m

Documents  RONAI Ernestine | enregistrements trouvés : 10

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 93 p.
Cote : 230 DUR

En mars 2017, le Haut conseil à l'égalité s'est auto-saisi de la problématique des violences dont sont victimes les femmes sur internet, que ce soit via les réseaux sociaux ou les applications mobiles. Les objectifs étaient de : définir et faire connaître l'ensemble des manifestations des violences faites aux femmes et aux filles en ligne ; alerter les pouvoirs publics et les plateformes d'information et de communication numériques sur les faits de violences qui se déroulent en ligne et visent spécifiquement les femmes ; proposer des recommandations à l'intention des pouvoirs publics, afin de les mobiliser dans la reconnaissance et la prise en charge de ses violences.
En mars 2017, le Haut conseil à l'égalité s'est auto-saisi de la problématique des violences dont sont victimes les femmes sur internet, que ce soit via les réseaux sociaux ou les applications mobiles. Les objectifs étaient de : définir et faire connaître l'ensemble des manifestations des violences faites aux femmes et aux filles en ligne ; alerter les pouvoirs publics et les plateformes d'information et de communication numériques sur les faits ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; HARCÈLEMENT MORAL ; INTERNET ; FEMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 292 p.
Cote : 231 RON

Des contributions sur la protection des femmes victimes de violences conjugales, abordant notamment la mémoire traumatique, le repérage systématique, la protection et l'accompagnement des victimes ou encore l'impact traumatique sur les enfants.

VIOLENCE FAMILIALE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; FEMME ; PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 230 RON w

Les violences faites aux femmes dans le cadre de la relation conjugale coûtent chaque année 3,6 Mrd€. Une femme meurt tous les 2,7 jours sous les coups de son compagnon. Les différents territoires d’outre-mer participent de ce constat national. Au-delà d’une grande diversité de situations, les violences faites aux femmes y sont cependant plus nombreuses que dans l’Hexagone et les agressions les plus graves excèdent la moyenne. L’avis, co-construit avec les territoires concernés, fait le constat de cette prévalence des violences faites aux femmes. Il souligne la grande diversité des territoires ultramarins dont la grande majorité reste confrontée à des contextes économiques et sociaux difficiles, où le statut des femmes est parfois plus encore qu’ailleurs soumis aux stéréotypes légitimant les violences. Il propose des recommandations très concrètes et des outils pour que chaque territoire puisse s’en saisir afin de faire reculer significativement ce phénomène dont les dommages ont également des conséquences graves sur les enfants et, in fine, la société toute entière.
Les violences faites aux femmes dans le cadre de la relation conjugale coûtent chaque année 3,6 Mrd€. Une femme meurt tous les 2,7 jours sous les coups de son compagnon. Les différents territoires d’outre-mer participent de ce constat national. Au-delà d’une grande diversité de situations, les violences faites aux femmes y sont cependant plus nombreuses que dans l’Hexagone et les agressions les plus graves excèdent la moyenne. L’avis, c...

VIOLENCE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; DROM ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
4y

