m

Documents  RISQUE | enregistrements trouvés : 308

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 415 - p. 351-352
Cote : P 174

En France, un afflux d'environ 3000 notifications est survenu en 2017 concernant le dispositif intra-utérin (DIU) au lévonorgestrel commercialisé sous le nom de Mirena°, provenant à 99% d'utilisatrices...

DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL ; LEVONORGESTREL ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 35-36
Cote : P 195 w

Dans les années 1950, fumer chez les femmes était rare. Puis, au début des années 1970, la prévalence du tabagisme féminin a augmenté. En 2017, elle se rapprochait de celle observée chez les hommes : 24% des femmes de 15 à 75 ans fumaient quotidiennement pour 30% des hommes. Et, alors qu’il a été constaté en France entre 2016 et 2017 une chute très importante du tabagisme quotidien avec un million de fumeurs en moins, cette baisse n’a pas été homogène. En particulier, le tabagisme n’a pas diminué chez les femmes de 45-54 ans, à la différence de toutes les autres tranches d’âge...
Voir également les autres articles sur ce thème :
- Évolutions de la morbidité et de la mortalité liées au tabagisme chez les femmes en France métropolitaine : une situation préoccupante / Valérie Olié et coll.
- Évolution de la consommation de tabac à l’occasion d’une grossesse en France en 2016 / Virginie Demiguel et coll.
Dans les années 1950, fumer chez les femmes était rare. Puis, au début des années 1970, la prévalence du tabagisme féminin a augmenté. En 2017, elle se rapprochait de celle observée chez les hommes : 24% des femmes de 15 à 75 ans fumaient quotidiennement pour 30% des hommes. Et, alors qu’il a été constaté en France entre 2016 et 2017 une chute très importante du tabagisme quotidien avec un million de fumeurs en moins, cette baisse n’a pas été ...

TABAC ; SANTE ; SANTE DES FEMMES ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 2 - 6 p.
Cote : P 195 w

Des cas de syndromes de choc toxique staphylococcique (CTS) liés à l’utilisation de tampons périodiques ont été signalés à deux reprises en Pays de la Loire, en raison de leur survenue rapprochée dans le temps : 2 cas en 2013 et 3 cas en 2016, dont des sœurs jumelles. Il s’agit d’une affection rare (environ 20 cas décrits en France par an par le Centre national de référence (CNR) des Staphylocoques), causée par une souche de Staphylococcus aureus productrice de toxine TSST-1. Des investigations épidémiologiques et microbiologiques ont été menées pour décrire ces deux épisodes de cas groupés.
Des cas de syndromes de choc toxique staphylococcique (CTS) liés à l’utilisation de tampons périodiques ont été signalés à deux reprises en Pays de la Loire, en raison de leur survenue rapprochée dans le temps : 2 cas en 2013 et 3 cas en 2016, dont des sœurs jumelles. Il s’agit d’une affection rare (environ 20 cas décrits en France par an par le Centre national de référence (CNR) des Staphylocoques), causée par une souche de Staphylococcus ...

REGLES ; RISQUE ; TAMPON PERIODIQUE ; ETUDE ; PAYS DE LA LOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 472 - p. 23-37
Cote : P 3

Sommaire du dossier :
- Avis du comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé sur les demandes sociétales de recours à l'assistance médicale à la procréation.
- Épidémiologie et résultats de l'Amp
- Qu'est ce que le collectif bamp !
- Tabac et fertilité

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; PARENTALITE ; TABAC ; EPIDEMIOLOGIE ; RISQUE ; GROSSESSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 37 - n° 402 - p. 276-281
Cote : P174

L'IVG médicamenteuse en ville est une méthode efficace qui expose à peu de complications graves à la condition d'une bonne compréhension des avantages et des risques de la méthode, et d'un choix en connaissance de cause par les femmes.

AVORTEMENT MÉDICAMENTEUX HORS HOPITAL ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; FRANCE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 24 - n° 48 - p. 90-101
Cote : P 370 w

Evidence suggests that there is widespread home use of abortion pills in Ireland and that ending a pregnancy in this way is potentially safer than the alternatives available to many women. This paper argues that there is a strong case for women with unwanted pregnancies to be offered truthful and objective information regarding the use of abortion pills by trusted local professionals and, further, that this is possible within existing law. A move in this direction would not, however, negate theneed for legal reform to address the fundamental moral incoherence of a law that treats women who terminate pregnancies within Ireland as criminals but those who travel to access services overseas as victims in need of support.
Evidence suggests that there is widespread home use of abortion pills in Ireland and that ending a pregnancy in this way is potentially safer than the alternatives available to many women. This paper argues that there is a strong case for women with unwanted pregnancies to be offered truthful and objective information regarding the use of abortion pills by trusted local professionals and, further, that this is possible within existing law. A ...

