m

Documents  EFFET BENEFIQUE | enregistrements trouvés : 22

O

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y

- 56 p.
Cote : 520 SIN w

Les investissements dans la santé sexuelle et reproductive sont cruciaux si l’on veut sauver des vies, réduire la morbidité parmi les femmes et leurs enfants, et réaliser ainsi leur droit à la santé internationalement reconnu. Les bienfaits de santé immédiats en valent à eux seuls le coût, sans compter même les plus grands avantages, sur le long terme, pour les femmes, leurs partenaires et familles, et la société au sens large. Ces avantages se retrouvent notamment dans l’éducation et les revenus accrus des femmes, l’augmentation de l’épargne et de l’actif des ménages, la plus grande scolarisation des enfants, la croissance du PIB et la réduction de la pauvreté.
Résumé en français.
Les investissements dans la santé sexuelle et reproductive sont cruciaux si l’on veut sauver des vies, réduire la morbidité parmi les femmes et leurs enfants, et réaliser ainsi leur droit à la santé internationalement reconnu. Les bienfaits de santé immédiats en valent à eux seuls le coût, sans compter même les plus grands avantages, sur le long terme, pour les femmes, leurs partenaires et familles, et la société au sens large. Ces avantages se ...

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; COUT ; DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS ; STATISTIQUE ; PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT ; CONTRACEPTION ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; AVORTEMENT CLANDESTIN ; AVORTEMENT ; MORTALITE INFANTILE ; MORTALITE MATERNELLE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; VIH/ SIDA ; EFFET BENEFIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 100 p.
Cote : 130 PLA w

« Les programmes de planification familiale sont une solution gagnant-gagnant; le bien-être de chaque femme et des enfants est amélioré, et l'économie nationale et l'environnement en tirent les bénéfices. »

PLANIFICATION FAMILIALE ; MORTALITE MATERNELLE ; ASPECT INTERNATIONAL ; CONTRACEPTION ; STATISTIQUE ; DEMOGRAPHIE ; SANTE ; EFFET BENEFIQUE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 40 - n° 1 - P. 37-42
Cote : P 2

Depuis quelques années, la contraception intra utérine connait un renouveau expliqué tant par l'élargissement de ses indications que par la demande, de plus en plus forte, des femmes désirant une méthode contraceptive à la fois fiable et peu contraignante. Dans cette revue de la littérature, nous nous efforçons de réaliser un état des connaissances en 2011 sur la contraception intra utérine, en répondant aux principales questions posées par la pratique quotidienne en gynécologie.
Depuis quelques années, la contraception intra utérine connait un renouveau expliqué tant par l'élargissement de ses indications que par la demande, de plus en plus forte, des femmes désirant une méthode contraceptive à la fois fiable et peu contraignante. Dans cette revue de la littérature, nous nous efforçons de réaliser un état des connaissances en 2011 sur la contraception intra utérine, en répondant aux principales questions posées par la ...

CONTRACEPTION ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; CONTRE-INDICATION ; EFFET SECONDAIRE ; CANCER DU SEIN ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL ; FEMME ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE ; SAIGNEMENT ; ACNÉ ; EFFET BENEFIQUE ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; RISQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 28 p.
Cote : 325 DAV

Cette étude présente les avantages et le rôle crucial que jouent le congé maternel et le congé parental au niveau de la société et de la famille dans le contexte de l'UE-27.

POLITIQUE FAMILIALE ; CONGÉ DE MATERNITÉ ; CONGE PARENTAL ; UNION EUROPEENNE ; EFFET BENEFIQUE ; COMPARAISON ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le RU 486. | Roussel-Uclaf 1995

Ouvrage

- 38 p.
Cote : 140 ROU

Définition, composition, essais, caractéristiques, effets sexcondaires, effets indésirables, contre indications, utilisation répétée, régulière, autres utilisations de la mifépristone.

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX ; METHODE D'AVORTEMENT ; AVORTEMENT MEDICAMENTEUX AVEC HOSPITALISATION ; MIFEPRISTONE ; EFFET BENEFIQUE ; EFFET SECONDAIRE ; EFFICACITE ; SAIGNEMENT ; CONTRACEPTION POST ABORTUM ; ALLAITEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 314 - p. 890-892
Cote : P 174

Selon une étude comparative, l'efficacité contraceptive n'est pas supérieure.

