m

Documents  HÉPATITE | enregistrements trouvés : 20

O
     

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 81 p.
Cote : 832 AID

Pour la troisième année consécutive, le rapport "VIH/hépatites, la face cachée des discriminations" poursuit sa traque des inégalités et des discriminations que subissent les personnes concernées par le VIH et les hépatites, qu’elles soient porteuses de virus ou vulnérables au risque d’infection. Dans la continuité de la précédente édition, il s’obstine à débusquer les entraves qui limitent leur accès aux droits, en considérant la diversité des formes qu’elles revêtent. La discrimination constitue un phénomène multidimensionnel, à l’intersection de logiques politiques, juridiques et sociales. Il s’agit de s’attaquer aux multiples facteurs de vulnérabilité qui produisent des inégalités dans l’accès aux soins et à la prévention. Les politiques répressives, minutieusement analysées dans ce rapport, contribuent ainsi aux phénomènes de stigmatisation et aux pratiques discriminatoires. Dans cette édition 2017, AIDES s’attache donc à mettre en évidence le caractère systémique de ces discriminations à partir d’exemples précis, sur la base d’enquêtes et de témoignages, menés avec des partenaires associatifs et institutionnels. Le rapport s'ouvre sur la présentation des résultats d'une enquête d’opinion réalisée par l'institut CSA pour AIDES "De l’ignorance au rejet, la fabrique des discriminations". Ce sondage inédit réalisé en octobre 2017 jette un éclairage instructif sur la perception du VIH et des personnes séropositives par la population française.
Pour la troisième année consécutive, le rapport "VIH/hépatites, la face cachée des discriminations" poursuit sa traque des inégalités et des discriminations que subissent les personnes concernées par le VIH et les hépatites, qu’elles soient porteuses de virus ou vulnérables au risque d’infection. Dans la continuité de la précédente édition, il s’obstine à débusquer les entraves qui limitent leur accès aux droits, en considérant la diversité des ...

VIH/ SIDA ; HÉPATITE ; DISCRIMINATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 80 p.
Cote : 820 JOU

La lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) a été engagée au niveau local au début du XXème siècle par la création de dispositifs de proximité, les dispensaires antivénériens, (DAV) placés sous la responsabilité des collectivités locales depuis la décentralisation. Ces structures ont reçu compétence pour effectuer le dépistage, le diagnostic, et le traitement ambulatoire des IST. Les spécificités de l’infection par le VIH ont conduit les autorités sanitaires à créer des centres de dépistage spécialisés et dérogatoires par rapport aux dispositifs classiques de dépistage des IST, notamment par l’obligation de l’anonymat des consultants, afin d’empêcher toute stigmatisation. Placés sous la responsabilité de l’Etat, les centres de dépistage anonymes et gratuits (CDAG) sont financés par l’assurance maladie. Ces centres ont vu leur compétence s’étendre au dépistage des hépatites B et C depuis la loi du 27 juillet 1999. Sur les 5 millions de sérologies VIH réalisées en 2007, les CDAG représentaient 8% de l’activité de dépistage du VIH et 11% des sérologies positives. Le retard au dépistage a été souligné par de nombreux travaux d’experts qui en soulignent les conséquences sur la prévalence de l’infection par le VIH non diagnostiquée. Selon une estimation moyenne, 40 000 personnes ignoreraient leur séropositivité. En ce qui concerne les autres IST, la surveillance épidémiologique repose sur la participation volontaire des anciens DAV, qui met en évidence une augmentation régulière annuelle du nombre de cas déclarés et une proportion élevée de co-infection avec le VIH. Au plan national, la loi relative à la santé publique du 9 août 2004 et le plan national de lutte contre le VIH et les IST 2005/2008 ont ciblé l’objectif de la réduction de l’incidence des IST, en particulier syphilis et gonococcie pour les populations exposées et celui de la réduction de la prévalence des chlamydioses et de l’infection herpétique par HSV 2 dans la population générale.
La lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) a été engagée au niveau local au début du XXème siècle par la création de dispositifs de proximité, les dispensaires antivénériens, (DAV) placés sous la responsabilité des collectivités locales depuis la décentralisation. Ces structures ont reçu compétence pour effectuer le dépistage, le diagnostic, et le traitement ambulatoire des IST. Les spécificités de l’infection par le VIH ...

