m

Documents  DANEMARK | enregistrements trouvés : 70

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A 1241 CONT

Grande photo en couleurs d'un couple, avec un bébé dans les bras. 2critures en jaune et noir.
Nydogsa Hinanden - Vaeleg jeres praeventionsform nu! (Appréciez-vous, choisissez votre forme de prévention maintenant!)

CONTRACEPTION ; PLANIFICATION FAMILIALE ; DANEMARK

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A 1240 SEX

Fond bleu, dessin en couleurs (jeune, orange, bleu), grand point d'interrogation formé par un couple et un téléphone.
"Sex-Linien - Ring 39 62 22 66,
Mandag, Onsdag, Fredag, KL. 15-18
Sex-linien drives af foreningen for familieplaegning, sex og samfung d stottes af: sundhedsstyrelsen, bornholms amt, frederiksborg amt, kobenhavns amt, kobenhavns kommune, nordjyllands amt, ringkjobing amtskommune, storstroms amt, vejle amt, vestsjaellands, arhus amt."
Fond bleu, dessin en couleurs (jeune, orange, bleu), grand point d'interrogation formé par un couple et un téléphone.
"Sex-Linien - Ring 39 62 22 66,
Mandag, Onsdag, Fredag, KL. 15-18
Sex-linien drives af foreningen for familieplaegning, sex og samfung d stottes af: sundhedsstyrelsen, bornholms amt, frederiksborg amt, kobenhavns amt, kobenhavns kommune, nordjyllands amt, ringkjobing amtskommune, storstroms amt, vejle amt, vestsjaellands, arhus ...

SEXUALITE ; PERMANENCE TÉLÉPHONIQUE ; DANEMARK

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A 1239 CONT

Fond jaune, photo d'une famille en couleurs à gauche, écritures en bleu et blanc.
Nyd ogsa hinanden, vaelg jeres praeventionsform nu! (Appréciez-vous, choisissez votre forme de contraception maintenant !)

CONTRACEPTION ; PLANIFICATION FAMILIALE ; DANEMARK

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A 1242 CONT

Fond blanc rayé effet planches, écritures en noir, bleu, jaune, rouge, orange et vert (effet tagué).
"P.Piller, Spiral - Klar besked om praevention! - Pessar, Kondomer, Minipiller" (différents moyens de contraception)
"Fa pjecerne pa Apoteket." (brochures en pharmacies).

CONTRACEPTION ; DANEMARK

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0572 MED

Dessin qui représente un couple enlacé. Affiche sur fond noir. Texte en rose (façon néon) et en blanc. Dessin du couple en blanc. Un triangle rose fushia au niveau des organes sexuels.

EUROPE ; DANEMARK ; VIH/ SIDA ; PRESERVATIF MASCULIN ; CAMPAGNE D'INFORMATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 18 - n° 36 - p. 147-190
Cote : P 370

- Evaluation de la prise en charge de la violence conjugale dans les maternité et services de santé sexuelle au Royaume-Uni
- Violence du partenaire durant la grossesse: analyse statistique dans 19 pays
- Violence physique du partenaire durant la grossesse en Tanzanie: facteurs de risque
- Mutilations sexuelle et questions de sexualité en Egypte

VIOLENCE CONJUGALE ; ROYAUME UNI ; AZERBAÏDJAN ; CAMBODGE ; CAMEROUN ; COLOMBIE ; DOMINICAINE (REPUBLIQUE) ; CONGO ; HAITI ; JORDANIE ; MALAWI ; MOLDAVIE ; NICARAGUA ; RWANDA ; OUGANDA ; ZAMBIE ; ZIMBABWE ; AUSTRALIE ; DANEMARK ; MOZAMBIQUE ; PHILIPPINES ; STATISTIQUE ; TANZANIE ; GROSSESSE ; MUTILATION SEXUELLE ; EGYPTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 99
Cote : P 218

Cet article propose une analyse comparative de la fréquence de l'enregistrement des couples de même sexe dans douze pays de l'Union européenne.

MARIAGE ; HOMOSEXUALITE ; PACS ; COUPLE ; EUROPE ; ENQUETE ; COMPARAISON ; LEGISLATION ; UNION EUROPEENNE ; DANEMARK ; NORVEGE ; SUEDE ; ISLANDE ; PAYS-BAS ; BELGIQUE ; FRANCE ; ALLEMAGNE ; FINLANDE ; ROYAUME UNI ; ESPAGNE ; SUISSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 105
- p. 15-16
Cote : P 29

Pour continuer notre étude des disparités de conditions de vie des femmes dans l'Union Européenne, observons de plus près les indicateurs concernant les femmes Belges, Danoises, Luxembourgoises, les Hollandaises, les Anglaises.

