m

Documents  PUBERTE | enregistrements trouvés : 177

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 43 - n° 2 - p. 158-162
Cote : P 2

L’âge des premières règles et l’âge du premier rapport sexuel se sont abaissés au cours du siècle dernier. L’âge de la puberté influence-t-il la sexualité de la jeune fille et de la jeune femme occidentale ? Si oui, dans quelle mesure ? Plus accessoirement, l’acquisition de la fonction reproductrice, quel que soit l’âge, est-elle le signe d’une maturité suffisante pour s’engager dans la sexualité ? Les études montrent que puberté précoce, sexualité précoce, rapports non protégés à l’adolescence et nombre de partenaires sexuels au début de l’âge adulte sont intimement liés.
L’âge des premières règles et l’âge du premier rapport sexuel se sont abaissés au cours du siècle dernier. L’âge de la puberté influence-t-il la sexualité de la jeune fille et de la jeune femme occidentale ? Si oui, dans quelle mesure ? Plus accessoirement, l’acquisition de la fonction reproductrice, quel que soit l’âge, est-elle le signe d’une maturité suffisante pour s’engager dans la sexualité ? Les études montrent que puberté précoce, ...

PUBERTE ; SEXUALITE ; COMPORTEMENT ; JEUNE FEMME ; PREMIERE RELATION SEXUELLE ; ÂGE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 612 - entier
Cote : P 38

Numéro spécial : acte du colloque orgnisé le 28/11/2014 par Fil Santé Jeunes, dispositif de l'Ecole des parents et des éducateurs d'Ile de France, avec la participation de l'INPES. Enrichis d'enquêtes et de reportages.

CORPS ; IMAGE DU CORPS ; ADOLESCENCE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; SANTE ; JEUNESSE ; PUBERTE ; SPORT ; FRANCE ; HOMOSEXUALITE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 54 - p. 13-26
Cote : P 276

En s’appuyant sur des entretiens avec des mères et leurs filles concernant les premières règles, cet article entend démontrer que la puberté agit sur la définition que les parents se font de leurs filles et de leur statut. Ces transformations les poussent également à transmettre aux filles de nouvelles normes corporelles, ce qui a des conséquences sur la façon dont elles vivent les transformations de la puberté et leur identité féminine. L’article souligne ainsi l’intérêt d’analyser les représentations et les attitudes éducatives parentales pour comprendre les transitions entre les âges de la vie.
En s’appuyant sur des entretiens avec des mères et leurs filles concernant les premières règles, cet article entend démontrer que la puberté agit sur la définition que les parents se font de leurs filles et de leur statut. Ces transformations les poussent également à transmettre aux filles de nouvelles normes corporelles, ce qui a des conséquences sur la façon dont elles vivent les transformations de la puberté et leur identité féminine. ...

ENFANT ; ADOLESCENCE ; PUBERTE ; PARENTALITE ; EDUCATION PARENTALE ; FRANCE ; EVOLUTION ; FILLE ; REGLES ; RELATION MERE-FILLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 566 - p. 23
Cote : P 38

puberté : poils, cheveux gras, sueur, acné, les soucis d'ados ne sont pas une partie de plaisir.

Extrait du dossier à partir du colloque : l'adolescent et son corps. p. 04-34

ADOLESCENCE ; CORPS ; PUBERTE ; FRANCE ; ACNÉ ; HORMONE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 349 - p. 11
Cote : P 122

ADOLESCENTE ; PUBERTE ; REGLES ; ACNÉ

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Vol. 33 -N° 9 - p. 624-626
Cote : P 2

La sexualité, en particulier à l'adolescence engage la personnalité dans son ensemble. La puberté qui déclenche le processus de l'adolescence renvoie l'adolescent au fait qu'il n' a pas choisi son corps et le renvoi au vécu de passivité de l'enfance. Elle réveille chez les adolescents le plus vulnérables ce qui demeure d'attente ou de dépendance affective à l'égard de l'entourage et el confronte à ce paradoxe humain fondamental que pour être soi il faut accepter de recevoir et de se nourrir des autres et en même temps de se différencier de ceux-ci. Cette peur de dépendre des autres peu condurie l'adolescent à se priver de lui même de ce qu'il attend des autres. La sexualité et le corps par les émotions qu'ils mobilisent sont particulièrement sujets à ces conduites d'attaques et de rejet caractéristique de cet âge.
La sexualité, en particulier à l'adolescence engage la personnalité dans son ensemble. La puberté qui déclenche le processus de l'adolescence renvoie l'adolescent au fait qu'il n' a pas choisi son corps et le renvoi au vécu de passivité de l'enfance. Elle réveille chez les adolescents le plus vulnérables ce qui demeure d'attente ou de dépendance affective à l'égard de l'entourage et el confronte à ce paradoxe humain fondamental que pour être ...

