m

Documents  SUICIDE | enregistrements trouvés : 62

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0921 SOC

Campagne mondiale pour la prévention de la violence. Photo d'une femme blessée avec des pansements au poignet. Violence dirigée contre soi-même. Environ 815 000 personnes se suicident chaque année dans le monde, soit une toutes les 40 secondes.

SUICIDE ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; ENFANT MORT-NÉ ; SEXISME ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0925 SOC

Campagne mondiale pour la prévention de la violence. Photo d'un quart du visage d'un homme peint en rouge.

SUICIDE ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; ENFANT MORT-NÉ ; SEXISME ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0927 SOC

Campagne mondiale pour la prévention de la violence. Photo couleur d'un poing peint de moitié en rouge.

VIOLENCE ENTRE JEUNES ; ADOLESCENCE ; JEUNE ADULTE ; SUICIDE ; SEXISME ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0928 SOC

Campagne mondiale pour la prévention de la violence. Photo rayée noir et blanc d'un jeune homme.

VIOLENCE ENTRE JEUNES ; ADOLESCENCE ; JEUNE ADULTE ; SUICIDE ; SEXISME ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 14 - n° 8 - p. 14
Cote : P 199

VIOLENCE CONJUGALE ; SUICIDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 14 - n° 8 - p. 14
Cote : P 199

VIOLENCE CONJUGALE ; SUICIDE ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 9 - p. 37-38
Cote : P 195

ADOLESCENT ; SUICIDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 26 - p. 42
Cote : P 250

HOMOSEXUALITE ; SUICIDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 455 - p. 15
Cote : P 67

Ce travail de l'institut de gynécologie obstétrique de l'université de Modène (Italie) s'appuie sur des statistiques montrant:
- d'une part une rythmicité saisonnière des suicides avec deux pics annuels, le plus net à la fin du printemps, et un autre plus bas en automne;
- et d'autre part une fréquence plus grande des désordres de l'humeur, avec dépressions et tendances suicidaires préexistantes chez les femmes en demande d'interruptions volontaires de grossesse (IVG),ce qui n'a en fait rien de tellement surprenant.
Les auteurs se sont donc posé la question d'une corrélation entre le rythme saisonnier des suicides et celui, à démontrer, des avortements volontaires.
Une étude menée sur quatre ans dans la petite ville de Modène, comptant environ 50 000 femmes de 15 à 45 ans; un institut qui est l'unique centre de référence pour la gynécologieobstétrique (la pratique de l'IVG étant interdite dans le privé, comme au-delà de 12 semaines, sauf cas particuliers qui représentent moins de 0,5 % des grossesses) ... et voilà le décor planté. Et les chiffres ? Durant ces quatre ans, d'après la base nationale de données, il y a eu 508 130 IVG ; soit 127 032/an pour 532 781 naissances/an ; soit encore 19,2 avortements volontaires pour 100 naissances, sur un rythme sinusoïdal pour l'année, avec un maximum en mai. Dans le même temps, 3 463 IVG (I 694/an pour 6 779 naissances) sont recensées à Modène, avec un pourcentage plus élevé de décisions d'interruption, 33,8 % contre 19,2% pour la moyenne nationale. Mais le rythme annuel est tout aussi sinusoïdal, identique, avec la même amplitude et le maximum en mai. Les autres événements, tels qu'avortements spontanés ou grossesse ectopiques, ont été pris en compte. L'analyse affinée a trouvé aux deux niveaux, national et local, deux périodes de trois mois significativement différentes avril-juin avec un taux élevé d'IVG, opposé à octobre décembre où le taux est bas.
Superposer ces résultats au "périodogramme annuel " des suicides, lui aussi dérivé du programme américain RYTHM (Van Cauter, Chicago, 1979), a permis aux auteurs de retrouver un même rythme sinusoïdal annuel, avec une amplitude voisine (8,2 % contre 6,9 % pour les IVG) et un pic en juin, mais sans différences entre les sexes.
Ce travail de l'institut de gynécologie obstétrique de l'université de Modène (Italie) s'appuie sur des statistiques montrant:
- d'une part une rythmicité saisonnière des suicides avec deux pics annuels, le plus net à la fin du printemps, et un autre plus bas en automne;
- et d'autre part une fréquence plus grande des désordres de l'humeur, avec dépressions et tendances suicidaires préexistantes chez les femmes en demande d'interruptions ...