FEMME ; DROITS DES FEMMES ; DROIT DU TRAVAIL ; EGALITE FEMME HOMME ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; EGALITE SALARIALE ; TRAVAIL ; CHOMAGE ; TRAVAIL A TEMPS PARTIEL ; BELGIQUE ; DANEMARK ; LUXEMBOURG ; PAYS-BAS ; ROYAUME UNI

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 151 - p. 62-71
Cote : P 87

Quel que soit le nombre de femmes présentes dans leur rangs, les principales centrales syndicales de 6 pays européens ont toutes au moins un point commun : des directions majoritairement masculines. Comment faire pour y remédier ? La démarche transversale de l'égalité promue a rencontré de nombreuses résistances.

EGALITE FEMME HOMME ; POUVOIR ; SYNDICALISME ; SYNDICAT ; ENTREPRISE ; ECONOMIE ; AUTRICHE ; BELGIQUE ; DANEMARK ; FRANCE ; ITALIE ; PAYS-BAS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 430 - 4 p.
Cote : P 25

Au-delà des quelques cas d'euthanasie faisant l'actualité, qui concernent souvent des personnes jeunes lourdement handicapées, les médecins et les équipes hospitalières accompagnent chaque jour la fin de vie de patients âgés. Les décisions susceptibles d'abréger la vie sont-elles fréquentes ? Par qui sont-elles prises ? Une enquête est prévue en France. Une étude de quelques voisins européens apporte d'ores etdéjà des éléments de réponses et relance le débat du " droit à une mort digne ".
Au-delà des quelques cas d'euthanasie faisant l'actualité, qui concernent souvent des personnes jeunes lourdement handicapées, les médecins et les équipes hospitalières accompagnent chaque jour la fin de vie de patients âgés. Les décisions susceptibles d'abréger la vie sont-elles fréquentes ? Par qui sont-elles prises ? Une enquête est prévue en France. Une étude de quelques voisins européens apporte d'ores etdéjà des éléments de réponses et ...

FIN DE VIE ; EUTHANASIE ; PERSONNE ÂGEE ; PERSONNE HANDICAPÉE ; MEDECIN ; MORT ; HOPITAL ; FRANCE ; EUROPE ; SUISSE ; DANEMARK ; ITALIE ; PAYS-BAS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 58 - 29
Cote : P 321

VIH/ SIDA ; VIH/ SIDA ; JEUNESSE ; PREVENTION ; DANEMARK

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 214 - entier
Cote : P 221

Les systèmes de santé nordiques tels qu'ils apparaissent au Danemark, en Suède et en Finlande sont caractérisés par des principes communs: une couverture et un accès aux soins universels, une offre de soins et un financement essentiellement publics. Ce dernier couvre 75 à 82 % des dépenses contre 74 % en moyenne dans l'Union européenne. Les dépenses de santé restent inférieures dans ces pays à la moyenne européenne, avec des taux de croissance relativement modérés. Fortement décentralisés pour l'organisation et la gestion dies soins, hospitaliers comme ambulatoires, ces systèmes de santé sont essentiellement financés par des impôts régionaux ou locaux. Les capacités hospitalières n'y sont pas plus élevées qu'ailleurs, voire notablement plus faibles en Suède et en Finlande. Les réformes entreprises au cours des années 90 ont assoupli le rôle de planfIcation de l'État en étendant la responsabilité financière directe des collectivités locales, et en recherchant une meilleure adaptabilité de l'offre de soins. De même, l'introduction de formules mixtes de rémunération des médecins (salaire, capitation et actes) et d'une plus grande liberté de choix des patients ont voulu rendre les systèmes plus attractifs et plus efficaces - les délais d'attente demeurant en tout état de cause un problème prioritaire. Avec cette organisation très décentralisée, la densité du réseau médical et l'accès aux soins restent, en outre, des préoccupations majeures.
Les systèmes de santé nordiques tels qu'ils apparaissent au Danemark, en Suède et en Finlande sont caractérisés par des principes communs: une couverture et un accès aux soins universels, une offre de soins et un financement essentiellement publics. Ce dernier couvre 75 à 82 % des dépenses contre 74 % en moyenne dans l'Union européenne. Les dépenses de santé restent inférieures dans ces pays à la moyenne européenne, avec des taux de croissance ...

