m

Documents  AVORTEMENT THERAPEUTIQUE | enregistrements trouvés : 87

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 92 - p. 11-12
Cote : P 124

Traitement des anomalies fœtales dans la jurisprudence relative à l'avortement et ses conséquences pour la santé des femmes.

ESPAGNE ; AVORTEMENT ; ASPECT JURIDIQUE ; SANTE DES FEMMES ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 41 - n° 4 - p. 251-254
Cote : P 2

Lorsqu’une pathologie fœtale incurable est découverte, certains couples choisissent de poursuivre la grossesse, ne pouvant se résoudre à une interruption de grossesse pour motif médical. De telles situations apparaissent, depuis quelques années, en médecine néonatale et peuvent déboucher sur une prise en charge palliative néonatale. Devant l’imprécision du diagnostic anténatal et face aux incertitudes pronostiques, l’équipe médicale se doit d’informer le couple des différentes évolutions possibles, étape après étape. La prise en charge palliative de l’enfant à naître doit alors avoir une cohérence d’intention à la fois dans la réflexion qui la porte, le discours qui est livré aux parents et les actions qui sont menées, tout en faisant participer l’ensemble des intervenants d’une équipe de santé. L’un des enjeux est d’explorer comment il est possible de contribuer à la construction de la parentalité dans le contexte d’un projet de naissance en soins palliatifs.
Lorsqu’une pathologie fœtale incurable est découverte, certains couples choisissent de poursuivre la grossesse, ne pouvant se résoudre à une interruption de grossesse pour motif médical. De telles situations apparaissent, depuis quelques années, en médecine néonatale et peuvent déboucher sur une prise en charge palliative néonatale. Devant l’imprécision du diagnostic anténatal et face aux incertitudes pronostiques, l’équipe médicale se doit ...

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; NAISSANCE ; DIAGNOSTIC PRENATAL ; MORT ; ACCOMPAGNEMENT ; NOUVEAU-NÉ ; SOINS PALLIATIFS ; PARENTALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 199 - p. 84-95
Cote : P 26

La révolution sexuelle et procréatique redessine les contours de la parentalité postmoderne. L’article examine la notion d’" enfant désiré " en la confrontant aux logiques de la procréatique. L’instrumentalisation de l’enfant à naître nous confronte à la place qu’occupent les pertes prénatales précoces dans la psychologie individuelle et collective. La clinique psychopathologique de la survivance périnatale offre une piste pour mesurer ces effets. L’" enfant désiré " de la société procréatique ne bénéficierait pas de l’accueil sécurisant que l’on croit : bien au contraire, il serait exposé à une forme de violence sociale. Ces données méritent d’être prises en compte pour comprendre la parentalité postmoderne.
La révolution sexuelle et procréatique redessine les contours de la parentalité postmoderne. L’article examine la notion d’" enfant désiré " en la confrontant aux logiques de la procréatique. L’instrumentalisation de l’enfant à naître nous confronte à la place qu’occupent les pertes prénatales précoces dans la psychologie individuelle et collective. La clinique psychopathologique de la survivance périnatale offre une piste pour mesurer ces ...

PARENTALITE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; DESIR D'ENFANT ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 40 - n° 2
Cote : P 2

Depuis le 1er mars 2010, les citoyens français peuvent défendre leurs intérets par la question prioritaire de constitutionnalité. Tout citoyen peut saisir le conseil constitutionnel pour demander à vérifier si une loi est conforme ou non.

GROSSESSE ; HANDICAP PHYSIQUE ; DEPISTAGE ; LEGISLATION ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; PERSONNE HANDICAPÉE ; JUSTICE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 17
Cote : P 200

En trente ans, la surveillance médicale de la grossesse a été révolutionnée grâce au développement des techniques d’imagerie. Voir grandir son enfant in utero est aujourd’hui devenu presque banal, l’échographie étant le rendez-vous incontournable du suivi de la maternité. Grâce à ces différentes évolutions, les grossesses pathologiques sont désormais mieux détectées, ce qui est indéniablement un progrès salutaire. Mais, revers de la médaille, alors que la surveillance du foetus en gestation va de plus en plus loin, on voit toujours davantage de choses que l’on ne sait pas forcément interpréter...
En trente ans, la surveillance médicale de la grossesse a été révolutionnée grâce au développement des techniques d’imagerie. Voir grandir son enfant in utero est aujourd’hui devenu presque banal, l’échographie étant le rendez-vous incontournable du suivi de la maternité. Grâce à ces différentes évolutions, les grossesses pathologiques sont désormais mieux détectées, ce qui est indéniablement un progrès salutaire. Mais, revers de la médaille, ...