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX ; IRLANDE ; TOURISME ABORTIF ; LEGISLATION ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 194 - p. 14-19
Cote : P 270

Depuis des années, on parle beaucoup de "l'allocation universelle". Le débat a refait surface en Belgique suite à la décision du gouvernement finlandais d'expérimenter cet hiver un revenu de base en remplacement des allocations sociales (assurance maladie exclue). Mesure de solidarité pour les un.es, nouveau "label de précarité" pour les autres...Alors que les récentes réformes socioéconomiques sont déjà dévastatrices, Axelle s'empare du sujet, pour que les femmes ne trouvent pas sous le sapin un nouveau cadeau empoisonné.
Depuis des années, on parle beaucoup de "l'allocation universelle". Le débat a refait surface en Belgique suite à la décision du gouvernement finlandais d'expérimenter cet hiver un revenu de base en remplacement des allocations sociales (assurance maladie exclue). Mesure de solidarité pour les un.es, nouveau "label de précarité" pour les autres...Alors que les récentes réformes socioéconomiques sont déjà dévastatrices, Axelle s'empare du sujet, ...

POLITIQUE SOCIALE ; EGALITE FEMME HOMME ; EVALUATION ; COUT ; FINLANDE ; PAYS-BAS ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 15 - 20 p.
Cote : P 267 w

Cet article vise à comprendre la vague de pénalisation de la transmission sexuelle du VIH qui, depuis le tournant des années 2000, touche des pays jusque-là épargnés (notamment le Canada, la Grande-Bretagne, la France et la Belgique), à un moment où le VIH entre dans le champ des maladies chroniques grâce à des traitements antirétroviraux efficaces.

VIH/ SIDA ; PENALISATION ; INTERSECTIONNALITE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 0 - n° 391 - p. 355-361
Cote : P 174

Dans la population générale, à risque relativement faible de cancer du sein, malgré les efforts importants d'évaluation depuis des dizaines d'années, la balance bénéfices-risques du dépistage par mammographies reste difficile à déterminer en 2016. Pour chaque femme, la décision dépend de ses choix et de ses priorités.

CANCER DU SEIN ; RELATION MERE-FILLE ; DEPISTAGE ; FRANCE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 43 - n° 11 - p. 740-747
Cote : P 2

La prévalence de l’obésité augmente massivement depuis plusieurs dizaines d’années dans les pays industrialisés. Les femmes obèses ont une activité sexuelle, non différente des femmes de poids normal, et bénéficieraient d’une couverture contraceptive moindre et d’un risque de grossesse non désirée plus élevé. En outre, l’obésité constitue un facteur de risque important d’accident thromboembolique veineux et artériel (infarctus du myocarde et infarctus cérébral). L’ensemble de ces facteurs est donc à intégrer dans la stratégie de choix d’une méthode contraceptive chez une femme obèse. En dehors de l’injection trimestrielle d’acétate de medroxyprogestérone (dépôt), les contraceptions progestatives (pilules microprogestatives et implant sous-cutané à l’étonogestrel) et les dispositifs intra-utérins sont les méthodes contraceptives de choix chez les femmes obèses. La contraception estroprogestative (pilule, patch ou anneau vaginal) pourra être proposée dans des conditions très strictes (absence stricte de tout autre facteur de risque cardiovasculaire associé). L’efficacité de la plupart des méthodes de contraception ne serait a priori pas diminuée chez les femmes obèses. La chirurgie bariatrique constitue une situation complexe. Elle impose de pouvoir " programmer " une éventuelle grossesse et une contraception est donc nécessaire pendant plusieurs mois au décours de l’intervention. Si la technique chirurgicale induit une malabsorption gastro-intestinale (comme le by-pass), toute contraception administrée par voie orale sera fortement déconseillée en raison d’un haut risque d’échec.
La prévalence de l’obésité augmente massivement depuis plusieurs dizaines d’années dans les pays industrialisés. Les femmes obèses ont une activité sexuelle, non différente des femmes de poids normal, et bénéficieraient d’une couverture contraceptive moindre et d’un risque de grossesse non désirée plus élevé. En outre, l’obésité constitue un facteur de risque important d’accident thromboembolique veineux et artériel (infarctus du myocarde et ...

