m

Documents  ECOLE PRIMAIRE | enregistrements trouvés : 121

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0841 ENF

Affiche réalisée par les élèves de CM2 de l'école Marcel Pagnol de Tarbes. Dessin sur fond rouge. Un enfant qui pleure, une main lui touche le visage. Le ""non"" est très en évidence en bas de l'affiche.

VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS ; VIOLENCE SEXUELLE ; PREVENTION ; ECOLE PRIMAIRE ; EDUCATION À LA VIE ; ANIMATION EN EDUCATION À LA SEXUALITE ; RESPECT DE L'AUTRE ; CORPS ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 101 - p. 6-8
Cote : P 194

Réflexions échangées lors du café-débat proposé dans le cycle des "Cafés du genre" en date du 12 février 2008 avec Philippe Liotard, sociologue, maître de conférences-Université Lyon I, et animé par Françoise Mariotti, psychologue-psychotérapeuthe, spécialiste des questions femmes-hommes.

EDUCATION A LA SEXUALITE ; SEXUALITE ; JEUNESSE ; ECOLE PRIMAIRE ; ENFANT ; LYCEE ; COLLEGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 55 - p. 55-66
Cote : P 276

Au sein de l’espace classe se joue autre chose que l’acquisition des seuls savoirs et apprentissages scolaires. La classe est un lieu de socialisation qui permet aux filles et aux garçons d’être en situation de coprésence et d’expérimenter la différence des genres. Comment concrètement les filles et les garçons s’approprient-ils de par leurs activités la salle de classe ? Le présent article examine cette question au travers des interactions scolaires, des modes d’occupation sonore et de motricité, et de la conformité aux normes scolaires. Il montre que la classe est investie comme un espace d’expériences spécifiques de la construction culturelle des sexes, favorable à la formation des identités féminines et masculines par les enfants de l’école élémentaire.
Au sein de l’espace classe se joue autre chose que l’acquisition des seuls savoirs et apprentissages scolaires. La classe est un lieu de socialisation qui permet aux filles et aux garçons d’être en situation de coprésence et d’expérimenter la différence des genres. Comment concrètement les filles et les garçons s’approprient-ils de par leurs activités la salle de classe ? Le présent article examine cette question au travers des interactions ...

ENFANT ; ECOLE PRIMAIRE ; GENRE ; ASPECT SOCIO-CULTUREL ; FRANCE ; RELATIONS FILLES-GARCONS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 396 - p. 31-32
Cote : P 114

Dans une école de la région de Clermont-Ferrand, enseignants et formateurs aident les enfants de 8 à 11 ans à se forger un esprit critique face aux publicités. L'objectif est de leur faire prendre conscience des stéréotypes véhiculés en matière de publicité. Affirmation de soi, respect de l'autre et de son corps permettent de dresser un bilan très positif de l'amélioration des comportements des élèves au sein de l'école.

STÉRÉOTYPE ; MEDIA ; ECOLE PRIMAIRE ; ENSEIGNANT ; ENFANT ; PUBLICITE ; REPRESENTATION ; IMAGE DU CORPS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 18 - p. 163-166
Cote : P 256

FORMATION ; GENRE ; EDUCATION ; ECOLE PRIMAIRE ; COLLEGE ; MIXITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 29 - n° 2 - p. 60-71
Cote : P 11

La mixité scolaire n'implique pas l'égalité entre les sexes. Elle pose la question du type de relation qu'une société entend promouvoir entre eux. Si en France, l'école mixte est percue comme favorisant l'émancipation des femmes, en donnant un droit égal d'accès à tous les savoirs, de nombreuses études féministes dans lesannées 70 ont montré qu'elle demeurait un instrument de reproduction sociale des rapports sociaux de sexe traditionnels. Cependant, des enseignants mettent en place une pédagogie antisexiste fondée sur un égal traitement des enfants ou des actions pour promouvoir l'égalité à l'école primaire.
La mixité scolaire n'implique pas l'égalité entre les sexes. Elle pose la question du type de relation qu'une société entend promouvoir entre eux. Si en France, l'école mixte est percue comme favorisant l'émancipation des femmes, en donnant un droit égal d'accès à tous les savoirs, de nombreuses études féministes dans lesannées 70 ont montré qu'elle demeurait un instrument de reproduction sociale des rapports sociaux de sexe traditionnels. ...