DIAGNOSTIC PRENATAL ; SUIVI DE LA GROSSESSE ; FRANCE ; TRISOMIE 21 ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 546 - p. 12-13
Cote : P 234

- Déclaration finale
- Qu'est-ce que la bioéthique ?

BIOETHIQUE ; EMBRYON ; STATUT ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; RECHERCHE MEDICALE ; SOCIETE ; DEBAT ; COLLOQUE ; FRANCE ; LEGISLATION ; DIAGNOSTIC PRE IMPLANTATOIRE ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 383 - p. 20-26
Cote : P 3

La mort in utero peut êrte spontanée ou induite dans le cadre de l'Interruption Médicale de Grossesse (IMG) et la prise en charge des couples des enfants suit un protocole médical et répond à une législation.

MORT FOETALE IN UTERO ; LEGISLATION ; ACCOMPAGNEMENT ; FAMILLE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; DROIT ; FOETUS ; STATUT JURIDIQUE ; FRANCE ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 376 - p. 3-8
Cote : P 3

L'intervention de Sybille Jaloux aux 17es journées de l'ANCIC a le grand mérite de lever deux tabous :
-l'avortement : l'IVG et l'IMG
-le geste foeticide, la souffrance des soignants qui en découle.
La qualité et la richesse propos ont suscité l'envie de répondre par cet article à quatre mains : en effet il pose avec justesse et authenticité des problèmes bien ancrés dans l'histoire et la pratique des sages-femmes : la réponse d'une sage-femme s'imposait.
L'intervention de Sybille Jaloux aux 17es journées de l'ANCIC a le grand mérite de lever deux tabous :
-l'avortement : l'IVG et l'IMG
-le geste foeticide, la souffrance des soignants qui en découle.
La qualité et la richesse propos ont suscité l'envie de répondre par cet article à quatre mains : en effet il pose avec justesse et authenticité des problèmes bien ancrés dans l'histoire et la pratique des sages-femmes : la réponse d'une sage-femme ...

AVORTEMENT ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; SAGE-FEMME ; AVORTEMENT CLANDESTIN ; ETHIQUE MÉDICALE ; HISTOIRE ; CLAUSE DE CONSCIENCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 36 - n° 5 - p. 536-542
Cote : P 2

Lorsque le diagnostic anténatal révèle une anomalie grave chez le foetus, le couple peut envisager une interruption médicale de grossesse (IMG). Cette étude qualitative a pour objectif d'apporter une meilleure compréhension du vécu émotionnel et du deuil périnatal qui suit une IMG.

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FEMME ; DOULEUR ; FOETUS ; DIAGNOSTIC PRENATAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 368 - p. 2-4
Cote : P 3

Les sage-femmes ont toute leur place dans l'accompagnement des femmes pour une IVG, quue ce soit pour accompagner dans la décision de poursuivre ou non ce processus de grossesse, en tant que praticiennes de la grossesse, comme deux versants d'une seule et même aspect de la vie d'une femme : avortement et accouchement au sein de la grossesse. Le droit à l'IVG est fragile, c'est aussi le devoir des sage-femmes de le protéger et pas seulement de la génération (vieillissante) des médecins militants gynécologues et obstétriciens.
Les sage-femmes ont toute leur place dans l'accompagnement des femmes pour une IVG, quue ce soit pour accompagner dans la décision de poursuivre ou non ce processus de grossesse, en tant que praticiennes de la grossesse, comme deux versants d'une seule et même aspect de la vie d'une femme : avortement et accouchement au sein de la grossesse. Le droit à l'IVG est fragile, c'est aussi le devoir des sage-femmes de le protéger et pas seulement de la ...

SAGE-FEMME ; AVORTEMENT ; DEMANDE D'AVORTEMENT ; ENTRETIEN POST-IVG ; CONTRACEPTION POST ABORTUM ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; ACCOMPAGNEMENT ; FEMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 396 - P. 14-15
Cote : P 3

Toute indication d'interruption médicale de grossesse doit être autorisée par un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal, les médecins devant attester que l'indication répond aux critères d'unee forte probabilité de pathologie d'une particulière gravité et incurable.

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FEMME ; FOETUS ; ASPECT MEDICAL ; MEDECIN ; FRANCE ; DIAGNOSTIC PRENATAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 26 - 139-146
Cote : P 370

Etude qualitative de l'expérience de 10 femmes ayant subi une interruption de grossesse dans un hôpital universitaire au Brésil pour malformations foetales incompatibles avec la vie.

