m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  DRAY-SPIRA Rosemary | enregistrements trouvés : 1

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 516
Cote : P 25

Un quart des personnes séropositives vivant en France déclarent avoir subi des discriminations au cours des deux années précédentes. Le principal motif de discrimination déclaré est la séropositivité elle-même (13 % des personnes séropositives). Viennent ensuite la couleur de peau, les origines ou la nationalité, ainsi que l’orientation sexuelle (5 % des personnes pour chacun de ces motifs). Les femmes séropositives immigrées d’Afrique subsaharienne et les usagères de drogue sont près de 4 sur 10 à témoigner de discriminations tandis que les hommes séropositifs hétérosexuels non immigrés d’Afrique subsaharienne ne sont qu’un peu plus d’un sur dix dans ce cas. Onze pourcent des personnes séropositives déclarent avoir subi des traitements discriminatoires au sein de la famille et 8 % dans les services de santé. Parmi celles qui travaillaient lors de l’enquête, soit la moitié de l’échantillon, 6 % rapportent des discriminations au travail.
Un quart des personnes séropositives vivant en France déclarent avoir subi des discriminations au cours des deux années précédentes. Le principal motif de discrimination déclaré est la séropositivité elle-même (13 % des personnes séropositives). Viennent ensuite la couleur de peau, les origines ou la nationalité, ainsi que l’orientation sexuelle (5 % des personnes pour chacun de ces motifs). Les femmes séropositives immigrées d’Afrique ...

VIH/ SIDA ; FRANCE ; DISCRIMINATION

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

Z