m

Documents  PRESCRIPTION MEDICALE | enregistrements trouvés : 60

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 343 - P 26-27
Cote : P w

D'après le Planning Familial, la mise en vente libre d'une pilule contraceptive en pharmacie donnerait à toutes les femmes un accès facilité à la contraception. Une proposition à laquelle le Collège des gynécologues et obstétriciens français s'oppose pour la majorité des pilules, y voyant une volonté de faire des économies sur le dos des femmes.

PILULE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; OPINION ; SEHIER VERONIQUE ; PLANNING FAMILIAL ; VENTE LIBRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 106 - p. 12-13
Cote : P 245

Afin d'assurer la gratuité des actes une procédure de dispense d'avance des frais est obligatoirement applicable sur le prix total de l'acte (hors dépassement d'honoraires)

CONTRACEPTION ; ADOLESCENTE ; GRATUITE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; LEGISLATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 60 - p. 101-122
Cote : P 252

Cet article interroge, à travers l’analyse des pratiques et des représentations des prescripteurs, la place différentielle qu’occupent les méthodes masculines dans les usages contraceptifs en France et en Angleterre. Ce travail s’appuie sur une étude comparative institutionnelle et historique et des entretiens semi-directifs réalisés avec les praticiens et praticiennes des deux pays. Si l’ensemble des professionnel.le.s partage des représentations genrées des responsabilités contraceptives, ces dernières ont un impact sur les pratiques de recommandation contraceptive différent dans chaque pays, en fonction de l’encadrement institutionnel de la profession médicale. Les prescripteurs anglais recommandent ainsi plus facilement les méthodes masculines du fait d’un protocole strict encadrant leurs pratiques, alors que celles-ci ne sont proposées que rarement et de manière aléatoire par les prescripteurs français.
Cet article interroge, à travers l’analyse des pratiques et des représentations des prescripteurs, la place différentielle qu’occupent les méthodes masculines dans les usages contraceptifs en France et en Angleterre. Ce travail s’appuie sur une étude comparative institutionnelle et historique et des entretiens semi-directifs réalisés avec les praticiens et praticiennes des deux pays. Si l’ensemble des professionnel.le.s partage des repr...

CONTRACEPTION ; FRANCE ; ANGLETERRE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; REPRESENTATION ; GENRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 43 - n° 9 - p. 569-570
Cote : P 2

PILULE ; FRANCE ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 372 - p. 785
Cote : P 174

Le droit de prescription des sages-femmes a été étendu en termes de contraception, vaccins et médicaments.

SAGE-FEMME ; PRESCRIPTION MEDICALE ; CONTRACEPTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 0 - n° 440 - p. 15-17
Cote : P 3

Après le dépôt de plusierus plaintes contre des laboratoires suite à des accidents thrombo-emboliques veineux et vasculaitres cérébraux en lien avec des contraceptifs hormonaux combinés, l'année 2013 a été très mouvementée d'un point de vue de la contraception. Elle sera probablement l'année d'une rupture (tant attendue) dans le modèle figé de la contraception en France. Les différentes agences sanitaires françaises et européennes se seisissent du dossier pour une réévaluation globale tant pour les professionnels que our les utilisatrices.
Après le dépôt de plusierus plaintes contre des laboratoires suite à des accidents thrombo-emboliques veineux et vasculaitres cérébraux en lien avec des contraceptifs hormonaux combinés, l'année 2013 a été très mouvementée d'un point de vue de la contraception. Elle sera probablement l'année d'une rupture (tant attendue) dans le modèle figé de la contraception en France. Les différentes agences sanitaires françaises et européennes se seisissent ...

CONTRACEPTION ; PRESCRIPTION MEDICALE ; CONTRACEPTION HORMONALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 349
Cote : P 174

De la contraception partagée à la contraception déléguée, pour faciliter l'accès à la contraception dans des délais rapides, dans la proximité, dans de bonnes conditions de sécurité. L'idée s'appuie sur une longue expérience de partage et de délégation sous l'égide de l'OMS depuis de très nombreuses années et dans le monde entier.

CONTRACEPTION ; COUNSELLING ; PLANNING FAMILIAL ; EVALUATION ; ACCES ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 323 - p. 664-665
Cote : P 174

Une disposition bienvenue visant à éviter des arrêts de contraception hormonale orale après expiration de la durée de validité de la prescription. Une bonne occasion d'un entretien éclairé avec les femmes susceptibles d'être exposées à certains risques liés aux contraceptifs hormonaux oraux.

