m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  ADEMA Willem | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 512 - 4 p.
Cote : P 25

Les politiques familiales ont connu des évolutions importantes au cours des 15 dernières années dans une majorité de pays européens. Mais les disparités de structures des aides aux familles demeurent importantes, liées à des différences d'approche politique. Face à ces disparités, la crise financière a induit une réaction en deux temps, comme pour l'ensemble des dépenses sociales : une hausse importante des dépenses réalisées au titre des familles a d'abord eu lieu, soulignant ainsi le rôle d'amortisseur des effets de la crise auquel les politiques familiales ont pu participer ; le deuxième temps est, en revanche, dominé par la maîtrise de dépenses et/ou les mesures d'austérité. Pour certains pays, cela produit une rupture par rapport aux évolutions récentes. En France, la baisse programmée des dépenses à l'horizon de 2017 s'articule sur un recentrage des aides vers les familles modestes et une priorité redonnée aux services d'accueil.
Les politiques familiales ont connu des évolutions importantes au cours des 15 dernières années dans une majorité de pays européens. Mais les disparités de structures des aides aux familles demeurent importantes, liées à des différences d'approche politique. Face à ces disparités, la crise financière a induit une réaction en deux temps, comme pour l'ensemble des dépenses sociales : une hausse importante des dépenses réalisées au titre des ...

POLITIQUE FAMILIALE ; FRANCE ; EUROPE ; FAMILLE ; ENFANT ; PETITE ENFANCE ; MODE DE GARDE ; ECONOMIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 93 - p. 51-72
Cote : P 218

Cet article compare les politiques mises en oeuvre en faveur de la conciliation entre travail et vie familiale en France vis-à-vis des autres pays de l’OCDE. Quantitativement, l’investissement public correspondant à ces politiques représente une proportion assez élevée de la richesse nationale. Qualitativement, cela concerne un ensemble plus diversifié de mesures en faveur du choix ou de la combinaison entre travail et prise en charge d’un jeune enfant. Au total, l’aide financière accordée aux parents qui gardent leur jeune enfant ou externalisent cette garde par le recours à un mode formel, l’entrée précoce en école maternelle et la large amplitude des horaires d’école assurent un soutien à la conciliation assez continu sur la période de l’enfance. Néanmoins, les conditions de choix entre travail et prise en charge des enfants demeurent inégales selon le niveau de vie des ménages. Le soutien financier bénéficiant aux ménages avec des enfants plus âgés réduit le risque de pauvreté tout en bénéficiant davantage aux familles plus aisées. La contribution des entreprises apparaît quant à elle relativement limitée. La conciliation pourrait être renforcée en favorisant l’accès des ménages aux revenus modestes aux modes de garde familiaux, le maintien d’un accès à l’école maternelle dès l’âge de 2 ans en renforçant les services d’accueil en dehors des heures de classes et les arrangements plus réguliers en matière de temps de travail.
Cet article compare les politiques mises en oeuvre en faveur de la conciliation entre travail et vie familiale en France vis-à-vis des autres pays de l’OCDE. Quantitativement, l’investissement public correspondant à ces politiques représente une proportion assez élevée de la richesse nationale. Qualitativement, cela concerne un ensemble plus diversifié de mesures en faveur du choix ou de la combinaison entre travail et prise en charge d’un jeune ...

POLITIQUE FAMILIALE ; FRANCE ; EUROPE ; MONDE ; ENFANT ; TRAVAIL ; MATERNITE ; FAMILLE

... Lire [+]

Z