m

Documents  FAMILLE MONOPARENTALE | enregistrements trouvés : 122

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 4 - p.1045
Cote : P 18

47ème année, n°4

FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE ; MARIAGE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 61 - p. 24
Cote : P 212

(La Fayette-accueil
190, rue La Fayette 75010 Paris)

FEMME ; ASSOCIATION ; MERE CELIBATAIRE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 110 - p. 18
Cote : P 99

Dossier éducation.

FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 2 - 2/56
Cote : P 391

- tendances caractéristiques démographiques
- éducation et emploi
- vie sociale et économique
- égalité de traitement, égalité des chances
Université de Bath - février 1990

FEMME ; CELIBAT ; MERE CELIBATAIRE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; EUROPE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 49 - p. 1245-1296
Cote : P 18

FAMILLE MONOPARENTALE ; UNION LIBRE ; MARIAGE ; DIVORCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 49 - n° 6 - entier
Cote : P 18

FAMILLE MONOPARENTALE ; UNION LIBRE ; MARIAGE ; ENFANT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Choisir d'agir. | Gazette des Femmes (La) 05/1996

Article

UV

- n° 1 - p 35
Cote : P376

FAMILLE MONOPARENTALE ; QUEBEC ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 3 - pp 117/119
Cote : P 300

MATERNITE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; ETATS-UNIS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 152 - entier
Cote : P 117

En trente années le nombre, le positionnement social, les conditions et modes de vie des parents seuls se sont considérablement transformés. Mais, que recouvre ce terme disparate: parent seul ? Une personne isolée ? Une femme chef de famille ? Une famille monoparentale ? Un concubin ?...
Des droits légaux ou sociaux ont été reconnus à ces situations de famille, les protégeant partiellement du discrédit et de trop grandes difficultés matérielles, tout en sachant que les femmes chefs de familles monoparentales (86 % des cas) ont une plus grande précarité que la moyenne des ménages.
Mais l'absence d'un partenaire parental dans le foyer va-t-elle jouer un rôle sur les relations entre ses membres, adultes (de plusieurs générations), enfants, amis ?
A partir de ces constats et de ces questions, ne construisons-nous pas une vision du parent seul—optimiste ou non—nourrie d'exemples hétérogènes, comme le sont d'ailleurs ces situations. Beaucoup d'observateurs se sont affrontés pour en analyser les effets, bien des préjugés demeurent toutefois.
Cet ouvrage, nouveau dans sa forme, se veut également neuf dans son fond en proposant un arrêt sur images. Sur les images qui habitent notre société, nos références et nos jugements. Car être parent seul, être enfant de parent seul offrent des espaces de réalisation multiples.
En trente années le nombre, le positionnement social, les conditions et modes de vie des parents seuls se sont considérablement transformés. Mais, que recouvre ce terme disparate: parent seul ? Une personne isolée ? Une femme chef de famille ? Une famille monoparentale ? Un concubin ?...
Des droits légaux ou sociaux ont été reconnus à ces situations de famille, les protégeant partiellement du discrédit et de trop grandes difficultés ma...

DIVORCE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Seul(e) avec enfant(s). | Enfants Parents 03/1998

Article

UV

- n° 3 - p. 6-11
Cote : P 239

Aujourd'hui, en France, une famille sur huit est une famille monoparentale. La "parentalité au singulier" concerne en majorité les mères et touche deux millions d'enfants. Rarement choisi, ce mode de vie s'accompagne souvent de difficultés sociales, psychologiques et/ou financières. Comment ces familles vivent-elles ? Ont-elles des droits spécifiques ? Quelle place occupe le parent "absent" ?

FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 647 - entier
Cote : P 118

N° spécial.
Au sommaire:
Minima sociaux, foyers monoparentaux, enfance en mal de famille, handicap et exclusion sociale, lois d'assistance...

DEMOGRAPHIE ; FEMME ; MÈRE ; PRECARITE ; FOYER SOCIO-ÉDUCATIF ; FAMILLE MONOPARENTALE ; ENFANT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 66 - entier
Cote : P 221

