m

Documents  HÉPATITE C | enregistrements trouvés : 20

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : A 1244 MED

Ici, on vous propose le Test Rapide d'Orientation Diagnostique de dépistage du VIH/SIDA et de l'hépatite C. Sida Info Service - 0 800 840 800

DEPISTAGE ; VIH/ SIDA ; HÉPATITE C ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 32 - p. 13
Cote : P 425

En annonçant à la conférence mondiale de Washington, en juillet dernier, la fin prochaine du sida, la communauté internationale pêchait à coup sûr par excès d'optimisme mais elle reconnaissait dans le même temps l'incroyable chemin déjà parcouru.

VIH/ SIDA ; RECHERCHE MEDICALE ; HÉPATITE C ; DROGUE ; MEDICAMENT ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; ASPECT INTERNATIONAL ; POLITIQUE DE LA SANTE ; CONFERENCE INTERNATIONALE ; ASPECT POLITIQUE ; DISCRIMINATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 20-21
- p. 193-219
Cote : P 195

Afin de mesurer l’impact de l’infection par le VHB, nous avons estimé, à partir des données de déclaration obligatoire des années 2004 à 2007, le nombre total d’infections incidentes annuelles incluant les formes asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Méthodes - Le nombre total de nouvelles infections symptomatiques survenant tous les ans a été estimé en appliquant aux données de déclaration le taux d’exhaustivité trouvé lors d’une enquête menée en 2005, puis nous avons utilisé des modèles développés en Grande-Bretagne pour estimer la part des infections asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Résultats - Un total de 633 cas d’hépatites B aiguës symptomatiques a été notifié entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2007, soit une moyenne de 158 cas symptomatiques déclarés par an. Après prise en compte de l’exhaustivité des déclarations, le total des infections symptomatiques et asymptomatiques dues au VHB a été estimé à 2 578 infections par an [IC 95 % : 2 320-2 845], soit une incidence de l’infection estimée à 4,1 cas pour 100 000 habitants [IC 95 % : 3,7-4,5]. Le nombre de cas passant à la chronicité a été estimé à 209 par an [IC 95 % : 188-231]. Conclusion - Si la France fait partie des pays de faibles prévalence et incidence de l’infection par le VHB, ces résultats montrent que cette infection y demeure un problème de santé publique, ce d’autant que les recommandations du calendrier vaccinal sont mal appliquées, entraînant une couverture vaccinale insuffisante.
Afin de mesurer l’impact de l’infection par le VHB, nous avons estimé, à partir des données de déclaration obligatoire des années 2004 à 2007, le nombre total d’infections incidentes annuelles incluant les formes asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Méthodes - Le nombre total de nouvelles infections symptomatiques survenant tous les ans a été estimé en appliquant aux données de déclaration le taux d’exhaustivité ...

HÉPATITE ; HEPATITE B ; HÉPATITE C ; EPIDEMIOLOGIE ; STATISTIQUE ; VACCIN ; RECHERCHE MEDICALE ; MALADIE ; TRANSMISSION ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 27 - 244 pages
Cote : P 195

En 2001, il n'existait pas de données sur la mortalité en rapport avec le virus du VHC et du VHB en France métropolitaine. Le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès a initié une étude à partir des certificats de décès avec enquête complémentaire auprès des médecins certificateurs et retour au dossier médical du cas.

HEPATITE B ; HÉPATITE C ; MORTALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 68 - p. 47-49
Cote : P 248

La transmission du virus de l'hépatite C (maladie du foie) lors de rapports sexuels existe, même si ce mode de transmission est bien plus rare pour le VHC qu'il ne l'est pour d'autres virus tel que le VIH ou le virus de l'hépatite B.