CONTRACEPTION HORMONALE ; PILULE ; INFIRMIERE ; PHARMACIEN ; PRESCRIPTION MEDICALE ; ACCES ; CONTRACEPTION ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 391 - p. 2
Cote : P 3

L'Association Française pour la Contraception (AFC) consciente de l'importance de la mise en application des modificationsd apportées par la loi HPST en matière de contraception tient à préciser sa position.

LEGISLATION ; CONTRACEPTION ; PRESCRIPTION MEDICALE ; SAGE-FEMME ; MEDECIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 314 - p. 890-892
Cote : P 174

Selon une étude comparative, l'efficacité contraceptive n'est pas supérieure.

CONTRACEPTION ESTROPROGESTATIVE ; PILULE ; ETUDE ; PILULE ESTROPROGESTATIVE MICRODOSÉE ; AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE ; EFFET BENEFIQUE ; EFFET NEFASTE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; EFFICACITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 399
- p. 8-10
Cote : P 114

En France, la contraception d'urgence est souvent méconnue, utilisée de manière non appropriée. Des informations fausses continuent de circuler sur ces pilules incorrectement baptisées " du lendemain ". Et certains professionnels en freinent l'utilisation. Une sociologue a mené l'enquête auprès de soixante-quatre femmes de 15 à 25 ans. Elle souligne les fausses représentations autour de la contraception d'urgence ainsi que la méconnaissance par les jeunes femmes des structures permettant d'obtenir gratuitement ce type de contraception. Information et pédagogie doivent être mises en œuvre.
En France, la contraception d'urgence est souvent méconnue, utilisée de manière non appropriée. Des informations fausses continuent de circuler sur ces pilules incorrectement baptisées " du lendemain ". Et certains professionnels en freinent l'utilisation. Une sociologue a mené l'enquête auprès de soixante-quatre femmes de 15 à 25 ans. Elle souligne les fausses représentations autour de la contraception d'urgence ainsi que la méconnaissance par ...

CONTRACEPTION D'URGENCE ; ADOLESCENTE ; JEUNE FEMME ; REPRESENTATION ; STÉRÉOTYPE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; PHARMACIEN ; ACCES ; REMBOURSEMENT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 75 - p. 20
Cote : P 245

Le rapport ministériel "stratégie en matière de contraception" de Janvier 2007 a bien identifié que le recours à l'IVG est le plus souvent lié à des réticences de la patiente à la contraception iu à une mauvaise utilisation de celle-ci.

PILULE ; CONTRACEPTION ; PRESCRIPTION MEDICALE ; OBSERVANCE ; GYNECOLOGIE ; CONTRE-INDICATION ; INFIRMIERE ; MEDECIN ; ACCES ; CONTRACEPTION LONGUE DUREE ; PHARMACIEN ; LEGISLATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 75 - p. 20
Cote : P 245

LE rapport ministériel "Stratégie en matière de contraception de Janvier 2007 a bien identifié que le recours à l'IVG est le plus souvent lié à des réticences de la patiente à la contraception ou à une mauvaise utilisation de celle-ci.

PILULE ; METHODE DE CONTRACEPTION ; OBSERVANCE ; FEMME ; CONTRACEPTION FEMININE ; CONTRE-INDICATION ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; MEDECIN ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 36 - n° 6 - p. 600-615
Cote : P 2

Le retour de couches survient en moyenne six semaines après l’accouchement. Cependant, une ovulation peut se produire dès le vingt-cinquième jour, notamment en l’absence d’allaitement maternel. Par conséquent, la contraception du post-partum constitue une priorité en suites de couches. Médecins et sages-femmes doivent s’efforcer de délivrer une information actualisée sur les différentes stratégies contraceptives, d’en dépister les éventuelles contre-indications et de prescrire à chaque femme qui le souhaite une contraception efficace avant sa sortie de la maternité. Les récentes publications ont permis de faire évoluer certaines idées reçues, mais il n’existe pas actuellement de réel consensus encadrant cette prescription. En l’absence de facteur de risque surajouté, les estroprogestatifs minidosés peuvent être prescrits dès le vingt et unième jour suivant l’accouchement sans occasionner de sur-risque thromboembolique. Leur prescription est également possible si la femme allaite, sans risque d’entraîner d’effets indésirables significatifs sur la lactation. Seule la date d’introduction reste sujette à controverses (dès le vingt et unième jour ou dès la fin de la sixième semaine suivant l’accouchement). Les microprogestatifs conservent une place de choix en cas de contre-indication aux estroprogestatifs. Par ailleurs, il est maintenant admis que les dispositifs intra-utérins puissent être posés quatre à six semaines après l’accouchement. Ces nouvelles recommandations visent à simplifier au maximum la prise en charge pour favoriser l’accès des patientes à une méthode contraceptive efficace, dans les délais nécessaires pour les prémunir contre la survenue d’une grossesse trop rapprochée.
Le retour de couches survient en moyenne six semaines après l’accouchement. Cependant, une ovulation peut se produire dès le vingt-cinquième jour, notamment en l’absence d’allaitement maternel. Par conséquent, la contraception du post-partum constitue une priorité en suites de couches. Médecins et sages-femmes doivent s’efforcer de délivrer une information actualisée sur les différentes stratégies contraceptives, d’en dépister les éventuelles ...

