à préserver la santé de la mère ou à prévenir la naissance d'un enfant fortement handicapé. C'est le seul avortement autorisé par la législation au Maroc.
L'auteur rapporte 22 cas d'IMG, leurs indications sont d'origine maternelle dans 91% des cas. Dans les séries européennes, les indications d'IMG sont surtout d'origine foetale endogène (80%).
Afin de changer le profil de ces indications, ...

MAROC ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE ; LEGISLATION ; AVORTEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 289 - p. 23-24
Cote : P 3

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 5 - p. 358-370
Cote : P 2

Objectifs - Étudier le déroulement de l'interruption médicale de grossesse (IMG) depuis la prise de décision jusqu'à la consultation post-lMG en décrivant les pratiques, les attitudes des soignants et la satisfaction et les opinions des couples.
Patients et méthodes - toutes les patientes et leurs conjoints ayant subit une IMG à I'unité de médecine fœtale de la Maternité Port-Royal entre Novembre 1996 et Juillet 1997 ont été sollicités pour l'étude. Un questionnaire individuel leur était adressé six à huit semaines après l'intervention. Au total, 47 femmes et 42 conjoints ont répondu, les taux de réponse sont respectivement de 68 % et 61%.
Résultats - Les patientes et leurs conjoints ont jugé très satisfaisante la façon dont ils ont été globalement pris en charge piour leur IMG. L'attente avant l'intervention, la durée et la douleur de I'accouchement, ont recueilli le moins d'opinions positives. Les facteurs associés à la satisfaction concernent la qualité de I accueil et la qualité des informations reçues. Les relations en salle de travail sont liées à la facon dont la douleur a été prise en compte et soulagée. Six à huit semaines après l'IMG une souffrance psychique perdure ou s'est accrue pour un quart des répondants. Globalement les réponses des deux membres du couple sonttrès corrélées.
Conclusion - Les taux de satisfaction élevés doivent être interprétés avec prudence vu le nombre de personnes qui n'ont pas répondu. Dans un contexte de prise en charge globale jugée très satisfaisante, des difficultés psychologiques perdurent pour un répondant sur quatre, six à huit semaines après I'IMG.
Objectifs - Étudier le déroulement de l'interruption médicale de grossesse (IMG) depuis la prise de décision jusqu'à la consultation post-lMG en décrivant les pratiques, les attitudes des soignants et la satisfaction et les opinions des couples.
Patients et méthodes - toutes les patientes et leurs conjoints ayant subit une IMG à I'unité de médecine fœtale de la Maternité Port-Royal entre Novembre 1996 et Juillet 1997 ont été sollicités pour ...

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 6 - p. 521-524
Cote : P 2

Objectifs. - Déterminer dans quelles circonstances une interruption médicale de grossesse (IMG) doit être proposée en as d'infection à cytomégalovirus (CMV).
Patientes et méthodes. - Une enquête a été réalisée sur la pratique des médecins de centres de diagnostic prénatal lors d'une infection à CMV. La question posée était: "Une patiente présente une séroconversion CMV à 23 SA. La PCR à la recherche de CMV est positive dans le liquide amniotique à 28 SA. L'échographie et IIRM foetales sont normales à 34 SA. La patiente demande une interruption médicale de grossesse (IMG). Quel pourcentage de risque de séquelles neurosensorielles donnez-vous à la patiente et que faites-vous ? "
Résultats. - Trente-cinq gynécologues-obstétriciens ont répondu. Quarante-neuf pour cent des médecins ne réalisent pas de PSF. Parmi eux, 1/17 accepterait L'IMG. Cinquante et un pour cent réalisent une PSF. Dans ce groupe, 33 % acceptent l'IMG si la PSF est négative et 83 % si la PSF montre des signes d'atteinte foetale.
Discussion et conclusion. - Le diagnostic d'infection foetale repose sur la PCR sur liquide amniotique. Le pronostic des formes graves repose sur l'échographie et FIRM. L'apport de la ponction de sang foetal pour établir un pronostic n'est pas démontré. L'IMG pourrait donc être envisagée dans deux circonstances
• sur des signes de certitude d'une forme grave avec PCR positive et des signes échographiques patents;
• sur des arguments statistiques : une séroconversion avérée avec PCR positive, sans signe à l'échographie entraîne environ 10 % de séquelles dont on ne peut prédire la gravité.
Dans cette deuxième situation, certains sont tentés de rechercher des arguments supplémentaires à partir d'une ponction de sang foetal dont l'interprétation des résultats n'est pas scientifiquement évaluée. Ces situations à PCR positive et échographie normale à l'origine de décisions incohérentes risquent de se multiplier en raison d'une politique de dépistage systématique.
Objectifs. - Déterminer dans quelles circonstances une interruption médicale de grossesse (IMG) doit être proposée en as d'infection à cytomégalovirus (CMV).
Patientes et méthodes. - Une enquête a été réalisée sur la pratique des médecins de centres de diagnostic prénatal lors d'une infection à CMV. La question posée était: "Une patiente présente une séroconversion CMV à 23 SA. La PCR à la recherche de CMV est positive dans le liquide amniotique ...

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 546 - p. 12-13
Cote : P 234

- Déclaration finale
- Qu'est-ce que la bioéthique ?

BIOETHIQUE ; EMBRYON ; STATUT ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; RECHERCHE MEDICALE ; SOCIETE ; DEBAT ; COLLOQUE ; FRANCE ; LEGISLATION ; DIAGNOSTIC PRE IMPLANTATOIRE ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 368 - p. 2-4
Cote : P 3

Les sage-femmes ont toute leur place dans l'accompagnement des femmes pour une IVG, quue ce soit pour accompagner dans la décision de poursuivre ou non ce processus de grossesse, en tant que praticiennes de la grossesse, comme deux versants d'une seule et même aspect de la vie d'une femme : avortement et accouchement au sein de la grossesse. Le droit à l'IVG est fragile, c'est aussi le devoir des sage-femmes de le protéger et pas seulement de la génération (vieillissante) des médecins militants gynécologues et obstétriciens.
Les sage-femmes ont toute leur place dans l'accompagnement des femmes pour une IVG, quue ce soit pour accompagner dans la décision de poursuivre ou non ce processus de grossesse, en tant que praticiennes de la grossesse, comme deux versants d'une seule et même aspect de la vie d'une femme : avortement et accouchement au sein de la grossesse. Le droit à l'IVG est fragile, c'est aussi le devoir des sage-femmes de le protéger et pas seulement de la ...

SAGE-FEMME ; AVORTEMENT ; DEMANDE D'AVORTEMENT ; ENTRETIEN POST-IVG ; CONTRACEPTION POST ABORTUM ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; ACCOMPAGNEMENT ; FEMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z