m

Documents  CANCER DU COL DE L'UTERUS | enregistrements trouvés : 54

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 1086 MED

Dépistage : sein, colon, utérus, peau, prostate...

CANCER ; DEPISTAGE ; SANTE ; FEMME ; HOMME ; CANCER DU SEIN ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 1000 MED

Dessin représentant un préservatif masculin sous la forma d'un petit personnage. Derrière lui, en fond, de nombreux visages. Le fond de l'affiche est noir et le texte, rouge et blanc, est réparti en haut et en bas de l'affiche.

OMS ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; LITUANIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 413 - 167-170
Cote : P 174

Un vaccin papillomavirus contenant 9 génotypes de virus (Gardasil 9°) a été autorisé dans l'Union européenne. En France, la firme qui le commercialise prévoit qu'il remplace le vaccin contenant 4 génotypes (Gardasil°). un essai chez environ 14000 femmes âgées de 16 à 26 ans a comparé ces deux vaccins. Le vaccin contenant 9 génotypes a semblé réduire le nombre de diagnostics de dysplasie de heur grade du col de l'utérus due à un des génotypes supplémentaires : une quinzaine de cas en mois par ans pour 100000 femmes vaccinées, en l'absence d'infection par un de ces génotypes avant la vaccination. Le vaccin contenant 9 génotypes expose à un surcroît de réactions au site d'infection, parfois sévères, ce qui risque d'accentuer les réticences vis-à-vis de cette vaccination.
Un vaccin papillomavirus contenant 9 génotypes de virus (Gardasil 9°) a été autorisé dans l'Union européenne. En France, la firme qui le commercialise prévoit qu'il remplace le vaccin contenant 4 génotypes (Gardasil°). un essai chez environ 14000 femmes âgées de 16 à 26 ans a comparé ces deux vaccins. Le vaccin contenant 9 génotypes a semblé réduire le nombre de diagnostics de dysplasie de heur grade du col de l'utérus due à un des génotypes ...

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; VACCIN ; DOULEUR ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 1 - 8 p.
Cote : P 101 w

Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Most women die of the disease when they are still in the workplace and caring for their families, at a highcost to society and to the economy. In 2012, 528,000 new cases of cervical cancer were diagnosed and 266,000 women died of the disease, nearly 90 per cent of them in low to middle income countries.
Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Most women die of the disease when they are still in the workplace and caring for their families, at a highcost to society and to the economy. In 2012, 528,000 new cases of cervical cancer were diagnosed and 266,000 women died of the disease, nearly 90 per cent of them ...

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; PREVENTION ; HPV ; TRAITEMENT MEDICAL ; DEPISTAGE ; RECOMMANDATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 275 - p. 19-29
Cote : P 174

Les vaccins papillomavirus diminuent en partie la fréquence des lésions dites précancéreuses du col de l'utérus, sans effets indésirables disproportionnés. Cette baisse n'est que partielle et on ne sait pas encore ce qu'il en sera en termes de cancers invasifs. Le dépistage par frottis du col reste le principal outil de réduction de l'incidence des cancers invasifs du col de l'utérus.

VACCIN ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; RISQUE ; STATISTIQUE ; EFFET SECONDAIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Malades de tout. | Gazette des Femmes (La) 05-06/2011

Article

UV

vol. 33 - n° 1 - p.10-24
Cote : P 376

Après l'ère de l'information, de la consommation de masse, bienvenue dans l'ère de la surmédicalisation!Déjà elle a vu plusieurs processus physiologiques naturels intronisés au temple de la renommée médicale. Baisse de moral et irritabilité après l'accouchement? maladie. Changement liés à la ménopause? maladie. Diminution de la performance sexuelle? maladie. Mais de plus en plus de spécialistes disent stop! Paroles de quelques uns d'entre eux.

SANTE DES FEMMES ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; CANCER DU SEIN ; POST PARTUM ; HPV ; VACCIN ; MENOPAUSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 27 - n° 2 - Entier
Cote : P 384

Le cancer du col de l'utérus tue 270 000 femmes chaque année et plus de 80% d'entre elles dans les pays en voie de développement. Les plus haut taux de mortalité sont en Afrique Sub-saharienne, Amérique latine et caraïbes et Asie du sud et sud-est. Les expériences de vaccination contre le papillomavirus humain ont donné des résultats encourageants.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; VACCIN ; STATISTIQUE ; MONDE ; HPV

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 317
- p. 193-200
Cote : P 174

Organiser le dépistage pour éviter des conisations inutiles.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; DEPISTAGE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n° spécial - p. 38-44
Cote : P 301

Le cancer du col de l'utérus tue environ 270 000 femmes dans le monde chaque année.Près de 85% des décès surviennent dans les contextes à faibles ressources. Le test de Papanicolaou pour le dépistage de routine a donné à un déclin spéctaculaire de la mortalité ces quatre dernières décennies, dans les pays plus riches. Une raison majeure de la mortalité élevée dont il est toujours responsable dans le monde en développement tient au manque de programmes de dépistage efficace de qualité dans ces régions.
Le cancer du col de l'utérus tue environ 270 000 femmes dans le monde chaque année.Près de 85% des décès surviennent dans les contextes à faibles ressources. Le test de Papanicolaou pour le dépistage de routine a donné à un déclin spéctaculaire de la mortalité ces quatre dernières décennies, dans les pays plus riches. Une raison majeure de la mortalité élevée dont il est toujours responsable dans le monde en développement tient au manque de ...

