m

Documents  TRAITEMENT MEDICAL | enregistrements trouvés : 258

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0603 MED

Fond rose.
Homme auscultant un homme invisible.

VIH/ SIDA ; VIH/ SIDA ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0602 MED

Fond orange.
Regard d'un homme.

VIH/ SIDA ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0604 MED

Fond vert.
Homme se bouchant les oreilles.

VIH/ SIDA ; VIH/ SIDA ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : A 0897 MED

Affiche du colloque Femmes & VIH 2007, organisé conjointement par le Planning Familial, Act Up Paris et Sida Info Service, avec le soutien du Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports et de Sidaction et en partenariat avec African Postive Association, Aides, l'ANCIC, ARCAT, Association Marie-Madeleine, la CADAC, Couples contre le Sida, le CRIPS-CIRDD, Femmes Médiatrices de Pantin, Frisse, Ikamberre, LFMR, Médecins du Monde, Uraca, Sol en Si et la SFLS.
Théâtre du Gymnase 38, Bd Bonne Nouvelle 75 010 Paris - colloque-femmes-et-vih@ras.eu.org
Affiche du colloque Femmes & VIH 2007, organisé conjointement par le Planning Familial, Act Up Paris et Sida Info Service, avec le soutien du Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports et de Sidaction et en partenariat avec African Postive Association, Aides, l'ANCIC, ARCAT, Association Marie-Madeleine, la CADAC, Couples contre le Sida, le CRIPS-CIRDD, Femmes Médiatrices de Pantin, Frisse, Ikamberre, LFMR, Médecins du Monde, Uraca, ...

VIH/ SIDA ; FEMME ; SEROPOSITIVITE ; TEMOIGNAGE ; TRAITEMENT MEDICAL ; RECHERCHE MEDICALE ; PLANNING FAMILIAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 38 - n° 2 - p. 126-134
Cote : P 2

Dans une situation médicale donnée, face à un choix entre deux ou plusieurs options, la décision repose sur deux étapes bien distinctes : l'analyse des faits et l'évaluation des préférences des patients. Le concept de "décision médicale partagée" offre un cadre rationnel à ces situations. Dans cet article sont décrit le concept, ses modalités et les questions qu'il soulève. En gynécologie, de nombreuses situations concernent des choix dits "sensibles aux préférences" et gagnent à être abordés sous l'angle de la décision médicale partagée : choix contraceptif, traitement des ménorragies, prise en charge de la ménopause.
Dans une situation médicale donnée, face à un choix entre deux ou plusieurs options, la décision repose sur deux étapes bien distinctes : l'analyse des faits et l'évaluation des préférences des patients. Le concept de "décision médicale partagée" offre un cadre rationnel à ces situations. Dans cet article sont décrit le concept, ses modalités et les questions qu'il soulève. En gynécologie, de nombreuses situations concernent des choix dits ...

FEMME ; MEDECIN ; GYNECOLOGIE ; TRAITEMENT MEDICAL ; SANTE DES FEMMES ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 212
- p. 37
Cote : P 217

Le traitemen pré-exposition (PreP) comme nouvel outil de prévention était au coeur des débats de la CROI en février et du 1er forum interassociatif sut la transmission sexuelle du VIH organisée en mars.

TRAITEMENT VIH D'URGENCE ; RELATION SEXUELLE NON PROTÉGÉE ; TRAITEMENT MEDICAL ; PREVENTION ; VIH/ SIDA ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 220 - p. 28-31
Cote : P 217

Présenté depuis trente ans comme la seule alternative au VIH, le préservatif restera-t-il dans sa pochette, depuis qu'une récente étude confirme quel le traitement antirétroviral réduirait la transmission du VIH.

