m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT | enregistrements trouvés : 13

O
     

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 2 p.
Cote : B 0468 VIH

Carte postale du 1er décembre (Journée mondiale de lutte contre le sida) 2017 représentant une jeune femme noire faisant son marché. Le dos de la carte présente les différents modes de dépistage : autotest, test rapide, test dans un Cegidd (Centre Gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites et des IST), test en laboratoire. Elle renvoie vers le dipositif de prévention et d'aide à distance Sida info service (site et téléphone).
Carte postale du 1er décembre (Journée mondiale de lutte contre le sida) 2017 représentant une jeune femme noire faisant son marché. Le dos de la carte présente les différents modes de dépistage : autotest, test rapide, test dans un Cegidd (Centre Gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites et des IST), test en laboratoire. Elle renvoie vers le dipositif de prévention et d'aide à distance Sida info service (site et ...

CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; AUTOTEST ; VIH/ SIDA ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 435 - p. 46-48
Cote : P 114

La nouvelle loi de santé prévoit notamment la mise à disposition d'autotests de détection, pour les personnes les plus exposées aux maladies infectieuses transmissibles.

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; FRANCE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 27 p.
Cote : B 0368 IST

Cette brochure fait le point sur les différentes IST : symptômes, traitement, prévention, dépistage, conseils. La dernière page indique où s'informer et où se faire dépister.

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; VIH/ SIDA ; PREVENTION ; PRESERVATIF MASCULIN ; PRESERVATIF FEMININ ; DEPISTAGE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 80 p.
Cote : 820 JOU

La lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) a été engagée au niveau local au début du XXème siècle par la création de dispositifs de proximité, les dispensaires antivénériens, (DAV) placés sous la responsabilité des collectivités locales depuis la décentralisation. Ces structures ont reçu compétence pour effectuer le dépistage, le diagnostic, et le traitement ambulatoire des IST. Les spécificités de l’infection par le VIH ont conduit les autorités sanitaires à créer des centres de dépistage spécialisés et dérogatoires par rapport aux dispositifs classiques de dépistage des IST, notamment par l’obligation de l’anonymat des consultants, afin d’empêcher toute stigmatisation. Placés sous la responsabilité de l’Etat, les centres de dépistage anonymes et gratuits (CDAG) sont financés par l’assurance maladie. Ces centres ont vu leur compétence s’étendre au dépistage des hépatites B et C depuis la loi du 27 juillet 1999. Sur les 5 millions de sérologies VIH réalisées en 2007, les CDAG représentaient 8% de l’activité de dépistage du VIH et 11% des sérologies positives. Le retard au dépistage a été souligné par de nombreux travaux d’experts qui en soulignent les conséquences sur la prévalence de l’infection par le VIH non diagnostiquée. Selon une estimation moyenne, 40 000 personnes ignoreraient leur séropositivité. En ce qui concerne les autres IST, la surveillance épidémiologique repose sur la participation volontaire des anciens DAV, qui met en évidence une augmentation régulière annuelle du nombre de cas déclarés et une proportion élevée de co-infection avec le VIH. Au plan national, la loi relative à la santé publique du 9 août 2004 et le plan national de lutte contre le VIH et les IST 2005/2008 ont ciblé l’objectif de la réduction de l’incidence des IST, en particulier syphilis et gonococcie pour les populations exposées et celui de la réduction de la prévalence des chlamydioses et de l’infection herpétique par HSV 2 dans la population générale.
La lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) a été engagée au niveau local au début du XXème siècle par la création de dispositifs de proximité, les dispensaires antivénériens, (DAV) placés sous la responsabilité des collectivités locales depuis la décentralisation. Ces structures ont reçu compétence pour effectuer le dépistage, le diagnostic, et le traitement ambulatoire des IST. Les spécificités de l’infection par le VIH ...

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; PREVENTION ; DEPISTAGE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; VIH/ SIDA ; HÉPATITE ; CENTRE DE PLANIFICATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 99 p.
Cote : 130 AUB

En complément du rapport de synthèse (consulter le rapport de synthèse : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/104000047/index.shtml) qui traite de la problématique générale de prévention des grossesses non désirées, le présent rapport analyse le fonctionnement du modèle français de contraception, et évalue l'effet des mesures prises, à la suite de la loi du 4 juillet 2001, en matière de contraception et de contraception d'urgence. Il examine les forces et faiblesses du dispositif actuel et formule des recommandations en améliorer l'accès et l'efficacité.
En complément du rapport de synthèse (consulter le rapport de synthèse : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/104000047/index.shtml) qui traite de la problématique générale de prévention des grossesses non désirées, le présent rapport analyse le fonctionnement du modèle français de contraception, et évalue l'effet des mesures prises, à la suite de la loi du 4 juillet 2001, en matière de contraception et de contraception ...

GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; PREVENTION ; CONTRACEPTION ; CONTRACEPTION D'URGENCE ; AVORTEMENT ; ADOLESCENTE ; FEMME ; ETUDE ; INFORMATION ; METHODE DE CONTRACEPTION ; COUT ; REMBOURSEMENT ; ACCES ; DROITS DES FEMMES ; EFFICACITE ; RISQUE SEXUEL ; POLITIQUE DE L'EDUCATION ; POLITIQUE DE LA SANTE ; FRANCE ; STÉRÉOTYPE ; MEDECIN ; PHARMACIEN ; AUTORISATION PARENTALE ; INFIRMIERE SCOLAIRE ; CONSULTATION MEDICALE ; OBSERVANCE ; ADOLESCENCE ; GROSSESSE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; PRESCRIPTION MEDICALE ; PLANNING FAMILIAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : M 0044 MED

Jeu de 90 cartes réparties en 6 couleurs correspondant à 6 thèmes différents (sexualité, toxicomanie, dépistage, contamination, maladie, tolérance). Les cartes comprennent des questions ou des situations données
Exemple : "J'ai 16 ans et j'ai eu des relations sexuelles sans préservatif avec un garçon J'ai peur d'avoir le sida Comment le savoir ? "

L'animateur peut utiliser le guide d'accompagnement avec les réponses et les explications aux questions.
Jeu de 90 cartes réparties en 6 couleurs correspondant à 6 thèmes différents (sexualité, toxicomanie, dépistage, contamination, maladie, tolérance). Les cartes comprennent des questions ou des situations données
Exemple : "J'ai 16 ans et j'ai eu des relations sexuelles sans préservatif avec un garçon J'ai peur d'avoir le sida Comment le savoir ? "

L'animateur peut utiliser le guide d'accompagnement avec les réponses et les explications aux ...

VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; MALADIE ; DEPISTAGE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; SEXUALITE ; TRAITEMENT MEDICAL ; PREVENTION ; TOXICOMANIE ; OUTIL PEDAGOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : A 0886 MED

Pour conna”tre le centre de dépistage le plus proche de chez vous. N¡ de téléphone de Sida info service. Affiche rose avec des personnes en ombres chinoises noires.

CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; TUNISIE ; FRANCE ; PERSONNE D'ORIGINE MAGHRÉBINE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 51 - p. 18-20
Cote : P 246

Jusqu'à présent les moyens de dépistage du VIH nécessitent une prise de sang en CDAG ou en laboratoire privé et en cas de positivité, une confirmation un mois plus tard. Aujourd'hui, les tests rapides élargissent la palette d'outils de dépistage.

VIH/ SIDA ; DEPISTAGE ; SANG ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : V 440 MED

Dans le quartier Gamkallé Golley à Niamey, le Kpote-Kiosque a ouvert ses portes pour promouvoir la santé sexuelle des jeunes. On y vient pour s'amuser et aussi pour s'informer, pour se procurer des préservatifs ou encore pour faire un test du sida. Didier, Abou, Boulouma tet les autres nous guident à travers les activités du centre et nous aident à comprendre la réussite d'une telle initiative dans un des quartiers les plus conservateurs de Niamey. C'est un projet fédérateur auquel toute la communauté participe et c'est sans doute là la clef du succès.
Dans le quartier Gamkallé Golley à Niamey, le Kpote-Kiosque a ouvert ses portes pour promouvoir la santé sexuelle des jeunes. On y vient pour s'amuser et aussi pour s'informer, pour se procurer des préservatifs ou encore pour faire un test du sida. Didier, Abou, Boulouma tet les autres nous guident à travers les activités du centre et nous aident à comprendre la réussite d'une telle initiative dans un des quartiers les plus conservateurs de ...

VIH/ SIDA ; ADOLESCENCE ; CENTRE D'INFORMATION ET DE PREVENTION DU SIDA ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; PRESERVATIF MASCULIN ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; NIGER ; OUTIL PEDAGOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 127 p.
Cote : J 122 PRU

Pour la première fois, un livre spécifiquement destiné aux 13-15 ans aborde tous les thèmes liés à l'adolescence. L’adolescence, c’est le temps des questions : sur les transformations de son corps, les relations avec les copains, avec la famille, le premier amour…
C’est à partir des questions que de nombreux élèves leur ont posées, que des professionnels intervenant dans les établissements scolaires ont conçu ce livre.

Il a été enrichi par l’interview de nombreux jeunes adolescents, et le regard exigeant et pertinent des collégiens élus en 2005-2007 au Conseil général des collégiens du Val-de-Marne réunis dans la commission « Un garçon, une fille ? ».

Ce livre a été coordonné par la direction de la Protection maternelle et infantile (PMI), avec le concours des services départementaux de l’Éducation nationale.

Les équipes du Conseil général vont régulièrement dans les collèges rencontrer des adolescents autour des questions de prévention et d’éducation pour la santé. Le besoin était réel de laisser une trace de ces interventions, un outil qui prolonge la discussion, des informations fiables, des adresses.