ADOLESCENCE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; PUBERTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 1 - p. 11-21
Cote : P 2

L'acné est un trouble du follicule pilo-sébacé. Elle est due à la conjugaison de trois facteurs, la séborrhée, l'obstruction du follicule et l'inflammation de ce follicule. La séborrhée, élément clé, est sous contrôle des androgènes. Aussi l'acné est-elle influencée par le développement et les modifications de la vie génitale chez la femme, ainsi que par les traitements hormonaux contraceptifs ou substitutifs. L'acné pré-pubertaire est rare, mais peut révéler une maladie endocrinienne. À la puberté, l'acné est quasiment physiologique du fait de l'hyperandrogénie relative induite par l'adrénarche précédant la pubarche et par la carence relative en œstrogènes et en progestérone lors des premiers cycles. À l'âge adulte, les acnés persistantes ou d'apparition tardive doivent faire rechercher d'autres signes d'hyperandrogénie, des troubles du cycle, un surpoids, en faveur d'une origine hormonale à cette acné. En période péri- méno pausiq il existe une image en miroir de la puberté, mais avec la diminution de la séborrhée avec l'âge, l'acné est plus rare. Enfin, après la ménopause, l'acné est rare mais doit faire rechercher une cause tumorale. L'exploration hormonale des acnés ne doit pas être systématique. En période pré-pubertaire, lorsqu'il s'y associe d'autres symptômes, lorsqu'elle résiste à un traitement dermatologique bien conduit, elle justifie d'explorations hormonales. Le traitement est avant tout dermatologique, mais un traitement à visée hormonale doit être proposé en cas d'échec du traitement dermatologique ou en présence d'autres signes d'hyperandrogénie. Parfois c'est l'association de l'isotrétinoïne et des traitements antiandrogènes qui permettra seule de traiter efficacement cette acné. Enfin une attention toute particulière doit être apportée aux contraceptions et aux traitements hormonaux en particulier péri-ménopausiques qui peuvent induire ou aggraver l'acné.
L'acné est un trouble du follicule pilo-sébacé. Elle est due à la conjugaison de trois facteurs, la séborrhée, l'obstruction du follicule et l'inflammation de ce follicule. La séborrhée, élément clé, est sous contrôle des androgènes. Aussi l'acné est-elle influencée par le développement et les modifications de la vie génitale chez la femme, ainsi que par les traitements hormonaux contraceptifs ou substitutifs. L'acné pré-pubertaire est rare, ...

SANTE DES FEMMES ; PUBERTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 283 - p. 15-19
Cote : P 3

Le périnée vient du mot grec, "Perinaos", qui veut dire "le pourtour du Temple", ce qui est autour du sacré, ce qui "relie le honteux et le sacré" ! ...En effet le périnée fait le lien anatomiquement entre le sacré et le honteux, dans cette région du corps, des ligaments, des muscles, des veines, des nerfs et même des os prennent une appellation soit sacrée, soit honteuse; comme le sacrum qui joue un si grand rôle d'attache, pour le périnée. Avec ce sacré et ce honteux - et ce "lien" si paradoxal, en France, entre la sacralisation trop grande et le rejet de ce qui nous fait honte - nous pouvons mieux comprendre les difficultés de la représentation du périnée et les tabous qui entourent cette région et vont influencer les gestes de la mère pour laver et nettoyer la "petite fille", dès qu'elle est bébé.
Le périnée vient du mot grec, "Perinaos", qui veut dire "le pourtour du Temple", ce qui est autour du sacré, ce qui "relie le honteux et le sacré" ! ...En effet le périnée fait le lien anatomiquement entre le sacré et le honteux, dans cette région du corps, des ligaments, des muscles, des veines, des nerfs et même des os prennent une appellation soit sacrée, soit honteuse; comme le sacrum qui joue un si grand rôle d'attache, pour le périnée. ...

FEMME ; FILLE ; VAGIN ; PUBERTE ; ACCOUCHEMENT ; PERINÉE ; CORPS ; HISTOIRE ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 44 - n° 1 - PP 66-72
Cote : P 372

Durant l'adolescence des changements physiques, physiologiques et émotionnels interviennent. En Inde, l'âge de la puberté des adolescentes varie selon des facteurs socio-économiques.

REGLES ; INDE ; PUBERTE ; ADOLESCENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 120 - p. 14-15
Cote : P 227

Ils sont plus de 8 millions (15,5 % de la population française) à éprouver entre 15 et 25 ans le périlleux passage qui mène de l'enfance aux responsabilités de l'adulte. Médecins, psychologues, éducateurs, sociologues, tous s'entendent sur ce point: il n'est pas de puberté sans conflit.