CONTRACEPTION ESTROPROGESTATIVE ; PILULE ; ETUDE ; PILULE ESTROPROGESTATIVE MICRODOSÉE ; AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE ; EFFET BENEFIQUE ; EFFET NEFASTE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; EFFICACITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 27 p.
Cote : 520 SMI

Les études réalisées récemment révèlent comment la planification familiale améliore les chances de survie et la santé de millions de personnes. Elle représente l'une des interventions les plus rentables et à plus fort rendement qui soit dans le secteur de la santé.

PLANIFICATION FAMILIALE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; MONDE ; STATISTIQUE ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; EFFET BENEFIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 304 - p. 113-120
Cote : P 174

- Evaluation des DIU en terme d'efficacité et d'effets indésirables. Pose d'un DIU au cuivre et hormonal.
- Efficacité comparable à une contraception orale bien prise et meilleure par rapport à une pilule moins bien prise.
- Douleurs au moment de la pose très rares sauf pour les femmes n'ayant jamais accouché
- Perforations utérines très rares
Risque d'infection pelvienne (chlamydia, et C. trachomatis)
- Saignements mensuels plus importants avec un DIU au cuivre
- DIU hormonal = 35 % d'aménorrhée dans les deux ans
- Evaluation des DIU en terme d'efficacité et d'effets indésirables. Pose d'un DIU au cuivre et hormonal.
- Efficacité comparable à une contraception orale bien prise et meilleure par rapport à une pilule moins bien prise.
- Douleurs au moment de la pose très rares sauf pour les femmes n'ayant jamais accouché
- Perforations utérines très rares
Risque d'infection pelvienne (chlamydia, et C. trachomatis)
- Saignements mensuels plus importants ...

DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; EFFICACITE ; EFFET BENEFIQUE ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; RISQUE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE ; CONTRE-INDICATION ; AMENORRHEE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 86 p.
Cote : 133 ALL

A travers l'exemple de l'anneau vaginal NuvaRing autorisé sur le marché français depuis 2004 , nous avons essayé de mettre en évidence les obstacles à la diffusion d'un nouverau moyen de contraception . Une enquête d'opinion a été réalisée auprès de 170 femmes de 18 à 40 ans de juillet 2006 à Juillet 2007 en Ile-de-France. La connaissance

ANNEAU VAGINAL ; ENQUETE ; CONTRACEPTION ESTROPROGESTATIVE ; CONTRACEPTION FEMININE ; CONTRACEPTION HORMONALE ; METHODE DE CONTRACEPTION ; FEMME ; EFFICACITE ; EFFET BENEFIQUE ; OBSERVANCE ; CYCLE MENSTRUEL ; REGLES ; EFFET NEFASTE ; INTERACTION MEDICAMENTEUSE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; STATISTIQUE ; ACCES ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 302 - p. 921-923
Cote : P 174

Certaines femmes ayant une mutation délétère sur les gènes BRCA1 ou BRCA2 ont un risque accru de cancer du sein qui peut atteindre 40% à 85% selon les séries. Une mastectomie bilatérale préventive diminue fortement ce risque, avec probablement un effet sur la mortalité. Chez ces femmes, voire chez des femmes à risques moins élevé de cancer du sein, que peut apporter une prévention médicamenteuse?

SANTE DES FEMMES ; CANCER DU SEIN ; MEDICAMENT ; PREVENTION ; EFFET BENEFIQUE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 297 - P. 510-515
Cote : P 174

L'allaitement maternel est physiologique. Il est difficile d'évaluer son effet sur le lien mère-enfant. En termes de santé de l'enfant, quels avantages tangibles l'allaitement apporte-t-il ?

ALLAITEMENT ; MATERNITE ; SANTE ; EFFET BENEFIQUE ; RELATION MERE-ENFANT ; NOUVEAU-NÉ

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 205 - P. 22-25
Cote : P 217

Le vaccin contre l'hépatite B est au coeur d'un débat sur son bénéfice et ses risques depuis plus de 10 ans. Un débat qui va au-delà des frontières françaises puisque de multiples articles et études internationaux l'ont alimenté ces dernières années. Quels en sont l'histoire et le développement ?

HEPATITE B ; VACCIN ; EFFET BENEFIQUE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 186 - P. 13-18
Cote : P 217

Les associations se professionnalisent de plus en plus, soit 1,6 million de salariés en 2001. Le secteur sanitaire et social en emploie le plus grand nombre : quel est l'impact sur le projet associatif ? Quels sont els bénéfices ? Quelles en sont les risques ?