HÉPATITE C ; TRANSMISSION ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; SANG ; HOMOSEXUALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 33 - p. 244
Cote : P 195

VIH/ SIDA ; HÉPATITE C ; SEROPOSITIVITE ; DROGUE ; TOXICOMANIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 43
Cote : P 195

Malgré les campagnes d'incitation du dépistage de virus de l'hépatite C (VHC) l'infection par le VHC est toujours sous-diagnostiquée et sa prise en charge clinique et thérapeutique suboptimale. il nous a donc semblé intéressant de tenter d'en identifier les freins au dépistage et à la prise en charge.

HÉPATITE C ; DEPISTAGE ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 32 - p. 10-12
Cote : P 246

Les rencontres 2003 de l'hopital Sainte-Marguerite ont eu lieu à Marseille, les 17 et 18 novembre et elles étaient intitulées "VIH et foie, co-infection VIH et hépatites".

HÉPATITE C ; ALCOOL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 158 - p. 15-18
Cote : P 217

La phase pilote d'une étude appelée Coquelicot, visant à étudier les prévalences et les pratiques à risques vis-à-vis du VI H et de l'hépatite C chez les usagers de drogues, a été réalisée à Marseille de septembre 2001 à juin 2002 par l'InVS (1). Cette étape précède une vaste enquête, qui se déroulera sur six villes (Paris, banlieue, Lille, Marseille, Strasbourg, Bordeaux) en 2004. Entretien avec Julien Emmanuelli, responsable du projet toxicomanie à I'lnVS.
La phase pilote d'une étude appelée Coquelicot, visant à étudier les prévalences et les pratiques à risques vis-à-vis du VI H et de l'hépatite C chez les usagers de drogues, a été réalisée à Marseille de septembre 2001 à juin 2002 par l'InVS (1). Cette étape précède une vaste enquête, qui se déroulera sur six villes (Paris, banlieue, Lille, Marseille, Strasbourg, Bordeaux) en 2004. Entretien avec Julien Emmanuelli, responsable du projet ...

HÉPATITE C ; VIH/ SIDA ; DROGUE ; RELATION SEXUELLE NON PROTÉGÉE ; RISQUE SEXUEL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 462 - p. 12-18
Cote : P 67

C'est la cause la plus commune des hépatites virales chroniques: transmis essentiellement par voie parentérale (drogue intra ra-veineuse, transfusion, tatouages,filière mèreenfant), le virus de l'hépatite C est à l'origine d'une infection souvent silencieuse, et pourtant responsable majeure de maladie terminales du foie et de carcinomes hépato-cellulaires. Son diagnostic est établi par la recherche des anticorps spécifiques et par la présence de l'ARN- VHC. Dans les cas d'infection chronique, l'interféron-alpha et la ribavirine peuvent être utilisés.
Le risque de transmission de la mère à l'enfant est augmenté par la virémie maternelle, par une charge virale élevée, par une co-infection avec le VIH ou par l'usage passé ou présent de drogues administrées par voie veineuse. Le taux de transmission verticale est faible et reste inchangé lors des grossesses suivantes. L'éventuel effet protecteur du recours à la césarienne n'est pas démontré, mais l'allaitement maternel est sans danger...
C'est la cause la plus commune des hépatites virales chroniques: transmis essentiellement par voie parentérale (drogue intra ra-veineuse, transfusion, tatouages,filière mèreenfant), le virus de l'hépatite C est à l'origine d'une infection souvent silencieuse, et pourtant responsable majeure de maladie terminales du foie et de carcinomes hépato-cellulaires. Son diagnostic est établi par la recherche des anticorps spécifiques et par la présence de ...

FOETUS ; HÉPATITE C ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 455 - p. 9-10
Cote : P 67

Après une conférence de consensus à Paris et un congrès européen à Mad rid, un récent symposium organisé par Roche vient de permettre aux spécialistes français de l'hépatite C de faire le point sur les nouveaux schémas thérapeutiques. En particulier sur une nouvelle génération d'interféron pégylé, plus efficace sur tous les génotypes du virus. Et permettant de réduire les doses et la durée du traitement pour les génotypes les plus " favorables "...
Après une conférence de consensus à Paris et un congrès européen à Mad rid, un récent symposium organisé par Roche vient de permettre aux spécialistes français de l'hépatite C de faire le point sur les nouveaux schémas thérapeutiques. En particulier sur une nouvelle génération d'interféron pégylé, plus efficace sur tous les génotypes du virus. Et permettant de réduire les doses et la durée du traitement pour les génotypes les plus " favorables ...

