m

Documents  LINGUISTIQUE | enregistrements trouvés : 8

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 9
Cote : P 266

EGALITE FEMME HOMME ; LINGUISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 1 - p. 23-52
Cote : P 11

Après avoir brièvement rappelé le traitement différent des femmes et des hommes dans les langues (différenciation et discrimination) à l'aide d'exemples plus particulièrement empruntés au français, je traite de la difficulté de désignation égalitaire des femmes en abordant les questions du genre en français et des résistances diverses bloquant la féminisation des noms de métiers. Résistances plus idéologiques que linguistiques, comme le montrent aussi bien l'évolution des usages étudiée depuis plus de dix ans que les réactions à l'encontre de la commission de terminologie relative à la féminisation des noms de métiers, titres et fonctions, installée par Yvette Roudy, Ministre des droits des femmes et présidée par Benoîte Groult écrivaine, en février 1984. Je présente les travaux de cette commission, son accueil et ses propositions parues au Journal Officiel du 16 mars 1986.
Après avoir brièvement rappelé le traitement différent des femmes et des hommes dans les langues (différenciation et discrimination) à l'aide d'exemples plus particulièrement empruntés au français, je traite de la difficulté de désignation égalitaire des femmes en abordant les questions du genre en français et des résistances diverses bloquant la féminisation des noms de métiers. Résistances plus idéologiques que linguistiques, comme le montrent ...

LINGUISTIQUE ; FEMINISME ; FÉMINISATION DES NOMS ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 79 p.
Cote : 216 BAU

Une recherche sur la dimension sexuée et sexiste du langage. L'auteure souligne l'importance des mots dans la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que les marques linguistiques de la domination masculine.

LANGAGE ; SEXISME ; EGALITE ; EGALITE FEMME HOMME ; LINGUISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 247 p.
Cote : 205 BAI

Selon une idée répandue les hommes et les femmes auraient des difficultés à communiquer et à se comprendre : les femmes seraient bavardes et les hommes laconiques, les femmes préféreraient se confier et les hommes se défier... Les hommes et les femmes parlent-ils la même langue ? En quoi le sexe, le genre et la sexualité influent-ils sur la pratique de la langue ? Cet ouvrage est le fruit d’une recherche sur la question de la construction langagière de l’identité sexuée.
A l’épreuve des enquêtes et des analyses il apparaît que, dans leurs pratiques de communication quotidiennes, les femmes et les hommes se ressemblent plus souvent qu’ils ne diffèrent. Cependant des stéréotypes de la différence sexuelle dans le langage persistent et influencent, non seulement la façon dont nous parlons et ce que nous disons, mais aussi la façon dont nous percevons et interprétons les paroles d’autrui.
L’auteure interroge alors le rôle de ces stéréotypes dans la communication et dans la production sociale d’inégalités liées au sexe et au genre.
Selon une idée répandue les hommes et les femmes auraient des difficultés à communiquer et à se comprendre : les femmes seraient bavardes et les hommes laconiques, les femmes préféreraient se confier et les hommes se défier... Les hommes et les femmes parlent-ils la même langue ? En quoi le sexe, le genre et la sexualité influent-ils sur la pratique de la langue ? Cet ouvrage est le fruit d’une recherche sur la question de la construction ...

GENRE ; LANGAGE ; LANGUE ; LINGUISTIQUE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; STÉRÉOTYPE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 200 p.
Cote : 205 MIC

