m

Documents  SORCIÈRE | enregistrements trouvés : 32

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 84 - p. 26-30
Cote : P 200

Jadis persécutée, brûlée sur le bûcher, elle renaît depuis quelque temps de ses cendres. Sous un nouveau visage. Féministe, écolo, en quête de spiritualité, la sorcière moderne n'a jamais été aussi proche de nos préoccupations, même si ses rituels restent un tantinet folklo...

FEMME ; SORCIÈRE ; FEMINISME ; ECOLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 22 - p. 70-71
Cote : P 404

La chasse aux sorcières, pendant trois siècles, a conduit à l'assassinat de milliers de soignantes, matrones et guérisseuses, dont le tort principal était d'être femme. Une histoire qui éclaire les enjeux du présent.

SORCIÈRE ; HISTOIRE ; MEDECINE ; DROITS DES FEMMES ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 202 - p. 24-27
Cote : P 270

A travers le chant et la danse, l'américaine Starhawk invente un nouvel activisme. Sa venue en Belgique fut l'occsion de discuter de la situation des femmes, des personnes opprimées et de "l'éco-féminisme". Et au passage, de tester des rituels collectifs!

SORCIÈRE ; LUTTE FEMINISTE ; PATRIARCAT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 193
Cote : P 270 w

La caricature grossière de la sorcière n’a rien à voir avec les femmes réelles exécutées par milliers en Occident entre le 14e et le 17e siècle. La philosophe française Colette Arnould, auteure de l’ouvrage de référence Histoire de la sorcellerie, remet les pendules à l’heure. Rencontre.

SORCIÈRE ; HISTOIRE ; RENCONTRE ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 464 - p. 15-17
Cote : P 3

Sur quelle période s'étale la chasse aux sorcières, qui étaient les sorcières, sont-elles des femmes comme les autres ? Etude du contexte social, scientifique, politique, économique ; émergence du médecin comme figure légitime et discrédit des matrones et des sages femmes.

SORCIÈRE ; HISTOIRE ; FRANCE ; SAGE-FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 150 - p. 11-18
Cote : P 20

Dossier. Sorcières contre héros. Le mythe est ancien : c'est la faute des femmes. La faute d'une femme si une pomme est croquée, si un roi est mauvais (Luis XVI), si un groupe se sépare (Les Beatles, Téléphone), si un artiste se donne la mort (Kurt Cobain), si un homme est infidèle, s'il va en prison (B Cantat), si des fascistes les étranglent... C'est la faute d'une femme si un enfant ne répond pas aux normes de la société ou si elle est moins payée qu'un homme pour le même travail ; sa faute encore si elle se fait agesser, la faute de ses tenues ou comportements...
Dossier. Sorcières contre héros. Le mythe est ancien : c'est la faute des femmes. La faute d'une femme si une pomme est croquée, si un roi est mauvais (Luis XVI), si un groupe se sépare (Les Beatles, Téléphone), si un artiste se donne la mort (Kurt Cobain), si un homme est infidèle, s'il va en prison (B Cantat), si des fascistes les étranglent... C'est la faute d'une femme si un enfant ne répond pas aux normes de la société ou si elle est moins ...

FEMME ; ASSIGNATION ; GENRE ; HISTOIRE ; SORCIÈRE ; FEMEN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 192 - p. 25-31
Cote : P 3

FEMME ; MEDECINE ; HISTOIRE ; SORCIÈRE ; SAGE-FEMME ; INFIRMIERE ; ACCOUCHEMENT ; SUISSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 241 HAM

- Approche phhysiologique des règles
- Le sang : mythes et symboles
- Le sang des règles et la femme réglée : mythes et légendes
- L'absence de règles

REGLES ; FEMME ; CYCLE MENSTRUEL ; UTERUS ; SYNDROME PREMENSTRUEL ; HISTOIRE ; IMAGE DES FEMMES ; IMAGE DU CORPS ; MEDECINE ; SANG ; SORCIÈRE ; TABOU ; AMENORRHEE ; RELIGION ; SOCIETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 228 p.
Cote : 202 CHO

La journaliste interroge le lien entre la figure de la sorcière dans l'Europe de la Renaissance et les représentations et préjugés contemporains sur la femme indépendante, âgée ou sans enfant. Elle aborde la relation de cause à effet entre la chasse aux sorcières et le rapport guerrier qui s'est développé à l'égard des femmes et de la nature.