HÉPATITE C ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 280 - pp 44-47
Cote : P 7


Malgré les cris d 'alarme, trois ans après le lancement du plan national de lutte contre l'hépatite C, la maladie reste, en France, un problème majeur de santé publique.

HÉPATITE C ; DEPISTAGE ; TRANSMISSION ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 1 - p. 7-22
Cote : P 2

HÉPATITE C ; GROSSESSE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 36 - entier
Cote : P 195

HÉPATITE C ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 184 - p. 376-383
Cote : P 174

L'hépatite C peut évoluer durant plusieurs dizaines d'années pour aboutir dans certains cas à une cerrhose ou un hépatocarcinome. Le seul traitement actuellement officiellement commercialisé pour la prévention des complications à long terme de l'hépatite C est l'interféron alfa (-2a ou -2b) prescrit à raison de 3 MU 3 fois par semaine durant 12 mois. Ce traitement n'est recommandé que pour les patients ayant une hépatite C chronique active.

HÉPATITE C ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 99 - entier
Cote : P 221

Plus de 90% des recours au système de soins pour une hépatite C chronique ont lieu dans le secteur public dont près de la moitié en CHR. Les deux tiers des patients sont vus en consultation. Les services d'hépato gastro-entérologie sont les plus sollicités: ils prennent en charge plus de la moitié des patients et les deux tiers des hépatites actives et sévères.

HÉPATITE C ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 220 p.
Cote : 820 JAN

La prise en charge des maladies sexuellement transmissibles bénéficie de méthodes diagnostiques qui ont fait leurs preuves. Malgré ces moyens de dépistage et les nombreuses campagnes de prévention, ces maladies restent un problème de santé publique. En effet, les symptômes sont variés et n'apparaissent pas toujours dans les jours qui suivent un rapport ; ce qui a pour conséquence de compliquer le diagnostic dont la précocité est souvent un atout majeur dans la guérison. Afin d'établir le bon diagnostic et prescrire un traitement efficace, cet ouvrage de référence pratique, clair et illustré, regroupe les nombreux champs d'application liés au domaine des MST (dermato- vénéréologie, gynécologie, microbiologie...) et permet ainsi aux médecins généralistes d'améliorer la prise en charge de leurs patients. Cet ouvrage collectif, rédigé par une équipe de spécialistes, rappelle aux praticiens les connaissances indispensables en anatomie, histologie, physiologie et indique les conduites à tenir et les traitements préconisés face aux principales dermatoses, MST et tumeurs cutanées.
La prise en charge des maladies sexuellement transmissibles bénéficie de méthodes diagnostiques qui ont fait leurs preuves. Malgré ces moyens de dépistage et les nombreuses campagnes de prévention, ces maladies restent un problème de santé publique. En effet, les symptômes sont variés et n'apparaissent pas toujours dans les jours qui suivent un rapport ; ce qui a pour conséquence de compliquer le diagnostic dont la précocité est souvent un atout ...

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; RISQUE SEXUEL ; MALADIE ; TRAITEMENT MEDICAL ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; ORGANES SEXUELS MASCULINS ; HÉPATITE ; HEPATITE B ; HERPES ; MEDECIN ; CONSULTATION MEDICALE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; TRANSMISSION ; DEPISTAGE ; VIH/ SIDA ; ANATOMIE ; EPIDEMIOLOGIE ; HÉPATITE C ; TRAITEMENT VIH D'URGENCE ; GROSSESSE ; HOMOSEXUALITE ; VIOL ; VIOLENCE SEXUELLE ; PRECARITE ; FEMME ; HPV ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 41 p.
Cote : 810 INS

HÉPATITE C ; TRANSMISSION ; FRANCE

... Lire [+]

Z