m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  GRELLEY Pierre | enregistrements trouvés : 6

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 178 p.
Cote : 401 LAG

S'interroger sur les problèmes nouveaux des jeunes en matière de prévention, d'emploi, d'éducation, de loisirs...S'avère aujourd'hui nécessaire et ce dans une optique inter-institutionnelle

JEUNESSE ; ADOLESCENCE ; HISTOIRE ; ASPECT SOCIO-CULTUREL ; ANNÉES 60 ; FAMILLE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 154 - 132 p.
Cote : P 87

Le travail parental est entendu ici comme le travail des adultes-parents en charge d'enfant(s). Considérable en termes de tâches pratiques (occupation) et de charge mentale (préoccupation, disponibilité), engageant la définition de soi comme parent, mère ou père, et la perpétuation " réussie " de soi, il est loin de se réduire à une activité matérielle vite dégagée et vide de sens. Ce numéro d'informations sociales vise, en premier lieu, à dresser les frontières et les contenus de ce travail parental. Il porte également un regard critique sur les discours sociaux normatifs et professionnellement segmentés qui entendent cadrer les pratiques parentales et " apprendre aux parents à être parents ". Or le métier de parent, tel qu'il s'exprime dans le vécu, consisterait bien moins à " s'éduquer aux bonnes pratiques " qu'à s'autoriser, en amont, à effectuer un certain nombre de choix. Dans la dernière partie du numéro, on s'intéresse plus spécifiquement aux situations qui conduisent à innover dans la manière d'appréhender le travail parental, comme la monoparentalité au masculin ou encore les familles homoparentales.
Le travail parental est entendu ici comme le travail des adultes-parents en charge d'enfant(s). Considérable en termes de tâches pratiques (occupation) et de charge mentale (préoccupation, disponibilité), engageant la définition de soi comme parent, mère ou père, et la perpétuation " réussie " de soi, il est loin de se réduire à une activité matérielle vite dégagée et vide de sens. Ce numéro d'informations sociales vise, en premier lieu, à ...

TEMPS PARENTAL ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; RESPONSABILITE ; FAMILLE ; ENFANT ; TRAVAIL ; PARENTALITE ; ASSISTANTE MATERNELLE ; MÉTIER ; EDUCATION PARENTALE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; FEMME ; MÈRE ; PERSONNE ÂGEE ; GRANDS-PARENTS ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; SCOLARITÉ ; PRECARITE ; HOMOPARENTALITÉ ; DIVORCE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; PÈRE ; PATERNITE ; HOMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 153 - 152 p.
Cote : P 87

La question de la pluralité des « temps sociaux » est une vieille question. Les activités humaines se déploient dans des cadres, des structures, des milieux de vie dont les logiques propres consomment ou organisent la temporalité selon des rythmes et des contraintes tendanciellement spécifiques. Qu'en est-il alors de l'exigence de vivre « une » vie à travers ces temporalités partiellement incommensurables ? Cette contribution exprime l'idée qu'il faut reposer cette question du défi éminemment problématique de la mise en concordance des temporalités à partir d'un regard neuf posé sur cette activité humaine transversale qu'est l'activité industrieuse: si on reproblématise celle-ci comme une énigme, un travail d'arbitrages largement inapparent au sein d'une durée appelée ici «ergologique», alors le problème de la «concordance des temps », notamment entre ce pôle de travail et les deux autres pôles majeurs de nos sociétés modernes, le marché et le politique, se trouve déplacé et reposé autrement. Mais les trois pôles de nos sociétés modernes sont à la fois demandeurs, déterminants de et déterminés par cette forme de travail particulière qu'est le travail scientifique: comment les trois « temps valeurs » évoqués dans les parties trois à cinq de ce texte ont-ils une détermination sur le temps de la production scientifique sans que celui-ci n'en perde pour autant une dimension propre de maturation? C'est en intégrant toutes ces dimensions que le problème de la concordance-discordance des temps sociaux nous paraît devoir être posé.
La question de la pluralité des « temps sociaux » est une vieille question. Les activités humaines se déploient dans des cadres, des structures, des milieux de vie dont les logiques propres consomment ou organisent la temporalité selon des rythmes et des contraintes tendanciellement spécifiques. Qu'en est-il alors de l'exigence de vivre « une » vie à travers ces temporalités partiellement incommensurables ? Cette contribution exprime l'idée ...

TEMPS LIBRE ; TRAVAIL ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; ENFANT ; DÉVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; ADOLESCENCE ; PERSONNE ÂGEE ; TEMPS PARENTAL ; INTERNET ; POLITIQUE SOCIALE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; EGALITE FEMME HOMME ; PARENTALITE ; FRANCE ; ITALIE ; ALLEMAGNE ; JAPON ; EUROPE ; MILIEU URBAIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 144 - 158 p.
Cote : P 87

Si l’amour existe, comment se réalise-t-il au sein de la famille ? Plutôt qu’une approche philosophique ou littéraire de l’amour, Informations sociales a pris le parti de privilégier une approche sociologique de la sexualité et de l’affectivité. Loin de désacraliser l’amour, les contributions réunies dans ce dossier lui reconnaissent une réalité, mais elles confèrent également une importance déterminante aux cadres sociaux – dont les politiques publiques – dans l’orientation des comportements amoureux. L’intervention de l’Etat dans la sphère familiale et de l’intimité n’est pas récente. Ce qui constitue la nouveauté, concernant les visées gestionnaires de l’Etat, est la place de l’amour au fondement des relations familiales. De l’amour, l’Etat prévoit le meilleur et le pire. Dès lors que l’amour se conjugue avec le risque, les aléas de la vie privée deviennent autant de risques sociaux. Jusqu’où est-il envisageable d’accompagner socialement et d’appuyer techniquement les relations affectives et sexuelles ? C’est bien parce qu’il est attendu des biens incomparables de l’amour, que de nouvelles stratégies d’intervention, préventives ou réparatrices, poursuivent l’entretien de relations privées plus « positives » et, c’est le moins, non violentes.
Si l’amour existe, comment se réalise-t-il au sein de la famille ? Plutôt qu’une approche philosophique ou littéraire de l’amour, Informations sociales a pris le parti de privilégier une approche sociologique de la sexualité et de l’affectivité. Loin de désacraliser l’amour, les contributions réunies dans ce dossier lui reconnaissent une réalité, mais elles confèrent également une importance déterminante aux cadres sociaux – dont les politiques ...

FAMILLE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; RELATION MERE-ENFANT ; RELATION FRERE-SOEUR ; SENTIMENT AMOUREUX ; POLITIQUE FAMILIALE ; POLITIQUE SOCIALE ; COMPORTEMENT ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; COUPLE ; PERSONNE ÂGEE ; AUTEUR DE VIOLENCES ; VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS ; VIOLENCE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; PACS ; FILIATION ; HOMOSEXUALITE ; MARIAGE ; SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; SOCIOLOGIE ; FRANCE ; ENFANT

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

Z