Comment se manifeste l'idéologie sexiste dans le discours des sciences humaines ? Pour répondre à cette question, Claire Michard et Claudine Ribéry ont choisi comme terrain d'analyse des textes de deux anthropologues (P. Clastres et M. Godelier) et d'un sociologue (P. Bourdieu). Elles fondent leur recherche sur une théorie linguistique de l'énonciation, exposée de façon concise, et démontrent avec précision le biais sexiste de ces textes, reconnus comme scientifiques, et donc objectifs. L'analyse fine des phénomènes énonciatifs (déterminations aspectuelles, modalisation, réseaux de repérages, etc.) leur permet de mettre en évidence un ensemble d'oppositions formelles, peu étudiées et non perçues. Ces oppositions, qui ne sont pas interprétables en tant que connotations dévalorisantes ou valorisantes, traversent l'ensemble des textes et leur signification structure l'argumentation théorique : elles constituent par conséquent un élément fondamental dans la construction du sens. Pour conclure, Claire Michard et Claudine Ribéry ancrent leur recherche linguistique dans une théorie sociologique des rapports de pouvoir et de leurs effets idéologiques, et interprètent les dissymétries sémantiques analysées comme l'expression directe, non assertée, de la pensée des sexes de notre société. Ce document linguistique et sociologique, qui énonce son point de vue féministe, fait preuve d'une rare exigence, tant théorique que méthodologique.
Comment se manifeste l'idéologie sexiste dans le discours des sciences humaines ? Pour répondre à cette question, Claire Michard et Claudine Ribéry ont choisi comme terrain d'analyse des textes de deux anthropologues (P. Clastres et M. Godelier) et d'un sociologue (P. Bourdieu). Elles fondent leur recherche sur une théorie linguistique de l'énonciation, exposée de façon concise, et démontrent avec précision le biais sexiste de ces textes, ...

SEXISME ; SCIENCE HUMAINE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; ANTHROPOLOGIE ; SOCIOLOGIE ; LINGUISTIQUE ; FEMINISME ; GENRE ; LANGAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 202p.
Cote : 210 YAG

Comment les femmes parlent, comment elles se parlent, comment on leur parle, comment on parle d'elles? Les femmes et les hommes ont-ils un rapport différent au langage ? Parlent-ils une langue différente? Où se situe l'identité culturelle, et donc linguistique, de la femme? Pourquoi la langue du pouvoir est-elle extérieure aux femmes? Quel rôle jouent la métaphore sexuelle, les connotations dépréciatives, les dissymétries sémantiques et grammaticales, les insultes à caractère sexuel comme véhicules de l'idéologie sexiste ? En quoi la lutte des femmes sur le terrain de la langue rejoint-elle celle de tous les mouvements de libération des groupes minoritaires, opprimés, marginaux ou déviants? A la croisée des chemins entre le féminisme et la linguistique, ce livre tente de cerner le langage dans sa diversité sexuelle posée comme culturelle et non " naturelle ".
Comment les femmes parlent, comment elles se parlent, comment on leur parle, comment on parle d'elles? Les femmes et les hommes ont-ils un rapport différent au langage ? Parlent-ils une langue différente? Où se situe l'identité culturelle, et donc linguistique, de la femme? Pourquoi la langue du pouvoir est-elle extérieure aux femmes? Quel rôle jouent la métaphore sexuelle, les connotations dépréciatives, les dissymétries sémantiques et ...

CONDITION FEMININE ; FEMME ; LINGUISTIQUE ; SOCIETE ; FEMINISME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 26 - n° 3 - 168 p.
Cote : P 11

Edito
Les enjeux de la parité linguistique (Fabienne Baider, Edwige Khaznadar, Thérèse Moreau)
Grand angle
Prière de ne pas épicéner partout (Thérèse Moreau )
Le non-genre académique: doctrine de la domination masculine en France (Edwige Khaznadar)
L’occultation des femmes dans les textes officiels du Québec (Hélène Dumais)
Dis-moi comment tu te nommes et je te dirai qui tu es (Louise Larivière)
La place du genre dans les bases de données multilingues: le cas d’EuroWordNet (Fabienne Baider, Evelyne Jacquey, Anita Liang)
Au Québec, la rédaction épicène devient une politique officielle (Pierrette Vachon-L’Heureux)
Champ libre
Entre volonté de s'en sortir et discrimination, une trajectoire éclairante (Catherine Delcroix)
Parcours
Entretien avec Marina Yaguello: "Du sexe des mots". Par Fabienne Baider
Entretien avec Julieta Paredes, Mujeres Creando-Asamblea Feminista (La Paz): "Féminismes, lesbianismes et processus révolutionnaires en Bolivie". Par Sabine Masson
Comptes rendus
Désexisation ou parité des textes institutionnels? (Jacqueline Lamothe)
Colloque NQF: "Le travail, outil de libération des femmes?" (Silvia Ricci Lempen)
Joan W. Scott , Parité! L'universel et la différence des sexes. (Fabienne Baider)
Geneviève Sellier et Eliane Viennot (dir.): Culture d'élite, culture de masse et différence des sexes. (Iulia Hasdeu)
Edmée Ollagnier et Claudie Solar (éds): Parcours de femmes à l’université. Perspectives internationales. (Farinaz Fassa)
Efi Avdela: Le genre entre classe et nation. Essai d’historiographie grecque. (Séverine Rey)
Collectifs
L’Assemblée des femmes et les chemins de la parité (Yvette Roudy)
Edito
Les enjeux de la parité linguistique (Fabienne Baider, Edwige Khaznadar, Thérèse Moreau)
Grand angle
Prière de ne pas épicéner partout (Thérèse Moreau )
Le non-genre académique: doctrine de la domination masculine en France (Edwige Khaznadar)
L’occultation des femmes dans les textes officiels du Québec (Hélène Dumais)
Dis-moi comment tu te nommes et je te dirai qui tu es (Louise Larivière)
La place du genre dans les ...