PUBERTE ; SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 10 - p. 767-778
Cote : P 2

Cet article fait le point du contrôle hormonal du comportement sexuel (CS) chez l'homme. La testostérone (test ) est l'hormone clé. Au moins chez l'animal, elle programme le CS masculin lors d'un premier contact pré- ou périnatal avec les centres nerveux, puis dans un deuxième temps active ce programme à la puberté. Elle est nécessaire au désir sexuel, ainsi qu'aux érections spontanées, matinales et nocturnes. Elle facilite probablement aussi les érections psychiques, bien que de façon moins importante. L'effet stimulant sexuel induit par une augmentation de la test. circulante n'est très marqué que jusqu'à un niveau proche de la limite inférieure des valeurs normales de l'adulte. Au-delà il est plus modeste mais semble persister. L'activité sexuelle pourrait s'autoentretenir en stimulant la sécrétion de test.
Les relations complexes qui unissent chez l'animal test., agressivité et rang social pourraient se retrouver dans une certaine mesure chez l'homme. La plupart des stress physiques et psychologiques inhibent la sécrétion de test., ce qui peut être l'un des mécanismes de leur effet inhibiteur sexuel.
Quelques études suggèrent que les taux des fractions biodisponibles de la test. (test. Iibre et test. non lice à la Sex Binding Protein) seraient mieux corrélés à la fonction sexuelle que celui de la test. totale, mais ceci reste à confirmer. Les androgènes circulants (surtout les formes dites biodisponibles de la test.) diminuent modérément avec l'âge du fait tout à la fois du vieillissement testiculaire et de celui des centres gonadotropes.
Ce déclin hormonal ne joue qu'un rôle modeste dans le vieillissement sexuel. Au moins chez l'animal, la test. intervient à chacun des principaux niveaux du contrôle du CS: avant tout centres nerveux supérieurs, également centres nerveux médullaires, ganglions du système nerveux autonome, et sensorialité pénienne. Ses effets nécessitent une métabolisation préalable, le dihydrotestostérone semblant seule impliquée chez l'homme alors que l'estradiol le serait également dans certaines espèces animales.
On ne sait pas si des phéromones gardent un rôle physiologique chez l'homme comme chez les autres mammifères.
Enfin, chez l'homme, la prolactine n'affecte le CS que lorsqu'elle est en excès. 88 % des hommes hyperprolactinémiques (HPRL) ont des perturbations de l'intérêt sexuel, des érections et / ou de l'éjaculation qui constituent souvent longtemps le seul signe révélateur de cette affection.
Cet effet inhibiteur de l'HPRL sur le CS est du non seulement à une diminution de sécrétion de la test., mais également à un impact sur les neurotransmetteurs cérébraux.
Cet article fait le point du contrôle hormonal du comportement sexuel (CS) chez l'homme. La testostérone (test ) est l'hormone clé. Au moins chez l'animal, elle programme le CS masculin lors d'un premier contact pré- ou périnatal avec les centres nerveux, puis dans un deuxième temps active ce programme à la puberté. Elle est nécessaire au désir sexuel, ainsi qu'aux érections spontanées, matinales et nocturnes. Elle facilite probablement aussi ...

HOMME ; SEXOLOGIE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; PUBERTE ; HORMONE ; DESIR ; ETUDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 1 - p. 16-20
Cote : P 38

La féminité qui se déploie chez l'adolescente va engendrer entre père et fille une mise à distance dont chacun rendra l'autre responsable. Fini le paradis perdu de l'innocence.

PATERNITE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; ADOLESCENTE ; HOMME ; SEXUALITE ; PUBERTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 278 - p. 4-5
Cote : P 67

Xème congrès mondial de gynécologie de l'enfance.

PUBERTE ; SANTE DES FEMMES ; REGLES ; CONTRACEPTION ; ADOLESCENCE ; FRANCE ; SANTE ; ENFANT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 240 - p. 2
Cote : P 179

DYSMENORRHEE ; REGLES ; PUBERTE ; ADOLESCENCE ; SANTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

La peau de la femme. | Gyn. Obs. 05/1992

Article

UV

- n° 0 - entier
Cote : P 67

Numéro spécialimage de la femme

FEMME ; DERMATOLOGIE ; MENOPAUSE ; PUBERTE ; SANTE DES FEMMES ; RISQUE ; GROSSESSE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 23 - P 2-3
Cote : P 329

Après une grossesse survenue malgré l'injection de DPMA, l'enfant peut avoir un faible poids de naissance. Le dépoprovera est sans effet sur la croissance à long terme et le développement pubertaire.