EDUCATION ; EGALITE FEMME HOMME ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; ECOLE PRIMAIRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; ENSEIGNEMENT ELEMENTAIRE ; ENFANT ; STÉRÉOTYPE ; SEXISME ; ENSEIGNANT ; FRANCE ; MIXITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 39 - p. 81-88
Cote : P 241

En 2001, les médias découvraient brusquement la situation des femmes en Afghanistan au bout de sept années d'existence des Talibans, et faisaient de la burqa le symbole de la domination masculine la plus brute et ses conséquences sur le genre féminin. Brandie comme un logo médiatique et transformée en cause célèbre, à la suite de discours enflammés notamment d'épouses de dirigeants américian et britannnique, elle sevit à justifier des interventions militaires et un certain discours féministe généralement patriotique. Pourtant, l'ère communiste avaitt permis aux femmes l'accès à l'instruction et les femmes à Kaboul portaient dans ces années là des mini jupes, même si les mariages arrangés restaient monnaie courante et que les fondements de la société restaient les mêmes. Pourtant, en 2001, on comptait 770 000 enfants scolariés et en 2005 on passa à 5,2 millions selon le ministère afghan de l'éducation.
En 2001, les médias découvraient brusquement la situation des femmes en Afghanistan au bout de sept années d'existence des Talibans, et faisaient de la burqa le symbole de la domination masculine la plus brute et ses conséquences sur le genre féminin. Brandie comme un logo médiatique et transformée en cause célèbre, à la suite de discours enflammés notamment d'épouses de dirigeants américian et britannnique, elle sevit à justifier des i...

ADOLESCENTE ; ECOLE PRIMAIRE ; INTEGRISME ; ISLAM ; SCOLARITÉ ; FILLE ; AFGHANISTAN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 361 - p. 26
Cote : P 122

Lutter contre les stéréotypes sexistes véhiculés par l'école et donner une ambition égale aux garçons et aux filles sont les actions majeures depuis 2000 en région Midi-pyrénées.

SEXISME ; ECOLE PRIMAIRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; EDUCATION ; STÉRÉOTYPE ; ORIENTATION SCOLAIRE ; SCOLARITÉ ; EGALITE FEMME HOMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 0 - n° 55 - p. 93-100
Cote : P 241

Pour la première fois de son histoire, l'enseignement catholique a promulgué le 16 avril 2010 un document consacré à "l'éducation affective, relationnelle et sexuelle dans les établissements catholiques d'enseignement".

CATHOLICISME ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; ECOLE PRIMAIRE ; COLLEGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 56 - p. 160-184
Cote : P 252

L’étude de la socialisation et des contraintes relatives à la construction du genre au sein d’une même classe sexuelle offre un regard nouveau sur la pluralité des modèles de genre. Centrée sur la socialisation corporelle de garçons de cm2 âgés de 10 à 11 ans, l’enquête repère la diversité et la variabilité des pratiques physiques ludiques masculines dans le contexte scolaire. Les modalités de mise en jeu du corps dans les pratiques corporelles concernées jouent un rôle central dans l’intériorisation et la hiérarchisation de formes différenciées de masculinité.
L’étude de la socialisation et des contraintes relatives à la construction du genre au sein d’une même classe sexuelle offre un regard nouveau sur la pluralité des modèles de genre. Centrée sur la socialisation corporelle de garçons de cm2 âgés de 10 à 11 ans, l’enquête repère la diversité et la variabilité des pratiques physiques ludiques masculines dans le contexte scolaire. Les modalités de mise en jeu du corps dans les pratiques corporelles ...

