m

Documents  COL DE L'UTERUS | enregistrements trouvés : 15

O
     

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 40 - n° 6
Cote : P 3

Cette étude a pour objet de cartographier les zones du cortex sensoriel correspondant aux organes génitaux féminins et aux mamelons, en vue d'une élucidation des systèmes neuraux sous-jacents à la réaction sexuelle.

CLITORIS ; VAGIN ; COL DE L'UTERUS ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; PLAISIR SEXUEL ; SEXUALITE ; SEIN ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Vagin en mousse polyuréthane. | Semina 2007

Matériel pédagogique

y


Cote : M 0059 SEX

Coffret en carton (coff)

VAGIN ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; UTERUS ; OVAIRE ; CLITORIS ; OUTIL PEDAGOGIQUE ; COL DE L'UTERUS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 36 - n° 5 - p.521-524
Cote : P 2

Le but de ce travail est de connaître la fréquence, la persistance et les risques de récidive des lésions à virus des papillomes humains (HPV) du col utérin chez des femmes infectées par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

VIH/ SIDA ; HPV ; SANTE DES FEMMES ; COL DE L'UTERUS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - p. 137-141
Cote : P 2


Les possibilités de prise en charge de patientes présentant un risque d'avortement tardif ou d'accouchement prématuré se résume le plus souvent à la question de la pose ou non d'un cerclage et à quel moment.

GROSSESSE ; COL DE L'UTERUS ; SUIVI DE LA GROSSESSE ; GYNECOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

A shot against cervical cancer. | Ms 06/2005

Article

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 6 - p. 562-566
Cote : P 2

On sait depuis 150 ans que le cancer du col est une maladie sexuellement transmise. Depuis 25 ans la responsabilité de l'HPV dans l'origine des lésions précancéreuses et des cancers, d'abord suspectée, s'est progressivement imposée. Sa transmission sexuelle est quasi exclusive. Selon Laura Koutski, 7 femmes sur 10 rencontrent I'HPV au cours de leur vie sexuelle, au point que l'on a pu dire que sa présence était davantage un marqueur d'activité sexuelle qu'un stigmate de lésion cervicale. Plus de 70 % des infections à HPV sont éliminées un an après la contamination et 90 % après deux ans. Lorsque l'infection persiste, des lésions précancéreuses peuvent se développer après une « incubation » qui dure de quelques semaines à de nombreuses années. Faut-il dépister et traiter les lésions condylomateuses du partenaire masculin de ces patientes ? C'est un sujet qui ne fait pas l'unanimité et qu'il est important d'éclairer car le problème nous est posé fréquemment en pratique quotidienne.
J.C. Boulanger
On sait depuis 150 ans que le cancer du col est une maladie sexuellement transmise. Depuis 25 ans la responsabilité de l'HPV dans l'origine des lésions précancéreuses et des cancers, d'abord suspectée, s'est progressivement imposée. Sa transmission sexuelle est quasi exclusive. Selon Laura Koutski, 7 femmes sur 10 rencontrent I'HPV au cours de leur vie sexuelle, au point que l'on a pu dire que sa présence était davantage un marqueur d'activité ...

CANCER ; COL DE L'UTERUS ; ANDROLOGIE ; GYNECOLOGIE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 89 p.
Cote : 244 CEN

Les femmes pratiquent-elles l'auto-examen des seins et des organes génitaux, sont-elles motivées à le faire et en ont-elles les outils? Ce guide s'adresse à toutes les femmes et fournit les moyens pratiques pour leur permettre de mieux connaître leur corps. L'approche est différente: l'auto-examen n'est pas qu'une mesure préventive, une pratique associée au seul contexte médical.
En plus des techniques de base de l'auto-examen, on y trouvera des connaissances anatomiques et physiologiques qui aideront les femmes à observer et comprendre leur corps.
Ce guide s'inspire, en grande partie, des ateliers du Centre de santé des femmes de Montréal. Pour cette raison, on y lira aussi des réflexions sur la pratique collective de l'auto-examen et des réflexions sur la perception que les femmes ont de leur corps. Parler d'auto-examen, c'est bien plus que parler d'une technique...
Les femmes pratiquent-elles l'auto-examen des seins et des organes génitaux, sont-elles motivées à le faire et en ont-elles les outils? Ce guide s'adresse à toutes les femmes et fournit les moyens pratiques pour leur permettre de mieux connaître leur corps. L'approche est différente: l'auto-examen n'est pas qu'une mesure préventive, une pratique associée au seul contexte médical.
En plus des techniques de base de l'auto-examen, on y trouvera des ...

FEMME ; PREVENTION ; CANADA ; SANTE DES FEMMES ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; CORPS ; ANATOMIE ; SEIN ; COL DE L'UTERUS ; VAGIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 7 - p. 616-624
Cote : P 2

Si la fertilité après 40 ans chute, les risques de grossesse spontanée ne sont toutefois pas négligeables et la contraception de la femme de la quarantaine reste une nécessité. Différentes méthodes de contraception peuvent lui être proposées: méthodes locales, dispositifs intra-utérins, contraception hormonale. Les pilules progestatives pures microdosées en continu ne sont pas indiquées car elles peuvent être à l'origine de manifestations d'hyperestrogénie non souhaitables à cette période de la vie de la femme. Les implants progestatifs peuvent être intéressants en cas de contre-indications aux estrogènes et d'observance des contraceptifs oraux déficiente. La « pilule » estroprogestative présente de nombreux avantages après 40 ans : régularisation des cycles et des règles, réduction de la perte osseuse, de certaines affections gynécologiques, du risque de cancer de l'endomètre et de l'ovaire... Cependant, le risque vasculaire (accident thrombo-embolique veineux et accident artériel) demeure augmenté, quel que soit le type de « pilule » estroprogestative utilisée, de deuxième ou troisième génération, et malgré la réduction des doses d'éthinylestradiol, même si une tendance à l'amélioration de ce risque peut être observée. Ainsi, une contre-indication à la pilule estroprogestative est une contre-indication pour toutes les pilules estroprogestatives et le strict respect des contreindications est indispensable. Celles-ci ont d'ailleurs conduit à l'utilisation à visée contraceptive des progestatifs normodosés antigonadotropes; les dérivés prégnanes, dénués d'effets délétères métaboliques, n'ont cependant pas I'AMM dans l'indication «contraception ».
Si la fertilité après 40 ans chute, les risques de grossesse spontanée ne sont toutefois pas négligeables et la contraception de la femme de la quarantaine reste une nécessité. Différentes méthodes de contraception peuvent lui être proposées: méthodes locales, dispositifs intra-utérins, contraception hormonale. Les pilules progestatives pures microdosées en continu ne sont pas indiquées car elles peuvent être à l'origine de manifestations ...

CONTRACEPTION HORMONALE ; FEMME DE PLUS DE 40 ANS ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; METHODE BARRIERE CONTRACEPTIVE ; CONTRACEPTION PROGESTATIVE ; IMPLANT CONTRACEPTIF ; PILULE ESTROPROGESTATIVE ; RISQUE ; MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE ; MALADIE CARDIOVASCULAIRE ; CANCER ; COL DE L'UTERUS ; OVAIRE ; FRANCE ; CANCER DU COL DE L'UTERUS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z