FEMME ; SORCIÈRE ; FECONDITE ; VIOLENCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 354 p.
Cote : R DEL

En France, entre 2017 et 2020. Les femmes prennent le pouvoir par la force et fondent le Parti du Cercle, qui impose ses règles. L'expérience, probablement sanglante, tourne mal, et une amnésie collective, appelée le Grand Blanc, est décidée par référendum. Quarante-deux ans plus tard, dans le Stade de France devenu tribunal du Grand Paris, s'ouvre le procès de cette époque troublée.

REPUBLIQUE ; SORCIÈRE ; PROCES ; XXIe SIECLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 217 p.
Cote : 210.11 BON

Sommaire du n°10 de la revue Z
- Un livre de chair. Sur le mépris vécu par les femmes, dedans et dehors
- Riposte ! Marche de nuit et autodéfense contre les agressions
- " Simplement, il faisait des enfants à sa fille ". Entretien avec Léonore Le Caisne, ethnologue
- Projet Uter / Projecte Úter. Psychogéographie de l’avortement
Tabliers blancs et colères noires
- Celle qui dit non à l'ombre. Françoise Ega, une " bonne " écrivaine
- " Quand est-ce que tu prends le bateau ? ". Mrs Roots, blogueuse afroféministe
- La grève, c’est pas du luxe ! Les petites mains des grands hôtels
- Permanence du dédale. Un syndicat face au labyrinthe juridique de la sous-traitance
- " Je travaille au Novotel Suites ". Maria, employée capverdienne
- ... Et les enfants seront bien gardés. Enquête dans le secteur de la petite enfance
- " Qu’est-ce qu’un mec vient faire là... ? ". Jérémy, éducateur de jeunes enfants à la Belle-de-Mai
- " La petite vie pour la grande vie ". Avec les assistantes maternelles de l’Estaque
- Wor queen class Laos. Parmi des ouvrières textiles de la banlieue de Vientiane
Zones de confiance
- " Il y a quelque chose qui cloche ". Militantes de terrain de la cité de transit Bassens
- Un jour à la Casté. Jeu de l’oie du journal La Baguette Magique
- " Ne pas rester là où on veut nous cantonner ". Rencontre avec des militantes de la campagne pour l’Abrogation des lois islamophobes (ALI)
- Le complot des Cagoles. Dix ans de radio
- Elles tapent le bœuf. Les gentilles filles vont au paradis, les autres montent sur scène
- " Ah, t’es sourde, désolé... Mais t’es belle ! ". Femmes et Sourdes, à l’intersection des dominations
- Prendre le large. Rencontre avec le Bord’elles, équipage non mixte
- La liberté se travaille au corps. La double lutte quotidienne des femmes kurdes
À corps défendant
- Sages-sorcières. Le métier de connaître et de faire naître
- Le marché mondial des ventres. Gestation pour autrui et violence de classe
- Rouge sang, le chaperon. Nouvelle version d’un conte menstruel et sensuel
- Le planning familial 13. Dans les couloir d’une institution locale
- " En êtes-vous bien sûre ? ". Difficultés d’accès à la contraception définitive en France
- Natalité, une histoire DOM. Antilles, Réunion, Guyane : politiques contre la reproduction dans les années 1960-1970
- Les cellules voyageuses. Comment j’ai rencontré mon endométriose
- Ne plus subir le médical. Discussion avec des membres d’un groupe " Santé-Femmes "
- Clito... Ou tard. Le plaisir féminin dans les mains des anatomistes
Et aussi
- Sous le soleil, la plaine. Journal de quartier en lutte contre la rénovation urbaine
- Les voix du cortège de tête. Entretiens croisés avec des participant.es au mouvement contre la loi travail
- Casse-toi tu pues, et marche à l’onde. Cinq récits contre Linky
Sommaire du n°10 de la revue Z
- Un livre de chair. Sur le mépris vécu par les femmes, dedans et dehors
- Riposte ! Marche de nuit et autodéfense contre les agressions
- " Simplement, il faisait des enfants à sa fille ". Entretien avec Léonore Le Caisne, ethnologue
- Projet Uter / Projecte Úter. Psychogéographie de l’avortement
Tabliers blancs et colères noires
- Celle qui dit non à l'ombre. Françoise Ega, une " bonne " écrivaine
- " Quand ...