POST PARTUM ; CONTRACEPTION ; ACCOUCHEMENT ; SAGE-FEMME ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 36 - n° 5 - p. 557-562
Cote : P 2

L'utilisation d'une contraception progestative pure répond à plusieurs grands objectifs.

CONTRACEPTION PROGESTATIVE ; CONTRACEPTION ESTROPROGESTATIVE ; PRESCRIPTION MEDICALE ; GYNECOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 371 - p. 19-20
Cote : P 3

Etat des lieux des normes qui régissent l'accès à la contraception.

CONTRACEPTION ; FORMATION PROFESSIONNELLE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 371 - p. 11-17
Cote : P 3

Les sages-femmes sont autorisées à prescrire les contraceptions locales ou barrières et les contraceptions hormonales par voie orale, patch ou implants. Retour sur ces différents contraceptifs.

CONTRACEPTION ; HOPITAL ; SAGE-FEMME ; ACCOMPAGNEMENT ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 371 - p. 8-10
Cote : P 3

Le Docteur Bourdais est sage-femme hospitalière. Elle explique que depuis quelques années, le droit de prescription des sages-femmes s'est étendu à la contraception dans le post-partum et le post-abortum. Mais cette extension de sa copmpétence professionnelle n'a eu que peu d'influence sur sa pratique.

CONTRACEPTION ; HOPITAL ; SAGE-FEMME ; ACCOMPAGNEMENT ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 36 - n° 1 - P. 63-66
Cote : P 2

Une enquête a été menée portant sur 53 pharmacies de la ville de Nice choisies de manière aléatoire sur la manière de délivrer la contraception d'urgence aux mineures qui en faisaient la demande. Les résultats montrent que la délivrance gratuite de la contraception orale d'urgence à des mineures qui en faisaient la demande a été refusée par 37,7% des pharmacies. Cela montre des lacunes qui persistent 5 ans après la parution du décret n°2002-39 dans la délivrance de la pilule du lendemain. Il semble nécesaire de rappeler à tous les acteurs - d'information et de délivrance médicamenteuse et de soins relatifs à la contraception et aux méthodes abortives - l'importance de leurs rôles respectifs et du respect de leurs obligations légales.
Une enquête a été menée portant sur 53 pharmacies de la ville de Nice choisies de manière aléatoire sur la manière de délivrer la contraception d'urgence aux mineures qui en faisaient la demande. Les résultats montrent que la délivrance gratuite de la contraception orale d'urgence à des mineures qui en faisaient la demande a été refusée par 37,7% des pharmacies. Cela montre des lacunes qui persistent 5 ans après la parution du décret n°2002-39 ...

CONTRACEPTION D'URGENCE ; ADOLESCENTE ; PHARMACIEN ; COUNSELLING ; PRESCRIPTION MEDICALE ; FRANCE ; REMBOURSEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 356 - p. 22-25
Cote : P 3

Les méthodes de contraception d'urgence (dénomination reconnue par l'OMS) ou "contraception post-coïtale" sont les seuls mooyens de prévenir une grossesse non désirée après un rapport non protégé ou mal protégé. actuellement deux méthodes sont disponibles : une méthode hormonale et une méthode mécanique, le stérilet.

CONTRACEPTION D'URGENCE ; PILULE DU LENDEMAIN ; MEDECIN ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; INFORMATION ; PRESCRIPTION MEDICALE ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE ; FEMME ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; FRANCE

... Lire [+]

Z