VIH/ SIDA ; PREVENTION ; PRESERVATIF MASCULIN ; PRESERVATIF FEMININ ; TRAITEMENT MEDICAL ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 170 - p. 9-15
Cote : P 217

Du 1 1 au 16 juillet 2004setenait laXye Conférence internationale sur le sida à Bangkok, en Thaïlande. Après l'Afrique, l'Asie est le continent payant le plus lourd tribut à l'épidémie d'infection à VIH/sida ; la discrimination, la stigmatisation persistante des personnes atteintes ou exposées au VIH offre un terrain fertile à l'expansion de l'épidémie dans cette région abritant 60 % des habitants du globe. Le choix de la Thaïlande pour cette conférence n'était bien sûr pas un hasard : malgré sa politique ultra-répressive à l'égard des usagers de drogues, ce. pays a su s'attaquer franchement aux risques inhérents ou commerce du sexe et fait figure de pionnier sur un continent où dominent les non-dits. La Thaïlande est aussi un producteur de médicaments génériques, qui demeurent le meilleur moyen de faire baisser les prix des traitements et de rendre moins illusoire le slogan de cette conférence : " Access for all ".
Sur fond de critique de la politique de lutte des Etats-Unis - ressentie comme une croisade en faveur de Dieu, des intérêts de l'industrie de marque et de la pensée américaine - la XVe Conférence internationale sur le sida s'est distinguée par la mobilisation de plus en plus déterminée des
populations les plus marginalisées et souvent les plus en proie au risque de contamination.
Pour revenir sur cette conférence, nous avons choisi de vous présenter cinq entretiens avec des personnes présentes à Bangkok:
•Pr Joep Lange, président de l'International Aids Society, co-organisateur de la conférence;
•Pry Phallay Phuong, porte-parole de Wowen for Network Unity, une association de prostituées cambodgiennes qui s'est élevée contre l'essai préventif que la firme Gilead souhaitait mener sur plusieurs groupes de prostituées de par le monde;
•Sunil Babu Pant, directeur de l'association Blue Diamond Society, qui tente dans un contexte particulièrement difficile, de faire reconnaître les droits des personnes homosexuelles et transgenres au Népal, mais également de délivrer un message de prévention contre le VIH/sida ;
•Dr Philippe Clevenbergh, clinicien français engagé dans plusieurs programmes d'accès aux antirétroviraux en Afrique subsaharienne.
•Jérôme Martin, président d'Act up et Grégory Braz de la commission prostitution.
Du 1 1 au 16 juillet 2004setenait laXye Conférence internationale sur le sida à Bangkok, en Thaïlande. Après l'Afrique, l'Asie est le continent payant le plus lourd tribut à l'épidémie d'infection à VIH/sida ; la discrimination, la stigmatisation persistante des personnes atteintes ou exposées au VIH offre un terrain fertile à l'expansion de l'épidémie dans cette région abritant 60 % des habitants du globe. Le choix de la Thaïlande pour cette ...

VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; VIH/ SIDA ; TRAITEMENT MEDICAL ; CONFERENCE INTERNATIONALE ; ASIE ; THAILANDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 120 - p. 33-35
Cote : P 217

Depuis l'arrivée des trithérapies et l'amélioration du pronostic vital des personnes séropositives, de nombreux couples sérodifférents expriment leur désir d'enfant. Le principal problème est alors le risque de contamination du partenaire et/ou de l'enfant.

VIH/ SIDA ; COUPLE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; RISQUE ; TRAITEMENT MEDICAL ; DESIR D'ENFANT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 61 - p. 27
Cote : P 248

Quels sont els droits et les devoirs d'adolescents mineurs séropositifs ? Doivent ils en parler impérativement à leurs parents ? Le médecin est-il tenu de la faire ? Quelle est la prise en charge ? Où aller pour le suivi médical ? Le rapport Yéni fait le point.

ADOLESCENT ; SEROPOSITIVITE ; VIH/ SIDA ; ASPECT JURIDIQUE ; SECURITE SOCIALE ; REMBOURSEMENT ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 9 - p. 723-732
Cote : P 2

