m

Documents  MODE DE TRANSMISSION DU VIH | enregistrements trouvés : 129

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0606 MED

Photo d'une personne de dos (au premier plan) qui regarde sur un écran de télévision une carte météorologique.

VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 1000 MED

Dessin représentant un préservatif masculin sous la forma d'un petit personnage. Derrière lui, en fond, de nombreux visages. Le fond de l'affiche est noir et le texte, rouge et blanc, est réparti en haut et en bas de l'affiche.

OMS ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; LITUANIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 1126 MED

10 reasons why criminalisation harms women

VIH/ SIDA ; FEMME ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; JUSTICE ; PENALISATION ; ASSOCIATION ; AIDES ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 212 - p. 19-34
Cote : P 217

La déclaration du pape Benoit XVI sur le fait que la "distribution de préservatifs aggravait le problème du sida" a lancé la polémique et militants et chrétiens d'associations de lutte contre le VIH se sont unis contre cet impair du saint-Père. Pourtant d'autres religions comme le judaïsme, l'islam, le protestantisme ou le bouddhisme placent la vie et le non-jugement au coeur de la réponse au sida.

- La capote ou la calotte
- Le pape en mauvaise position
- Guy Gilbert, le curé des loubards : "Je suis pour la maitrise sexuelle mais j'ai toujours des capotes sur moi "
- Un curé "pas très catholique, père Benoist Andrillon, 48 ans, est dévolu à la réforme de l'Eglise, et se penche dans l'aumonerie de santé et de sexualité au sein de groupes de réflexion sur la bioéthique, l'homoparentalité ou la prévention sida
- A l'auberge espagnole
- Les chemins ne mènent pas à Rome
- Soyez abstinents et fidèles ! : une ligne de conduite appliquée en Ouganda (abstinence avant le mariage et fidélité absolue après , avec des conséquences desastreuses sur les contaminations du VIH
- "Non à l'Eglise, ce n'est pas comme ça !": les propos du pape soulèvent l'indignation de certains chrétiens
- Quand soins médicaux et spirituels s'associent
- Des prêtres font le relais
- Le dogme reste à alporte
- "Tabou culturel mais pas cultuel"
La déclaration du pape Benoit XVI sur le fait que la "distribution de préservatifs aggravait le problème du sida" a lancé la polémique et militants et chrétiens d'associations de lutte contre le VIH se sont unis contre cet impair du saint-Père. Pourtant d'autres religions comme le judaïsme, l'islam, le protestantisme ou le bouddhisme placent la vie et le non-jugement au coeur de la réponse au sida.

- La capote ou la calotte
- Le pape en ...

VIH/ SIDA ; RELIGION ; VATICAN ; EGLISE CATHOLIQUE ; SEXUALITE ; PRESERVATIF MASCULIN ; OUGANDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; ABSTINENCE ; PREVENTION ; CATHOLICISME ; JUDAISME ; ISLAM ; BOUDDHISME ; EGLISE PROTESTANTE ; NATIONS-UNIES ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 220 - p. 28-31
Cote : P 217

Présenté depuis trente ans comme la seule alternative au VIH, le préservatif restera-t-il dans sa pochette, depuis qu'une récente étude confirme quel le traitement antirétroviral réduirait la transmission du VIH.

VIH/ SIDA ; PREVENTION ; PRESERVATIF MASCULIN ; PRESERVATIF FEMININ ; TRAITEMENT MEDICAL ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 170 - p. 9-15
Cote : P 217