THAILANDE ; CONTRACEPTIF INJECTABLE ; GROSSESSE ; EMBRYON ; RISQUE ; PUBERTE ; SANTE ; ENFANT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 68 p.
Cote : B 0438 EDUSEX

Cette bande dessinée permet d’aborder une série de thèmes liés à la vie affective et sexuelle des jeunes 13 - 18 ans.

SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; PUBERTE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; OUTIL PEDAGOGIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 27 p.
Cote : B 0370 IST

Cette brochure, destinée aux femmes vivant avec le VIH, aborde la sexualité, la vie affective, le suivi gynécologique, le désir d'enfant, la conception et le bien-être physique et moral.

MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; SEROPOSITIVITE ; PUBERTE ; PRATIQUE SEXUELLE ; CONTRACEPTION ; PRESERVATIF MASCULIN ; DESIR D'ENFANT ; VIH/ SIDA ; FEMME ; SEXUALITE ; SANTE ; STRUCTURE D'ACCUEIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Questions d'ados. 15-18 ans. | CRIPS 09/2007

Brochure

UV


Cote : B 0332 EDUSEX

La brochure reprend sous forme de recueil de questions les plus souvent posées par les élèves aux intervenants du CRIPS dans les établissements scolaires sur le thème de l'amour, du corps, des pratiques sexuelles et des risques sexuels (IST, Sida, grossesse non désirée).

EDUCATION A LA SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; VIH/ SIDA ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; RISQUE SEXUEL ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH ; ANATOMIE ; CYCLE MENSTRUEL ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; CORPS ; RELATION AMOUREUSE ; EXCISION ; MASTURBATION ; PRATIQUE SEXUELLE ; CIRCONCISION ; FRIGIDITE ; IMPUISSANCE ; DESIR ; PLAISIR SEXUEL ; PREMIERE RELATION SEXUELLE ; PORNOGRAPHIE ; CONTRACEPTION ; PRESERVATIF MASCULIN ; PRESERVATIF FEMININ ; PUBERTE ; VIRGINIE ; PENIS ; VAGIN ; OUTIL PEDAGOGIQUE ; FRANCE ; ORGANES SEXUELS MASCULINS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

Mai 2018 [1]

Mars 2018 [1]

Août 2017 [1]

Avril 2017 [1]

Novembre 2016 [2]

Mai 2016 [1]

Avril 2016 [1]

Mars 2016 [2]

Mars 2015 [2]

Juillet 2014 [1]

Janvier 2014 [1]

Décembre 2013 [1]

Novembre 2013 [1]

Août 2013 [1]

Juin 2013 [2]

Février 2013 [1]

Janvier 2013 [1]

Août 2012 [2]

Mai 2012 [9]

Mars 2012 [4]

Février 2012 [1]

Septembre 2011 [1]

Août 2011 [2]

Juin 2011 [1]

Mars 2011 [1]

Janvier 2011 [3]

Octobre 2010 [2]

Juin 2010 [6]

Mai 2010 [2]

Mars 2010 [1]

Février 2010 [1]

Janvier 2010 [1]

Novembre 2009 [1]

Octobre 2009 [1]

Septembre 2009 [1]

Août 2009 [1]

Juin 2009 [6]

Mai 2009 [4]

Avril 2009 [1]

Mars 2009 [3]

Février 2009 [2]

Novembre 2008 [1]

Octobre 2008 [1]

Juillet 2008 [1]

Mai 2008 [3]

Mars 2008 [1]

Janvier 2008 [1]

Décembre 2007 [2]

Octobre 2007 [8]

Août 2007 [3]

Juillet 2007 [3]

Mai 2007 [1]

Mars 2007 [5]

Février 2007 [1]

Janvier 2007 [1]

Novembre 2006 [1]

Septembre 2006 [1]

Août 2006 [2]

Juin 2006 [1]

Octobre 2005 [1]

Août 2005 [1]

Juin 2005 [1]

Octobre 2004 [2]

Mars 2004 [1]

Février 2004 [1]

Décembre 2003 [1]

Avril 2003 [2]

Mars 2003 [8]

Janvier 2003 [1]

Décembre 2002 [10]

Novembre 2002 [1]

Octobre 2002 [1]

Juin 2002 [2]

Avril 2002 [1]

Février 2002 [2]

Octobre 2001 [2]

Juin 2001 [1]

Avril 2001 [1]

Mars 2001 [1]

Mai 2000 [1]

Avril 2000 [1]

Janvier 2000 [2]

Juin 1999 [1]

Janvier 1999 [1]

Avril 1998 [4]

Août 1997 [1]

Novembre 1996 [1]

Décembre 1994 [1]

Juillet 1994 [1]

Janvier 1994 [1]

Juillet 1993 [1]

Février 1993 [1]

Janvier 1993 [1]

Juillet 1992 [1]

Juin 1992 [2]

J Plus

0

Dossiers

 
Z