m

Documents  RELATION SOIGNANT-SOIGNE | enregistrements trouvés : 148

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : V PF 004 FEM

Rushes divisés en 6 parties des Assises Nationales organisées par le MFPF tenues le 31 mars 1979 à la Bourse du Travail, sur le thème : "Contraception et avortement, le droit des femmes et les lois". Ce congrès s'inscrit dans la période qui précède l'adoption définitive en 1980 de la Loi Veil votée en 1975 sur la dépénalisation de l'avortement.

Sur une estrade les représentantes de l'association présentent l’historique des leurs luttes notamment pour la libéralisation de l’avortement. Dans une deuxième partie des représentants des plannings des régions montent à la tribune et rendent compte des différentes situations rencontrées par les femmes désireuses d'avorter. Ils abordent la difficulté d'accès à l'information, la lourdeur des démarches, le détournement de la clientièle et la pratique de tarifications abusives. Certains discours sont coupés.

En détail :

Présence de Simone Iff, Sophie Goupil, Marlène Deschamp et d' Andrée Jaubert.
Rushes divisés en 6 parties des Assises Nationales organisées par le MFPF tenues le 31 mars 1979 à la Bourse du Travail, sur le thème : "Contraception et avortement, le droit des femmes et les lois". Ce congrès s'inscrit dans la période qui précède l'adoption définitive en 1980 de la Loi Veil votée en 1975 sur la dépénalisation de l'avortement.

Sur une estrade les représentantes de l'association présentent l’historique des leurs luttes ...

CONGRÈS ; PLANNING FAMILIAL ; AVORTEMENT ; TEMOIGNAGE ; DROITS DES FEMMES ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; SIMONE IFF ; ANNÉES 70 ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : V PF 003 AVO


Reportage réalisé par le planning familial. Quatre femmes témoignent. Elles font le récit d'avortements tardifs ou d'avortements non effectués causés par des diagnostics erronés de médecins et par la désinformation.
L'accent est mis sur la difficulté des relations entre médecins et patientes et sur la durée légale d'avortement.

Une partie intitulée "Un enfant ? Faut pouvoir !" montre un groupe de parole. La discussion porte sur les difficultés inhérentes à l'éducation et au double temps de travail (l'emploi et le ménage).

En détail :

En image :

Cartons :
Afiche du MFPF représentant une manifestation et des banderoles sur lesquelles des slogans clament :
"1956 : Le M.F.P.F ose parler de contraception "
"1976 La contraception est légalisée"
" 1975 Pour cinq ans l'avortement n'est plus interdit."
"1980 Décidons nous-même en enfant quand je veux, si je veux."

00'23 : carton "Avorter ? Madame vous n'avez pas la tête d'une femme enceinte!
MFPF
Mars 1979."

00'30 : carton "La longue marche".
12'45 : carton " Après une échographie de dissuasion Maissa a gardé son enfant."
25'07 : carton "Un enfant ? Faut pouvoir!"

(fin) : carton "Mouvement Français pour le Planning Familial.
94 bd Massena-Paris 75013.
Tel 584-84-18."


Reportage réalisé par le planning familial. Quatre femmes témoignent. Elles font le récit d'avortements tardifs ou d'avortements non effectués causés par des diagnostics erronés de médecins et par la désinformation.
L'accent est mis sur la difficulté des relations entre médecins et patientes et sur la durée légale d'avortement.

Une partie intitulée "Un enfant ? Faut pouvoir !" montre un groupe de parole. La discussion porte sur les d...

AVORTEMENT ; AVORTEMENT TARDIF ; PLANNING FAMILIAL ; TEMOIGNAGE ; CONTRACEPTION ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE ; EDUCATION ; GROUPE DE PAROLE ; XXe SIECLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 71 - p. 46-47
Cote : P 200

Dans "Les brutes en blanc" Martin Winckler dénonce le comportement et les abus de pouvoir des médecins français. Cet éternel allié des femmes, auteur du "Choeur des femmes " et de "la maladie de Sachs", installé au Canada où il enseigne la médecine, revient avec un essai basé sur sa pratique, de nombreux travaux scientifiques et les milliers de témoignanges qu'il a reçus.

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE OBSTETRICALE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; GENRE ; SANTE DES FEMMES ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 14 - p. 79-81
Cote : P 200

Méconnaissance de l'homosexualité, tabous, minimisation des risques d'infection : les gynécologues ont du mal à considérer les lesbiennes, comme des patientes "normales". Comment est-ce encore possible en 2011, nom d'un frottis ?

HOMOSEXUALITE FEMININE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; DEPISTAGE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 61
- p. 8-12
Cote : P 246

L'épidémie de sida a fait évoluer positivement le rapport malade/médecin, du moins au début. Aujourd'hui, la distance se creuse. Il faudrait tout mettre en oeuvre pour préserver l'humanité qui semble avoir disparue des services hospitaliers spécialisés dans d'autres pathologies.