- 48 p.
Cote : 233 MOI

Avis n°2016-09-30-VIO-02
SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DU HCE
AXE 1 : SENSIBILISATION DE LA SOCIETÉ
RECOMMANDATION N°1 : Lancer la première campagne de sensibilisation gouvernementale contre les agressions sexuelles, en particulier le viol, afin de faire baisser la tolérance sociale face à de tels crimes.
RECOMMANDATION N°2 : Développer des partenariats avec les écoles de journalisme et les rédactions pour élaborer des chartes pédagogiques relatives au traitement médiatique des violences faites aux femmes.
AXE 2 : FORMATION DES PROFESSIONNEL.LE.S
RECOMMANDATION N°3 : Intégrer aux formations développées en application de l’article 51 de la Loi du 4 août 2014 un focus spécialisé sur le viol et autres agressions sexuelles, en particulier à l’encontre des femmes handicapées ou femmes migrantes, et actionner le levier des diplômes et examens pour s’assurer de l’effectivité de ces formations.
AXE 3 : ACCUEIL, PROTECTION ET ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES
RECOMMANDATION N°4 : Permettre aux victimes de violences sexuelles l’accès direct et en urgence aux Unités Médico-Judiciaires même sans dépôt de plainte préalable.
RECOMMANDATION N°5 : Intégrer dans les soins pris en charge à 100 % par l’État les soins dispensés aux victimes de violences sexuelles, même quand elles sont majeures, incluant les soins dispensés par des psychologues et psychiatres formé.e.s et spécialisé.e.s aux conséquences psycho-traumatiques des violences de genre.
RECOMMANDATION N°6 : Renforcer l’accès au droit à l’indemnisation des victimes grâce à une meilleure formation des professionnel.le.s de la Justice et à une meilleure information des victimes de violences sexuelles.
AXE 4 : TRAITEMENT JUDICIAIRE
RECOMMANDATION N°7 : Modifier les articles 222-22 et 222-22-1 du code pénal pour renforcer la définition des éléments constitutifs des agressions sexuelles et du viol.
RECOMMANDATION N°8 : Instaurer un seuil d’âge de 13 ans en dessous duquel un.e enfant est présumé.e ne pas avoir consenti à une relation sexuelle avec un.e majeur.e, et renforcer la protection des mineur.e.s contre l’inceste en prévoyant qu’une atteinte sexuelle commise sur un.e mineur.e par une personne
ayant autorité parentale est présumée ne pas avoir été consentie.
RECOMMANDATION N°9 : Allonger les délais de prescription relatifs aux délits et crimes sexuels, en particulier ceux touchant aux délits et crimes sexuels sur mineur.e.s.
RECOMMANDATION N°10 : Demander, par la voie de la circulaire pénale aux parquets, de veiller à ce que la qualification criminelle du viol soit retenue et poursuivie en Cour d’assises.
RECOMMANDATION N°11 : Renforcer significativement dans le Projet de loi de finances pour 2017 les moyens dévolus à la Justice, en particulier ceux consacrés à la poursuite et à la répression des crimes et délits contre les personnes.
AXE 5 : ÉDUCATION ET PROTECTION DES JEUNES
RECOMMANDATION N°12 : Rendre effective l’obligation légale d’éducation à la sexualité de l’école au lycée en mettant en oeuvre les recommandations formulées par le HCE dans son rapport de juin 2016, et en intégrant à cette éducation des programmes de prévention élaborés sur le modèle de « Mon corps, c’est mon corps » ou « ViRAJ », afin de prévenir les agressions sexuelles dont sont victimes les enfants et les adolescent.e.s.
Ces recommandations sont l’expression du travail collégial des membres du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes. La Direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice souscrit à l’ensemble des recommandations à l’exception des recommandations liées à l’axe 4.
Avis n°2016-09-30-VIO-02
SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DU HCE
AXE 1 : SENSIBILISATION DE LA SOCIETÉ
RECOMMANDATION N°1 : Lancer la première campagne de sensibilisation gouvernementale contre les agressions sexuelles, en particulier le viol, afin de faire baisser la tolérance sociale face à de tels crimes.
RECOMMANDATION N°2 : Développer des partenariats avec les écoles de journalisme et les rédactions pour élaborer des chartes pédagogiques ...

VIOL ; VIOLENCE SEXUELLE ; JUSTICE ; FRANCE ; PROCES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 107 p.
Cote : 231 DUR

Cet ouvrage aborde le problème des violences conjugales à partir de la parentalité, c'est-à-dire de la capacité des parents à répondre aux besoins fondamentaux de leur enfant. Par l'étude de la législation et la référence à une pratique juridictionnelle, son ambition est de montrer que la protection de l'enfant n'est pas dissociable de la protection de la mère qui se montre sécurisante dès lors qu'elle est en sécurité.

VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; VIOLENCE FAMILIALE ; PREVENTION ; VICTIME ; ENFANT ; LEGISLATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 122

- p. 4-5
Cote : P 20

La loi du 9 juillet relative aux violences faites spécifiquement aux femmes aux violences au sein du couple et aux incidences de ces dernières sur les enfants, prend clairement en compte le caractère sexué des violences et leur impact sur les enfants. Elle dénonce d'emblée la domination masculine qui autorise le pouvoir violent des hommes sur les femmes. Pour la première fois aussi, les enfants pensés comme des victimes directes des violences conjugales. Jusqu'à alors la justice reconnaissait insuffisamment leur souffrance et un enfant pouvait être contraint de visiter l'homme qui avait tué sa mère. Le point sur cette loi née de la mobilisation féministe.
La loi du 9 juillet relative aux violences faites spécifiquement aux femmes aux violences au sein du couple et aux incidences de ces dernières sur les enfants, prend clairement en compte le caractère sexué des violences et leur impact sur les enfants. Elle dénonce d'emblée la domination masculine qui autorise le pouvoir violent des hommes sur les femmes. Pour la première fois aussi, les enfants pensés comme des victimes directes des violences ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; LEGISLATION ; PATRIARCAT ; JUSTICE ; ENFANT ; VICTIME ; LUTTE FEMINISTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 119 p.
Cote : 232 BAR

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis organise la 6e Rencontre de l’Observatoire des violences faites aux femmes : « Agir contre les agressions sexuelles ».
Comme tous les ans depuis sa création (2002), l'Observatoire des violences faites aux femmes rend compte de ses activités.