MILITANTISME ; BÉNÉVOLAT ; SALARIAT ; ASSOCIATION ; EFFET BENEFIQUE ; RISQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - p. 92-93
Cote : P 2



Le Centre International de la Recherche contre le Cancer (CIRC) a déclenché cet été [1] une vive émotion en annonçant que les pilules contraceptives estroprogestatives devaient être officiellement considérées comme des substances cancérogènes.

Les représentants du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) et de la Société Française de Gynécologie (SFG) craignant une lecture caricaturale des données scientifiques rappelées par le CIRC, tiennent à faire la déclaration suivante :

Face à l'augmentation des cancers du sein sous pilule relevée par les travaux du CIRC, les responsables du CNGOF, de la FNCGM et de la SFG soulignent que celle-ci est faible et que ce risque disparaît dix ans après la fin de l'utilisation de cette contraception. Il faut dire que le risque d'avoir un cancer du sein est plus élevé, si on vit dans un pays à haut niveau économique comme le nôtre, et probablement si on n'a pas d'enfant ou si on a des enfants après 30 ans.

S'agissant de l'augmentation du risque du cancer du col de l'utérus, les responsables du CNGOF, de la FNCGM et de la SFG rappellent que ce dernier est surtout un cancer sexuellement transmissible, lié à la présence de certains papillomavirus humains (HPV) potentiellement cancérogènes, même si les hormones peuvent jouer un rôle de promotion dans son évolution. Ils insistent enfin sur le fait que la vie sexuelle, le nombre de partenaires et le tabagisme sont des facteurs directement à l'origine d'une augmentation du risque de cancer du col de l'utérus.
Une augmentation significativement plus importante que celle pouvant être associée à la prise de pilule.

Les responsables du CNGOF, de la FNCGM et de la SFG estiment que les risques cancérogènes des pilules, certes réels mais assez faibles, doivent être mis en balance avec les avantages de la contraception orale :

* Diminution de moitié du taux de cancer de l'endomètre (qui est le deuxième cancer génital chez la femme, soit 4500 cas par an en France),
* Diminution de moitié du taux de cancer de l'ovaire (3100 cas par an),
* Peut-être diminution du cancer colo-rectal,
* Espacement des naissances et donc des pathologies liées à la grossesse et à l'accouchement (hypertension, diabète, hémorragies, accidents thrombo-emboliques…).
Cet avantage est d'autant plus précieux dans les pays en développement que 8 femmes sur 1000 y meurent en donnant la vie.
* Il faut encore compter avec la diminution des grossesses extra-utérines, des fausses-couches, des interruptions volontaires de grossesse (IVG) et de leurs conséquences…
* Enfin, le fait d'arrêter la pilule priverait les femmes de plusieurs avantages (espacement des naissances, examens systématiques et dépistages faits à l'occasion de la prescription de celle-ci…).


Le Centre International de la Recherche contre le Cancer (CIRC) a déclenché cet été [1] une vive émotion en annonçant que les pilules contraceptives estroprogestatives devaient être officiellement considérées comme des substances cancérogènes.

Les représentants du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM) et de la Société Française de G...

PILULE ; RISQUE ; CANCER ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; CANCER DU SEIN ; OVAIRE ; UTERUS ; EFFET SECONDAIRE ; EFFET BENEFIQUE ; MALADIE CARDIOVASCULAIRE ; MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE ; GYNECOLOGIE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; ETUDE ; OPINION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 4
Cote : P 101

Efficacité contraceptive/ Contrôle du cycle/ Autres effets des COC, bénéfiques ou négatifs

PILULE ESTROPROGESTATIVE MICRODOSÉE ; EFFET SECONDAIRE ; EFFET BENEFIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 246 - p. 5-9
Cote : P 174

