m

Documents  GROSSESSE MULTIPLE | enregistrements trouvés : 26

O

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 334 p.
Cote : 100.6 SEV

Dans la première moitié du siècle, le discours sur la sexualité semblait, au sein de l'Eglise, confisqué par les clercs. Seuls les évêques, et d'abord celui de Rome, pouvaient énoncer le bon usage du sexe. Mais derrière les prêches, quelle était donc la pratique des couples catholiques ? Entre 1924 et 1943, des femmes et des hommes, catholiques fervents, ont écrit à l'abbé Viollet, directeur de l'Association du mariage chrétien et grand spécialiste de la morale conjugale, pour lui livrer leurs questions, leurs difficultés et, finalement, leur vie sexuelle. Voici donc exposé le sexe catholique tel qu'il fut vécu et pensé par des laïcs. Martine Sevegrand, historienne, auteur de Les Enfants du bon Dieu, nous livre 120 lettres de femmes et d'hommes ordinaires, de tous âges et de tous milieux sociaux, reproduites intégralement. Ecrites dans une langue à la fois prude et crue, ces lettres disent la fidélité candide à l'Eglise et la sourde révolte, l'angoisse et les désirs réfrénés, l'amour rescapé ou brisé. Elles constituent un témoignage exceptionnel, et même unique, sur les mentalités et les moeurs des catholiques français de l'entre-deux-guerres, qui, au temps de la contraception, de l'avortement et du sida, pourra éclairer la confrontation toujours d'actualité entre l'Eglise et la sexualité.
Dans la première moitié du siècle, le discours sur la sexualité semblait, au sein de l'Eglise, confisqué par les clercs. Seuls les évêques, et d'abord celui de Rome, pouvaient énoncer le bon usage du sexe. Mais derrière les prêches, quelle était donc la pratique des couples catholiques ? Entre 1924 et 1943, des femmes et des hommes, catholiques fervents, ont écrit à l'abbé Viollet, directeur de l'Association du mariage chrétien et grand ...

SEXUALITE ; RELIGION ; FRANCE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; ABSTINENCE ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; GROSSESSE MULTIPLE ; COUPLE ; CATHOLICISME ; RETRAIT ; METHODE OGINO-KNAUS ; METHODE DES TEMPERATURES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° vol. 59 n°6 - p. 877-908
Cote : P 18

La dimension biologique des phénomènes observés par les démographes peut parfois paraître déterminante voire exclusive. Dans certains cas pourtant, l'influence des comportements individuels et sociaux est décisive. Les auteurs en font ici une belle démonstration, en s'appuyant sur des séries longues de données. La proportion des naissances géméllaires n'a cessé de varier en France depuis au moins le XVIIIe siècle, sous l'influence de l'évolution de l'âge à la maternité, des guerres, de la limitation volontaire de la fécondité ou, plus récemment, de la lutte contre la stérilité. Pour ne citer que l'un des résultats remarquables livrés ici par les auteurs, les traitements médicaux destinés à favoriser les grossesse seraient responsables des deux tiers de la hausse de la géméllité enregistrée depuis une trentaine d'années, dont la proportion est passée de 0,9% à 1,5% des accouchements.
La dimension biologique des phénomènes observés par les démographes peut parfois paraître déterminante voire exclusive. Dans certains cas pourtant, l'influence des comportements individuels et sociaux est décisive. Les auteurs en font ici une belle démonstration, en s'appuyant sur des séries longues de données. La proportion des naissances géméllaires n'a cessé de varier en France depuis au moins le XVIIIe siècle, sous l'influence de l'évolution ...

GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 481-482 - p. 10-11
Cote : P 67

Les jumeaux représentent un groupe préoccupant en raison de l'augmentation très forte du nombre d'enfants et des risques de mortalité et de morbidité observés chez ces enfants. Dans cette revue, l'état de santé des jumeaux et des enfants uniques est analysé à partir de données en populations générales, définies sur des bases géographiques, et non pas sur des populations hospitalières qui sont souvent influencées par le type de recrutement des services.
Les jumeaux représentent un groupe préoccupant en raison de l'augmentation très forte du nombre d'enfants et des risques de mortalité et de morbidité observés chez ces enfants. Dans cette revue, l'état de santé des jumeaux et des enfants uniques est analysé à partir de données en populations générales, définies sur des bases géographiques, et non pas sur des populations hospitalières qui sont souvent influencées par le type de recrutement des ...

GROSSESSE MULTIPLE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; STERILITE ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 483 - p. 11-19
Cote : P 67

La prévention des grossesses multiples passe par une prise de conscience des dangers des stimulations de l'ovulation, par l'établissement de référentiels sur le transfert embryonnaire pour les centres de PMA et par un travail d'information des femmes par les pouvoirs publics et les médecins.

GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - p. 153-159
Cote : P 2

Au premier trimestre, l'échographie de 12 semaines est capitale pour dépister les anomalies chromosomiques par la clarté nucale. pour connaître précocement des malformations graves, pour établir le type du placenta (monochorial ou bichorial). La chorionicité détermine les stratégies de dépistage et de diagnostic prénatals ainsi que de prise en charge obstétricale. Au deuxième trimestre, le dépistage chromosomique par les marqueurs sériques est moins efficace et le diagnostic échographique des malformations est plus difficile que dans les grossesses monofoetales. Quand une anomalie grave existe chez un seul foetus, il est possible d'interrompre sélectivement la grossesse. Cette intervention. très aléatoire quand le placenta est monochorial, est bien codifiée lorsque celui-ci est bichorial. Son risque est plus faible au premier trimestre, qui souligne l'intérêt d'un diagnostic prénatal précoce chez les jumeaux. Un placenta de type monochorial expose à des complications spécifiques, comme le syndrome transfuseur-transfusé. Celui-ci peut être traité par photo-coagulation au laser dans les formes graves et précoces, ou par amniodrainage dans les formes les plus modérées.
Au premier trimestre, l'échographie de 12 semaines est capitale pour dépister les anomalies chromosomiques par la clarté nucale. pour connaître précocement des malformations graves, pour établir le type du placenta (monochorial ou bichorial). La chorionicité détermine les stratégies de dépistage et de diagnostic prénatals ainsi que de prise en charge obstétricale. Au deuxième trimestre, le dépistage chromosomique par les marqueurs sériques est ...

DIAGNOSTIC PRENATAL ; GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 1 - entier
Cote : P 2

PERINATALITE ; GROSSESSE MULTIPLE ; ACCOUCHEMENT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 4 - p. 324-328
Cote : P 2

L'un des reproches majeurs, qui peuvent être opposés au principe de l'assistance médicale à la procréation, est certainement représenté par la forte incidence des grossesses multiples. On sait combien les collègues pédiatres situés à l'une des extrémités de la chaîne ont du mal à admettre les problèmes néonatals importants et fréquents générés par cette situation. Les appels à la prudence ont été multipliés depuis de nombreuses années afin que la prématurité iatrogène ainsi induite ne dépasse pas les limites de l'acceptable. Il est heureux que les pseudo-succès des grossesses quadruples, ou mieux encore, n'aient jamais alimenté la chronique médiatique française. Mais le problème des grossesses triples demeure avec son corollaire représenté par le principe de la réduction embryonnaire. Faut-il accepter celle-ci malgré les critiques qu'elle sous-tend, sur le plan éthique notamment, et malgré ses risques sur le devenir de la gestation ? Faut-il au contraire, assumer les responsabilités obstétricales d'une situation qui ne peut au sens strict du terme être considérée comme totalement inattendue ? Peut-on sur ce sujet avoir une opinion radicalement tranchée, franchement pour ou franchement contre ? La parole est à Pierre Boulot et Jean-François Oury.
L'un des reproches majeurs, qui peuvent être opposés au principe de l'assistance médicale à la procréation, est certainement représenté par la forte incidence des grossesses multiples. On sait combien les collègues pédiatres situés à l'une des extrémités de la chaîne ont du mal à admettre les problèmes néonatals importants et fréquents générés par cette situation. Les appels à la prudence ont été multipliés depuis de nombreuses années afin que ...

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 3 - p. 257-261
Cote : P 2

Est-il bien nécessaire de réfléchir aujourd'hui sur le problème des grossesses gémellaires ? Personne ne s'interroge sur le problème réél que représentent les grossesses triples (ou plus... ) et la place certaine que la réduction embryonnaire occupe dans ce contexte, avec toutes les polémiques qu'elle suppose. Mais les grossesses doubles, où est le problème ?... C'est alors à l'obstétricien d'intervenir pour rappeler les difficultés certaines et parfois importantes que pose souvent la prise en charge de ces gestations. En terme de prématurité, en terme de trophicité fœtale, d'accidents placentaires, d'altérations de la mécanique obstétricale et d'autres encore... Si la grossesse gémellaire est spontanée, il faut bien en accepter les conséquences car heureusement personne n'a défendu la réduction embryonnaire dans cette situation. Mais si la gemellité est une conséquence d'un traitement de l'infertilité ? Faut-il se féliciter du succès... ou regretter le résultat... ? P. Madelenat
Est-il bien nécessaire de réfléchir aujourd'hui sur le problème des grossesses gémellaires ? Personne ne s'interroge sur le problème réél que représentent les grossesses triples (ou plus... ) et la place certaine que la réduction embryonnaire occupe dans ce contexte, avec toutes les polémiques qu'elle suppose. Mais les grossesses doubles, où est le problème ?... C'est alors à l'obstétricien d'intervenir pour rappeler les difficultés certaines et ...