LANGUE ; SEXISME ; EGALITE FEMME HOMME ; LANGAGE ; EDUCATION ; FRANCE ; GENRE ; QUEBEC ; PATRIARCAT ; LINGUISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 20 - n° 1 - 123 p.
Cote : P 11

Ce numéro, qui comporte d'abord un hommage à Christiane Rochefort disparue en avril 98, est consacré au sexisme dans la langue. Comment réformer la langue pour faire disparaître le sexisme? Faut-il, et comment, créer de nouvelles formes au féminin? Questions d'actualité depuis la mise en place de la commission de terminologie sur la féminisation des noms de métiers, titres et fonctions (Journal Officiel du 29-2-1984) et les polémiques diverses de l'hiver 97/98 entre l'Académie française et le gouvernement.
C'est, selon Anne-Marie Houdebine-Gravaud, un droit des femmes (qu'on leur récuse), que celui de se faire désigner comme le permet la langue. Au lieu de masquer les femmes sous le masculin, la féminisation des noms de métiers les fait apparaître comme êtres sociaux à part entière. Dans son article "Femmes/langue/féminisation. Une expérience de politique linguistique en France", Anne-Marie Houdebine-Gravaud présente les travaux de la commission de féminisation des titres et fonctions, son accueil et ses propositions parues au Journal Offlciel du 16 mars 1986. En même temps elle montre que conservatisme linguistique et social, ainsi que sexisme, se confortent mutuellement.
Claire Michard, dans son article"Humain/Femelle. Deux poids deux mesures dans la catégorisation de sexe en français", se demande s'il ne serait pas plus important d'abord d'humaniser plutôt que de féminiser. A la supposée symétrie masculin / féminin, elle substitue le schéma dissymétrique humain mâle / femelle de l'humain. Elle conclut sur le danger de ne pas reconnaître le sens dominant du genre en français (humain / femelle), sens qui n'a rien d'archaïque mais est celui des rapports sociaux de sexe actuels.
Les procédés discursifs d'un exemple concret du sexisme au quotidien dans la publicité sont mis en évidence dans l'article d'Irène Fenoglio: "Le choix d'une femme. Analyse d'un discours publicitaire".
Enfin on trouvera le programme des séances plénières et des ateliers du colloque international organisé par Christine Delphy et Sylvie Chaperon, les Nouvelles Questions Féministes, le Festival de films de femmes de Créteil et les Editions Syllepse, tenu au Ministère de la Recherche et à la Sorbonne autour de l'oeuvre de Simone de Beauvoir, pour le Cinquantenaire du Deuxième sexe.
Nouvelles Questions Féministes est une revue consacrée au développement et à la dissémination de la réflexion née du mouvement féministe. Elle se veut le forum le plus large en langue francaise pour les analyses et les débats venant du monde entier, tout en maintenant une attention particulière à l'Europe et à la francophonie.
Ce numéro, qui comporte d'abord un hommage à Christiane Rochefort disparue en avril 98, est consacré au sexisme dans la langue. Comment réformer la langue pour faire disparaître le sexisme? Faut-il, et comment, créer de nouvelles formes au féminin? Questions d'actualité depuis la mise en place de la commission de terminologie sur la féminisation des noms de métiers, titres et fonctions (Journal Officiel du 29-2-1984) et les polémiques diverses ...

SEXISME ; FEMINISME ; LINGUISTIQUE ; FÉMINISATION DES NOMS ; FRANCE

... Lire [+]

Z