FEMME ; MARSEILLE ; GENRE ; PETITE ENFANCE ; CLITORIS ; SAGE-FEMME ; PLANNING FAMILIAL ; SORCIÈRE ; MERE PORTEUSE ; STERILISATION VOLONTAIRE ; AUTO-EXAMEN GYNECOLOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 459 p.
Cote : 216.5 FED

Silvia Federici revisite ce moment particulier de l’histoire qu’est la transition entre le féodalisme et le capitalisme, en y introduisant la perspective particulière de l’histoire des femmes. Elle nous invite à réfléchir aux rapports d’exploitation et de domination, à la lumière des bouleversements introduits à l’issue du Moyen Âge. Un monde nouveau naissait, privatisant les biens autrefois collectifs, transformant les rapports de travail et les relations de genre. Ce nouveau monde, où des millions d’esclaves ont posé les fondations du capitalisme moderne, est aussi le résultat d’un asservissement systématique des femmes. Par la chasse aux sorcières et l’esclavage, la transition vers le capitalisme faisait de la modernité une affaire de discipline. Discipline des corps féminins dévolus à la reproduction, consumés sur les bûchers comme autant de signaux terrifiants, torturés pour laisser voir leur mécanique intime, anéantis socialement. Discipline des corps d’esclaves, servis à la machine sociale dans un formidable mouvement d’accaparement des ressources du Nouveau Monde pour la fortune de l’ancien. Le capitalisme contemporain présente des similitudes avec son passé le plus violent. Ce qu’on a décrit comme barbarie et dont aurait su triompher le siècle de la raison est constitutif de ce mode de production : l’esclavage et l’anéantissement des femmes n’étaient pas des processus fortuits, mais des nécessités de l’accumulation de richesse. L’auteur nous invite à partager son son regard d’historienne et de féministe sur la situation actuelle et sur ses mécanismes.
Silvia Federici revisite ce moment particulier de l’histoire qu’est la transition entre le féodalisme et le capitalisme, en y introduisant la perspective particulière de l’histoire des femmes. Elle nous invite à réfléchir aux rapports d’exploitation et de domination, à la lumière des bouleversements introduits à l’issue du Moyen Âge. Un monde nouveau naissait, privatisant les biens autrefois collectifs, transformant les rapports de travail et ...

SORCIÈRE ; FEMME ; HISTOIRE ; CAPITALISME ; MEDECINE ; DROITS DES FEMMES ; FEMINISME ; MOYEN-ÂGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 180 p.
Cote : J R DES

Son papa voulait la baptiser Rose. Elle aurait aussi pu s'appeler Violette. Mais sa maman est violemment anticonformiste. Normal, c'est une sorcière. Alors, exit le papa, elle a choisi de nommer sa fille, héritière de ses pouvoirs... Verte. Pas facile à porter quand on voudrait surtout être une petite fille comme les autres et ne jamais fabriquer de bouillons bizarres. Heureusement, Verte a une mamie, sorcière aussi, mais plus tolérante. Chacun des protagonistes fait progresser l'histoire en la racontant à sa façon et de son point de vue. Ce livre parle du passage de l'enfance à l'adolescence, de la construction de la personnalité, des premiers émois amoureux, des rapports entre générations, du rôle des parents.
Son papa voulait la baptiser Rose. Elle aurait aussi pu s'appeler Violette. Mais sa maman est violemment anticonformiste. Normal, c'est une sorcière. Alors, exit le papa, elle a choisi de nommer sa fille, héritière de ses pouvoirs... Verte. Pas facile à porter quand on voudrait surtout être une petite fille comme les autres et ne jamais fabriquer de bouillons bizarres. Heureusement, Verte a une mamie, sorcière aussi, mais plus tolérante. Chacun ...

FILLE ; EDUCATION ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; CONDITION FEMININE ; ENFANT ; ADOLESCENCE ; SORCIÈRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 175 p.
Cote : 216.5 LAU

Si l'homme est, dans les cons-ciences et les représentations, " le type humain absolu, essentiel, le sujet en soi ", la femme, elle, " est relative, elle n'est con-çue que par rapport à l'homme, en objet dépendant [...], elle est l'autre, avec ce que cette altérité suppose d'étrangeté, d'hostilité ", note Camille Laurens, en préambule à l'essai pertinent qui court au long des pages de ce beau livre. Lequel, de l'Antiquité à nos jours, puise à l'histoire de l'art une iconographie saisissante, qui vient en appui de l'analyse de l'écrivaine, pour décliner les diverses représentations de la femme comme objet de terreur, de répulsion : Eve tentatrice ou Méduse, sorcière mythologique ou mère dévorante, hyène ou chauve-souris, femelle impure, vénéneuse et vengeresse... La galerie de portraits est spectaculaire, stupéfiante, et l'analyse de Camille Laurens, tout en finesse et en précision, déploie un argumentaire où se mêlent référen-ces mythologiques, littéraires et philosophiques, pour confirmer, avec Freud, que " la femme tout en entier est taboue " et mettre au jour les ressorts de cette malédiction.
Si l'homme est, dans les cons-ciences et les représentations, " le type humain absolu, essentiel, le sujet en soi ", la femme, elle, " est relative, elle n'est con-çue que par rapport à l'homme, en objet dépendant [...], elle est l'autre, avec ce que cette altérité suppose d'étrangeté, d'hostilité ", note Camille Laurens, en préambule à l'essai pertinent qui court au long des pages de ce beau livre. Lequel, de l'Antiquité à nos jours, puise à ...