D'après le panel européen des ménages, en 1996, 12 % des familles européennes sont monoparentales. L'adulte responsable est dans neuf cas sur dix une femme, le plus souvent divorcée ou séparée. La part des moins de trente ans varie de 3 % en Italie à 20 % au Royaume Uni. La majorité des parents isolés sont actifs, le plus souvent à temps plein, mais leur taux d 'emploi s'échelonne entre 40 % en Irlande et au Royaume-Uni et 75 % en France et au Danemark. Plus souvent bénéficiaires de transferts sociaux que les autres familles, et pour des montants plus importants, leur niveau de vie reste néanmoins inférieur d 'un quart à celui de l 'ensemble des ménages (près de 40 % au Royaurne-Uni). Elles sont aussi plus souvent pauvres que le reste de la population, sauf au Danemark, en Grèce et au Portugal. Les conditions de vie de ces familles sont cependant très hétérogènes. Au sud de l 'Europe, 25 à 40 % d 'entre elles sont hébergées dans un autre ménage par le jeu des solidarités familiales. L'analyse de la situation des familles monoparentales fait apparaître cinq groupes de pays. Les pays anglo saxons comptent la plus forte proportion de parents isolés, souvent inactifs ou à temps partiel et à revenus faibles. Au contraire, dans les pays nordiques, les parents seuls comptent davantage de célibataires et d 'actifs et ne sont pas plus souvent pauvres que les autres ménages.
D'après le panel européen des ménages, en 1996, 12 % des familles européennes sont monoparentales. L'adulte responsable est dans neuf cas sur dix une femme, le plus souvent divorcée ou séparée. La part des moins de trente ans varie de 3 % en Italie à 20 % au Royaume Uni. La majorité des parents isolés sont actifs, le plus souvent à temps plein, mais leur taux d 'emploi s'échelonne entre 40 % en Irlande et au Royaume-Uni et 75 % en France et au ...

FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 6 - p. 27-46
Cote : P 38

Au sommaire:
•L'enquête - Du côté de chez soi
•Regards croisés - La question du domicile des entants
•Le cogito d'un universitaire - L'attachement au dernier refuge
•Zoom - L'aide aux mères de famille
•L'esprit des lois - Domicile et résidence
•Vu d'ici - Afrique - Chine: Le domicile ritualisé
•Points de vue - Dominique Versini: Et si on est SDF?
•Le classique - Virginia Woolf
•Repères

COUPLE ; EDUCATION PARENTALE ; PSYCHOLOGIE ; SOCIOLOGIE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; DIVORCE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; GARDE DE L'ENFANT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 218 - entier
Cote : P 221

En augmentation continue, les familles monoparentales représentaient au recensement de 1999 près de 17 % des familles comprenant au moins un enfant de moins de 25 ans. Un enfant sur sept vit désormais avec un seul de ses parents, le plus souvent sa mère. L'enquête " Etude de l'histoire familiale ", réalisée par l'INSEE et PINED en complément au recensement, permet d'appréhender la diversité des familles monoparentales et la place de la monoparentalité dans les trajectoires individuelles. Les trois quarts des familles monoparentales se sont constituées à la suite d'une séparation après un mariage ou une union libre. 15 % des familles sont fondées suite à une naissance par des femmes qui ne vivaient pas en couple. Enfin le veuvage, en net recul, concerne 11 % des situations de monoparentalité. L'histoire matrimoniale des parents joue aussi beaucoup sur les caractéristiques des familles monoparentales parents et enfants plus jeunes et durée de la monoparentalité plus longue lorsqu'il n'y a pas eu auparavant de vie de couple ; parents et enfants plus âgés lorsque la monoparentalité intervient suite à un décès; enfin plusfaible ancienneté des familles monoparentales après une separation. Les parents les plus jeunes des familles monoparentales sont aussi moins diplômés que ceux qui vivent en couple, différence beaucoup moins marquée pour les générations plus âgées. Les mères de famille monoparentale sont en revanche plus souvent actives que celles qui vivent en couple mais elles sont aussi plus fréquemment au chômage. Là encore la jeunesse du parent et la survenue précoce d'une naissance dans son parcours scolaire ou professionnel apparaissent déterminants.
En augmentation continue, les familles monoparentales représentaient au recensement de 1999 près de 17 % des familles comprenant au moins un enfant de moins de 25 ans. Un enfant sur sept vit désormais avec un seul de ses parents, le plus souvent sa mère. L'enquête " Etude de l'histoire familiale ", réalisée par l'INSEE et PINED en complément au recensement, permet d'appréhender la diversité des familles monoparentales et la place de la ...

FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE ; VEUVAGE ; MERE CELIBATAIRE ; PARENTALITE ; SÉPARATION DU COUPLE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 72 - p. 7-20
Cote : P 218