POLITIQUE DE LA SANTE ; DANEMARK ; SUEDE ; FINLANDE ; EUROPE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 369 - entier
Cote : P 25

-Un succès plus grand en France qu'aux Pays-Bas ?
-Les partenariats homosexuels : une frèquence variable selon les pays
-Le paertenariat hètèrosexuel : une alternative au mariage ?
Le Pacs et la statistique

PACS ; EUROPE ; DANEMARK ; NORVEGE ; SUEDE ; PAYS-BAS ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 349 - p. 20-21
Cote : P 67

Commentaire de l'article suivant:
"Reasons for pregnancy termination:
Negligence or failure of contraception?"
H. Savonius, P. Pakarinen, L. Sjoberg, P. Kajanoja
Acta Obstet. Gynecol. Scand., 1995, 74, 818-821
Le nombre d'lVG a diminué de moitié en Finlande depuis 20 ans. Il est actuellement de 10 000 par an, ce qui fait que 3 femmes sur 1000 auront une IVG avant 50 ans. Ce chiffre est de 5 en Norvège et au Danemark, et de 6 en Suède. Que peut-on faire pour en diminuer le nombre ?
Les auteurs ont interrogé 200 femmes de 17 à40 ans sollicitant une interruption de grossesse. Ces femmes ont été questionnées sur leur connaissance de la contraception, et les 100 dernières ont été en plus interrogées sur la contraception post-coïtale. On leur a demandé la méthode suivie au moment de la survenue de la grossesse indésirée et la raison de son échec.
La moyenne d'âge est de 26 ans. 49 % étaient primipares, et 36 % avaient eu au moins un avortement. La plupart - 93 % estiment avoir reçu une bonne information sur la contraception et 73 % sur la contraception post-coïtale, bien que seulement 9 d'entre elles l'aient utilisée.
Au moment de la conception, 11 % utilisaient une contraception sure (pilule ou IUD), 63 % une méthode moins sûre: préservatif, spermicides, coïtus interruptus ou méthodes des températures, et 23 % aucune méthode.
D'après les réponses à l'interrogatoire sur les raisons de l'échec, 9 sur 16 des grossesses survenues sous contraceptifs oraux étaient dues à une prise irrégulière ou à de la diarrhée ou des vomissements.
75 % des utilisateurs de condoms avaient eu, soit un présevatif déchiré, soit ayant glissé pendant le rapport, ou utilisé irrégulièrement.
Parmi celles qui n'ont pas utilisé de méthodes contraceptives, 35 % se croyaient stériles, 13 % avaient bu et 31 % ne pensaient pas qu'une grossesse était possible. La principale raison de l'utilisation d'une méthode moins efficace est la peur des effets secondaires.
Quant aux partenaires, lorsqu'ils ont été informés de la grossesse, 85 % étaient d'accord pour l'IVG, 10 % souhaitaient le maintien de la grossesse et 4 % ont insisté pour I'IVG.
En conclusion, les grossesses indésirées ne sont pas dues à un manque d 'information sur la contraception, bien que l'information sur la contraception post- coïtale soit insuffisante. Il semble également qu'elle soit d'accès diffcile spécialement pendant le week-end.
Les échecs ont été plus nombreux avec les cestroprogestatifs qu'avec les stérilets, ce qui est contraire aux statistiques et peut étonner dans un pays où le stérilet est plus employé que la pilule.
Le risque d'lVG itérative dans les 6 ans est de 16 %, d'où la nécessité d'une éducation à la contraception lors de l'IVG.
Au total, si dans 21 % des cas la grossesse doit être considérée comme un échec de la contraception, dans près de 80 % des cas elle est due à une négligence de la femme.
Commentaire de l'article suivant:
"Reasons for pregnancy termination:
Negligence or failure of contraception?"
H. Savonius, P. Pakarinen, L. Sjoberg, P. Kajanoja
Acta Obstet. Gynecol. Scand., 1995, 74, 818-821
Le nombre d'lVG a diminué de moitié en Finlande depuis 20 ans. Il est actuellement de 10 000 par an, ce qui fait que 3 femmes sur 1000 auront une IVG avant 50 ans. Ce chiffre est de 5 en Norvège et au Danemark, et de 6 en Suède. Que ...

AVORTEMENT ; CONTRACEPTION ; CONTRACEPTION D'URGENCE ; AVORTEMENT ITÉRATIF ; NORVEGE ; DANEMARK ; SUEDE ; CONCEPTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 2 - p 18/19
Cote : P 418

Rétablir l'utilisation de la contraception post-coitale dans les cas d'échec de la contraception

CONTRACEPTION D'URGENCE ; DANEMARK

... Lire [+]

Z