m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  GARCIA Céline | enregistrements trouvés : 1

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 209 P.
Cote : 554 BAR

En 1956, en plein " baby boom ", une poignée de femmes créaient la Maternité heureuse, avec l'espoir d'une révision de la loi " scélérate " de 1920 qui réprimait la contraception et le militantisme néo-malthusien. L'avortement, sévèrement puni, était pratiqué illégalement et dans les pires conditions. De la sexualité, on ne parlait pas. Sujet tabou. Dès le début des années 1960, la Maternité heureuse, transformée en Planning familial, formait un Collège des médecins, caution scientifique indispensable pour convaincre l'Ordre des médecins de la nécessité d'une évolution des pratiques et des lois. Des bénévoles, par milliers, se proposaient, se formaient pour accueillir le public. Plus qu'une simple association, un véritable mouvement se mettait en marche, pesant sur l'opinion publique, interpellant le législateur, aidant la France à sortir d'un ordre sexuel post-vichyste. Les combats d'hier sont aujourd'hui des libertés garanties par la loi, des " droits des femmes " qui sont aussi des progrès pour les hommes : la contraception (1967), l'avortement (1975), deux acquis fondamentaux qui doivent beaucoup à l'action du Planning familial. " Le Planning a considérablement élargi son champ d'observation et d'action à l'ensemble des problèmes sexuels contemporains, dont il reflète et incorpore les tensions. Il est un grand témoin, une expérience irremplaçable, faite de toutes les énergies qui s'y sont investies, de toutes les existences qui s'y sont englouties. Une force de libération des femmes, au cœur de l'événement majeur de notre temps qu'a été la révolution sexuelle. Un véritable acteur de l'Histoire ", écrit Michelle Perrot dans la postface de ce livre.
En 1956, en plein " baby boom ", une poignée de femmes créaient la Maternité heureuse, avec l'espoir d'une révision de la loi " scélérate " de 1920 qui réprimait la contraception et le militantisme néo-malthusien. L'avortement, sévèrement puni, était pratiqué illégalement et dans les pires conditions. De la sexualité, on ne parlait pas. Sujet tabou. Dès le début des années 1960, la Maternité heureuse, transformée en Planning familial, formait un ...

PLANNING FAMILIAL ; HISTOIRE ; XXe SIECLE ; CONTRACEPTION ; AVORTEMENT ; LUTTE FEMINISTE ; FEMME ; CONDITION FEMININE ; LAÏCITE ; RELIGION ; SEXUALITE ; CATHOLICISME ; MOUVEMENT ANTICHOIX ; POLITIQUE ; MEDECIN ; POUVOIR MEDICAL ; PRESSE ; ART & CULTURE ; FRANC-MACONNERIE ; MLAC ; MOUVEMENTS DE LIBERATION DES FEMMES ; FRANCOISE LAURANT ; DANIELLE GAUDRY ; SIMONE IFF ; PIERRE SIMON

... Lire [+]

Z