m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  KAHN Axel Pr | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 283 p.
Cote : 412 GIA

Sous couvert de prévention, dès la crèche et la maternelle, tests et dépistages se multiplient. Le retour des idées déterministes qui prétendent que le devenir d'un enfant serait joué très tôt, voire inscrit dans son cerveau est alarmant. Le regard que porte notre société sur l'enfance en est bouleversé. Pour Sylviane Giampino et Catherine Vidal, rien n'est jamais figé ni dans la personnalité ni dans le cerveau. Un petit turbulent ne sera pas forcément un inadapté social ou un délinquant. Le développement harmonieux d'un enfant dépend avant tout de ce qu'on lui offre à vivre. Cet ouvrage tonique pose le débat crucial des méthodes d'éducation et de soin qui s'installent en France. Il apporte aux parents et aux professionnels un éclairage neuf pour comprendre les enfants d'aujourd'hui.
Sous couvert de prévention, dès la crèche et la maternelle, tests et dépistages se multiplient. Le retour des idées déterministes qui prétendent que le devenir d'un enfant serait joué très tôt, voire inscrit dans son cerveau est alarmant. Le regard que porte notre société sur l'enfance en est bouleversé. Pour Sylviane Giampino et Catherine Vidal, rien n'est jamais figé ni dans la personnalité ni dans le cerveau. Un petit turbulent ne sera pas ...

EDUCATION ; EDUCATION PARENTALE ; ENFANT ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; SOCIETE ; PREVENTION ; PETITE ENFANCE ; NEUROLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 105
- p. 4-7
Cote : P 29

Dans le cadre des réflexions en cours sur la révision des lois bioéthiques, le Professeur Axel Kahn a fait l'honneur à Choisir de donner sa perception tant sur le plan éthique scientifique que philosophique de la gestation pour autrui (GPA). Il répond sans détour aux questions que nous nous posons sur la notion de désir d'enfant, sur les limites et les dérives posées par la GPA et sur d'éventuelles alternatives.

GESTATION POUR AUTRUI ; ACCOUCHEMENT ; BIOETHIQUE ; GROSSESSE ; MATERNITE ; MÈRE ; STERILITE ; COUPLE ; DESIR D'ENFANT ; LEGISLATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- p. 3-21
Cote : 802 BAU

N° 27 des "Cahiers d'Ethique"

Le CCNE reconnaît les nombreuses avancées de l'avant-projet qui lui a été soumis et note que la plupart des propositions qu'il avait émises dès l'avis n°60 rendu le 2 juillet 1998 ont été retenues par le gouvernement. L'importance des modifications qui sont proposées justifie rétrospectivement le principe de révision périodique adopté en 1994. A cet égard, le CCNE rappelle que l'efficacité de ce dispositif de révision, indispensable dans un domaine aussi évolutif, tient au respect des échéances. La révision proposée qui aurait dû intervenir après cinq ans ne pourra désormais être définitivement adoptée, dans le meilleur des cas, que dans le courant de l'année 2002. Ce retard, amplifié par les délais de publication des décrets d'application, n'aura pas permis de faire l'économie d'un certain nombre de blocages et de difficultés que le dispositif visait précisément à éviter. Le CCNE relève que la rédaction de l'avant-projet appelle des éclaircissements destinés à éviter des erreurs d'interprétation. Compte tenu de la grande attention que notre société accorde au débat sous jacent, le Comité insiste pour que soient clarifiées les options retenues par la future loi.
Pour ces raisons, le présent avis comporte deux parties:
• La première se concentre sur le point qui focalise, du point de vue du CCNE, I'essentiel du débat éthique soulevé par l'avant-projet, à savoir la délimitation du champ à l'intérieur duquel la recherche sur l'embryon humain sera désormais considérée comme légitime. Dans ce domaine, la question la plus discutée concerne la levée des obstacles légaux qui interdisaient jusqu'ici ce qu'il est convenu d'appeler le clonage thérapeutique.
• La seconde aborde de nombreux autres sujets qui ont été discutés et ont abouti à des propositions de modification du texte de l'avant-projet. Beaucoup d'entre elles ne relèvent pas à proprement parler des compétences spécifiques du Comité, qui ne les avance que dans l'objectif de contribuer modestement à l'amélioration d'un projet dont il approuve l'essentiel des orientations. Parmi ces sujets, seule la question difficile des prélèvements sur les personnes décédées a divisé les membres du Comité, partagés entre la volonté de rendre à l'autopsie son rôle irremplaçable pour le progrès médical et le souhait de respecter les convictions de ceux qui s'opposent à toute atteinte au corps défunt.
N° 27 des "Cahiers d'Ethique"

Le CCNE reconnaît les nombreuses avancées de l'avant-projet qui lui a été soumis et note que la plupart des propositions qu'il avait émises dès l'avis n°60 rendu le 2 juillet 1998 ont été retenues par le gouvernement. L'importance des modifications qui sont proposées justifie rétrospectivement le principe de révision périodique adopté en 1994. A cet égard, le CCNE rappelle que l'efficacité de ce dispositif de ...

BIOETHIQUE ; EMBRYON ; LEGISLATION ; AVORTEMENT ; EUROPE ; BIOLOGIE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; CLONAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 336 p
Cote : 803 FEU

" Le respect de la personne humaine concerne-t-il aussi l'embryon humain ? Nul ne peut demeurer insensible à une telle question dont la réponse conditionne directement la légitimité des pratiques qui touchent cet embryon : la recherche d'une qualification ou tout au moins la détermination d'une protection minimale sont au coeur d'un débat de société fontamental.Le colloque national pluri-disciplinaire organisé par le CRJO (Centre de Recherche Juridique et Judiciaire de l'Ouest) s'est inscrit dans cette démarche.Anthropologues, philosophes, biologistes, médecins, juristes et représentants des différentes tendances de pensée se sont penchés ensemble sur ce délicat problème "
Colloque sous la direction de Brigitte Feuillet-Le Mintier.
" Le respect de la personne humaine concerne-t-il aussi l'embryon humain ? Nul ne peut demeurer insensible à une telle question dont la réponse conditionne directement la légitimité des pratiques qui touchent cet embryon : la recherche d'une qualification ou tout au moins la détermination d'une protection minimale sont au coeur d'un débat de société fontamental.Le colloque national pluri-disciplinaire organisé par le CRJO (Centre de Recherche ...

BIOETHIQUE ; EMBRYON ; MEDECINE ; LEGISLATION ; POUVOIR MEDICAL ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; ISLAM ; JUDAISME ; EGLISE PROTESTANTE ; ETHIQUE MÉDICALE ; RECHERCHE MEDICALE ; STATUT JURIDIQUE ; EUROPE

... Lire [+]

Z