Il est encore et toujours temps, avec l'aide de la population, des médias, du Conseil général, de se mobiliser en apportant de nouvelles structures, de nouvelles aides, en formant et responsabilisant les professionnels autour de cette question qui
continue, chaque jour, à tuer des femmes...
« Les violences faites aux femmes désignent tout acte de violence fondé sur l’appartenance au sexe féminin, causant ou susceptible de causer aux femmes des dommages et des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, et comprenant la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou la vie privée."
Déclaration sur l’élimination des violences contre les femmes, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en novembre 1993.
Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis organise la 6e Rencontre de l’Observatoire des violences faites aux femmes : « Agir contre les agressions sexuelles ».
Comme tous les ans depuis sa création (2002), l'Observatoire des violences faites aux femmes rend compte de ses activités.

Il est encore et toujours temps, avec l'aide de la population, des médias, du Conseil général, de se mobiliser en apportant de nouvelles structures, de nouvelles ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE SEXUELLE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; ASPECT JURIDIQUE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; VICTIME ; ASSOCIATION ; ETUDE ; SEXISME ; LANGAGE ; PORNOGRAPHIE ; ACCUEIL ; FEMME ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; ECOUTE ; COLLECTIF FÉMINISTE CONTRE LE VIOL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 124 pages
Cote : 230 OBS


Une enquête a eu lieu en Seine-Saint-Denis sur les comportements sexistes et violents, elle a été menée auprès de 1 600 jeunes filles de 18 à 21 ans. Elle se situe dans la continuité de l’enquête nationale sur les violences envers les femmes (ENVEFF) qui ne portait que sur les femmes de 20 à 59 ans. C’est la première fois que l’enquête nationale connaît une suite concernant les plus jeunes. Il s’agit de mieux connaître et de mieux comprendre la réalité, non pas pour stigmatiser, mais pour mieux adapter nos actions et trouver des propositions innovantes.
S’interroger sur les comportements sexistes et violents subis par les filles amène à réfléchir à la prévention de ces comportements. Un de ces éléments ne se trouve-t-il pas parmi les violences dans le couple auxquelles les enfants sont exposés ?
Les violences subies par les femmes sont une atteinte insupportable à leur dignité et à leur liberté. Elles mettent en danger non seulement les femmes elles-mêmes, mais aussi leurs enfants. Ceux-ci grandissent dans un climat de violences, d’insécurité qui peut avoir de graves conséquences sur leur développement et leur manière d’appréhender les relations entre les hommes et les femmes.
La cinquième rencontre de l’Observatoire départemental contre les violences propose aux professionnel-le-s, aux responsables associatifs, aux élus de réfléchir autour des conséquences des comportements sexistes et violents sur les enfants et les jeunes, de mutualiser les bonnes pratiques et d’élaborer des propositions nouvelles.

Une enquête a eu lieu en Seine-Saint-Denis sur les comportements sexistes et violents, elle a été menée auprès de 1 600 jeunes filles de 18 à 21 ans. Elle se situe dans la continuité de l’enquête nationale sur les violences envers les femmes (ENVEFF) qui ne portait que sur les femmes de 20 à 59 ans. C’est la première fois que l’enquête nationale connaît une suite concernant les plus jeunes. Il s’agit de mieux connaître et de mieux comprendre ...

ENQUETE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; JEUNE FEMME ; STATISTIQUE ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; VIOLENCE ; SEXISME ; VIOLENCE SEXISTE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; ENFANT ; VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS ; VIOLENCE FAMILIALE ; SEINE-SAINT-DENIS ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 116 p.
Cote : 234 BRA

Le 6 mars 2006, l’observatoire départemental contre les violences envers les femmes organisait une rencontre sur le thème des discriminations et violences sexistes au travail. L’objectif de cette quatrième rencontre est de proposer aux professionnels de la jeunesse, des secteurs sociaux, médicaux, éducatifs, aux juristes, aux professionnels de la formation, de l’inspection du travail, aux militants associatifs et syndicaux, un temps d’échange et de réflexion afin de favoriser le travail en commun de tous les partenaires.
http://www.seine-saint-denis.fr/Discriminations-et-violences.html
Le 6 mars 2006, l’observatoire départemental contre les violences envers les femmes organisait une rencontre sur le thème des discriminations et violences sexistes au travail. L’objectif de cette quatrième rencontre est de proposer aux professionnels de la jeunesse, des secteurs sociaux, médicaux, éducatifs, aux juristes, aux professionnels de la formation, de l’inspection du travail, aux militants associatifs et syndicaux, un temps d’échange et ...

VIOLENCE SEXISTE ; HARCELEMENT SEXUEL ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; SEXISME ; TRAVAIL ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; PRECARITE ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; THÉATRE FORUM ; ENTREPRISE ; SEINE-SAINT-DENIS ; FRANCE ; PREVENTION

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

0
Z