VIH/ SIDA ; SEROPOSITIVITE ; TRAITEMENT MEDICAL ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; HOPITAL ; FRANCE ; XXIe SIECLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 215 - p. 17-18
Cote : P 217

Depuis le début de l'épidémie du sida, les relations entre les malades et leur médecin ont beacoup évolué. Passant d'une relation paternaliste à un modèle davantage délibératif, ce binôme se doit une confiance mutuelle qui se contruit souvent sur le long terme.

VIH/ SIDA ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; MEDECIN ; PATIENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 80 - p. 33-36
Cote : P 245

1 - Observations cliniques au cours desquelles l'inceste peut être dévoilé
2 - Les naissances issues d'inceste ont-elles un aspect clinique plus spécifique?
3 - Le choix de l'accouchement anonyme demeure une prévention du risque de répétition
4 - En quoi la détection de l'inceste pendant la grossesse pourrait avoir un effet positif?
5 - Vers une détection systématique de l'inceste durant la grossesse?

FEMME ; GROSSESSE ; VIOLENCE ; VIOLENCE SEXUELLE ; VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS ; INCESTE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; VIOL ; ACCOUCHEMENT SOUS X

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 38 - n° 2 - p. 126-134
Cote : P 2

Dans une situation médicale donnée, face à un choix entre deux ou plusieurs options, la décision repose sur deux étapes bien distinctes : l'analyse des faits et l'évaluation des préférences des patients. Le concept de "décision médicale partagée" offre un cadre rationnel à ces situations. Dans cet article sont décrit le concept, ses modalités et les questions qu'il soulève. En gynécologie, de nombreuses situations concernent des choix dits "sensibles aux préférences" et gagnent à être abordés sous l'angle de la décision médicale partagée : choix contraceptif, traitement des ménorragies, prise en charge de la ménopause.
Dans une situation médicale donnée, face à un choix entre deux ou plusieurs options, la décision repose sur deux étapes bien distinctes : l'analyse des faits et l'évaluation des préférences des patients. Le concept de "décision médicale partagée" offre un cadre rationnel à ces situations. Dans cet article sont décrit le concept, ses modalités et les questions qu'il soulève. En gynécologie, de nombreuses situations concernent des choix dits ...

FEMME ; MEDECIN ; GYNECOLOGIE ; TRAITEMENT MEDICAL ; SANTE DES FEMMES ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 385
- p. 12-17
Cote : P 3

La naissance d'un enfant dont les organes génitaux ne permet pas de déclarer le sexe est toujours un évènement difficile et douloureux qui nécessite une prise en charge immédiate, respectant une stratégie bien définie pour éviter les difficultés de la gestion médicale à long terme, et le drame de toute existence pour la personne atteinte et son entourage. Elle implique plusieurs professionnels qui vont travailler avec la famille et parmi eux, la sage femme qui occupe une place essentielle à l'arrivée de l'enfant.
La naissance d'un enfant dont les organes génitaux ne permet pas de déclarer le sexe est toujours un évènement difficile et douloureux qui nécessite une prise en charge immédiate, respectant une stratégie bien définie pour éviter les difficultés de la gestion médicale à long terme, et le drame de toute existence pour la personne atteinte et son entourage. Elle implique plusieurs professionnels qui vont travailler avec la famille et parmi eux, la ...

NAISSANCE ; NOUVEAU-NÉ ; INTERSEXUATION ; SEXE BIOLOGIQUE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; SAGE-FEMME ; FAMILLE ; ACCOMPAGNEMENT ; ACCOUCHEMENT ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; ORGANES SEXUELS MASCULINS ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; FRANCE ; PERINATALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 17 - n° 33 - p. 171-180
Cote : P 370

Etude qualitative sur la façon dont les femmes voient la qualité des services de planification familiale et leur expérience dans les centres de santé primaires dans la ville de Tabriz.

IRAN ; PLANIFICATION FAMILIALE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; OPINION ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 45 - p. 79-80
Cote : P 210

En Italie comme en France, le débat sur l'euthanasie est une fois de plus obscurci par une confusion des mots.

EUTHANASIE ; DEBAT ; ITALIE ; FRANCE ; MORT ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 45 - p. 39-40
Cote : P 210

L'examen gynécologique est difficile à supporter pour les femmes. Comment le faire avec égards pour qu'il devienne un moment d'échanges ?

SUIVI GYNECOLOGIQUE ; MEDECIN ; SANTE DES FEMMES ; MEDECINE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; GYNECOLOGIE ; DROITS DES FEMMES ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 45 - p. 36-38
Cote : P 210

les médecins ne sont pas formés pour parler de l'excision, alors que les femmes concernées pourraient bénéficier de reconstruction. En parler permet de connaitre cette douleur et ses répercussions. La principale motivation des femmes des femmes qui demandent une reconstruction chirurgicale est la restauration de leur identité féminine.