• Pour la contraception hormonale, la référence est un estroprogestatif par voie orale, associant éthinylestradiol dosé à 30 µg environ + un progestatif bien connu et éprouvé, tel que le Iévonorgestrel (dans Minidril°, etc.) ou la noréthistérone (dans Miniphase°, etc.).
• Un dispositif transdermique estroprogestatif délivrant 20 µg d'éthinylestradiol et 150 µg de norelgestromine par 24 heures et destiné à être laissé en place une semaine d'affilée, 3 semaines sur 4 (Evra°), a été annoncé sur le marché français pour janvier 2004.
• La norelgestromine est le métabolite actif du norgestimate, déjà disponible dans des associations estroprogestatives, mais ne figurant pas parmi les progestatifs les mieux évalués. La nordgestromine est métabolisée au niveau hépatique, notamment en norgestrel.
• Le dossier d'évaluation clinique comporte principalement deux essais cliniques comparatifs, non aveugles, l'un versus une association triphasique éthinylestradiol + Iévonorgestrel par voie orale, l'autre versus éthinylestradiol 20 µg + désogestrel par voie orale. Un troisième essai, non comparatif, est de moindre niveau de preuves. Ces 3 essais portent au total sur environ 3 300 femmes, sur une durée de 6 à 13 cycles par femme.
• L'efficacité contraceptive du dispositif transdermique a été globalement similaire à celle des autres associations estroprogestatives.
• Au cours des trois principaux essais cliniques, 4,7 % des dispositifs transdermiques ont été remplacés parce qu'ils étaient décollés, complètement (1,8 %) ou partiellement (2,9 %).
• La fréquence des arrêts d'utilisation a été plus élevée dans les groupes "dispositifs transdermiques": 19,9 % versus 14,5%, avec la voie orale, pour un essai, 29,6 % versus 24,3 % pour l'autre essai; le taux d'arrêt d'utilisation pour événement indésirable a été d'environ 12 % versus 5 %.
• Des symptômes mammaires (inconfort, tension ou douleur) ont été rapportés par 22 % des femmes du groupe dispositif transdermique versus 9 % et 6 % pour chacun des comparateurs. La durée des règles a été un peu plus longue chez les femmes traitées par le dispositif transdermique (5,6 jours versus 4,7 jours). Des réactions au site d'application ont été rapportées par 17 % des femmes sous Evra°.
• Il n'est pas démontré que la fréquence des accidents thromboemboliques sous éthinylestradiol + norelgestromine soit inférieure ni même seulement similaire à celle observée sous contraceptifs oraux de référence.
• Les dispositifs utilisés renferment encore des quantités importantes de substances actives, et doivent être enveloppés dans un sachet fourni dans le conditionnement et rapportés à une pharmacie.
• En pratique, en contraception estroprogestative, la référence reste une association, par voie orale, d'éthinylestradiol dosé à 30 µg environ + un progestatif éprouvé, tel que le Iévonorgestrel ou la noréthistérone. L'association éthinylestradiol + norelgestromine par voie transdermique n'apporte pas de bénéfice tangible. Elle semble exposer à plus d'inconvénients voire de risques.
• Pour la contraception hormonale, la référence est un estroprogestatif par voie orale, associant éthinylestradiol dosé à 30 µg environ + un progestatif bien connu et éprouvé, tel que le Iévonorgestrel (dans Minidril°, etc.) ou la noréthistérone (dans Miniphase°, etc.).
• Un dispositif transdermique estroprogestatif délivrant 20 µg d'éthinylestradiol et 150 µg de norelgestromine par 24 heures et destiné à être laissé en place une semaine ...

PATCH CONTRACEPTIF ; CONTRACEPTION ESTROPROGESTATIVE ; CONTRACEPTION LONGUE DUREE ; ETUDE ; EFFET SECONDAIRE ; MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE ; MALADIE CARDIOVASCULAIRE ; RISQUE ; EFFET BENEFIQUE ; OBSERVANCE ; SEIN ; REGLES ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 12 - p. 1047-1051
Cote : P 2

Les bénéfices non contraceptifs de la contraception orale sont mal connus des femmes et du corps médical, trop imprégnés des seuls effets délétères, notamment thrombo-emboliques. La pilule assure cependant une prévention efficace des troubles du cycle : elle améliore la gularité des cycles, diminue le volume des règles et rend la dysménorrhée primaire moins fréquente et moins sévère. Une revue de la littérature montre également que la contraception orale diminue de 40 à 50 % l'incidence des cancers de l'endomètre et de l'ovaire, y compris chez les femmes ayant une histoire familiale ou porteuse d'un gène de prédisposition. Cet effet est corrélé à la durée d'utilisation et se poursuit .qu'à dix ans ou plus après l'arrêt de la pilule. Il est probable que la pilule a aussi un rôle favorable sur le cancer colorectal avec une réduction risque d'environ 40 % par diminution des acides biliaires au niveau du côlon. D'autres bénéfices de la contraception orale ont été rapportés: prévention de l'ostéopénie postménopausique lorsqu'elle est utilisée en périménopause, diminution de l'incidence des fibro-adénomes, de la mastose fibrokystique, des fibromes utérins et des infections utéro-annexielles, effet favorable sur l'acné. L'action préventive sur la arthrite rhumatoïde est controversée, l'impression actuelle étant qu'elle diminue la sévérité et la symptomatologie plus que le risque de survenue.
Les bénéfices non contraceptifs de la contraception orale sont mal connus des femmes et du corps médical, trop imprégnés des seuls effets délétères, notamment thrombo-emboliques. La pilule assure cependant une prévention efficace des troubles du cycle : elle améliore la gularité des cycles, diminue le volume des règles et rend la dysménorrhée primaire moins fréquente et moins sévère. Une revue de la littérature montre également que la c...