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; DEPISTAGE ; MONDE ; COUT ; PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 121 - p. 10-11
Cote : P 270

Quelle est la politique de santé sur cette question et quelles sont les conséquences pour les femmes?...

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; VACCIN ; BELGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 29 - p. 313-324
Cote : P 195

Nous présentons ici une synthèse des résultats des études EDiTH récemment publiées et analysant la distribution des génotypes de papillomavirus humains (HPV) dans les cancers invasifs, les néoplasies intra-épithéliales de haut grade (CIN2/3) et les lésions de bas grade du col de l’utérus (LSIL), ainsi que dans les condylomes acuminés externes (CAE) en France. Chacune de ces études a porté sur environ 400 à 500 échantillons, avec une prévalence globale des HPV proche de 98 %. Dans les cancers invasifs et les CIN2/3, l’HPV 16 était le plus prévalent (73 % et 62 %, respectivement), suivi de l’HPV 18 (19 %) pour les cancers et de l’HPV 31 (15 %) pour les CIN2/3. Dans les LSIL, l’HPV 66 (25 %) et l’HPV 16 (21 %) étaient les plus fréquents, alors que dans les CAE, l’HPV 6 (68 %) et l’HPV 11 (16 %) étaient les plus fréquemment identifiés. Les génotypes 16 et 18 étaient principalement observés dans les cancers (82 %) et dans les lésions précurseurs (64 % dans les CIN2/3 et 28 % dans les LSIL), tandis que les génotypes 6 et 11 étaient essentiellement associés aux condylomes (83 %). En France, en considérant une couverture vaccinale hypothétique de 100 %, un vaccin quadrivalent dirigé contre les HPV 6, 11, 16 et 18 pourrait prévenir de 71 % à 82 % des cancers invasifs, de 45 % à 64 % des CIN2/3, de 14 % à 34 % des LSIL, et de 63 % à 88 % des condylomes.
Nous présentons ici une synthèse des résultats des études EDiTH récemment publiées et analysant la distribution des génotypes de papillomavirus humains (HPV) dans les cancers invasifs, les néoplasies intra-épithéliales de haut grade (CIN2/3) et les lésions de bas grade du col de l’utérus (LSIL), ainsi que dans les condylomes acuminés externes (CAE) en France. Chacune de ces études a porté sur environ 400 à 500 échantillons, avec une prévalence ...

HPV ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; CANCER ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; EPIDEMIOLOGIE ; STATISTIQUE ; DEPISTAGE ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE ; VACCIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 103 - p. 20
Cote : P 194

Cancer, le virus, le dépistage, le traitement, le vaccin, discussion.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; VACCIN ; HPV ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; PLANNING FAMILIAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 37 - n° 2 - p. 125-130
Cote : P 2

Les papillomavirus humains à haut risque oncogène sont à l'origine des cancers épidermoïdes et des adénocarcinomes du col utérin.

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; HPV ; VACCIN ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; SANTE DES FEMMES ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; FRANCE ; EPIDEMIOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 363 - p. 49
Cote : P 7

Tandis que les fabricants des vaccins Gardasil@ et Cervarix@ se retrouvent soupçonnés de corruption , des voix multiples s'élèvent pour en dénoncer le coût, l'inefficacité et les dangers.

VACCIN ; HPV ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE ; EFFET NEFASTE ; EFFICACITE ; COUT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 16 - n° 92 - p. 27
Cote : P 382

Pour les femmes, prendre soin de leur corps est la dernière de leurs priorités. Les femmes pauvres, notamment, tenteraient d'endurer toute sensation inhabituelle de leurs parties anatomiques à moins que cela ne deviene vraiment sérieux. Ce n'est que lorsque la situation est à son pire qu'elles recherchent un soin médical.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; SANTE DES FEMMES ; PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; ASPECT SOCIO-CULTUREL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 16 - n° 32 - p. 4-112
Cote : P 370

Le cancer du col de l'utérus est le plus commun dans les pays en voie de développement avec un haut taux de mortalité en dépit des possibilités de prévention et de traitement existantes.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; PREVENTION ; STATISTIQUE ; AFRIQUE SUBSAHARIENNE ; AMERIQUE LATINE ; THAILANDE ; GHANA ; BANGLADESH ; VACCIN ; ROYAUME UNI

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 360 - p. 10
Cote : P 122

Une campagne de vaccination contre les papillomavirus humains a été lancée auprès des adolescentes. Voici quelques arguments objectifs avant de décider pour soi ou sa fille.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; PREVENTION ; JEUNE FEMME ; VACCIN ; HPV ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 359 - p. 40
Cote : P 7

Le Dr Françoise Berthoud réagit face à un article du Dr Claude Béraud, membre du Conseil médical et scientifique de la Mutualité française, paru dans le Monde le 9 juillet 2008. Cet article était intitulé "Cancer du col de l'utérus : le frottis plus efficace que le vaccin".

VACCIN ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; HPV ; FEMME ; SANTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 296 - P. 446-450
Cote : P 174

Les cancers du col utérin sont à l'origine d'environ 1000 décès par an en France. On dispose de moyens de dépistage. En 2008, on ne connaît pas l'efficacité d'une prévention vaccinale. Mais le préservatif diminue la transmission des papillomavirus souvent impliqués.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE ; SANTE DES FEMMES ; CHIRURGIE ; DEPISTAGE ; HPV

... Lire [+]

Z