SORCIÈRE ; FEMME ; GENRE ; SEXISME ; HISTOIRE ; REPRESENTATION ; ART & CULTURE ; PEINTURE ; IMAGE DES FEMMES ; RELIGION ; PSYCHANALYSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 199 p.
Cote : 216.5 PIO

Au commencement était la peur de la femme. Au terme (provisoire !) est toujours la peur de la femme. Entre les deux, il y a eu la fumée des bûchers. La femme qui donne la vie dans l'obscurité de son ventre, et qui côtoie la mort, se mua, à son corps défendant, en sorcière. Le christianisme a été le véhicule, souvent complaisant, de la peur et de la haine de la femme, sans en être l'initiateur. Il a par contre inventé sa diabolisation. Dès la fin du Moyen Age, les Inquisiteurs ont traqué l'hérésie par excellence, le crime de lèse-divinité, ils ont jugé, condamné, et exécuté la sorcière. Ou le Démon. Ou la Femme... Du 14e au 20e siècles, Alain Piot nous invite à un parcours-inventaire de ce qu'il appelle l'héritage, avec un séjour prolongé, de la Renaissance aux Lumières.
Au commencement était la peur de la femme. Au terme (provisoire !) est toujours la peur de la femme. Entre les deux, il y a eu la fumée des bûchers. La femme qui donne la vie dans l'obscurité de son ventre, et qui côtoie la mort, se mua, à son corps défendant, en sorcière. Le christianisme a été le véhicule, souvent complaisant, de la peur et de la haine de la femme, sans en être l'initiateur. Il a par contre inventé sa diabolisation. Dès la fin ...

SORCIÈRE ; IMAGE DES FEMMES ; HISTOIRE ; CONDITION FEMININE ; CHRISTIANISME ; REPRESSION ; MOYEN-ÂGE ; XVIe SIECLE ; XVIIe SIECLE ; XVIIIe SIECLE ; XIXe SIECLE ; XXe SIECLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 249 p.
Cote : 216.5 BRA

La sorcellerie : un " crime " de femmes ? Elles ont fourni 80 % des condamnés au bûcher. Pour Armelle Le Bras-Chopard, loin d'être secondaires, la féminité et le fantasme de sa dangerosité seraient le mobile même de cette persécution.

HISTOIRE ; FEMME ; CONDITION FEMININE ; SORCIÈRE ; PROCES ; MYTHE ; MOYEN-ÂGE ; XVIe SIECLE ; XVIIe SIECLE ; FRANCE ; EGLISE CATHOLIQUE ; REPUDIATION ; IMAGE DES FEMMES ; SEXISME ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 282 p.
Cote : 202 AUF

Aux expressions d'une misogynie dominante se sont objectées, depuis que la culture littérale existe et nous est transmise, des idées féministes, explicites ou implicites. La misogynie n'est ni inéluctable, ni prescrite par une " nature masculine " invariable et immuable. C'est une construction historique conjoncturelle dont les visées sont politiques autant qu'idéologiques. Elle n'ignore rien des arguments contraires qui peuvent lui être objectés. Séverine Auffret a entrepris, à l'Université populaire de Caen, une récollection de cet envers de la misogynie depuis la plus haute Antiquité jusqu'à nos jours.
Aux expressions d'une misogynie dominante se sont objectées, depuis que la culture littérale existe et nous est transmise, des idées féministes, explicites ou implicites. La misogynie n'est ni inéluctable, ni prescrite par une " nature masculine " invariable et immuable. C'est une construction historique conjoncturelle dont les visées sont politiques autant qu'idéologiques. Elle n'ignore rien des arguments contraires qui peuvent lui être ...