BRESIL ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; TEMOIGNAGE ; LEGISLATION ; AVORTEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 343 - p. 21-29
Cote : P 3

Le Code de la Santé Publique a assoupli le délai à l'intérieur duquel l'interruption, peut être pratiquée. Or, l'amélioration des diagnostics précoces permet aujourd'hui d'avoir dès avant la fin de ce délai, une image de plus en plus précise de ce que sera l'enfant futur. La possibilité d'interrompre une grossesse si l'enfant ne correspond pas à l'image attendue fait dès lors craindre une dérive eugéniste. L'IVG, bien que n'étant licite que par dérogation sous certaines conditions, tend à être considérée, aujourd'hui comme un droit. Le front du débat entre droit des femmes à l'avortement et droit à la vie se déplace sur le terrain de l'IMG. les médecins sont nombreux à estimer que, dès lors qu'un examen prénatal a été effectué, la demande d'interruption de grossesse qui en résulte, relève du dispositif de l'IMG, même si elle est posée dans le délais des 12 semaines de grossesse autorisant l'IVG. Les pratiques en matière d'IMG évoluent ainsi dans certains flous de la loi, mais aussi parfois dans la méconnaissance de celle-ci quand les textes sont pourtant clairs, et en reviennent à empiéter sur le droit à l'IVG.
Le Code de la Santé Publique a assoupli le délai à l'intérieur duquel l'interruption, peut être pratiquée. Or, l'amélioration des diagnostics précoces permet aujourd'hui d'avoir dès avant la fin de ce délai, une image de plus en plus précise de ce que sera l'enfant futur. La possibilité d'interrompre une grossesse si l'enfant ne correspond pas à l'image attendue fait dès lors craindre une dérive eugéniste. L'IVG, bien que n'étant licite que par ...

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 241 - p. 515-521
Cote : P 174

• Les décès périnatals sont les décès d'enfants nés après au moins 22 semaines d'aménorrhée et/ou pesant plus de 500 g, décédés in utero ou à moins de 7 jours de vie. Ces décès touchent plus de 5 000 grossesses par an en France.
• Parmi les morts foetales à terme, plus d'un tiers restent inexpliquées. Selon la réglementation en vigueur en France, tes corps des foetus et des enfants décédés, qu'il y ait ensuite funérailles ou non, sont traités de manière particulière, sans confusion avec les déchets hospitaliers. La crémation ou l'inhumation sont obligatoires.
• Après un décès périnatal, le deuil est difficile. Les sentiments de culpabilité, de perte de l'estime de soi, d'isolement social sont fréquents. L'absence de souvenirs de vie commune rend difficile la reconnaissance de la mort. Des réactions de deuil périnatal se prolongent audelà de 1 an chez 20 % à 40 % des parents.
• Quand le décès est dû à une interruption médicale de grossesse, au deuxième ou au troisième trimestre, la réaction à la perte est d'intensité comparable à celle suivant une mort foetale spontanée.
• Les comptes rendus d'évaluation des diverses prises en charge sont de niveau de preuves modeste, mais ces études mettent en évidence certains repères pour l'accompagnement des familles.
• La très grande majorité des parents souhaitent voir l'enfant décédé, et souvent le tenir dans leur bras. Des rituels autour du corps de l'enfant (prénom, photos, traces
matérielles, funérailles) sont également souhaités.
• Des parents sont parfois mis mal à l'aise par l'attitude des soignants à la suite du décès. Les parents sont en général demandeurs de davantage de dialogue, d'explications, d'informations et d'empathie. Un suivi à distance avec une équipe de soutien paraît bénéfique ; mais les études sont de faible niveau de preuves.
• Les insuffisances ou l'absence de soutien dans le couple, dans la famille ou dans l'entourage sont associés avec une évolution prolongée ou compliquée du deuil.
• Beaucoup de questions sont aujourd'hui sans réponse, par exemple, les critères de choix de technique d'accompagnement de la fratrie, ou l'adaptation aux particularités culturelles.
• Les décès périnatals sont les décès d'enfants nés après au moins 22 semaines d'aménorrhée et/ou pesant plus de 500 g, décédés in utero ou à moins de 7 jours de vie. Ces décès touchent plus de 5 000 grossesses par an en France.
• Parmi les morts foetales à terme, plus d'un tiers restent inexpliquées. Selon la réglementation en vigueur en France, tes corps des foetus et des enfants décédés, qu'il y ait ensuite funérailles ou non, sont traités de ...