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- p. 90-92
Cote : 818.1 REP

La reduction embryonna1re est proposée dans les cas de grossesses multiples pour éviter la prématurité grave, les avortements, les risques inhérents à une telle grossesse.
Face à cet acte, nous avons voulu étudier le retentissement psychologique des patientes subissant la réduction embryonnaire. Et comme devant toute technique nouvelle, nous avons tenté de poser quelques questions éthiques.

GROSSESSE MULTIPLE ; EMBRYON ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 9 - p.I-IV
Cote : P 2

RÉSUMÉ
Objectifs: étudier la santé psychique des mères de triplés ainsi que les relations avec leurs enfants 4 ans après la nais sance. Méthode: une étude prospective de la naissance à 4 ans a été menée par entretiens semi-directifs effectués à domicile par une psychologue. Population: onze mères ayant accouché consécutivement entre octobre 1988 et février 1990 à la clinique Baudelocque à Paris. Toutes sauf une avaient été traitées pour infertilité. Principales mesures: appréciation de la santé psychique de la mère, de son niveau de dépression mesuré par le CES-D (Center for Epidemiologic Studies-Depression Scale), et de son opinion sur la qualité de ses relations avec les enfants.
Résultats: toutes les mères font état de difficultés psychologiques liées à la fatigue importante et à la tension nerueuse. Quatre ont un score élevé de dépression et sont traitées par médicaments psychotropes. La nature des relations avec les enfants et les difficultés à gérer leur comportement agressif et leurs conflits sont la source principale de souffrance psychique. Les difficultés n'ont pas diminué depuis le bilan précédent à 2 ans. Quatre mères disent spontanément regretter d'avoir eu des triplés. Conclusion: les couples en traitement de l'infertilité doivent être informés des difficultés psychologiques à long terme liées à la naissance de triplés. Les progrès des traitements devraient permettre de réduire les risques de grossesse triples.
RÉSUMÉ
Objectifs: étudier la santé psychique des mères de triplés ainsi que les relations avec leurs enfants 4 ans après la nais sance. Méthode: une étude prospective de la naissance à 4 ans a été menée par entretiens semi-directifs effectués à domicile par une psychologue. Population: onze mères ayant accouché consécutivement entre octobre 1988 et février 1990 à la clinique Baudelocque à Paris. Toutes sauf une avaient été traitées pour ...

GROSSESSE MULTIPLE ; PETITE ENFANCE ; DÉVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 214 - P. 42-45
Cote : P 49

GROSSESSE MULTIPLE ; FAMILLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 372 - P. 13-17
Cote : P 67

Débat sur la réduction embryonnaire pou les grossesses triples.

GROSSESSE MULTIPLE ; ETHIQUE MÉDICALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 6 - P. 423-428
Cote : P 2

La réduction embryonnaire comme technique médicale présentée et analysée dans le cas particulier des grossesses triples.



;

GROSSESSE MULTIPLE ; ETHIQUE MÉDICALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 7 - p. 494-497
Cote : P 2

L'étude de 10 510 accouchements après FIV réalisées entre 1986 et 1993 montre que 27,2 % des grossesses obtenues sont multiples (23,5 % de gémellaires, 3,6 % triples et 0,15 % au-delà). Le taux de grossesses triples avant réduction a atteint 8 % en 1989 puis est redescendu à 6,1 % en 1993. En 1994, la proportion de transferts de 4 et de 3 embryons a diminué au profit des transferts de 2 embryons mais le taux de grossesse par transfert a chuté de 1,6 % ce qui illustre la difficulté de conserver un bon taux de grossesses tout en limitant le nombre de grossesses multiples.
L'étude de 10 510 accouchements après FIV réalisées entre 1986 et 1993 montre que 27,2 % des grossesses obtenues sont multiples (23,5 % de gémellaires, 3,6 % triples et 0,15 % au-delà). Le taux de grossesses triples avant réduction a atteint 8 % en 1989 puis est redescendu à 6,1 % en 1993. En 1994, la proportion de transferts de 4 et de 3 embryons a diminué au profit des transferts de 2 embryons mais le taux de grossesse par transfert a chuté de ...

GROSSESSE MULTIPLE ; FECONDATION IN VITRO ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 225 - p. 3-5
Cote : P 3

GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 225 - p. 6-18
Cote : P 3

GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 22 - n° 6 - p. 414-417
Cote : P 2

MATERNITE ; GROSSESSE MULTIPLE ; ENQUETE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 21 - n° 5 - p. 13
Cote : P 67

GROSSESSE MULTIPLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z