L'auteur propose de mettre au jour les voies par lesquelles une pratique familiale, la monoparentalité, a progressivement été érigée en problème politique au terme d'un processus d'émergence qui l'a extraite du champ social pour " l'installer" parmi les objets d'intervention du champ politique. Ce qui se joue alors à l'intersection du politique et du social à propos de la famille semble digne d'intérêt. En effet, comment expliquer que la monoparentalité se soit retrouvée, à un moment de son histoire - alors qu'elle se déroule mais ne commence pas - parmi les problèmes politiques ? Pourquoi au début des années soixante-dix ? Comment et pourquoi a-t-elle acquis une visibilité sociale, préalable indispensable à toute politisation ? Ce travail est donc consacré à la découverte des logiques s'exerçant aux frontières du politique et du social elles réalisent l'articulation entre ces deux secteurs auxquels on peut attribuer des caractéristiques et des forces autonomes, mais l'on ne saurait les considérer comme indépendants l'un de l'autre.
L'auteur propose de mettre au jour les voies par lesquelles une pratique familiale, la monoparentalité, a progressivement été érigée en problème politique au terme d'un processus d'émergence qui l'a extraite du champ social pour " l'installer" parmi les objets d'intervention du champ politique. Ce qui se joue alors à l'intersection du politique et du social à propos de la famille semble digne d'intérêt. En effet, comment expliquer que la ...

FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 4-5 - p. 733-758
Cote : P 18

Depuis 1975, le nombre des familles monoparentales a presque doublé, atteignant près de deux millions en 1999. Elles n'en constituent pas pour autant on groupe statistique aux contours très nets ni a fortiori une catégorie sociale clairement identifiée. L'absence d'une second parent est assimilée à l'absence de conjoint partageant le logement et cela suppose de nombreuses approximations. De surcroît, ces familles sont loin de constituer un groupe homogène. Si une part croissante d'entre elles sont issues de la rupture dune union, les écarts restent grands entre les parents qui se sont mariés puis ont divorcé et ceux qui ont vécu en union libre. Plus éloignés encore sont, d'un côté, les parents qui n'ont jamals vécu en couple, souvent jeunes, et, de l'autre, ceux qui sont veufs, plus âgés et ont fréquemment de grands enfants. Ces différences ont on rôle très important dans la manière dont se construit la vulnérabilité des parents: isolés, plus forte que celle des familles composées d'un couple. Parmi les parents de famille monoparentale, tout semble ainsi opposer les mères les plus jeunes. peu diplômées et confrontées à un chômage élevé, aux mères plus âgées ou aux pères isolés.
Depuis 1975, le nombre des familles monoparentales a presque doublé, atteignant près de deux millions en 1999. Elles n'en constituent pas pour autant on groupe statistique aux contours très nets ni a fortiori une catégorie sociale clairement identifiée. L'absence d'une second parent est assimilée à l'absence de conjoint partageant le logement et cela suppose de nombreuses approximations. De surcroît, ces familles sont loin de constituer un ...

FAMILLE MONOPARENTALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 78
Cote : P 218

En France, la proportion de jeunes femmes ayant donné naissance à un enfant avant l’âge de 18 ans a fortement décru durant les années quatre-vingt, passant de 28 pour 1 000 à 14 pour 1 000. Depuis 1990, ce taux semble s’être stabilisé. Ainsi, en 1997, sur mille adolescentes ayant atteint l’âge de la majorité, douze étaient déjà mères. Le taux de natalité chez les adolescentes, en France, est assez proche de celui que l’on observe pour l’ensemble de l’Union européenne. Différents travaux se sont intéressés aux effets potentiellement négatifs d’une maternité précoce sur la poursuite des études, sur le parcours professionnel ultérieur et sur le niveau de vie à l’âge adulte. La plupart de ces travaux ont été menés aux États-Unis et au Royaume-Uni, deux pays où le taux de natalité parmi les adolescentes est particulièrement élevé. La présente étude, essentiellement descriptive, porte sur le cas des mineures, en France, qui bénéficient de l’allocation de parent isolé (API) à la suite d’une grossesse. Visant à garantir temporairement -pendant douze mois au plus ou jusqu’au troisième anniversaire du plus jeune enfant, selon le cas- un minimum de ressources aux personnes qui se retrouvent seules pour élever leur(s) enfant(s), l’API peut, en effet, être versée à des adolescentes âgées de moins de 18 ans, enceintes ou déjà mères, qu’elles résident toujours chez leurs parents -les ressources personnelles de l’allocataire étant seules prises en compte dans le calcul du montant de la prestation- ou en foyer maternel.
En France, la proportion de jeunes femmes ayant donné naissance à un enfant avant l’âge de 18 ans a fortement décru durant les années quatre-vingt, passant de 28 pour 1 000 à 14 pour 1 000. Depuis 1990, ce taux semble s’être stabilisé. Ainsi, en 1997, sur mille adolescentes ayant atteint l’âge de la majorité, douze étaient déjà mères. Le taux de natalité chez les adolescentes, en France, est assez proche de celui que l’on observe pour l’ensemble ...

GROSSESSE ; ADOLESCENTE ; MATERNITE ; NATALITE ; ALLOCATION FAMILIALE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; FOYER SOCIO-ÉDUCATIF ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z