m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  SASSIER Monique | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 139 - p. 10-21
Cote : P 87

Monique Sassier : La question familiale, un périmètre incertain
Rémi Lenoir : Politiques familiales et modes de gestion des populations
Michel Chauvière : La recherche socio-historique sur le champ familial
Sylvain Lemoine : Quels partenariats pour les caisses d’allocations familiales demain ?
Michèle Creoff : Les conseils généraux comme partenaires – Dans le champ de l’enfance
Véronique Davienne : ATD Quart Monde, au plus près des familles
Julien Damon : Le périmètre à géométrie variable de la politique familliale
Jean-Sébastien Eideliman : Les anthropologues et l’idéologie du sang
Hubert Bosse-Platière : L’esprit de famille – Après les réformes du droit des successions et des libéralités
Benoit Bastard : Les REAAP, l’accompagnement des parents au plan local
Fabienne Barthélémy : Médiateurs sociaux, femmes-relais : de nouveaux agents de la relation d’aide
Jérôme Minonzio : Une démarche de gestion publique – A propos de l’évaluation des politiques familiales
Marie-Thérèse Letablier : Comment l’Europe agit-elle sur la question des acteurs ?
Le titre de ce dossier d’Informations sociales induit un double questionnement : qui sont les acteurs des politiques familiales dans un contexte en pleine évolution ? Quel est le périmètre des politiques familiales au regard du glissement du familial au social ? C’est sous cet angle original des mouvements à l’œuvre tant du point de vue des hommes que des institutions et des domaines d’action que nous nous sommes placés. Ainsi, nous avons invité des acteurs « classiques » des politiques familiales, mais également
l’anthropologie, la sociologie et le droit à s’interroger sur les frontières mouvantes de la famille et des institutions qui l’encadrent. Les intervenants se montrent globalement pragmatiques plutôt que normatifs ; ils tentent de se situer au plus près des évolutions des familles.

Monique Sassier : La question familiale, un périmètre incertain
Rémi Lenoir : Politiques familiales et modes de gestion des populations
Michel Chauvière : La recherche socio-historique sur le champ familial
Sylvain Lemoine : Quels partenariats pour les caisses d’allocations familiales demain ?
Michèle Creoff : Les conseils généraux comme partenaires – Dans le champ de l’enfance
Véronique Davienne : ATD Quart Monde, au plus près des fami...

FAMILLE ; POLITIQUE FAMILIALE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 138
Cote : P 87

- Incapables et/ou protégés ? Sur le projet de réforme du droit des incapacités / Jean Hauser
- Majeur protégé et citoyen ? De la compensation à l'accessibilité / Gilles Séraphin
- Capacités à agir et incapacités - Selon des échelles d'évaluation / Jean-Yves Barreyre
- Etat des lieux de la protection des majeurs en France / Anne Caron-Déglise
- La pratique du juge des tutelles - Etudes de cas / Murielle Robert-Nicoud, Anne Caron-Déglise
- L'argent comme levier dans les situations de tutelle / Ana Perrin-Heredia
- Tutelle familiale et tutelle d'Etat / Françoise Le Borgne-Uguen
- Les enjeux économiques de la réforme - L'ambivalence des finalités /Henri Noguès, Gérard Brovelli
- "Qu'attendez-vous de la réforme ?" La parole aux acteurs / .P. Delevoye, P. Gohet, J. Canneva, R. Devoldère, F. Fondart, A. Brousse, C. Lebreton
Quel avenir pour la réforme ? Une question de société / Monique Sassier
Le projet de réforme de la protection des majeurs, actuellement régie par la loi du 3 juillet 1968, est toujours d’actualité. Aujourd’hui, environ 1% de la population bénéficie de la protection légale (tutelle et curatelle). Et les prévisions sont à la hausse.

Les auteurs qui s’expriment dans ce numéro viennent d’horizons divers et partagent le même constat d’inadaptation du dispositif. Ils analysent les enjeux de la réforme, pointent les difficultés et les paradoxes liés au fait de contraindre pour mieux protéger. L’incapable est avant tout et toujours une personne, et sa protection a pour finalité son intérêt : tel est le principe fondateur qui doit conduire l’organisation des mesures et le contrôle de leur application
- Incapables et/ou protégés ? Sur le projet de réforme du droit des incapacités / Jean Hauser
- Majeur protégé et citoyen ? De la compensation à l'accessibilité / Gilles Séraphin
- Capacités à agir et incapacités - Selon des échelles d'évaluation / Jean-Yves Barreyre
- Etat des lieux de la protection des majeurs en France / Anne Caron-Déglise
- La pratique du juge des tutelles - Etudes de cas / Murielle Robert-Nicoud, Anne Caron-Déglise
- ...

PERSONNE HANDICAPÉE ; CITOYENNETÉ ; RESPONSABILITE ; HANDICAP MENTAL ; SANTE MENTALE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; SOCIETE ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; FRANCE ; PREVENTION ; POLITIQUE SOCIALE ; AIDE SOCIALE ; INTEGRATION SOCIALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 640 p.
Cote : 320 CHA

Les mouvements familiaux occupent une place singulière et exceptionnelle sur l'échiquier institutionnel français. Quantitativement d'abord. On dénombre une soixantaine de grandes organisations nationales reconnues, sans compter celles qui œuvrent pour la famille sans l'afficher. Qualitativement ensuite. En France, depuis plus de soixante ans, le statut d'association familiale est défini et protégé par la loi. Sociologiquement, le mouvement familial se situe au carrefour de plusieurs processus et enjeux sociaux fondamentaux. D'où l'importance de bien comprendre les rapports du champ familial avec la société civile et, dans l'action publique, ce que l'on peut qualifier d'économie politique de la question familiale.
Les mouvements familiaux occupent une place singulière et exceptionnelle sur l'échiquier institutionnel français. Quantitativement d'abord. On dénombre une soixantaine de grandes organisations nationales reconnues, sans compter celles qui œuvrent pour la famille sans l'afficher. Qualitativement ensuite. En France, depuis plus de soixante ans, le statut d'association familiale est défini et protégé par la loi. Sociologiquement, le mouvement ...

FAMILLE ; HISTOIRE ; POLITIQUE FAMILIALE ; ALLOCATION FAMILIALE ; XIXe SIECLE ; AIDE SOCIALE ; FAMILLE NOMBREUSE ; ASSOCIATION

... Lire [+]

Z