ECOLE PRIMAIRE ; FRANCE ; SPORT ; ENFANT ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; GENRE ; GARCON

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 250 - entier
Cote : P 221

Le premier volet de l'enquête triennale réalisée en milieu scolaire permet d'appréhender grâce à différents indicateurs l'état de santé des enfants de 5 à 6 ans. Ces données, collectées au cours de l'année 1999-2000, permettent notamment de dresser un tableau des disparités régionales concernant l'importance des recours aux soins (soins dentaires, optiques, vaccinations) ou l'incidence de certaines pathologies (caries, surpoids, problèmes de l'appareil respiratoire...). L'impact de la structure sociale des populations n'est toutefois ici approché qu'à travers la scolarisation en zone d'éducation prioritaire (ZEP). L'état de santé bucco-dentaire des enfants apparaît en général moins bon dans le nord de la France métropolitaine et dans les DOM, tant en ce qui concerne le nombre de dents soignées que la prévalence des caries. Les constats de troubles oculaires et la part des enfants portant les lunettes sont quant à eux nettement moins importants dans le Sud-Est. Les enfants d'île-deFrance bénéficient de la meilleure couverture vaccinale, alors que les régions du Sud ont une plus grande proportion d'enfants non vaccinés malgré de fortes améliorations depuis 1991. Les problèmes d'asthme et les symptômes respiratoires évocateurs d'asthme sont plus souvent repérés dans les régions de la façade atlantique et dans les DOM, alors qu'ils sont moins fréquents dans l'ensemble des régions du nord et de l'est. Enfin, le surpoids et l'obésité touchent moins souvent les enfants des régions allant de la Franche-Comté aux Pays de la Loire, et plus fréquemment ceux du sud de la France et d'Alsace.
Le premier volet de l'enquête triennale réalisée en milieu scolaire permet d'appréhender grâce à différents indicateurs l'état de santé des enfants de 5 à 6 ans. Ces données, collectées au cours de l'année 1999-2000, permettent notamment de dresser un tableau des disparités régionales concernant l'importance des recours aux soins (soins dentaires, optiques, vaccinations) ou l'incidence de certaines pathologies (caries, surpoids, problèmes de ...

ENFANT ; SANTE ; ECOLE PRIMAIRE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 94 - 39-40
Cote : P 103

La croissance démographique rapide constitue une menace pour la planète. D'où la nécessité de réguler les naissances. Mais cette indispensable régulation passe notamment par l'éducation des jeunes filles des pays pauvres. Une éducation que les pays riches ont les moyens et le devoir de prendre en charge.

CONDITION FEMININE ; SEXISME ; EDUCATION ; FILLE ; ECOLE PRIMAIRE ; ALPHABÉTISATION ; PLANIFICATION FAMILIALE ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 19 - p. 131-149
Cote : P 256

L’école joue-t-elle, dans la reproduction des rapports sociaux de sexe, un rôle comparable à celui qu’elle joue en matière de reproduction des inégalités sociales ? C’est la question que pose ce texte. Après avoir rappelé l’impact déterminant des pratiques éducatives parentales, il analysera les différentes facettes potentielles de l’influence de l’école. Nombre de mécanismes mis en avant dans l’analyse de la reproduction des inégalités sociales à et par l’école s’avèrent ici inopérants. De fait, c’est plutôt la passivité de l’institution, face à des élèves et à des situations marquées par les modèles de sexe, qui apparaît essentielle. Ceci laisse ouverte la question de la légitimation des inégalités entre les sexes, dès lors que l’école ne peut la fournir.
L’école joue-t-elle, dans la reproduction des rapports sociaux de sexe, un rôle comparable à celui qu’elle joue en matière de reproduction des inégalités sociales ? C’est la question que pose ce texte. Après avoir rappelé l’impact déterminant des pratiques éducatives parentales, il analysera les différentes facettes potentielles de l’influence de l’école. Nombre de mécanismes mis en avant dans l’analyse de la reproduction des inégalités sociales ...

GENRE ; ECOLE MATERNELLE ; ECOLE PRIMAIRE ; LYCEE ; FRANCE ; RELATIONS FILLES-GARCONS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 48 - p. 21-30
Cote : P 241

L'accord France-Vatican du 18/12/2008 ou l'accord entre la République Française et le Saint-Siège sur la reconnaissance des grades et diplômes dans l'enseignement supérieur en Europe (dite convention de Lisbonne) et le décret n02009-427 du 16/04/2009 publiant cet accord signé par le Président de la République et le ministre des affaires étrangères sucite de nombreuses réactions.