PILULE ; RISQUE ; CANCER ; EFFET BENEFIQUE ; MENOPAUSE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 44 p.
Cote : 242 GLA

Le National Women's Health Network a préparé ce document en réponse à de nombreuses demandes de femmes sur l'usage de traitements hormonaux durant la ménopause, après une hytérectomie ou une ovariectomie, ou pour prévenir des problèmes chroniques comme les troubles cardio-vasculaires et l'ostéoporose (grave décalcification des os). Ce Réseau est l'unique organisation nationale défendant les intérêts des femmes en matière de santé aux Etats-Unis. Il est soutenu par des individus et des organisations représentant plus de 500 OOO femmes, et il n'accepte pas de fonds des sociétés pharmaceutiques. Les réalisatrices de cette édition ont voulu rendre accessible à leurs consoeurs de langue française un document qui fait le point de manière approfondie sur les résultats et aussi les lacunes des recherches les plus récentes en la matière.
Le National Women's Health Network a préparé ce document en réponse à de nombreuses demandes de femmes sur l'usage de traitements hormonaux durant la ménopause, après une hytérectomie ou une ovariectomie, ou pour prévenir des problèmes chroniques comme les troubles cardio-vasculaires et l'ostéoporose (grave décalcification des os). Ce Réseau est l'unique organisation nationale défendant les intérêts des femmes en matière de santé aux Etats-Unis. ...

MENOPAUSE ; TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF ; EFFET BENEFIQUE ; EFFET SECONDAIRE ; RISQUE ; MALADIE CARDIOVASCULAIRE ; FEMME ; MOUVEMENT DE FEMMES ; SANTE ; INFORMATION ; FEMME DE PLUS DE 50 ANS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 161 p.
Cote : 133 ROZ

Introduction .I) Critères de choix d'un contraceptif oral - Classification - Pharmacologie II) Prescription d'un contraceptif oral en pratique courante - Efficacité - Indications thérapeutiques - Surveillance - Conseils pratiques - Contre-indications - Précautions particulières - Incompatibilités III) Incidents IV) Innocuité - Effets biologiques - Contraceptifs oraux et cancers génitaux V) Divers . Index alphabétique

PILULE ; OBSERVANCE ; RISQUE ; CANCER ; EFFET BENEFIQUE ; EFFET NEFASTE ; FRANCE ; ORGANES SEXUELS FEMININS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 298 p.
Cote : 133 INS

NOMENCLATURE, ACTIVITÉS BIOLOGIQUES ET MÉTABOLISME DES TUANTS DES CONTRACEPTIFS ORAUX.; RÉPERTOIRE ALPHABÉTIQUE DES DENOMINATIONS COMMERCIALES; LES CONTRACEPTIFS ORAUX ET LEURS EFFETS SUR: L'APPAREIL REPRODUCTEUR ET LES GLANDES ENDOCRINES, SUR LE MÉTABOLISME DES GLUCIDES, SUR LE MÉTABOLISME DES LIPIDES, SUR LES FONCTIONS HÉPATIQUES, SUR LA PRESSION ARTÉRIELLE, SUR L'HÉMOSTASE, SUR LA THROMBOGENSE, SUR LA PEAU ET LES PHANERES, SUR LA CARCINOGENÈSE, SUR LE PRODUIT DE CONCEPTION, SUR LA SANTÉ MENTALE; ASPECTS SOCIOLOGIQUES; RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX CONDITIONS DE DÉLIVRANCE D'UNE AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ DES CONTRACEPTIFS ORAUX.; PROGRAMME DE SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES MÉDICAMENTS CONTRACEPTIFS; Addendum Mai 1971 : Mise au point sur les prostaglandines; Table des Matières
NOMENCLATURE, ACTIVITÉS BIOLOGIQUES ET MÉTABOLISME DES TUANTS DES CONTRACEPTIFS ORAUX.; RÉPERTOIRE ALPHABÉTIQUE DES DENOMINATIONS COMMERCIALES; LES CONTRACEPTIFS ORAUX ET LEURS EFFETS SUR: L'APPAREIL REPRODUCTEUR ET LES GLANDES ENDOCRINES, SUR LE MÉTABOLISME DES GLUCIDES, SUR LE MÉTABOLISME DES LIPIDES, SUR LES FONCTIONS HÉPATIQUES, SUR LA PRESSION ARTÉRIELLE, SUR L'HÉMOSTASE, SUR LA THROMBOGENSE, SUR LA PEAU ET LES PHANERES, SUR LA CA...