CONTRACEPTION ; PRISE DE POIDS ; RISQUE ; PILULE ; GROSSESSE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 35 - n° 374 - p. 783
Cote : P 174

En France, le surcroit de risque thromboembolique des contraceptifs oraux à base de progestatifs dits de 3ème génération a été largement médiatisé en 2012-2013. les pratiques contraceptives ont changé en général au profit de méthodes à balance bénéfices-risques plus favorable, sans désaffection des femmes vis-à-vis de la contraception. mais certaines femmes ont opté pour des méthodes moins efficaces.

CONTRACEPTION ; CHOIX ; PILULE ESTROPROGESTATIVE MICRODOSÉE ; RISQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 57 - p. 38-41
Cote : P 200

Injecté en intramusculaire, le Depo-Provera est un contraceptif redoutablement efficace. Il dure trois mois, est fiable à 99 %. Seulement, depuis plusieurs années, la liste de ses effets indésirables ne cesse de s'allonger. Pourtant, la France a soutenu sa prescription, Israël s'en est servi pour limiter les naissances dans la communauté éthiopienne, et 85 pays le prescrivent encore massivement. La plupart du temps, le produit a été injecté à des minorités, souvent sans leur consentement. Enquête sur un scandale sanitaire planétaire.
Injecté en intramusculaire, le Depo-Provera est un contraceptif redoutablement efficace. Il dure trois mois, est fiable à 99 %. Seulement, depuis plusieurs années, la liste de ses effets indésirables ne cesse de s'allonger. Pourtant, la France a soutenu sa prescription, Israël s'en est servi pour limiter les naissances dans la communauté éthiopienne, et 85 pays le prescrivent encore massivement. La plupart du temps, le produit a été injecté à ...

DEPOPROVERA ; RISQUE ; ISRAEL ; MONDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 43 - n° 3 - p. 242-247
Cote : P 2

Le traitement actuellement le plus utilisé pour la contraception d’urgence dans le monde est la pilule au lévonorgestrel (LNG). Cependant, son efficacité diminue si elle est administrée 3jours après le rapport sexuel non protégé, alors que la pilule à base d’ulipristal acétate (UPA) est efficace jusqu’à 5jours après. L’ensemble des données cliniques montre que l’UPA est plus efficace que le LNG lorsqu’il est pris très rapidement après le rapport (dans les 24 h) ou au contraire tardivement, entre 72 et 120 h après le rapport. L’UPA est aussi plus efficace que le LNG pour inhiber la rupture folliculaire lorsque l’administration est proche de l’ovulation. Nous démontrons ici pourquoi l’UPA est globalement plus efficace que le LNG pour diminuer le taux de grossesses non souhaitées en basant la démonstration sur l’effet de chaque produit suivant la taille folliculaire lors du rapport sexuel à risque. Nous expliquons aussi la différence de délai maximal de prise entre l’UPA et le LNG uniquement par le décalage de l’ovulation et un effet de l’UPA sur des follicules de plus grosse taille que le LNG (18 mm vs 14 mm), sans faire appel à un hypothétique effet endométrial. Nous expliquons également pourquoi l’UPA et le LNG restent des contraceptions de secours et ne doivent pas être utilisés dans le cadre d’une contraception quotidienne.
Le traitement actuellement le plus utilisé pour la contraception d’urgence dans le monde est la pilule au lévonorgestrel (LNG). Cependant, son efficacité diminue si elle est administrée 3jours après le rapport sexuel non protégé, alors que la pilule à base d’ulipristal acétate (UPA) est efficace jusqu’à 5jours après. L’ensemble des données cliniques montre que l’UPA est plus efficace que le LNG lorsqu’il est pris très rapidement après le rapport ...

CONTRACEPTION D'URGENCE ; TRAITEMENT ; HORMONE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; FRANCE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 43 - n° 3 - p. 234-241
Cote : P 2

