m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  GROSSESSE EXTRA-UTERINE | enregistrements trouvés : 17

O
     

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 40 - n° 1 - P. 37-42
Cote : P 2

Depuis quelques années, la contraception intra utérine connait un renouveau expliqué tant par l'élargissement de ses indications que par la demande, de plus en plus forte, des femmes désirant une méthode contraceptive à la fois fiable et peu contraignante. Dans cette revue de la littérature, nous nous efforçons de réaliser un état des connaissances en 2011 sur la contraception intra utérine, en répondant aux principales questions posées par la pratique quotidienne en gynécologie.
Depuis quelques années, la contraception intra utérine connait un renouveau expliqué tant par l'élargissement de ses indications que par la demande, de plus en plus forte, des femmes désirant une méthode contraceptive à la fois fiable et peu contraignante. Dans cette revue de la littérature, nous nous efforçons de réaliser un état des connaissances en 2011 sur la contraception intra utérine, en répondant aux principales questions posées par la ...

CONTRACEPTION ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; CONTRE-INDICATION ; EFFET SECONDAIRE ; CANCER DU SEIN ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL ; FEMME ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE ; SAIGNEMENT ; ACNÉ ; EFFET BENEFIQUE ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; RISQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 107 - p. 11
Cote : P 231

La Caroline du Nord est le seul état américain où les écoles consacrent chaque semaine quelques heures de cours à l'éducation sexuelle.

ETATS-UNIS ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; ADOLESCENTE ; CAROLINE DU SUD ; EDUCATION A LA SEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 283 p.
Cote : 240 DAN

S’intéresser spécifiquement à la santé des femmes, c’est à la fois porter un regard sur les inégalités qui demeurent entre femmes et hommes et prendre en compte le clivage social grandissant au sein même de la population féminine.
Cette double approche, sexuée et sociale, est mobilisée tout au long de cet ouvrage qui collige l’ensemble des données disponibles dans le champ sanitaire et social. Les auteurs – statisticiens, épidémiologistes, médecins, démographes, sociologues – ont réuni leurs compétences pour réaliser cette photographie de la santé des femmes en 2008. À partir de fiches thématiques conjuguant les approches par pathologie et par population, les problèmes de santé sont abordés en onze chapitres : données de cadrage, santé sexuelle et reproductive, périnatalité, maladies infectieuses, maladies chroniques et vieillissement, cancers, addiction et toxicomanie, santé mentale, accidents et traumatismes, santé et travail, santé et précarité. Un éclairage particulier est porté sur trois problématiques au cœur des préoccupations actuelles de santé publique : la périnatalité, la santé sexuelle et reproductive ainsi que les violences subies par les femmes.
Une synthèse vient compléter ce panorama. Au-delà des constats, ce recueil se veut un outil d’aide à la décision afin de prévenir les changements dans l’organisation des soins au carrefour des secteurs sanitaire et social et met en lumière des besoins de connaissance importants. Cet ouvrage, coordonné par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère chargé de la Santé, s’appuie sur les contributions de l’ensemble des producteurs de données dans le champ sanitaire et social, au nombre desquels figure l’Institut de veille sanitaire (InVS).
S’intéresser spécifiquement à la santé des femmes, c’est à la fois porter un regard sur les inégalités qui demeurent entre femmes et hommes et prendre en compte le clivage social grandissant au sein même de la population féminine.
Cette double approche, sexuée et sociale, est mobilisée tout au long de cet ouvrage qui collige l’ensemble des données disponibles dans le champ sanitaire et social. Les auteurs – statisticiens, épidémiologistes, ...

SANTE DES FEMMES ; FEMME ; SEXUALITE ; CONTRACEPTION ; AVORTEMENT ; PERINATALITE ; GROSSESSE ; ACCOUCHEMENT ; MORTALITE ; FECONDITE ; STRUCTURE DE SOINS ; CONSULTATION MEDICALE ; SUIVI DE LA GROSSESSE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; MEDICAMENT ; VIH/ SIDA ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; PREVENTION ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; STERILITE ; MORTALITE MATERNELLE ; MORTALITE INFANTILE ; DOULEUR ; TECHNIQUE D'ACCOUCHEMENT ; ALLAITEMENT ; TRAVAIL ; MATERNITE ; MALADIE ; STATISTIQUE ; ENQUETE ; PRECARITE ; CANCER ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; CANCER DU SEIN ; ALCOOL ; TABAC ; DROGUE ; ADDICTION ; SANTE MENTALE ; FEMME MIGRANTE ; VIOLENCE SEXUELLE ; PRISON ; POIDS ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; REMBOURSEMENT ; MIGRATION ; FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 304 - p. 113-120
Cote : P 174

