m

Documents  HPV | enregistrements trouvés : 34

O

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Les peluches IST. | Les Klamydia's 2015

Matériel pédagogique

4y


Cote : M 0184 IVS

8 peluches représentant des virus, bactéries et parasites sexuellement transmissibles. Ces peluches peuvent être combinées avec les jeux "Les infections sexuellement transmissibles" cote : M 0102 MED w et "Bonjour, merci, bonjour." cote : M 0187 SOC w. Elles peuvent être utilisées sur les stands pour attirer l’œil et être source de discussion sur les IST/MST.

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; HERPES ; VIH/ SIDA ; HPV

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 486 - P 29-32
Cote : P 3

Cet entretien a été réalisé dans le prolongement du mémoire de fin d'études de Cécilia Giles, Université Paris Descartes, Ecole de sages-femmes Baudelocque, juin 2018.

HOMOSEXUALITE FEMININE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; FEMME ; SEXUALITE ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; HPV

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 1 - 8 p.
Cote : P 101 w

Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Most women die of the disease when they are still in the workplace and caring for their families, at a highcost to society and to the economy. In 2012, 528,000 new cases of cervical cancer were diagnosed and 266,000 women died of the disease, nearly 90 per cent of them in low to middle income countries.
Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Cervical cancer, largely preventable, is one of the main causes of cancer death in women. Most women die of the disease when they are still in the workplace and caring for their families, at a highcost to society and to the economy. In 2012, 528,000 new cases of cervical cancer were diagnosed and 266,000 women died of the disease, nearly 90 per cent of them ...

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; PREVENTION ; HPV ; TRAITEMENT MEDICAL ; DEPISTAGE ; RECOMMANDATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 45 p.
Cote : 244 PAP

Cette brochure part du constat que la gynéco et la médecine prennent une place considérable dans nos vies, sans que nous ayons les armes pour y faire face. Nous avons été confrontées à des consultations traumatisantes, ressenti le dégoût d'être jugées par des vieux hommes en blouse blanche qui pensent nous apprendre la vie, reçu de mauvaises informations qui ont eu des conséquences sur notre santé, sans pouvoir rien faire. Le moment où l'on va voir un docteur est un moment lors duquel on est vulnérable et pas toujours en capacité de se défendre. Nous avons voulu partir de nos expériences, et en particulier celle du papillomavirus, pour poser une critique de la gynéco et de la médecine et plus largement de la "santé publique". Nous avons voulu questionner notre place de femmes dans ce système et réfléchir à celle des hommes. Enfin, nous avons évoqué les moyens que nous avons testés pour s'accompagner dans les consultations et commencer à s'organiser. Cette brochure est la retranscription de nos réflexions, un point de départ pour creuser la question et une invitation à tisser des liens qui pourraient, pourquoi pas, nous amener à lutter collectivement port la réappropriation de nos corps.
Cette brochure part du constat que la gynéco et la médecine prennent une place considérable dans nos vies, sans que nous ayons les armes pour y faire face. Nous avons été confrontées à des consultations traumatisantes, ressenti le dégoût d'être jugées par des vieux hommes en blouse blanche qui pensent nous apprendre la vie, reçu de mauvaises informations qui ont eu des conséquences sur notre santé, sans pouvoir rien faire. Le moment où l'on va ...

GYNECOLOGIE ; HPV ; PREVENTION ; CONSULTATION MEDICALE ; DEMEDICALISATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 143 - p. 24-28
Cote : P 270

En septembre dernier, dans le cadre de la 11ème rencontre internationale Femmes et Santé, des docteures, des académiciennes, des membres d'associations féministes du monde entier se sont donné rendez-vous à Bruxelles. La revendication d'une approche globale et féministe de la santé passe par la défense des droits sexuels et reproductifs, par la reconnaissance du savoir des femmes relatif à leur propre corps, mais aussi par le refus de la surmédicalisation de leur vie.
En septembre dernier, dans le cadre de la 11ème rencontre internationale Femmes et Santé, des docteures, des académiciennes, des membres d'associations féministes du monde entier se sont donné rendez-vous à Bruxelles. La revendication d'une approche globale et féministe de la santé passe par la défense des droits sexuels et reproductifs, par la reconnaissance du savoir des femmes relatif à leur propre corps, mais aussi par le refus de la ...