MUTILATION SEXUELLE ; EXCISION ; MEDECIN ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; REFECTION DU CLITORIS ; CHIRURGIE ; VULVE ; SEXUALITE ; SANTE DES FEMMES ; DOULEUR ; RELATION SEXUELLE ; MEDECINE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; GYNECOLOGIE ; DROITS DES FEMMES ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 67-68 - p. 56-60
Cote : P 54

La loi pénitentaire étant une chance pour enforcer les droits du détenu et de règler les blocages et dysfonctionnements persistants malgré la réforme de 1994.

PRISON ; SECRET MÉDICAL ; DROIT ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; LEGISLATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 37 - n° 3 - p. 278-279
Cote : P 2

Obligation de neutralité des convictions politiques ou religieuses des soignants et demande des patients de choisir son praticien (en dehors des cas d'urgence), entre droits et devoirs.

HOPITAL ; STRUCTURE DE SOINS ; LAÏCITE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; GYNECOLOGIE ; RELIGION ; SANTE DES FEMMES ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 75 - p. 20
Cote : P 245

LE rapport ministériel "Stratégie en matière de contraception de Janvier 2007 a bien identifié que le recours à l'IVG est le plus souvent lié à des réticences de la patiente à la contraception ou à une mauvaise utilisation de celle-ci.

PILULE ; METHODE DE CONTRACEPTION ; OBSERVANCE ; FEMME ; CONTRACEPTION FEMININE ; CONTRE-INDICATION ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; MEDECIN ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 359 - p. 19-28
Cote : P 7

On ne le sait pas assez, établir un bon dialogue avec son médecin est primordial. Ne serait-ce que pour lui permettre d'établir un bon diagnostic, garantie d'un traitement adaptée. Hélas, plusieurs enquêtes l'attestent, la relation patient-médecin n'est pas sans nuage.

RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; MEDECIN ; SANTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 106 - 19 p.
Cote : P 197

Editorial. L''étuude IGAS et ses effets p. 3
Handicaps et sexualité p. 4
Témoignage : "amour et sexualité" p. 5
En quoi la vie sexuellle des personnes handicapées mentales vient elle nous déranger ? p. 9
Paroles d'adultes en situation de handicap mental sur l'affectivité et la sexualité p. 10

SEXUALITE ; VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE ; PERSONNE HANDICAPÉE ; ADOLESCENCE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; EDUCATION SPECIALISEE ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; ADULTE ; CONSEILLER-E CONJUGAL-E ET FAMILIAL-E ; FRANCE ; HANDICAP MENTAL ; RELATION AMOUREUSE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; CONTRACEPTION ; PREVENTION ; RISQUE SEXUEL ; GROSSESSE ; ADOLESCENTE ; REPRESENTATION ; HANDICAP PHYSIQUE ; STRUCTURE D'ACCUEIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 357 - p. 5-16
Cote : P 3

Le suivi en amont et en aval de plusieurs cas de mortinatalité dans le service du centre hospitalier de Montreuil sous Bois (93) a montré le manque de coordination, de cohésion, entre les équipes. Si la prise en charge médicale est généralement assurée de façon efficace, la pris en charge, complexe, de l'enfant mort de la famille endeuillée apparait prroblématique. Deux types de réactions prévalent dans les acteurs médicaux et paramédicaux : l'indifférence et l'effroi. La mort d'un nouveau né est toujours choquante : elle culpabilise l'équipe soignante et désespère la famille.
Le suivi en amont et en aval de plusieurs cas de mortinatalité dans le service du centre hospitalier de Montreuil sous Bois (93) a montré le manque de coordination, de cohésion, entre les équipes. Si la prise en charge médicale est généralement assurée de façon efficace, la pris en charge, complexe, de l'enfant mort de la famille endeuillée apparait prroblématique. Deux types de réactions prévalent dans les acteurs médicaux et paramédicaux : ...

MORT FOETALE IN UTERO ; MORT SUBITE DU NOURRISSON ; ACCOMPAGNEMENT ; FEMME ; COUPLE ; FAMILLE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; HOPITAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 356 - p. 22-25
Cote : P 3

Les méthodes de contraception d'urgence (dénomination reconnue par l'OMS) ou "contraception post-coïtale" sont les seuls mooyens de prévenir une grossesse non désirée après un rapport non protégé ou mal protégé. actuellement deux méthodes sont disponibles : une méthode hormonale et une méthode mécanique, le stérilet.

CONTRACEPTION D'URGENCE ; PILULE DU LENDEMAIN ; MEDECIN ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; INFORMATION ; PRESCRIPTION MEDICALE ; DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE ; FEMME ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z