AVORTEMENT ; SUICIDE ; FEMME ; PSYCHOLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 185 - entier
Cote : P 221

Les trente dernières années ont été marquées par des fluctuations importantes de la mortalité par suicide. De 1,79 pour 10 000 habitants en 1968, le taux de suicide est passé à 189 en 1976 puis a crû fortement jusqu'à 2,63 en 1985 pour diminuer ensuite jusqu'à 2,13 en 1998. Les taux, à peu près régulièrement croissants avec l'âge en 1968, présentent en 1998 un palier entre 40 et 75 ans, pour croître ensuite fortement. Ces fluctuations invitent à rechercher au-delà de l'effet de l'âge sur la propension au suicide, des effets de date ou de période liés à la conjoncture économique et sociale, ainsi que les comportements caractéristiques des générations qui composent la population à un moment donné. Ainsi relèvet-on un effet de cycle sensible au cours des années 80, avec une remontée de la mortalité au cours de la première moitié de la décennie, suivie d'une baisse accentuée. Par ailleurs, les générations de l'entre-deux-guerres présentent une propension relativement faible au suicide alors que celles nées après 1945, les générations du " baby-boom ", semblent y être nette ment plus sujettes, en particulier les hommes. La tendance " spontanée " pourrait donc être, hors effet des politiques de prévention, à une hausse potentielle des taux de suicides, avec le vieillissement des générations nées dans l'après-guerre.
Les trente dernières années ont été marquées par des fluctuations importantes de la mortalité par suicide. De 1,79 pour 10 000 habitants en 1968, le taux de suicide est passé à 189 en 1976 puis a crû fortement jusqu'à 2,63 en 1985 pour diminuer ensuite jusqu'à 2,13 en 1998. Les taux, à peu près régulièrement croissants avec l'âge en 1968, présentent en 1998 un palier entre 40 et 75 ans, pour croître ensuite fortement. Ces fluctuations invitent à ...

SUICIDE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 38 - p. 7-11
Cote : P 54

PRISON ; SUICIDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° HS N°2 - entier
Cote : P 38

Entretien avec Fraçoise hurstel. Entre enthousiasme et démotivation, les nouvelles attitudes des jeunes: les analyses de spécialistes en sciences humaines et de professionnels de terrain.

JEUNESSE ; SOCIOLOGIE ; DROGUE ; SUICIDE ; SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors-série N°2 - p. 15-60
Cote : P 38

Dix ans d'écoute
Un coup de fil pour un ressenti
Observatoire d'adolescence
Des écarts plus grands qu'on ne le croit

Des filles et des garçons :
Distinction des genres et modèles de soin
La parole et l'acte
Qu'est ce qui a le plus changé chez les ados ?

Une approche différenciée :
Jeunes et généralistes : un rapport de confiance
Fil santé Jeunes, un journal intime ?
Filles, garçons et violence
Les CPEF, lieux de parole et d'accompagnement
Egalité et altérité : la difficile cohabitation

Passage à l'acte :
Ados entre dépression et dépressivité
Quand ils parlent, quand elles agissent
Quand désir de mort et désir de vie coexistent

Demande d'amour :
téléphoner, se faire entendre
Amoureux, amoureuses
les fantasmes de la grossesse

conclusion
Qui fait appel aux FSJ ?
Non à la culture de la souffrance
Dix ans d'écoute
Un coup de fil pour un ressenti
Observatoire d'adolescence
Des écarts plus grands qu'on ne le croit

Des filles et des garçons :
Distinction des genres et modèles de soin
La parole et l'acte
Qu'est ce qui a le plus changé chez les ados ?

Une approche différenciée :
Jeunes et généralistes : un rapport de confiance
Fil santé Jeunes, un journal intime ?
Filles, garçons et violence
Les CPEF, lieux de parole et d'a...

ADOLESCENCE ; GENRE ; GARCON ; FILLE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; PSYCHOLOGIE ; ECOUTE ; EGALITE FEMME HOMME ; SEXISME ; SUICIDE ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; DESIR D'ENFANT ; SENTIMENT AMOUREUX ; FRANCE ; THERAPIE ; ACCOMPAGNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 93 - p. 16-17
Cote : P 270

SUICIDE ; ADOLESCENCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 28 - n° 3 - p. 10-11
Cote : P 376

Accumuler les chirurgies esthétiques peut dénoter un mal sournois: la dysmorphophobie, un trouble mental qui mène à l'obsession.