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; SANTE ; LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE ; IMAGE DU CORPS ; HPV ; VACCIN ; SANTE MENTALE ; POUVOIR MEDICAL ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 407 - p. 22-26
Cote : P 3

Sont actuellement répertoriés dans la littérature, une centaine d'HPV. Ces virus sont à l'origine de tumeurs bégnines de la peau et des muqueuses qui, selon le génotype, peuvent parfois devenir malignes. Depuis une trentaine d'années ces virus font l'objet de multiples études qui nous permettent aujourd'hui d'y voir plus clair.

HPV ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 19 - n° 37 - p. 214-216
Cote : P 370

HPV ; VACCIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Malades de tout. | Gazette des Femmes (La) 05-06/2011

Article

vol. 33 - n° 1 - p.10-24
Cote : P 376

Après l'ère de l'information, de la consommation de masse, bienvenue dans l'ère de la surmédicalisation!Déjà elle a vu plusieurs processus physiologiques naturels intronisés au temple de la renommée médicale. Baisse de moral et irritabilité après l'accouchement? maladie. Changement liés à la ménopause? maladie. Diminution de la performance sexuelle? maladie. Mais de plus en plus de spécialistes disent stop! Paroles de quelques uns d'entre eux.

SANTE DES FEMMES ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; CANCER DU SEIN ; POST PARTUM ; HPV ; VACCIN ; MENOPAUSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 27 - n° 2 - Entier
Cote : P 384

Le cancer du col de l'utérus tue 270 000 femmes chaque année et plus de 80% d'entre elles dans les pays en voie de développement. Les plus haut taux de mortalité sont en Afrique Sub-saharienne, Amérique latine et caraïbes et Asie du sud et sud-est. Les expériences de vaccination contre le papillomavirus humain ont donné des résultats encourageants.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; VACCIN ; STATISTIQUE ; MONDE ; HPV

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 11 - p. 97-104
Cote : P 195

L'existence de nouveaux vaccins contre les papillomavirus constitue un espoir majeur pour la santé des femmes, surtout des femmes naïves des Human Papilloma Virus (HPV) qui constituent la population cible de la vaccination.

HPV ; ADOLESCENCE ; FRANCE ; SEXUALITE ; RISQUE SEXUEL ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 317
- p. 191
Cote : P 174

Comme en 2008, il n'est pas apparu d'effet indésirable grave inconnu.

VACCIN ; HPV ; EFFET NEFASTE ; EFFET SECONDAIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 315 - p. 45
Cote : P 174

GYNECOLOGIE ; MENOPAUSE ; HPV ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 220 p.
Cote : 820 JAN

La prise en charge des maladies sexuellement transmissibles bénéficie de méthodes diagnostiques qui ont fait leurs preuves. Malgré ces moyens de dépistage et les nombreuses campagnes de prévention, ces maladies restent un problème de santé publique. En effet, les symptômes sont variés et n'apparaissent pas toujours dans les jours qui suivent un rapport ; ce qui a pour conséquence de compliquer le diagnostic dont la précocité est souvent un atout majeur dans la guérison. Afin d'établir le bon diagnostic et prescrire un traitement efficace, cet ouvrage de référence pratique, clair et illustré, regroupe les nombreux champs d'application liés au domaine des MST (dermato- vénéréologie, gynécologie, microbiologie...) et permet ainsi aux médecins généralistes d'améliorer la prise en charge de leurs patients. Cet ouvrage collectif, rédigé par une équipe de spécialistes, rappelle aux praticiens les connaissances indispensables en anatomie, histologie, physiologie et indique les conduites à tenir et les traitements préconisés face aux principales dermatoses, MST et tumeurs cutanées.
La prise en charge des maladies sexuellement transmissibles bénéficie de méthodes diagnostiques qui ont fait leurs preuves. Malgré ces moyens de dépistage et les nombreuses campagnes de prévention, ces maladies restent un problème de santé publique. En effet, les symptômes sont variés et n'apparaissent pas toujours dans les jours qui suivent un rapport ; ce qui a pour conséquence de compliquer le diagnostic dont la précocité est souvent un atout ...

