m

Documents  MALADIE | enregistrements trouvés : 125

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0290 FEM

Soutien gorge tranché par une paire de ciseaux. Amputation.

CANCER DU SEIN ; SANTE DES FEMMES ; FEMME ; MALADIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 35 - n° 10 - p. 1030-1034
Cote : P 2

L'assistance médicale à la procréation (AMP) dans le cadre du risque viral (ici le VIH) est proposé en France depsui 2001 aux couples dont l'un ou l'autre des deux partenaires infcts par el VIH. Les couples doivent répondre aux conditions générales d'accès à l'AMP mais égalemennt aux critères spécifiqques liés à l'infecction par le VIH et à la réduction des risques sexuels de transmission au partenaire ert à l'enfant àà naître.

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FEMME ; VIH/ SIDA ; MALADIE ; FRANCE ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 4 - p. 365-369
Cote : P 2

Prendre en charge une patiente souffrant de douleur pelvienne chronique nécessite un accompagnement à long terme en considérant toujours l'imbrication des facteurs organiques, psychologiques et sexologiques. Pour soulager la patiente, il est très utile d'analyser la relation médecin-malade et c'est au cœur d'une équipe multidisciplinaire réunissant tous les intervenants que ce travail se révèle le plus fructueux.

SEXOLOGIE ; PERINÉE ; DOULEUR ; MALADIE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; FEMME ; FRANCE ; ACCOMPAGNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 190 - p. 7-10
Cote : P 217

la XVIe conférence internationale sur le sida, Toronto, 13-18 Août 2006. Le slogan "Passons aux actes" martelé pendant ces 6 jours, résonne comme si 25 ans après la découverte du virus et 10 ans après l'arrivée des trithérapies, tout restait à faire. Car l'épidémie continue de se propager, quand 1 personne commence une trithérapie, 10 se contaminent.

La prévention doit redevenir une priorité
Le traitement est une "prévention " pour les sérodifférents
coordonner la prise en charge du VIH et de la tuberculose
Les femmes veulent et prennent le pouvoir
Travailleuses du sexe, VIH et droits de la femme
Finances mixtes
Les monothérapies, à affiner
la XVIe conférence internationale sur le sida, Toronto, 13-18 Août 2006. Le slogan "Passons aux actes" martelé pendant ces 6 jours, résonne comme si 25 ans après la découverte du virus et 10 ans après l'arrivée des trithérapies, tout restait à faire. Car l'épidémie continue de se propager, quand 1 personne commence une trithérapie, 10 se contaminent.

La prévention doit redevenir une priorité
Le traitement est une "prévention " pour les ...

CONFERENCE INTERNATIONALE ; VIH/ SIDA ; VIH/ SIDA ; PREVENTION ; TRAITEMENT MEDICAL ; EPIDEMIOLOGIE ; MALADIE ; PROSTITUTION ; FEMME ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 20-21
- p. 193-219
Cote : P 195

Afin de mesurer l’impact de l’infection par le VHB, nous avons estimé, à partir des données de déclaration obligatoire des années 2004 à 2007, le nombre total d’infections incidentes annuelles incluant les formes asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Méthodes - Le nombre total de nouvelles infections symptomatiques survenant tous les ans a été estimé en appliquant aux données de déclaration le taux d’exhaustivité trouvé lors d’une enquête menée en 2005, puis nous avons utilisé des modèles développés en Grande-Bretagne pour estimer la part des infections asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Résultats - Un total de 633 cas d’hépatites B aiguës symptomatiques a été notifié entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2007, soit une moyenne de 158 cas symptomatiques déclarés par an. Après prise en compte de l’exhaustivité des déclarations, le total des infections symptomatiques et asymptomatiques dues au VHB a été estimé à 2 578 infections par an [IC 95 % : 2 320-2 845], soit une incidence de l’infection estimée à 4,1 cas pour 100 000 habitants [IC 95 % : 3,7-4,5]. Le nombre de cas passant à la chronicité a été estimé à 209 par an [IC 95 % : 188-231]. Conclusion - Si la France fait partie des pays de faibles prévalence et incidence de l’infection par le VHB, ces résultats montrent que cette infection y demeure un problème de santé publique, ce d’autant que les recommandations du calendrier vaccinal sont mal appliquées, entraînant une couverture vaccinale insuffisante.
Afin de mesurer l’impact de l’infection par le VHB, nous avons estimé, à partir des données de déclaration obligatoire des années 2004 à 2007, le nombre total d’infections incidentes annuelles incluant les formes asymptomatiques, ainsi que le nombre de cas passant à la chronicité. Méthodes - Le nombre total de nouvelles infections symptomatiques survenant tous les ans a été estimé en appliquant aux données de déclaration le taux d’exhaustivité ...