Quand la médiatisation de l'information prend le pas sur son analyse critique, se mettent à émerger des réflexes défensifs soutenus par de possibles implications médico-légales. Après le flux enthousiaste et militant du "feminine forever ", voici le temps du reflux et des réévaluations un traitement hormonal substitutif de la ménopause. D'un côté, les études randomisées disponibles montrent une augmentation du risque relatif thrombo-embolique et l'absence de protection vis-à-vis du risque cardiovasculaire, de l'autre commence à s'imposer l'idée, à tort ou à raison, d'un effet-durée, néfaste sur le risque relatif de cancer du sein et favorable dans la prévention du risque ostéoporotique. Qu'il soit militant ou circonspect, chaque lecteur qui se demande s'il faut interrompre ou pas un traitement hormonal substitutif après dix années d'utilisation, pourra trouver, dans les contributions de Philippe Collet, de Monique Lé et de Henri Rozenbaum, de quoi se forger sa propre opinion.
G. Boutet
Quand la médiatisation de l'information prend le pas sur son analyse critique, se mettent à émerger des réflexes défensifs soutenus par de possibles implications médico-légales. Après le flux enthousiaste et militant du "feminine forever ", voici le temps du reflux et des réévaluations un traitement hormonal substitutif de la ménopause. D'un côté, les études randomisées disponibles montrent une augmentation du risque relatif thrombo-embolique et ...

MENOPAUSE ; TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF ; TRAITEMENT MEDICAL ; RISQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 541 - 4 p.
Cote : P 25

En 2003, une naissance française sur 20 a été obtenue à l’issue d’un traitement ou d’une technique médicale. Il y a donc actuellement en maternelle 1 à 2 enfants en moyenne par classe dont la conception a été aidée médicalement. Quelles sont les formes prises par cette aide médicale et quel est son impact démographique ? Une panoplie d’interventions médicales Après un an d’essai, 15 à 20 % des couples cherchant à concevoir ne sont pas encore parvenus à obtenir la grossesse qui mènera à la naissance de l’enfant désiré. Un bilan médical peut alors être entrepris afin de déterminer l’origine des difficultés. Dans 38 % des cas, le médecin conclut à une infécondité d’origine mixte, liée à un problème chez les deux membres du couple. Dans les autres cas, elle est d’origine purement féminine (34 %), purement masculine (20 %) ou sans cause identifiable (8 %). Pour remédier à une infécondité constatée médicalement, le couple peut recourir à différents traitements et techniques médicales, selon l’origine de l’infécondité. Le parcours médical débute souvent par de " simples " stimulations ovariennes Grâce à la révolution contraceptive, il naît de moins en moins d’enfants non désirés. Les couples souhaitent désormais pouvoir choisir quand et combien d’enfants ils ont, cette possibilité devenant parfois une exigence. Les couples ayant des difficultés à concevoir, de plus en plus nombreux en raison du retard des maternités, se tournent de façon croissante vers la médecine pour avoir l’enfant désiré. Au moment où s’ouvre en France un débat public autour des lois de bioéthique, Elise de La Rochebrochard nous explique combien parmi eux bénéficient d’une fécondation in vitro chaque année, comment se situe notre pays par rapport à ses voisins européens, et quelles sont les perspectives ?




En 2003, une naissance française sur 20 a été obtenue à l’issue d’un traitement ou d’une technique médicale. Il y a donc actuellement en maternelle 1 à 2 enfants en moyenne par classe dont la conception a été aidée médicalement. Quelles sont les formes prises par cette aide médicale et quel est son impact démographique ? Une panoplie d’interventions médicales Après un an d’essai, 15 à 20 % des couples cherchant à concevoir ne sont pas encore ...

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FECONDATION IN VITRO ; ENFANT ; STERILITE ; MEDECINE ; TRAITEMENT MEDICAL ; INDUCTION DE L'OVULATION ; INSEMINATION ARTIFICIELLE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; LEGISLATION ; EUROPE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 35 - n° 5
Cote : P 2