La migraine est une pathologie fréquente chez la femme. La maladie migraineuse répond à une définition stricte définie par l’International Headache Society et est à différencier des autres types de céphalées. La survenue des crises est fréquemment liée au cycle menstruel. De nombreuses études ont fait le lien entre fluctuations hormonales et survenue de la crise migraineuse. La migraine avec aura est actuellement un facteur de risque identifié d’infarctus cérébral et ce risque est fortement augmenté en cas de prise concomitante d’un contraceptif œstroprogestatif (COP) et d’une consommation de tabac. L’Organisation mondiale de la santé a établi des recommandations concernant la prise de COP en cas de pathologie migraineuse en contre-indiquant formellement la prise d’un COP en cas de présence de migraine avec aura. Cette revue détaille l’influence des différents contraceptifs, de leurs schémas de prises ainsi que du type d’œstrogène des COP sur la pathologie migraineuse.
La migraine est une pathologie fréquente chez la femme. La maladie migraineuse répond à une définition stricte définie par l’International Headache Society et est à différencier des autres types de céphalées. La survenue des crises est fréquemment liée au cycle menstruel. De nombreuses études ont fait le lien entre fluctuations hormonales et survenue de la crise migraineuse. La migraine avec aura est actuellement un facteur de risque identifié ...

CONTRACEPTION ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 43 - n° 2 - p. 158-162
Cote : P 2

L’âge des premières règles et l’âge du premier rapport sexuel se sont abaissés au cours du siècle dernier. L’âge de la puberté influence-t-il la sexualité de la jeune fille et de la jeune femme occidentale ? Si oui, dans quelle mesure ? Plus accessoirement, l’acquisition de la fonction reproductrice, quel que soit l’âge, est-elle le signe d’une maturité suffisante pour s’engager dans la sexualité ? Les études montrent que puberté précoce, sexualité précoce, rapports non protégés à l’adolescence et nombre de partenaires sexuels au début de l’âge adulte sont intimement liés.
L’âge des premières règles et l’âge du premier rapport sexuel se sont abaissés au cours du siècle dernier. L’âge de la puberté influence-t-il la sexualité de la jeune fille et de la jeune femme occidentale ? Si oui, dans quelle mesure ? Plus accessoirement, l’acquisition de la fonction reproductrice, quel que soit l’âge, est-elle le signe d’une maturité suffisante pour s’engager dans la sexualité ? Les études montrent que puberté précoce, ...

PUBERTE ; SEXUALITE ; COMPORTEMENT ; JEUNE FEMME ; PREMIERE RELATION SEXUELLE ; ÂGE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

vol. 0 - n° 511 - 4 p.
Cote : P 25

Les pilules de 3e et 4e génération ont fait l'objet d'une controverse importante fin 2012 - début 2013 ayant abouti à la fin de leur remboursement dès mars 2013. Quelles en ont été les conséquences sur la contraception en France ? Analysant l'enquête Fécond menée quelques mois après, les auteures examinent les évolutions récentes en matière de pratiques contraceptives et la contribution du débat médiatique à ces changements.

CONTRACEPTION ; PILULE ; RISQUE ; OPPOSITION ; REMBOURSEMENT ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 612 - entier
Cote : P 38

Numéro spécial : acte du colloque orgnisé le 28/11/2014 par Fil Santé Jeunes, dispositif de l'Ecole des parents et des éducateurs d'Ile de France, avec la participation de l'INPES. Enrichis d'enquêtes et de reportages.

CORPS ; IMAGE DU CORPS ; ADOLESCENCE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; SANTE ; JEUNESSE ; PUBERTE ; SPORT ; FRANCE ; HOMOSEXUALITE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 275 - p. 19-29
Cote : P 174

Les vaccins papillomavirus diminuent en partie la fréquence des lésions dites précancéreuses du col de l'utérus, sans effets indésirables disproportionnés. Cette baisse n'est que partielle et on ne sait pas encore ce qu'il en sera en termes de cancers invasifs. Le dépistage par frottis du col reste le principal outil de réduction de l'incidence des cancers invasifs du col de l'utérus.

VACCIN ; CANCER DU COL DE L'UTERUS ; RISQUE ; STATISTIQUE ; EFFET SECONDAIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 0 - n° 438 - p. 11-12
Cote : P 3

Le dépistage actuel de la trisomie 21 est proposé à toutes les femmes enceintes et il est précédé d'une information sur cette aneuploidie. Il repose en France, depuis 2009, sur l'évaluation d'un risque combiné dont le calcul tient compte de l'âge de la femme enceinte et de ses antécédents, de l'âge échographique de la grossesse, de la mesure de la clarté nucale et des dosages sériques maternels de b-hCG libre et de PAPPA. Cette évaluation est réalisée à 11 et 13 semaines d'aménorrhée et 6 jours par la longueur crânio-caudale de l'embryon.
Le dépistage actuel de la trisomie 21 est proposé à toutes les femmes enceintes et il est précédé d'une information sur cette aneuploidie. Il repose en France, depuis 2009, sur l'évaluation d'un risque combiné dont le calcul tient compte de l'âge de la femme enceinte et de ses antécédents, de l'âge échographique de la grossesse, de la mesure de la clarté nucale et des dosages sériques maternels de b-hCG libre et de PAPPA. Cette évaluation est ...