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; RISQUE SEXUEL ; MALADIE ; TRAITEMENT MEDICAL ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; ORGANES SEXUELS MASCULINS ; HÉPATITE ; HEPATITE B ; HERPES ; MEDECIN ; CONSULTATION MEDICALE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; TRANSMISSION ; DEPISTAGE ; VIH/ SIDA ; ANATOMIE ; EPIDEMIOLOGIE ; HÉPATITE C ; TRAITEMENT VIH D'URGENCE ; GROSSESSE ; HOMOSEXUALITE ; VIOL ; VIOLENCE SEXUELLE ; PRECARITE ; FEMME ; HPV ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 89 p.
Cote : 820 MAU

MST non virales (gonoccie, chlamydiae, anaerobies, mycoplasmes, germes pyogènes, trochomoniase, candidoses, herpès) MST virales (VIH) ,
- tuberculose et vaccin BCG
- quelques éléments sur le VIH
- papillomavirus et cancers génitaux
- frottis cervico-vaginaux
- localisations ano rectales te coliques des MST chez les homosexuels masculins
- conclusion préservatif information des adolescents)

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; VIH/ SIDA ; MALADIE ; VACCIN ; HPV ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; HOMOSEXUALITE MASCULINE ; PRESERVATIF MASCULIN ; ADOLESCENCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 30 - n° 3 - p. 14-16
Cote : P 376

Au Quebec, les filles de 9 et 14 ans sont vaccinées contre le virus de papillome humain. Attention! ce qu'il faut savoir avant de retrousser les manches de votre fille.

VACCIN ; QUEBEC ; HPV ; EDUCATION A LA SEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- n° 29 - p. 313-324
Cote : P 195

Nous présentons ici une synthèse des résultats des études EDiTH récemment publiées et analysant la distribution des génotypes de papillomavirus humains (HPV) dans les cancers invasifs, les néoplasies intra-épithéliales de haut grade (CIN2/3) et les lésions de bas grade du col de l’utérus (LSIL), ainsi que dans les condylomes acuminés externes (CAE) en France. Chacune de ces études a porté sur environ 400 à 500 échantillons, avec une prévalence globale des HPV proche de 98 %. Dans les cancers invasifs et les CIN2/3, l’HPV 16 était le plus prévalent (73 % et 62 %, respectivement), suivi de l’HPV 18 (19 %) pour les cancers et de l’HPV 31 (15 %) pour les CIN2/3. Dans les LSIL, l’HPV 66 (25 %) et l’HPV 16 (21 %) étaient les plus fréquents, alors que dans les CAE, l’HPV 6 (68 %) et l’HPV 11 (16 %) étaient les plus fréquemment identifiés. Les génotypes 16 et 18 étaient principalement observés dans les cancers (82 %) et dans les lésions précurseurs (64 % dans les CIN2/3 et 28 % dans les LSIL), tandis que les génotypes 6 et 11 étaient essentiellement associés aux condylomes (83 %). En France, en considérant une couverture vaccinale hypothétique de 100 %, un vaccin quadrivalent dirigé contre les HPV 6, 11, 16 et 18 pourrait prévenir de 71 % à 82 % des cancers invasifs, de 45 % à 64 % des CIN2/3, de 14 % à 34 % des LSIL, et de 63 % à 88 % des condylomes.
Nous présentons ici une synthèse des résultats des études EDiTH récemment publiées et analysant la distribution des génotypes de papillomavirus humains (HPV) dans les cancers invasifs, les néoplasies intra-épithéliales de haut grade (CIN2/3) et les lésions de bas grade du col de l’utérus (LSIL), ainsi que dans les condylomes acuminés externes (CAE) en France. Chacune de ces études a porté sur environ 400 à 500 échantillons, avec une prévalence ...

HPV ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; CANCER ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; EPIDEMIOLOGIE ; STATISTIQUE ; DEPISTAGE ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE ; VACCIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 103 - p. 20
Cote : P 194

Cancer, le virus, le dépistage, le traitement, le vaccin, discussion.