ECOLE PRIMAIRE ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; LAÏCITE ; ETABLISSEMENT PUBLIC ; EDUCATION ; ENSEIGNANT ; VATICAN ; EGLISE CATHOLIQUE ; RELIGION ; ISLAM ; CHRISTIANISME ; IRAN ; HOMOPARENTALITÉ ; FRANCE ; BELGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 20 - p. 129-150
Cote : P 256

Contrairement à ce qu’on observe lorsque toutes les disciplines scolaires sont confondues, en éducation physique et sportive (eps), les filles réussissent beaucoup moins bien que les garçons. En complément des travaux existants, cet article propose d’analyser et d’interpréter ces inégalités de réussite en privilégiant la dimension relative aux contenus d’enseignement. En se référant à certaines recherches conduites dans le champ de la sociologie de l’éducation (sociologie du curriculum et sociologie des enseignants), on tâchera de montrer que la nature des activités physiques proposées en eps ainsi que les modalités de pratique privilégiées peuvent expliquer en grande partie la moindre réussite des filles. Du point de vue méthodologique, les matériaux utilisés proviennent de trois sources : deux enquêtes nationales réalisées en 2006 par les services statistiques du ministère de l’Éducation nationale en France ayant permis d’interroger 1954 élèves et 1317 enseignants ; les textes officiels les plus récents présentant les programmes d’enseignement en eps ; les statistiques nationales relatives à la réussite aux épreuves D’eps du baccalauréat.
Contrairement à ce qu’on observe lorsque toutes les disciplines scolaires sont confondues, en éducation physique et sportive (eps), les filles réussissent beaucoup moins bien que les garçons. En complément des travaux existants, cet article propose d’analyser et d’interpréter ces inégalités de réussite en privilégiant la dimension relative aux contenus d’enseignement. En se référant à certaines recherches conduites dans le champ de la sociologie ...

ECOLE PRIMAIRE ; COLLEGE ; SPORT ; ENSEIGNEMENT ; LYCEE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 3 - p. 44
Cote : P 38

Force est de constater que la mixité, tant voulue par l'école, n'est plus de mise entre cours et préau. Chacun garde son espace.

ECOLE PRIMAIRE ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; MIXITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 361 - p. 21-23
Cote : P 122

Paradoxe entre réussite scolaire des filles et réussite professionnelle des hommes. Quatre décennies de mixité n'auront pas eu raison de pratiques inégalitaires entre garçons et filles.

SEXISME ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; ECOLE PRIMAIRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; EDUCATION ; STÉRÉOTYPE ; EGALITE FEMME HOMME ; ORIENTATION SCOLAIRE ; FORMATION ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; MIXITE ; MANUEL SCOLAIRE ; ENSEIGNANT ; SCOLARITÉ ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 361 - p. 24
Cote : P 122

Malgré des avancées, les ouvrages scolaires restent truffés de stéréotypes sexistes, prompts à formater l'esprit des plus jeunes, en faisant passer pour vraie une réalité qui ne l'est pas.

SEXISME ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; MANUEL SCOLAIRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; EDUCATION ; ECOLE PRIMAIRE ; STÉRÉOTYPE ; FRANCE ; ENSEIGNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 361 - p. 28-29
Cote : P 122

Guide à l'usage des parents et des enseignants. Cette fois, c'est décidé, vous vous montrerez vigilant(s) sur différents points pour une éducation plus égalitaire.

SEXISME ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; ECOLE PRIMAIRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; EDUCATION ; EDUCATION PARENTALE ; JOUET ; STÉRÉOTYPE ; FEMINISME ; EGALITE FEMME HOMME ; MIXITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 7 - p. VII
Cote : P 266

De nombreux textes sont sortis pour l'égalité giolles garçons (convention interministérielle pour l'égalité des filles et des garçons, les femmes et le shommes dans le système éducatif (BON° 5 2007, Filles et garçons à l'école, le chemin de l'égalité (DGESCO/DEPP, mars 2007)

ECOLE PRIMAIRE ; ENSEIGNEMENT ; EGALITE FEMME HOMME ; PREVENTION ; SEXISME ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; ORIENTATION SCOLAIRE ; STÉRÉOTYPE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; SYNDICALISME

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z