AMNIOCENTESE ; TRISOMIE 21 ; DIAGNOSTIC ; GROSSESSE ; RISQUE ; HANDICAP ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 34 - n° 368 - p. 469
Cote : P 174

En France métropolitaine en 2007, 213380 IVG ont été réalisées, la moitié environ par méthode médicamenteuse, dont environ une sur six réalisée en cabinet libéral. Le guide de pratique clinique de la HAS décrit le parcours de prise en charge médicamenteuse des femmes qui demandent une IVG, en détaillant les schémas posologiques selon l'âge gestationnel. mais ce guide ne signale pas le risque de malformations induites par le misoprostol en cas d'échec de l'IVG et de la poursuite de la grossesse. il n'est pas acceptable que la tératogénicité d'une des substances recommandées ne soit pas signalée.
En France métropolitaine en 2007, 213380 IVG ont été réalisées, la moitié environ par méthode médicamenteuse, dont environ une sur six réalisée en cabinet libéral. Le guide de pratique clinique de la HAS décrit le parcours de prise en charge médicamenteuse des femmes qui demandent une IVG, en détaillant les schémas posologiques selon l'âge gestationnel. mais ce guide ne signale pas le risque de malformations induites par le misoprostol en cas ...

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX ; RISQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

Novembre 2018 [1]

Mai 2018 [2]

Avril 2018 [1]

Février 2018 [1]

Décembre 2017 [1]

Octobre 2017 [1]

Juillet 2017 [2]

Mai 2017 [2]

Janvier 2017 [2]

Novembre 2016 [1]

Août 2016 [1]

Mai 2016 [1]

Février 2016 [1]

Décembre 2015 [1]

Novembre 2015 [2]

Juin 2015 [3]

Mars 2015 [2]

Janvier 2015 [1]

Novembre 2014 [2]

Septembre 2014 [1]

Juillet 2014 [4]

Mars 2014 [3]

Février 2014 [2]

Novembre 2013 [1]

Septembre 2013 [3]

Mai 2013 [1]

Avril 2013 [1]

Mars 2013 [1]

Décembre 2012 [1]

Août 2012 [2]

Mars 2012 [1]

Février 2012 [1]

Novembre 2011 [1]

Juin 2011 [1]

Janvier 2011 [1]

Septembre 2010 [2]

Mai 2010 [1]

Avril 2010 [1]

Mars 2010 [4]

Février 2010 [2]

Janvier 2010 [2]

Septembre 2009 [1]

Août 2009 [1]

Juillet 2009 [2]

Juin 2009 [5]

Avril 2009 [1]

Mars 2009 [3]

Février 2009 [1]

Décembre 2008 [3]

Novembre 2008 [1]

Octobre 2008 [1]

Août 2008 [4]

Avril 2008 [2]

Janvier 2008 [1]

Octobre 2007 [2]

Août 2007 [1]

Juin 2007 [2]

Mai 2007 [1]

Avril 2007 [4]

Décembre 2006 [1]

Août 2006 [6]

Juillet 2006 [1]

Juin 2006 [1]

Avril 2006 [2]

Janvier 2006 [3]

Novembre 2005 [1]

Octobre 2005 [1]

Juin 2005 [1]

Mai 2005 [1]

Février 2005 [2]

Octobre 2004 [4]

Septembre 2004 [1]

Juillet 2004 [2]

Juin 2004 [1]

Avril 2004 [2]

Février 2004 [1]

Janvier 2004 [2]

Décembre 2003 [1]

Septembre 2003 [1]

Août 2003 [3]

Juin 2003 [1]

Mai 2003 [2]

Avril 2003 [1]

Mars 2003 [1]

Février 2003 [15]

Janvier 2003 [5]

Novembre 2002 [1]

Octobre 2002 [3]

Juillet 2002 [2]

Mai 2002 [2]

Mars 2002 [3]

Février 2002 [9]

Octobre 2001 [1]

Septembre 2001 [1]

Juillet 2001 [2]

Juin 2001 [2]

Février 2001 [1]

Janvier 2001 [3]

Décembre 2000 [2]

Novembre 2000 [3]

Septembre 2000 [1]

J Plus

0

Dossiers

 
Z