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; PREVENTION ; DEPISTAGE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; VIH/ SIDA ; HÉPATITE ; CENTRE DE PLANIFICATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 220 p.
Cote : 820 JAN

La prise en charge des maladies sexuellement transmissibles bénéficie de méthodes diagnostiques qui ont fait leurs preuves. Malgré ces moyens de dépistage et les nombreuses campagnes de prévention, ces maladies restent un problème de santé publique. En effet, les symptômes sont variés et n'apparaissent pas toujours dans les jours qui suivent un rapport ; ce qui a pour conséquence de compliquer le diagnostic dont la précocité est souvent un atout majeur dans la guérison. Afin d'établir le bon diagnostic et prescrire un traitement efficace, cet ouvrage de référence pratique, clair et illustré, regroupe les nombreux champs d'application liés au domaine des MST (dermato- vénéréologie, gynécologie, microbiologie...) et permet ainsi aux médecins généralistes d'améliorer la prise en charge de leurs patients. Cet ouvrage collectif, rédigé par une équipe de spécialistes, rappelle aux praticiens les connaissances indispensables en anatomie, histologie, physiologie et indique les conduites à tenir et les traitements préconisés face aux principales dermatoses, MST et tumeurs cutanées.
La prise en charge des maladies sexuellement transmissibles bénéficie de méthodes diagnostiques qui ont fait leurs preuves. Malgré ces moyens de dépistage et les nombreuses campagnes de prévention, ces maladies restent un problème de santé publique. En effet, les symptômes sont variés et n'apparaissent pas toujours dans les jours qui suivent un rapport ; ce qui a pour conséquence de compliquer le diagnostic dont la précocité est souvent un atout ...

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; RISQUE SEXUEL ; MALADIE ; TRAITEMENT MEDICAL ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; ORGANES SEXUELS MASCULINS ; HÉPATITE ; HEPATITE B ; HERPES ; MEDECIN ; CONSULTATION MEDICALE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; TRANSMISSION ; DEPISTAGE ; VIH/ SIDA ; ANATOMIE ; EPIDEMIOLOGIE ; HÉPATITE C ; TRAITEMENT VIH D'URGENCE ; GROSSESSE ; HOMOSEXUALITE ; VIOL ; VIOLENCE SEXUELLE ; PRECARITE ; FEMME ; HPV ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : A 0989 MED

Affiche découpée en quatre partie avec (façon Warhol), un câble de téléphone formant la boucle qui identifie la lutte contre le sida. Barré du slogan de l'affiche. En bas, un bandeau avec les contacts.

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; HÉPATITE ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; FRANCE ; VIH/ SIDA ; SIDA INFO SERVICE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- n° 20-21
- p. 193-219
Cote : P 195

Afin de mesurer l’impact de l’infection par le VHB, nous avons estimé, à partir des données de déclaration obligatoire des années 2004 à 2007, le nombre total d’infections incidentes annuelles incluant les formes asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Méthodes - Le nombre total de nouvelles infections symptomatiques survenant tous les ans a été estimé en appliquant aux données de déclaration le taux d’exhaustivité trouvé lors d’une enquête menée en 2005, puis nous avons utilisé des modèles développés en Grande-Bretagne pour estimer la part des infections asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Résultats - Un total de 633 cas d’hépatites B aiguës symptomatiques a été notifié entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2007, soit une moyenne de 158 cas symptomatiques déclarés par an. Après prise en compte de l’exhaustivité des déclarations, le total des infections symptomatiques et asymptomatiques dues au VHB a été estimé à 2 578 infections par an [IC 95 % : 2 320-2 845], soit une incidence de l’infection estimée à 4,1 cas pour 100 000 habitants [IC 95 % : 3,7-4,5]. Le nombre de cas passant à la chronicité a été estimé à 209 par an [IC 95 % : 188-231]. Conclusion - Si la France fait partie des pays de faibles prévalence et incidence de l’infection par le VHB, ces résultats montrent que cette infection y demeure un problème de santé publique, ce d’autant que les recommandations du calendrier vaccinal sont mal appliquées, entraînant une couverture vaccinale insuffisante.  
Afin de mesurer l’impact de l’infection par le VHB, nous avons estimé, à partir des données de déclaration obligatoire des années 2004 à 2007, le nombre total d’infections incidentes annuelles incluant les formes asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Méthodes - Le nombre total de nouvelles infections symptomatiques survenant tous les ans a été estimé en appliquant aux données de déclaration le taux d’exhaustivité ...