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; VACCIN ; HPV ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; PLANNING FAMILIAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 37 - n° 2 - p. 125-130
Cote : P 2

Les papillomavirus humains à haut risque oncogène sont à l'origine des cancers épidermoïdes et des adénocarcinomes du col utérin.

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; HPV ; VACCIN ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; SANTE DES FEMMES ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; FRANCE ; EPIDEMIOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 363 - p. 49
Cote : P 7

Tandis que les fabricants des vaccins Gardasil@ et Cervarix@ se retrouvent soupçonnés de corruption , des voix multiples s'élèvent pour en dénoncer le coût, l'inefficacité et les dangers.

VACCIN ; HPV ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE ; EFFET NEFASTE ; EFFICACITE ; COUT

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

HPV [34]

VACCIN [18]

CANCER DU COL DE L'UTERUS [16]

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE [13]

SANTE DES FEMMES [11]

PREVENTION [10]

FRANCE [8]

SUIVI GYNECOLOGIQUE [7]

VIH/ SIDA [6]

DEPISTAGE [5]

FEMME [5]

TRAITEMENT MEDICAL [4]

EPIDEMIOLOGIE [3]

MEDECIN [3]

MENOPAUSE [3]

SEXUALITE [3]

ADOLESCENCE [2]

ADOLESCENTE [2]

ANATOMIE [2]

ASPECT MEDICAL [2]

AVORTEMENT [2]

CANCER DU SEIN [2]

CONSULTATION MEDICALE [2]

EFFET NEFASTE [2]

EFFET SECONDAIRE [2]

GYNECOLOGIE [2]

HERPES [2]

LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE [2]

MALADIE [2]

RISQUE SEXUEL [2]

SANTE [2]

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE [2]

STATISTIQUE [2]

VIOLENCE SEXUELLE [2]

ASSOCIATION NATIONALE DES CENTRES D'INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET CONTRACEPTION [1]

AVORTEMENT HORS DELAIS [1]

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX [1]

AVORTEMENT MÉDICAMENTEUX HORS HOPITAL [1]

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE [1]

CANCER [1]

CENTRE DE PLANIFICATION [1]

CHIRURGIE [1]

COL DE L'UTERUS [1]

CONDITION FEMININE [1]

CONSEIL CONJUGAL [1]

CONTRACEPTION [1]

CORPS [1]

COUT [1]

CYCLE MENSTRUEL [1]

DEMEDICALISATION [1]

DOULEUR [1]

DROITS DES FEMMES [1]

ECHOGRAPHIE [1]

EDUCATION A LA SEXUALITE [1]

EFFICACITE [1]

EGALITE FEMME HOMME [1]

EUROPE [1]

GROSSESSE [1]

HÉPATITE [1]

HEPATITE B [1]

HÉPATITE C [1]

HOMOSEXUALITE [1]

HOMOSEXUALITE FEMININE [1]

HOMOSEXUALITE MASCULINE [1]

HOPITAL [1]

IMAGE DU CORPS [1]

JEUNE FEMME [1]

MEDIA [1]

MISOPROSTOL [1]

MONDE [1]

MUTILATION SEXUELLE [1]

ORGANES SEXUELS FEMININS [1]

ORGANES SEXUELS MASCULINS [1]

PLANNING FAMILIAL [1]

POLITIQUE DE LA SANTE [1]

POST PARTUM [1]

POUVOIR MEDICAL [1]

PRECARITE [1]

PRESERVATIF MASCULIN [1]

PUBERTE [1]

QUEBEC [1]

RECOMMANDATION [1]

REGLES [1]

REMBOURSEMENT [1]

SANTE MENTALE [1]

SEXISME [1]

STRUCTURE DE SOINS [1]

SYNDROME PREMENSTRUEL [1]

TABAC [1]

TECHNOLOGIE MEDICALE [1]

TRAITEMENT VIH D'URGENCE [1]

TRANSMISSION [1]

VIOL [1]

VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE [1]

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES [1]

J Plus

0
Z