IMAGE DES FEMMES ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; PSYCHIATRIE ; SUICIDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 705
Cote : P 221

L’enquête Événements de vie et santé (2005-2006) montre que les liens entre des violences subies et un état de santé dégradé s’établissent dans des contextes biographiques personnels difficiles. Si les deux tiers de la population âgée de 18 à 75 ans apparaissent " protégés " des atteintes violentes et des événements difficiles de la vie, le dernier tiers cumule violences subies (atteintes psychologiques, physiques ou sexuelles), état de santé mentale dégradé et parcours biographique heurté. Car c’est en matière de santé mentale, plutôt que physique, que femmes et hommes expriment le retentissement sur leur santé des diverses brutalités endurées, l’état de santé mentale constituant probablement aussi une caisse de résonance aux violences et aux autres difficultés éprouvées.
L’enquête Événements de vie et santé (2005-2006) montre que les liens entre des violences subies et un état de santé dégradé s’établissent dans des contextes biographiques personnels difficiles. Si les deux tiers de la population âgée de 18 à 75 ans apparaissent " protégés " des atteintes violentes et des événements difficiles de la vie, le dernier tiers cumule violences subies (atteintes psychologiques, physiques ou sexuelles), état de ...

SANTE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; SANTE DES FEMMES ; VIOLENCE ; VIOLENCE PHYSIQUE ; VIOLENCE SEXUELLE ; VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE ; VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS ; SANTE MENTALE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; EFFET NEFASTE ; DEPISTAGE ; FRANCE ; ENQUETE ; VICTIME ; RISQUE ; SUICIDE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 409 - p. 4-6
Cote : P 114

L’hypothèse de l’homophobie comme facteur de risque du comportement suicidaire est la plus solide pour expliquer la prévalence plus élevée de tentatives de suicide dans les populations homosexuelle et bisexuelle. Les phénomènes d’exclusion, de mépris et de stigmatisation peuvent en effet conduire à une perte d’estime de soi, de confiance dans l’avenir et dans les autres, comme l’indique un ouvrage publié par l’Inpes, qui s’appuie notamment sur la littérature internationale.
L’hypothèse de l’homophobie comme facteur de risque du comportement suicidaire est la plus solide pour expliquer la prévalence plus élevée de tentatives de suicide dans les populations homosexuelle et bisexuelle. Les phénomènes d’exclusion, de mépris et de stigmatisation peuvent en effet conduire à une perte d’estime de soi, de confiance dans l’avenir et dans les autres, comme l’indique un ouvrage publié par l’Inpes, qui s’appuie notamment sur ...

SUICIDE ; HOMOSEXUALITE ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 213
- p. 35-36
Cote : P 217

Les femmes en prison ne représentent que 5% de la population carcérale mondiale. Pourtant, elles sont touchées par l'alcoolisme, la drogue, la dépression, le suicide, l'hépatite C, le VIH... Souvent dans une situation précaire, elles ne disposeraient pas de soutiens médicaux et psychologiques appropriés.

FEMME ; VIH/ SIDA ; PRISON ; SANTE DES FEMMES ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; PRECARITE ; ALCOOL ; DROGUE ; DEPRESSION NERVEUSE ; SUICIDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 59 - p. 39-51
Cote : P 276

Le suicide à l'adolescence constitue la seconde cause de mortalité des 15-24 ans et on compte environ 40 000 tentatives de suicide dans cette classe d'âge chaque année. Le propos de l'auteure vise à comprendre la construction de ce problème dans la presse quotidienne nationale : quelle représentation de ce geste proposent les journaux ? Pour cela, l'auteure mène une analyse narrative et lexicale sur un ensemble d'articles parus au moment de la Journée nationale de prévention, entre 1997 et 2009, dans Le Monde, La Croix, Le Figaro, Libération et L'Humanité.
Le suicide à l'adolescence constitue la seconde cause de mortalité des 15-24 ans et on compte environ 40 000 tentatives de suicide dans cette classe d'âge chaque année. Le propos de l'auteure vise à comprendre la construction de ce problème dans la presse quotidienne nationale : quelle représentation de ce geste proposent les journaux ? Pour cela, l'auteure mène une analyse narrative et lexicale sur un ensemble d'articles parus au moment de la ...

SUICIDE ; ADOLESCENCE ; FRANCE ; PRESSE

... Lire [+]

Z