- Evaluation des DIU en terme d'efficacité et d'effets indésirables. Pose d'un DIU au cuivre et hormonal.
- Efficacité comparable à une contraception orale bien prise et meilleure par rapport à une pilule moins bien prise.
- Douleurs au moment de la pose très rares sauf pour les femmes n'ayant jamais accouché
- Perforations utérines très rares
Risque d'infection pelvienne (chlamydia, et C. trachomatis)
- Saignements mensuels plus importants avec un DIU au cuivre
- DIU hormonal = 35 % d'aménorrhée dans les deux ans
- Evaluation des DIU en terme d'efficacité et d'effets indésirables. Pose d'un DIU au cuivre et hormonal.
- Efficacité comparable à une contraception orale bien prise et meilleure par rapport à une pilule moins bien prise.
- Douleurs au moment de la pose très rares sauf pour les femmes n'ayant jamais accouché
- Perforations utérines très rares
Risque d'infection pelvienne (chlamydia, et C. trachomatis)
- Saignements mensuels plus importants ...

DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; EFFICACITE ; EFFET BENEFIQUE ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; RISQUE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE ; CONTRE-INDICATION ; AMENORRHEE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 259 p.
Cote : 814 ROC

On assiste depuis le XIXe siècle à un important processus de médicalisation des sociétés occidentales. En France, le nombre de médecins a été multiplié par plus de trois depuis 40 ans et la consommation médicale explose. Le champ d'action du médical s'étend chaque jour davantage vers de nouveaux domaines : la douleur, l'alimentation, le sommeil, les difficultés scolaires... Au sein de ce processus, la reproduction offre un champ d'études particulièrement riche : le médical s'y est imposé comme un moyen incroyablement efficace pour « maîtriser » une reproduction qui semblait jusque-là marquée par le destin, la mort rodant autour du berceau et de la femme en couches ; les enfants arrivant ou non (qu'ils soient souhaités ou pas). C'est autour de la naissance que le médical marque sa première et plus spectaculaire victoire en permettant une division par 100 des risques de mortalité maternelle liés à l'accouchement. Puis les progrès médicaux rendent possible la mise au point de méthodes contraceptives dont l'efficacité a conduit à une véritable planification des naissances. Ils ouvrent la voie au développement de dépistages et de diagnostics prénataux qui font chuter le risque pour un enfant de naître avec une malformation, et autorisent l'émergence de traitements et techniques offrant à des couples inféconds la possibilité d'avoir un enfant. Plus récemment, l'apparition d'une petite pilule bleue visant à stimuler la sexualité des hommes marque l'entrée manifeste du médical dans la sexualité. La médecine a ainsi, désormais, une place incontournable dans nos vies. En France, un tiers des naissances sont médicalement déclenchées, 92 % des femmes en âge reproductif ne désirant pas d'enfant et sexuellement actives, utilisent un moyen contraceptif médical (dont la pilule dans 66 % des cas, le stérilet pour 23 %) et 5 % des naissances françaises sont obtenues par le biais d'un traitement médical, dans un tiers des cas, grâce à une fécondation réalisée en laboratoire, in vitro. De la pilule au bébé-éprouvette, le médical semble donc offrir aux femmes et aux hommes du XXIe siècle les moyens d'être les maîtres de leur destinée reproductive et sexuelle, un monde où tout serait devenu « rose ». À y regarder de plus près, ces avancées médicales s'accompagnent également de nouveaux questionnements : traditionnellement, le médical place les individus en situation de passivité, de patient. Dans le champ de la reproduction et de la sexualité, domaine intime et privé, il est nécessaire de s'interroger sur la position des hommes et des femmes : restent-ils, face aux avancées médicales, des patients qui subissent ou sont-ils devenus des acteurs à part entière du processus de médicalisation ? Entre choix individuel et stratégies médicales, comment l'équilibre s'opère-t-il ? Les processus médicalisés, souvent très normés, laissent-ils la place à la personnalisation ? Comment est vécue, par les femmes et par les hommes, l'entrée dans leur intimité de la sphère médicale et de ses intervenants ? C'est à ces questions que tente de répondre cet ouvrage en se plaçant du côté des individus afin d'explorer « l'envers du décor ».
On assiste depuis le XIXe siècle à un important processus de médicalisation des sociétés occidentales. En France, le nombre de médecins a été multiplié par plus de trois depuis 40 ans et la consommation médicale explose. Le champ d'action du médical s'étend chaque jour davantage vers de nouveaux domaines : la douleur, l'alimentation, le sommeil, les difficultés scolaires... Au sein de ce processus, la reproduction offre un champ d'études ...