FOETUS ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; MORT FOETALE IN UTERO ; FRANCE ; ACCOMPAGNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 6 - p. 521-524
Cote : P 2

Objectifs. - Déterminer dans quelles circonstances une interruption médicale de grossesse (IMG) doit être proposée en as d'infection à cytomégalovirus (CMV).
Patientes et méthodes. - Une enquête a été réalisée sur la pratique des médecins de centres de diagnostic prénatal lors d'une infection à CMV. La question posée était: "Une patiente présente une séroconversion CMV à 23 SA. La PCR à la recherche de CMV est positive dans le liquide amniotique à 28 SA. L'échographie et IIRM foetales sont normales à 34 SA. La patiente demande une interruption médicale de grossesse (IMG). Quel pourcentage de risque de séquelles neurosensorielles donnez-vous à la patiente et que faites-vous ? "
Résultats. - Trente-cinq gynécologues-obstétriciens ont répondu. Quarante-neuf pour cent des médecins ne réalisent pas de PSF. Parmi eux, 1/17 accepterait L'IMG. Cinquante et un pour cent réalisent une PSF. Dans ce groupe, 33 % acceptent l'IMG si la PSF est négative et 83 % si la PSF montre des signes d'atteinte foetale.
Discussion et conclusion. - Le diagnostic d'infection foetale repose sur la PCR sur liquide amniotique. Le pronostic des formes graves repose sur l'échographie et FIRM. L'apport de la ponction de sang foetal pour établir un pronostic n'est pas démontré. L'IMG pourrait donc être envisagée dans deux circonstances
• sur des signes de certitude d'une forme grave avec PCR positive et des signes échographiques patents;
• sur des arguments statistiques : une séroconversion avérée avec PCR positive, sans signe à l'échographie entraîne environ 10 % de séquelles dont on ne peut prédire la gravité.
Dans cette deuxième situation, certains sont tentés de rechercher des arguments supplémentaires à partir d'une ponction de sang foetal dont l'interprétation des résultats n'est pas scientifiquement évaluée. Ces situations à PCR positive et échographie normale à l'origine de décisions incohérentes risquent de se multiplier en raison d'une politique de dépistage systématique.
Objectifs. - Déterminer dans quelles circonstances une interruption médicale de grossesse (IMG) doit être proposée en as d'infection à cytomégalovirus (CMV).
Patientes et méthodes. - Une enquête a été réalisée sur la pratique des médecins de centres de diagnostic prénatal lors d'une infection à CMV. La question posée était: "Une patiente présente une séroconversion CMV à 23 SA. La PCR à la recherche de CMV est positive dans le liquide amniotique ...

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 4 - p. 317-323
Cote : P 2

Les études sur l'utilisation du misoprostol en gynécologie obstétrique montre son intérêt majeur nais celui-ci est contrebalancé par l'absence d'autorisation de mise sur le marché exposant les prescripteurs aux risques médico-légaux. Dans la préparation pré-opératoire d'un curetage ou l'une hystéroscopie, le rapport bénéfice/risque a été clairement démontré. En cas de grossesse arretée, les études publiées sont contradictoires et aucune ne montre la réelle efficacité du misoprostol. Dans les IVG de moins de 7SA, l'association mifépristone suivie 36 à 48 h plus tard le misoprostol vaginal peut être proposée. Dans les IMG ou les MFIU du 2 et 3 trimestre, l'utilisation du misoprostol après 17SA peut être utilisé. Dans la préparation cervicale à terme sur col défavorable, les risques semblent plus importants et l'utilisation du Cytotec® doit être parcimonieuse, sans doute après échec des autres méthodes. Dans le post-partum, d'autres études, en particulier, contre Nalador, sont nécessaires pour pouvoir conclure.
Les études sur l'utilisation du misoprostol en gynécologie obstétrique montre son intérêt majeur nais celui-ci est contrebalancé par l'absence d'autorisation de mise sur le marché exposant les prescripteurs aux risques médico-légaux. Dans la préparation pré-opératoire d'un curetage ou l'une hystéroscopie, le rapport bénéfice/risque a été clairement démontré. En cas de grossesse arretée, les études publiées sont contradictoires et aucune ne ...

MISOPROSTOL ; OBSTETRIQUE ; AVORTEMENT MEDICAMENTEUX ; AVORTEMENT THERAPEUTIQUE ; CURETAGE ; HYSTERECTOMIE ; FAUSSE COUCHE ; POST PARTUM ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z