Du 1 1 au 16 juillet 2004setenait laXye Conférence internationale sur le sida à Bangkok, en Thaïlande. Après l'Afrique, l'Asie est le continent payant le plus lourd tribut à l'épidémie d'infection à VIH/sida ; la discrimination, la stigmatisation persistante des personnes atteintes ou exposées au VIH offre un terrain fertile à l'expansion de l'épidémie dans cette région abritant 60 % des habitants du globe. Le choix de la Thaïlande pour cette conférence n'était bien sûr pas un hasard : malgré sa politique ultra-répressive à l'égard des usagers de drogues, ce. pays a su s'attaquer franchement aux risques inhérents ou commerce du sexe et fait figure de pionnier sur un continent où dominent les non-dits. La Thaïlande est aussi un producteur de médicaments génériques, qui demeurent le meilleur moyen de faire baisser les prix des traitements et de rendre moins illusoire le slogan de cette conférence : " Access for all ".
Sur fond de critique de la politique de lutte des Etats-Unis - ressentie comme une croisade en faveur de Dieu, des intérêts de l'industrie de marque et de la pensée américaine - la XVe Conférence internationale sur le sida s'est distinguée par la mobilisation de plus en plus déterminée des
populations les plus marginalisées et souvent les plus en proie au risque de contamination.
Pour revenir sur cette conférence, nous avons choisi de vous présenter cinq entretiens avec des personnes présentes à Bangkok:
•Pr Joep Lange, président de l'International Aids Society, co-organisateur de la conférence;
•Pry Phallay Phuong, porte-parole de Wowen for Network Unity, une association de prostituées cambodgiennes qui s'est élevée contre l'essai préventif que la firme Gilead souhaitait mener sur plusieurs groupes de prostituées de par le monde;
•Sunil Babu Pant, directeur de l'association Blue Diamond Society, qui tente dans un contexte particulièrement difficile, de faire reconnaître les droits des personnes homosexuelles et transgenres au Népal, mais également de délivrer un message de prévention contre le VIH/sida ;
•Dr Philippe Clevenbergh, clinicien français engagé dans plusieurs programmes d'accès aux antirétroviraux en Afrique subsaharienne.
•Jérôme Martin, président d'Act up et Grégory Braz de la commission prostitution.
Du 1 1 au 16 juillet 2004setenait laXye Conférence internationale sur le sida à Bangkok, en Thaïlande. Après l'Afrique, l'Asie est le continent payant le plus lourd tribut à l'épidémie d'infection à VIH/sida ; la discrimination, la stigmatisation persistante des personnes atteintes ou exposées au VIH offre un terrain fertile à l'expansion de l'épidémie dans cette région abritant 60 % des habitants du globe. Le choix de la Thaïlande pour cette ...

VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; VIH/ SIDA ; TRAITEMENT MEDICAL ; CONFERENCE INTERNATIONALE ; ASIE ; THAILANDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 120 - p. 33-35
Cote : P 217

Depuis l'arrivée des trithérapies et l'amélioration du pronostic vital des personnes séropositives, de nombreux couples sérodifférents expriment leur désir d'enfant. Le principal problème est alors le risque de contamination du partenaire et/ou de l'enfant.

VIH/ SIDA ; COUPLE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; RISQUE ; TRAITEMENT MEDICAL ; DESIR D'ENFANT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 156 - p. 15-19
Cote : P 217

La diversité de visages qu'offre la prostitution de rue actuelle amène autant d'attitudes différentes à tenir chez les professionnels qui accompagnent ces populations. Car les actions de réduction des risques liés au VIH n'ont plus la même pertinence, depuis la fin des années 1990, selon le sexe, l'âge, la liberté ou l'exploitation, les toxicomanies en amont, la conscience de sa prostitution en aval. D'autres risques émergent, mais le basculement dans la clandestinité, à craindre suite à l'entrée en vigueur de la Loi pour la sécurité intérieure le 18 mars, en présente un nouveau, crucial pour l'accès aux soins et au soutien social.
La diversité de visages qu'offre la prostitution de rue actuelle amène autant d'attitudes différentes à tenir chez les professionnels qui accompagnent ces populations. Car les actions de réduction des risques liés au VIH n'ont plus la même pertinence, depuis la fin des années 1990, selon le sexe, l'âge, la liberté ou l'exploitation, les toxicomanies en amont, la conscience de sa prostitution en aval. D'autres risques émergent, mais le b...

PROSTITUTION ; VIOLENCE ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; RISQUE SEXUEL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 99 - p. 22-27
Cote : P 217

Accueillir un enfant né de mère séropositive, infecté ou non par le VIH, est une éventualité de plus en plus fréquente que doivent envisager les services de l'Aide sociale à l'enfance (ASE). Joëlle Nicolas et Marie-Laure Roman dressent le bilan d'une expérience menée en région Languedoc-Roussillon.

ASSISTANTE MATERNELLE ; PETITE ENFANCE ; ENFANT ; ECOLE MATERNELLE ; VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 47 - p. 61
Cote : P 241

En décembre dernier, la cour d'assises du Loiret condamnait une femme séropositive à la peine de 5 ans d'emprisonnementavec sursis pour avoir contaminé son époux.