GROSSESSE ; DESIR D'ENFANT ; NON DESIR D'ENFANT ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; SANTE DES FEMMES ; MEDECINE ; POUVOIR MEDICAL ; CONTRACEPTION ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; VIH/ SIDA ; MATERNITE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; STERILITE ; FECONDATION IN VITRO ; AVORTEMENT ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; DIAGNOSTIC PRENATAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - 124 p.
Cote : P 253

I. Le vécu de la conseillère conjugale.
II. La contraception d'après.
III. L'homme face à la demande d'avortement.
IV. Les complications immédiates de l'avortement volontaire.

CONSEILLER-E CONJUGAL-E ET FAMILIAL-E ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; ECOUTE ; ACCUEIL ; DEMANDE D'AVORTEMENT ; POLITIQUE DE RELAIS ; CENTRE DE PLANIFICATION ; CONTRACEPTION D'URGENCE ; PILULE DU LENDEMAIN ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE ; TEST DE GROSSESSE ; AVORTEMENT CHIRURGICAL ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; RISQUE ; STRUCTURE DE SOINS ; HOPITAL ; HOMME ; VASECTOMIE ; ENQUETE ; CONDITION MASCULINE ; METHODE ABORTIVE PAR ASPIRATION ; COMPLICATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 6 - P. 457-462
Cote : P 2

Cette étude, menée à partir du Registre des grossesses extra-utérines (GEU) en Auvergne, a pour objectif l'identification des facteurs de risque de récidive de GEU.96 femmes ayant présenté un antecédent de GEU ont été comparées à 566 femmes sans antécédent de GEU pour les caractéristiques socio-démographiques, les habitudes tabagiques, les antécédents gynécologiques et chirurgicaux, I'histoire reproductive et les conditions de la conception. Les facteurs de récidive liés à la prise en charge de la première GEU n'ont pas pu être étu diées avec les données disponibles. Plusieurs facteurs ont un rôle propre dans l'augmentation du risque de réci dive de GEU: I'antécédent de salpingite, suspectée ou prouvée (OR = 3,6), le tabagisme (OR = 1,7 a 2,0 selon la quantité fumée), I'âge de la femme supérieur ou égal à 30 ans (OR = 2,0), et l'antécédent de fausses couches spontanées (FCS) récidivantes chez les femmes sans enfant (OR= 3,4 à 11,9 selon le nombre de fausses-couches spontanées); cette dernière relation pourrait être la conséquence de facteurs de risque communs aux FCS à répétition et aux GEU récidivantes (anomalies hormonales et/ou caryotypiques notamment). l'antécédent d'utilisation de dispositif intra-utérine est associé à une diminution du risque de récidive de GEU (OR = 0,27), cette méthode de contraception devant être considérée comme un indicateur de bonne fertilité plu tôt que comme facteur protecteur de récidive de GEU. (Contracept. Fertil. Sex., 1997, 25, 6, 457-462.)
 
Cette étude, menée à partir du Registre des grossesses extra-utérines (GEU) en Auvergne, a pour objectif l'identification des facteurs de risque de récidive de GEU.96 femmes ayant présenté un antecédent de GEU ont été comparées à 566 femmes sans antécédent de GEU pour les caractéristiques socio-démographiques, les habitudes tabagiques, les antécédents gynécologiques et chirurgicaux, I'histoire reproductive et les conditions de la conception. Les ...

GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 353 - p. 11-13
Cote : P 67

Par certains auteurs, les DIU seraient responsables de complications diverses, et notamment à l'origine de grossesses extrautérines et de stérilités. Pour d'autres au contraire, cette contraception n'est pas plus dangereuse qu'une autre. La pratique de l'hystéroscopie avant la pose d'un DIU et en cours de contraception, permet à la fois d'éclairer ces divergences de vue et de proposer une conduite à tenir. Le débat est ouvert...

DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; RISQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 22 - n° 7/8 - p. 478
Cote : P 2

GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; FEMME ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 0 - p. 119/120
Cote : P 301

Les chlamydiae jouent un rôle majeur dans les infections tubaires et provoquent des
grossesses extra-utérines

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; GABON

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 56 - P 13
Cote : P 113

Grossesse extra-utérine après fécondation in vitro
d'après Fertility and Sterillity , vol 56, p 686-90

GROSSESSE ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; FECONDATION IN VITRO

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

GROSSESSE EXTRA-UTERINE [17]

FRANCE [9]

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE [6]

RISQUE [6]

CONTRACEPTION [5]

FEMME [5]

AVORTEMENT [4]

ENQUETE [4]

GROSSESSE [4]

STERILITE [4]

ASPECT PSYCHOLOGIQUE [3]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN [3]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE [3]

ACCUEIL [2]

AVORTEMENT CHIRURGICAL [2]

CANCER DU SEIN [2]

CENTRE DE PLANIFICATION [2]

COMPLICATION [2]

CONSEILLER-E CONJUGAL-E ET FAMILIAL-E [2]

CONTRACEPTION D'URGENCE [2]

CONTRACEPTION PROGESTATIVE [2]

CONTRE-INDICATION [2]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL [2]

EDUCATION A LA SEXUALITE [2]

EFFET BENEFIQUE [2]

FECONDATION IN VITRO [2]

MATERNITE [2]

METHODE D'AVORTEMENT [2]

MORTALITE [2]

PILULE DU LENDEMAIN [2]

PLANNING FAMILIAL [2]

PREVENTION [2]

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE [2]

SANTE DES FEMMES [2]

SEXUALITE [2]

STATISTIQUE [2]

STRUCTURE DE SOINS [2]

SUIVI GYNECOLOGIQUE [2]

VIH/ SIDA [2]

ACCOMPAGNEMENT [1]

ACCOUCHEMENT [1]

ACCUEIL COLLECTIF [1]

ACNÉ [1]

ADDICTION [1]

ADOLESCENCE [1]

ADOLESCENTE [1]

ALCOOL [1]

ALLAITEMENT [1]

AMENORRHEE [1]

ANESTHESIE [1]

ANESTHESIE GENERALE [1]

ANESTHESIE LOCALE [1]

ANNÉES 60 [1]

ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE [1]

ASPECT MEDICAL [1]

ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE [1]

ASPECT SOCIOLOGIQUE [1]

ASSOCIATION NATIONALE DES CENTRES D'INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET CONTRACEPTION [1]

AUSTRALIE [1]

AVORTEMENT CLANDESTIN [1]

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX [1]

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX AVEC HOSPITALISATION [1]

CANCER [1]

CANCER DU COL DE L'UTERUS [1]

CAROLINE DU SUD [1]

CONDITION MASCULINE [1]

CONGRÈS [1]

CONSEIL CONJUGAL [1]

CONSULTATION MEDICALE [1]

CONTRACEPTIF INJECTABLE [1]

COUT [1]

DEMANDE D'AVORTEMENT [1]

DEPISTAGE [1]

DESIR D'ENFANT [1]

DIAGNOSTIC PRENATAL [1]

DOULEUR [1]

DROGUE [1]

DROITS DES FEMMES [1]

ECOUTE [1]

EDUCATION À LA VIE [1]

EFFET SECONDAIRE [1]

EFFICACITE [1]

ENTRETIEN PRE-IVG [1]

ENTRETIEN SOCIAL PRE-IVG [1]

ETATS-UNIS [1]

FAMILLE [1]

FAUSSE COUCHE [1]

FECONDITE [1]

FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION [1]

FEMME MIGRANTE [1]

GABON [1]

GROSSESSE NON DÉSIRÉE [1]

HOMME [1]

HOPITAL [1]

INFORMATION [1]

JEUNE ADULTE [1]

JEUNESSE [1]

LEGISLATION [1]

LUCIEN NEUWIRTH [1]

MALADIE [1]

MEDECINE [1]

J Plus

Z