HÉPATITE ; HEPATITE B ; HÉPATITE C ; EPIDEMIOLOGIE ; STATISTIQUE ; VACCIN ; RECHERCHE MEDICALE ; MALADIE ; TRANSMISSION ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 107 p.
Cote : J 122 CLA

Un livre d'information sur la sexualité conçu pour les adolescents, pour les préparer et les aider à vivre leurs premières expériences sexuelles. Il aborde les différents aspects du sujet : la contraception, la grossesse, le plaisir, les maladies sexuellement transmissibles, le viol, la pédophilie, etc.

SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; RELATION AMOUREUSE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; PUBERTE ; RELATION SEXUELLE ; PREMIERE RELATION SEXUELLE ; PLAISIR SEXUEL ; MASTURBATION ; CONTRACEPTION ; AVORTEMENT ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; HÉPATITE ; VIH/ SIDA ; VIOLENCE SEXUELLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2008 - p. 461-484
Cote : 100 BAJ

En dehors du vaccin contre l'hépatite B et plus récemment contre le virus du papillomavirus (HPV), seule l'adoption de comportements sexuels à moindre risque peut réduire le risque d'infections sexuellement transmissibles (IST). Des études récentes attestent d'une recrudescence de gonococcies et de syphilis depuis la fin des années 90 dans les pays industrialisés et notamment en France qui montre la persistance de pratiques sexuelles à risque, en particulier dans le cadre de rapports homosexuels.
En dehors du vaccin contre l'hépatite B et plus récemment contre le virus du papillomavirus (HPV), seule l'adoption de comportements sexuels à moindre risque peut réduire le risque d'infections sexuellement transmissibles (IST). Des études récentes attestent d'une recrudescence de gonococcies et de syphilis depuis la fin des années 90 dans les pays industrialisés et notamment en France qui montre la persistance de pratiques sexuelles à risque, ...

SEXUALITE ; ENQUETE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; FEMME ; HOMME ; PREVENTION ; RISQUE SEXUEL ; DEPISTAGE ; RESPONSABILITE ; FRANCE ; HÉPATITE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; PRATIQUE SEXUELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V


Cote : B 0516 MED w

Jeu éducatif réalisé par le Mouvement Français pour le planning Familial de la Sarthe et AIDES avec la participation de l'Assurance Maladie, du Ministère du travail et de la cohésion sociale, le Conseil Général de la Sarthe et la LMDE.

PREVENTION ; VIH/ SIDA ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; HÉPATITE ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; RELATION SEXUELLE NON PROTÉGÉE ; RELATION SEXUELLE ; SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; JEUNE ADULTE ; OUTIL PEDAGOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 108 p.
Cote : 833 AIN

Ce catalogue présente les outils de prévéntion sida et hépatites mis à la disposition des publics migrants par 29 organismes et associations.

OUTIL PEDAGOGIQUE ; VIH/ SIDA ; RISQUE SEXUEL ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; HÉPATITE ; MIGRATION ; PERSONNE ISSUE DE L'IMMIGRATION ; ASSOCIATION ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 48 - entier
Cote : P 195

VIH/ SIDA ; HÉPATITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 33 - p. 157-158
Cote : P 195

HÉPATITE ; HAUTE-VIENNE ; ENQUETE ; FEMME ; SUIVI DE LA GROSSESSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 5 - p. 410-421
Cote : P 2

La loi française autorise la prise en charge des couples porteurs d'une infection virale (\'TH. VHC. VHB, en asersance médicale à la procrèation sous certaines conditions depuis la parution des décrets du 12 janvier 1999 et du 10 mai 2001. Cet article tente d'identifier les risques de cette prise en charge et d'analyser les réponses apportées par la loi française pour parer à ces risques.

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; HÉPATITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 155 - p. 24-26
Cote : P 217

Réduire de 50 % l'incidence des hépatites B, de 30 % l'incidence de contamination des hépatites B et C et de 30 % la mortalité attribuable aux hépatites chroniques: tels sont les principaux objectifs à cinq 'ans que le groupe de travail nommé par le ministère propose d'assigner au nouveau projet de loi sur la santé publique.