VIH/ SIDA ; JUSTICE ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; TRANSMISSION ; REPRESSION ; CODE PENAL ; SEXUALITE ; RELATION SEXUELLE NON PROTÉGÉE ; DEPISTAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- p. 34-36
Cote : P 3

n° 221

MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; VIH/ SIDA ; JUSTICE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 344 - p. 18-19
Cote : P 122

Trop de jeunes filles commencent leur vie sexuelle sans informations concrètes sur la contraception. La sexualité est un sujet délicat à aborder car information et dialogue ne doivent pas rimer avec incitation ou ingérence. Mais c'est une erreur d'attendre que son enfant soit à l'adolescence, l'âge où l'on rejette la parole des parents pour aborder les questions de sexualité et de la contraception. Dès qu'un enfant demande comment on fait des bébés, il faut dire les choses avec des mots simples et précis. Plus il grandit expliquer les changements de la puberté et du corps. On peut expliquer beaucoup de choses, sans dramatiser à outrance non plus, car les risques sont aux antipodes des préoccupations des adolescents, sans pourtant tomber dans la confidence, le tout-technique ou bien poser des interdits trop violents. Citation du planning et de l'AFC. Renvoi vers le GNIES et le MFPF.
Trop de jeunes filles commencent leur vie sexuelle sans informations concrètes sur la contraception. La sexualité est un sujet délicat à aborder car information et dialogue ne doivent pas rimer avec incitation ou ingérence. Mais c'est une erreur d'attendre que son enfant soit à l'adolescence, l'âge où l'on rejette la parole des parents pour aborder les questions de sexualité et de la contraception. Dès qu'un enfant demande comment on fait des ...

SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; PREVENTION ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; EDUCATION PARENTALE ; CONTRACEPTION ; PLANNING FAMILIAL ; INFIRMIERE SCOLAIRE ; CONTRACEPTION D'URGENCE ; RISQUE SEXUEL ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 40 - n° 1 - P. 58-61
Cote : P 2

Grâce aux traitements antirétroviraux, le risque d'une personne infectée de transmettre le VIH au sein d'un couple hétérosexuel stable est très faible lorsque la charge virale est indétectable au long cours. Toutefois, les données épidémiologiques ne permettent pas de prouver que ce risque devient nul.

VIH/ SIDA ; DESIR D'ENFANT ; PREVENTION ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 190 - p. 23-25
Cote : P 217

Depuis l'automne 2005, les associations alertent les pouvoirs publics car plusieurs CDAG sont menacés de fermeture. La lutte contre les IST est de plus en plus liée à celle du VIH?. Il faut donc se réjouir d'une réforme qui va permettre à l'Etat de mener une politique sanitaire cohérente dans ces deux domaines.

VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; DEPISTAGE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; CENTRE DE DEPISTAGE ANONYME ET GRATUIT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° n° 35 - p. 15-25
Cote : P 241

L'auteur membre d'Act up dénonce la banalisation du bareback dans la communauté homosexuelle et la responsabilité de comportements à risque sur la nouvelle extension de la maladie en France.

HOMOSEXUALITE ; SEXUALITE ; RISQUE SEXUEL ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; COMPORTEMENT SEXUEL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 35 - p. 8-14
Cote : P 250

Amnesty International a souligné fin 2003 le "recul très problématique" des droits de l'homme en Birmanie. L'organisation internationale a notamment dénoncé l'arrestation de ceux qui manifestent pour la liberté d'expression et d'association, et la mise en résidence surveillée de certains leaders de l'opposition.
Dans cette dictature, la prostitution se développe sur fond de misère économique. L'épidémie du sida est étroitement liée à l'exploitation, notamment sexuelle, des femmes.
Dans ce reportage, le photographe Nicolas Lainez relate ce qu'il en est concrètement du quotidien des femmes, et : parfois des hommes, prostitués. Parallèlement, il évoque : ici son projet de photographie documentaire régionale et : les conditions actuelles de diffusion de travaux de ce type.
Amnesty International a souligné fin 2003 le "recul très problématique" des droits de l'homme en Birmanie. L'organisation internationale a notamment dénoncé l'arrestation de ceux qui manifestent pour la liberté d'expression et d'association, et la mise en résidence surveillée de certains leaders de l'opposition.
Dans cette dictature, la prostitution se développe sur fond de misère économique. L'épidémie du sida est étroitement liée à l'...

PROSTITUTION ; HOMME ; BIRMANIE ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; FEMME

... Lire [+]

Z