Questions d’ados est un ouvrage attrayant et accessible qui permettra à chacun de poursuivre sa réflexion, d’approfondir ses connaissances, d’engager le débat avec ses copains ou avec les adultes de son entourage.
Je souhaite que ce livre vous accompagne dans vos expériences, et vous apporte des renseignements que beaucoup d’entre vous attendent.
Pour la première fois, un livre spécifiquement destiné aux 13-15 ans aborde tous les thèmes liés à l'adolescence. L’adolescence, c’est le temps des questions : sur les transformations de son corps, les relations avec les copains, avec la famille, le premier amour…
C’est à partir des questions que de nombreux élèves leur ont posées, que des professionnels intervenant dans les établissements scolaires ont conçu ce livre.

Il a été enrichi par ...

EDUCATION A LA SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; PUBERTE ; PREMIERE RELATION SEXUELLE ; SEXUALITE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; VIOLENCE SEXUELLE ; CONTRACEPTION ; VIOLENCE ENTRE JEUNES ; FAMILLE ; RELATION AMICALE ; MASTURBATION ; VIRGINITE ; VIH/ SIDA ; PREVENTION ; CENTRE D'INFORMATION ET DE PREVENTION DU SIDA ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; CENTRE DE PLANIFICATION ; JEUNESSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 190 - p. 23-25
Cote : P 217

Depuis l'automne 2005, les associations alertent les pouvoirs publics car plusieurs CDAG sont menacés de fermeture. La lutte contre les IST est de plus en plus liée à celle du VIH?. Il faut donc se réjouir d'une réforme qui va permettre à l'Etat de mener une politique sanitaire cohérente dans ces deux domaines.

VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; DEPISTAGE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 3 - p. 242-250
Cote : P 2

Les comportements sexuels des individus se modifient en fonction des connaissances acquises et des informations reçues, et nous avons tenté d'évaluer ces modifications. Pendant une période de 10 semaines (septembre-novembre 1994), nous avons analysé les résultats des entretiens préalables au test de dépistage du VIH dans le Centre Figuier de Dépistage Anonyme et Gratuit du Sida (CDAG Paris 4e)
Parmi les 1 275 fiches / consultants, la population masculine représente 61 % des consultants et, quel que soit le sexe 62 % des consultants ont entre 20 et 29 ans. Les homo/bisexuels représentent 26 % des consultants et ont un partenaire VlH-positif dans 23 % des cas. Les hétérosexuels masculins et féminins représentent, respectivement,35 % et 38 % des cas et ont un partenaire VlH-positif dans 1,7 % des cas. La majorité des consultants (76 %) est multipartenaire sur 12 mois et 72 % des homo/bisexuels contre 35 % des hétérosexuels (indépendant des classes d'âge) déclarent utiliser toujours les préservatifs pour les pénétrations sexuelles. Par contre, seulement 3,9 % des homo/bisexuels utilisent le préservatif lors de fellation. Par ailleurs, 12 % des consultants (homo/bisexuels 21 %~ hétérosexuels 8,5 %) déclarent avoir été traités pour une MST depuis un an, essentiellement dans la classe d'âge de 25-34 ans. Les plus fréquentes MST déclarées sont les infections anogénitales virales à papillomavirus humains et à herpès virus puis la chlamydiose génitale. Par rapport à ces comportements sexuels, 80 % des homo/bisexuels évaluent prendre un risque sexuel (fellation) contre 47 % des hétérosexuels qui viennent pour un dépistage VIH. D'autre part, 10 % des consultants ne viennent pas chercher leur résultat. Dans cette étude la séroprévalence VIH est de 1 % avec une fréquence plus importante dans la classe d'âge de 25-34 ans et chez les homo/bisexuels (3 %) versus les hétérosexuels masculins (0~4 %) et féminins (0~2 %). Nous observons que la majorité des consultants a une connaissance, selon leur comportement sexuel, des risques de contamination du VIH. Mais la fréquence importante des MST montre que la prévention a encore des lacunes. La prévention et le dépistage doivent être proposés, par le médecin, pour diminuer la fréquence des pathologies chroniques infectieuses et tumorales due à des agents infectieux transmis sexuellement.
Les comportements sexuels des individus se modifient en fonction des connaissances acquises et des informations reçues, et nous avons tenté d'évaluer ces modifications. Pendant une période de 10 semaines (septembre-novembre 1994), nous avons analysé les résultats des entretiens préalables au test de dépistage du VIH dans le Centre Figuier de Dépistage Anonyme et Gratuit du Sida (CDAG Paris 4e)
Parmi les 1 275 fiches / consultants, la population ...

COMPORTEMENT SEXUEL ; COUNSELING ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; PRATIQUE SEXUELLE ; RISQUE SEXUEL ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; ORIENTATION SEXUELLE ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; PARIS ; FRANCE ; VIH/ SIDA

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

Z