HÉPATITE ; TRANSMISSION ; POLITIQUE DE LA SANTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 12 - p. 994-1004
Cote : P 2

Une telle question aurait semblé assez incongrue il y a encore un an, jusqu'à ce qu'une campagne recommandant réalisation systématique d'une sérologie de CMV chez les femmes enceintes vienne semer le trouble. Aurait-on aujourd'hui les données épidémiologiques qui manquaient jusqu'alors pour proposer une attitude dépistage systématique ? Aurait-on dorénavant un traitement efficace de l'infection à CMV ou un moyen infaillible d'éviter la transmission materno-foetale ou bien encore de prévenir la primo-infection chez la femme enceinte Deux des obstétriciens parmi les plus impliqués dans l'épidémiologie tentent ici de développer les arguments faveur et en défaveur du dépistage. À l'issue de cet exercice, on constate que les données sur lesquelles fonder un argumentation scientifique sont limitées et conduisent plutôt à une question de société combien de grossesses dont l'issue aurait été normale sommes nous prêts à interrompre pour éviter la naissance d'un enfant porteur de séquelles sensorielles ou neurologiques?
B. Carbonne
Une telle question aurait semblé assez incongrue il y a encore un an, jusqu'à ce qu'une campagne recommandant réalisation systématique d'une sérologie de CMV chez les femmes enceintes vienne semer le trouble. Aurait-on aujourd'hui les données épidémiologiques qui manquaient jusqu'alors pour proposer une attitude dépistage systématique ? Aurait-on dorénavant un traitement efficace de l'infection à CMV ou un moyen infaillible d'éviter la ...

GROSSESSE ; RISQUE ; HÉPATITE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 452 - p. 10-12
Cote : P 67

La 9e Journée scientifique du Collège de gynécologie médicale de Paris/Île-de-France a consacré une de ses sessions à l'infectiologie. Hépatites et sida y occupaient une place de choix. Mise au point.

VIH/ SIDA ; HÉPATITE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 44 - entier
Cote : P 195

HOMOSEXUALITE ; HÉPATITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 3 - p. 503-564
Cote : P 18

Les effets sur la mortalité de quelques maux contemporains: sida, hépatite, alcool et tabac.Le sida entre dans une nouvelle phase, caractérisée par une mortalité relativement faible et sur tout indirecte, peu réductible, et une population vivant avec le VIH ou le sida toujours élevée, dans la quelle le groupe des individus contaminés par rapports hétérosexuels est le plus exposé. Le recul de l'incidence des hépatites B et C et l'arrivée de nouvelles thérapies efficaces laissent présager une évolution favorable dans quelques années, comme auparavant pour le sida.
La mortalité d'origine alcoolique, qui continue de décliner, n'est pas encore touchée en 1997 par l'arrêt de la chute de la consommation d'alcool. Une modeste baisse de la mortalite tabagique masculine s'est manifestée en 1994, puis en 1997, et se poursuivra jusqu'en 2005 ou 2010. En revanche, la montée de la mortalité tabagique féminine semble irrépressible. La hausse de l'espérance de vie des femmes ralentit, et il pourrait en être de même pour les hommes, en raison du fléchissement du recul des maladies cardiovasculaires. La progression est également menacée pour les hommes par l'arrêt de la chute des consommations d'alcool (depuis 1993) et de tabac (depuis 1998). La chute de la consommation d'alcool aura duré 24ans, de 1969 à 1992 ,et celle du tabac,qui est plutôt masculine, 6ans, de 1992 à 1997.
Dans l'immédiat, l'espérance de vie des femmes est la plus menacée, mais une éventuelle remontée de la consommation de tabac et l'arrêt du déclin de la consommation d'alcool, s'il se prolongeait, pourraient détériorer la situation des hommes.
Les effets sur la mortalité de quelques maux contemporains: sida, hépatite, alcool et tabac.Le sida entre dans une nouvelle phase, caractérisée par une mortalité relativement faible et sur tout indirecte, peu réductible, et une population vivant avec le VIH ou le sida toujours élevée, dans la quelle le groupe des individus contaminés par rapports hétérosexuels est le plus exposé. Le recul de l'incidence des hépatites B et C et l'arrivée de ...

MORTALITE ; VIH/ SIDA ; ALCOOL ; HÉPATITE ; TABAC ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 110 p.
Cote : 830 TET

112 pages de conseil :
- connaître son corps
- bien vivre avec les vih ou le vhc
- prison : difficile d'accès au soins
- bien être : nutrition, prévention, sexo
- traitements : tout sur les nouvelles thérapies

VIH/ SIDA ; FRANCE ; HÉPATITE ; PREVENTION ; TRAITEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

0
Z