HÉPATITE ; HEPATITE B ; HÉPATITE C ; EPIDEMIOLOGIE ; STATISTIQUE ; VACCIN ; RECHERCHE MEDICALE ; MALADIE ; TRANSMISSION ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 6 - p. 420-422
Cote : P 2

Nous avons entrepris une étude prospective des blessures vaginales au cours du coït afin d'en apprécier l'incidence, les facteurs de risque et les lésions anatomiques. Sur une période de 39 mois, 98 cas ont été colligés, soit une incidence mensuelle de 2,5. Les patientes étaient agées de 25 ans en moyenne, paucipares dans plus de 50 % des cas. Une abstinence sexuelle a été retrouvée chez 72 patientes avec une durée moyenne de 6 mois. Ce traumatisme est survenu plus en période gynécologique ( 77 cas ) que dans le post-partum .La posi tion la plus dangereuse lors de l'acte sexuel a été celle où la patiente était en décubitus dorsal avec hyper flexion et abduction des membres inférieurs. La lésion vaginale siégeait dans le cul de sac vaginal postérieure dans 39 cas et atteignait au moins 5 cm dans 56 % des cas. Cette lésion a nécessité une suture chirurgicale dans 92 cas sur 98, associée à une antibiothérapie locale et générale. Conclusion: la blessure vaginale au cours du coït est un accident relativement fréquent dans notre contexte, engendrant des lésions non négligeables. D'où la nécessité d'en préciser l'étiopathogénie (facteurs hormonaux ?, infections ?, rôle du partenaire masculin) et d'évaluer les séquelles à distance.
Nous avons entrepris une étude prospective des blessures vaginales au cours du coït afin d'en apprécier l'incidence, les facteurs de risque et les lésions anatomiques. Sur une période de 39 mois, 98 cas ont été colligés, soit une incidence mensuelle de 2,5. Les patientes étaient agées de 25 ans en moyenne, paucipares dans plus de 50 % des cas. Une abstinence sexuelle a été retrouvée chez 72 patientes avec une durée moyenne de 6 mois. Ce ...

GYNECOLOGIE ; SEXOLOGIE ; FRANCE ; GYNECOLOGIE ; MALADIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 448 - p. 13-16
Cote : P 67

Menée à l'initiative du Laboratoire Théramex par 362 gynécologues français auprès de 1042 patientes réparties sur tout le territoire, I'enquête Candeva offre aujourd'hui un aperçu caractéristique des candidoses génitales et des pratiques thérapeutiques qu'on leur oppose. Dans ces affections, la fréquence de l'extension vulvaire,qui peut s'accompagner d'une plus grande sévérité des signes cliniques et des symptomes, retient notamment l'attention. Elle est la justification principale de la mise en œuvre d'une " bithérapie " - association d'un topique vulvaire au topique vaginal souvent choisie par les prescripteurs dans le cadre de cette étude.
Menée à l'initiative du Laboratoire Théramex par 362 gynécologues français auprès de 1042 patientes réparties sur tout le territoire, I'enquête Candeva offre aujourd'hui un aperçu caractéristique des candidoses génitales et des pratiques thérapeutiques qu'on leur oppose. Dans ces affections, la fréquence de l'extension vulvaire,qui peut s'accompagner d'une plus grande sévérité des signes cliniques et des symptomes, retient notamment l'attention. ...

GYNECOLOGIE ; VULVE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; FRANCE ; GYNECOLOGIE ; MALADIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 12 - p. 958-969
Cote : P 2

Nous rapportons trois cas de tumeurs vulvaires survenues au décours d'une excision pratiquée dans l'enfance, chez des patientes âgées de 22 à 25 ans. L'exérèse chirurgicale réalisée a donné des résultats esthétiques et fonctionnels satisfaisants. L'examen histologique de tumeurs a révélé un aspect en faveur dun kyste épidermique contenant de la kératine. Du fait du retentissement clinique, psychologique et social des mutilations génitales féminines (MGF) des mesures doivent être prises visant à éradiquer ces pratiques traditionnelles.
Nous rapportons trois cas de tumeurs vulvaires survenues au décours d'une excision pratiquée dans l'enfance, chez des patientes âgées de 22 à 25 ans. L'exérèse chirurgicale réalisée a donné des résultats esthétiques et fonctionnels satisfaisants. L'examen histologique de tumeurs a révélé un aspect en faveur dun kyste épidermique contenant de la kératine. Du fait du retentissement clinique, psychologique et social des mutilations génitales ...

MUTILATION SEXUELLE ; VULVE ; FRANCE ; GYNECOLOGIE ; MALADIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 74 - p. 50-56
Cote : P 245

Selon des études déjà anciennes, l'endométrite serait reconnue sur environ 8% des biopsies endomètriales tout venant...

GYNECOLOGIE ; OBSTETRIQUE ; MALADIE ; UTERUS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 396 - p. 74-75
Cote : P 393

Utérus bicorne, cloisonné, aplasique, les malformations de l'utérus inquiètent bien des femmes en raison du retentissement sur leur fertlité. Les techniques d'exploration modernes permettent de les identifier aisément avant de programmer le geste thérapeutique pour certaines d'entre elles.

SANTE DES FEMMES ; GYNECOLOGIE ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE ; GYNECOLOGIE ; MALADIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 20 - p. 28-30
Cote : P 210

Face à la mort et à la maladie, la domination masculine engendre un paradoxe : les hommes meurent beaucouup plus tôt que les femmes, mais les femmes se sentent davantage malades et consomment plus de soins. Pour les femmes, les interdits sociaux de comportement dangereux ont un effet bénéfique. D'autre part, elles sont davantage invitées à percevoir, exprimer et interpreter les signaux du corps.

SANTE DES FEMMES ; GENRE ; SANTE ; MALADIE ; IMAGE DU CORPS ; FRANCE ; COMPORTEMENT À RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 274 - p 20
Cote : P 67

PILULE ; PILULE MINIDOSÉE ; RISQUE ; GYNECOLOGIE ; OVAIRE ; MALADIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 252 - p. 59
Cote : P 192

CANCER ; MALADIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 73 - pp. 15-19
Cote : P 112

DIAGNOSTIC ; MEDECINE ; PSYCHIATRIE ; MALADIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 3 - pp 6-8
Cote : P384

vol15

SANTE DES FEMMES ; GYNECOLOGIE ; MALADIE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z