On englobe sous le terme de traitement hormonal de la ménopause (THM) différents associations estroprogestatives qui ne sont pas toutes fondées sur l'utilisation des hormones humaines (estradiol et progesterone) et qui sont administrées selon des schémas thérapeutiques variés. L'utilisation de molécules structurellement différentes des hormones humaines expose à des effets tissulaires différents et la nature du traitement hormonal doit être pris en compte dans l'évaluation de ses effets. Plusieurs types de données biologiques et cliniques suggèrent que les risques artériels, thromboemboliques, veineux et de cancer du sein attribués globalement au traitement hormonal "substitutif" (THS) pourraient différer en fonction des schémas thérapeutiques utilisés. Le but de cette revue sera de définir la notion de traitement hormonal substituf et d'analyser les doonnées actuelles de la littérature, étayant l'hypothèse de risques plus faibles avec un tel traitement qu'avec d'autres schémas thérapeutiques.
On englobe sous le terme de traitement hormonal de la ménopause (THM) différents associations estroprogestatives qui ne sont pas toutes fondées sur l'utilisation des hormones humaines (estradiol et progesterone) et qui sont administrées selon des schémas thérapeutiques variés. L'utilisation de molécules structurellement différentes des hormones humaines expose à des effets tissulaires différents et la nature du traitement hormonal doit être pris ...

MENOPAUSE ; TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF ; TRAITEMENT MEDICAL ; ASPECT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 412 - p. 8
Cote : P 217

Organisée par Édith Laplane-Caillol (Marseille), la Xllle Joumée du Collège de gynécologie médicale Marseille-Provence a pour thème cette année " dépistage et prévention en gynécologie ". Dans un exposé consacré à la transmission maternofœtale du virus de l'immuno déficience humaine (VIH), Ludovic Cravello (Marseille) a souligné les progrès accomplis grâce aux multithérapies, tout en évoquantles accidents qui ont pu faire penser à leur toxicité différée chez I'enfant. A mesure qu'on cherche à préciser cette éventualité, de nouvelles associations thérapeutiques apparaissent..
Organisée par Édith Laplane-Caillol (Marseille), la Xllle Joumée du Collège de gynécologie médicale Marseille-Provence a pour thème cette année " dépistage et prévention en gynécologie ". Dans un exposé consacré à la transmission maternofœtale du virus de l'immuno déficience humaine (VIH), Ludovic Cravello (Marseille) a souligné les progrès accomplis grâce aux multithérapies, tout en évoquantles accidents qui ont pu faire penser à leur toxicité ...

TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; ENFANT ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 459 - p. 6-8
Cote : P 67

Une matinée des 7emes journées de la Fédération française d'étude de la Reprouctions'est penchée sur la iatrogénicité des traitements de l'infertilité. Comme l'a exposé Jean-Marie Antoine (hopital Tenon, Paris), l'hyperstimulation avarienne y occupe une place de choix...

FRANCE ; STERILITE ; TRAITEMENT MEDICAL ; EFFET SECONDAIRE ; FEMME ; INDUCTION DE L'OVULATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 37 - n° 1
Cote : P 2

Notre enquête montre que les deux partenaires conservent une bonne entente au sein de leur couple et se soutiennent mutuellement. En revanche, alors que le plaisir éprouvé par les couples lors des rapports sexuels est un peu altéré, un grand nombre d'entre eux connait une réduction de son désir.

SEXUALITE ; COUPLE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; INDUCTION DE L'OVULATION ; TRAITEMENT MEDICAL ; FEMME ; STERILITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 187 - p. 24-25
Cote : P 217

Les enfants sont les grands oubliés de la lutte contre le VIH/ sida. Bien que l'épidémie soit au coeur des préoccupations internationales depuis près de 20 ans, le recensement du nombre d'enfantsn atteints ou affectés par le virus est récent.

VIH/ SIDA ; ENFANT ; TRAITEMENT MEDICAL ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 37 - p. 105-121
Cote : P 244

Le cancer est perçu aujourd’hui comme une maladie qui affecte à peu près autant d’hommes que de femmes. C’est cependant une conception relativement récente. Jusqu’au milieu du xxe siècle, le cancer était considéré comme une pathologie principalement féminine, les tumeurs malignes produisant des symptômes typiques faciles à détecter. Au xxe siècle, les cancers féminins - du sein et de l’utérus - sont les principales cibles des campagnes publiques pour la détection précoce des tumeurs malignes. Depuis les années 1950, le développement de méthodes efficaces de diagnostic et l’augmentation des cancers du poumon, plus fréquents chez les hommes, met fin à l’image du cancer comme une pathologie féminine. Dans les discours publics et les medias, les cancers des organes reproducteurs féminins continuent cependant d’être plus visibles que ceux des organes reproducteurs masculins, et les femmes à risques sont plus souvent sujettes à une chirurgie de prévention mutilante.
Le cancer est perçu aujourd’hui comme une maladie qui affecte à peu près autant d’hommes que de femmes. C’est cependant une conception relativement récente. Jusqu’au milieu du xxe siècle, le cancer était considéré comme une pathologie principalement féminine, les tumeurs malignes produisant des symptômes typiques faciles à détecter. Au xxe siècle, les cancers féminins - du sein et de l’utérus - sont les principales cibles des campagnes publiques ...