FEMINISME ; HISTOIRE ; MISOGYNIE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; SEXISME ; MYTHE ; MYTHOLOGIE ; CHRISTIANISME ; ISLAM ; JUDAISME ; HOMOSEXUALITE FEMININE ; FEMME ; FEMME ARTISTE ; CONDITION FEMININE ; MOYEN-ÂGE ; XVIIIe SIECLE ; EUROPE ; SORCIÈRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : 250 REG

Ce volume recueille l'écho des voix des femmes du Moyen Âge, du mie au xve siècle. Il éclaire la condition féminine dans une période où les femmes semblent trop souvent muettes. Or leurs voix traversent le temps, dans une étonnante diversité et des accents splendides jusqu'ici peu connus. Les femmes poètes, à l'égal des troubadours, chantent le désir et l'attente. Les femmes mystiques parlent de l'indicible, de l'amour sacré, témoignant d'une expérience spirituelle hors pair, faite d'intensité et de flamme souvent charnelle. L'œuvre foisonnante de la grande abbesse Hildegarde de Bingen revit par ses chants, ses lettres et ses visions. De ces expériences singulières témoignent Marguerite Porete, brûlée sur le bûcher, Mechthild de Magdebourg, dont l'œuvre éblouissait déjà ses contemporains, Douceline, la sainte occitane, dont la Vie est riche d'extases et de miracles. À ces grandes dames de la poésie et de la spiritualité répond la première femme de lettres et militante de notre littérature, Christine de Pizan, qui mit son savoir au service de la société humaine et dont la parole plaide pour l'harmonie et la paix. Mais ces voix lettrées, cultivées et véhémentes, laissent deviner la censure dont la femme fut souvent l'objet. Les Évangiles des Quenouilles mettent en scène, lors de veillées secrètes entre Noël et la Chandeleur, des matrones pourvues d'un savoir singulier, parfois proche de la sorcellerie. Et les voix d'hommes, cristallisant les fantasmes d'un "mâle Moyen Âge" (Georges Duby), permettent de mesurer la dureté dont ces femmes furent souvent victimes et les contraintes auxquelles elles surent échapper, par leur accès à la lecture et à l'écriture. La vérité du Moyen Âge passe par ces voix de femmes, longtemps étouffées, qui brisent les carcans pour se déployer puissamment jusqu'à nous.
Ce volume recueille l'écho des voix des femmes du Moyen Âge, du mie au xve siècle. Il éclaire la condition féminine dans une période où les femmes semblent trop souvent muettes. Or leurs voix traversent le temps, dans une étonnante diversité et des accents splendides jusqu'ici peu connus. Les femmes poètes, à l'égal des troubadours, chantent le désir et l'attente. Les femmes mystiques parlent de l'indicible, de l'amour sacré, témoignant d'une ...

FEMME ; MOYEN-ÂGE ; HISTOIRE ; FEMME ARTISTE ; CREATION ARTISTIQUE ; IMAGE DE LA FEMME DANS L'ART ; LITTERATURE ; RELIGION ; SORCIÈRE ; MYTHE ; EUROPE ; CONDITION FEMININE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 153 p.
Cote : 216.5 EAU

Du XVe au XVIIe siècle, l'Europe chrétienne (catholique comme protestante) fut prise d'une brusque frénésie contre la sorcellerie. Des dizaines de milliers de personnes, accusées à tort ou à raison de pratiques démoniaques, furent torturées avant de se retrouver dans les flammes des bûchers. La quasi-totalité des victimes furent des femmes. Ce ne peut être l'effet du hasard. Dans ce pamphlet rageur, l'auteur replace ces trois siècles de chasse aux sorcières dans le contexte général de la misogynie fondamentale du christianisme pour lequel toute femme incarne peu ou prou le mal.
Du XVe au XVIIe siècle, l'Europe chrétienne (catholique comme protestante) fut prise d'une brusque frénésie contre la sorcellerie. Des dizaines de milliers de personnes, accusées à tort ou à raison de pratiques démoniaques, furent torturées avant de se retrouver dans les flammes des bûchers. La quasi-totalité des victimes furent des femmes. Ce ne peut être l'effet du hasard. Dans ce pamphlet rageur, l'auteur replace ces trois siècles de chasse ...

SORCIÈRE ; FEMME ; MISOGYNIE ; SEXISME ; VIOLENCE SEXISTE ; HISTOIRE ; MOYEN-ÂGE ; XVIIe SIECLE ; CHRISTIANISME ; EGLISE PROTESTANTE ; EGLISE CATHOLIQUE ; CRIME DIT D'HONNEUR ; REPUDIATION ; EUROPE ; RELIGION ; REPRESSION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 161
Cote : 230 CON

Concilium - Revue internationale de théologie
I. La violence envers les femmes, analyse socioculturelle
II. La violence envers les femmes. La construction masculin-féminin

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; FRANCE ; RELIGION ; CHRISTIANISME ; SORCIÈRE

... Lire [+]

Z