PILULE ; METHODE DE CONTRACEPTION ; EFFET SECONDAIRE ; EFFET BENEFIQUE ; DERMATOLOGIE ; ENDOCRINOLOGIE ; SANTE MENTALE ; SANTE ; AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

EFFET BENEFIQUE [22]

RISQUE [11]

EFFET SECONDAIRE [9]

FRANCE [9]

PILULE [6]

CONTRACEPTION [4]

EFFET NEFASTE [4]

EFFICACITE [4]

MALADIE CARDIOVASCULAIRE [4]

SANTE [4]

STATISTIQUE [4]

CANCER [3]

CANCER DU SEIN [3]

CONTRACEPTION ESTROPROGESTATIVE [3]

ETUDE [3]

FEMME [3]

MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE [3]

OBSERVANCE [3]

ALLAITEMENT [2]

AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE [2]

CONTRE-INDICATION [2]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN [2]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE [2]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL [2]

GROSSESSE EXTRA-UTERINE [2]

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE [2]

MENOPAUSE [2]

METHODE DE CONTRACEPTION [2]

MORTALITE MATERNELLE [2]

PILULE ESTROPROGESTATIVE MICRODOSÉE [2]

PLANIFICATION FAMILIALE [2]

PRESCRIPTION MEDICALE [2]

REGLES [2]

SAIGNEMENT [2]

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE [2]

SUIVI GYNECOLOGIQUE [2]

ACCES [1]

ACNÉ [1]

AMENORRHEE [1]

ANNEAU VAGINAL [1]

ANNÉES 90 [1]

ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE [1]

ASPECT INTERNATIONAL [1]

ASPECT MEDICAL [1]

ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE [1]

ASSOCIATION [1]

AVORTEMENT [1]

AVORTEMENT CLANDESTIN [1]

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX [1]

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX AVEC HOSPITALISATION [1]

BÉNÉVOLAT [1]

CANCER DU COL DE L'UTERUS [1]

COMPARAISON [1]

CONGÉ DE MATERNITÉ [1]

CONGE PARENTAL [1]

CONTRACEPTION FEMININE [1]

CONTRACEPTION HORMONALE [1]

CONTRACEPTION LONGUE DUREE [1]

CONTRACEPTION POST ABORTUM [1]

COUT [1]

CYCLE MENSTRUEL [1]

DEMOGRAPHIE [1]

DERMATOLOGIE [1]

DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS [1]

ENDOCRINOLOGIE [1]

ENQUETE [1]

FEMME DE PLUS DE 50 ANS [1]

FRANC-MACONNERIE [1]

GROSSESSE NON DÉSIRÉE [1]

GYNECOLOGIE [1]

HEPATITE B [1]

INFORMATION [1]

INTERACTION MEDICAMENTEUSE [1]

LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE [1]

MATERNITE [1]

MEDICAMENT [1]

METHODE D'AVORTEMENT [1]

MIFEPRISTONE [1]

MILITANTISME [1]

MONDE [1]

MORTALITE INFANTILE [1]

MOUVEMENT DE FEMMES [1]

NOUVEAU-NÉ [1]

OPINION [1]

ORGANES SEXUELS FEMININS [1]

OVAIRE [1]

PATCH CONTRACEPTIF [1]

PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT [1]

PILULE MINIDOSÉE [1]

POLITIQUE DE LA SANTE [1]

POLITIQUE FAMILIALE [1]

PREVENTION [1]

RELATION MERE-ENFANT [1]

RELATION SOIGNANT-SOIGNE [1]

SALARIAT [1]

SANTE DES FEMMES [1]

SANTE MENTALE [1]

SEIN [1]

TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF [1]

UNION EUROPEENNE [1]

UTERUS [1]

J Plus

0
Z