GENRE ; ANDROPAUSE ; MENOPAUSE ; TRAITEMENT MEDICAL ; SEXUALITE ; TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 199 - p. 24-25
Cote : P 217

Depuis plusieurs années, les femmes séropositives et certains de leurs médecins veulent attirer l'attention sur l'absence de prise en compte des spécificités de leur sexe dans la recherche thérapeutique et la prise en charge. Le TRT-5 vient de créer un groupe ad hoc.

FEMME ; VIH/ SIDA ; TRAITEMENT MEDICAL ; MEDECIN ; GENRE ; SANTE ; SANTE DES FEMMES

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

Mai 2018 [1]

Juin 2017 [1]

Mai 2017 [1]

Janvier 2017 [1]

Novembre 2016 [1]

Janvier 2016 [1]

Septembre 2014 [1]

Juillet 2014 [1]

Juillet 2013 [1]

Août 2012 [1]

Mai 2012 [22]

Avril 2012 [1]

Mars 2012 [1]

Février 2012 [2]

Novembre 2011 [1]

Août 2011 [3]

Juillet 2011 [1]

Juin 2011 [2]

Janvier 2011 [1]

Novembre 2010 [2]

Octobre 2010 [3]

Septembre 2010 [1]

Juillet 2010 [1]

Juin 2010 [1]

Mai 2010 [3]

Avril 2010 [6]

Mars 2010 [1]

Février 2010 [2]

Janvier 2010 [3]

Décembre 2009 [1]

Novembre 2009 [3]

Septembre 2009 [4]

Août 2009 [1]

Juillet 2009 [4]

Juin 2009 [4]

Mai 2009 [2]

Avril 2009 [2]

Mars 2009 [7]

Février 2009 [9]

Janvier 2009 [3]

Novembre 2008 [1]

Octobre 2008 [2]

Août 2008 [2]

Juillet 2008 [2]

Mai 2008 [2]

Avril 2008 [2]

Mars 2008 [1]

Janvier 2008 [4]

Décembre 2007 [1]

Octobre 2007 [2]

Août 2007 [2]

Juin 2007 [2]

Mai 2007 [1]

Avril 2007 [1]

Mars 2007 [2]

Janvier 2007 [1]

Décembre 2006 [1]

Novembre 2006 [4]

Septembre 2006 [4]

Août 2006 [3]

Juin 2006 [1]

Janvier 2006 [5]

Novembre 2005 [1]

Octobre 2005 [1]

Août 2005 [1]

Novembre 2004 [2]

Septembre 2004 [1]

Août 2004 [2]

Mai 2004 [1]

Mars 2004 [1]

Février 2004 [2]

Octobre 2003 [2]

Mai 2003 [3]

Avril 2003 [10]

Mars 2003 [1]

Décembre 2002 [1]

Novembre 2002 [4]

Octobre 2002 [1]

Mai 2002 [1]

Mars 2002 [1]

Février 2002 [1]

Août 2001 [1]

Juillet 2001 [1]

Avril 2001 [1]

Mars 2001 [1]

Février 2001 [3]

Novembre 2000 [1]

Août 2000 [1]

Juillet 2000 [1]

Mai 2000 [1]

Avril 2000 [1]

Mars 2000 [1]

Janvier 2000 [1]

Novembre 1999 [1]

Juin 1999 [1]

Mai 1999 [1]

Février 1999 [1]

Décembre 1998 [1]

Juillet 1998 [2]

Avril 1998 [4]

Décembre 1997 [1]

J Plus

0

Dossiers

 
Z