m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  LOISEAU Dominique | enregistrements trouvés : 5

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 31 - p. 103-121
Cote : P 256

Le féminisme des années 1970 a débouché sur la création de réseaux associatifs aujourd’hui incontournables : Planning familial, Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles, Fédération Nationale Solidarité Femmes. Ces réseaux, producteurs d’un service de défense et d’accès aux droits pour les femmes, remplissent une fonction de « service public », grâce à l’emploi de salariés qui sont essentiellement des femmes. A partir des résultats d’une enquête qualitative de type monographique auprès d’associations de ces réseaux, nous montrerons que, si l’on peut observer dans ces organisations des conditions d’emploi souvent précaires, il faut sans doute référer ces observations aux conditions d’emploi que rencontrent par ailleurs les femmes dans d’autres secteurs de l’économie. Autrement dit, il semble que, paradoxalement, ces organisations féministes reproduisent simplement des normes d’emploi structurées par le genre.
Le féminisme des années 1970 a débouché sur la création de réseaux associatifs aujourd’hui incontournables : Planning familial, Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles, Fédération Nationale Solidarité Femmes. Ces réseaux, producteurs d’un service de défense et d’accès aux droits pour les femmes, remplissent une fonction de « service public », grâce à l’emploi de salariés qui sont essentiellement des femmes. A partir des ...

TRAVAIL ; SALARIAT ; ASSOCIATION ; FRANCE ; GENRE ; FEMINISME ; PLANNING FAMILIAL ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 55 - 265 p.
Cote : P 252

Pour les associations féministes, le genre constitue un redoutable paradoxe et un défi : utiliser le genre comme concept pour lutter contre le genre comme système social, sachant que celui-ci pèse aussi sur leur fonctionnement et leurs pratiques comme dans toute organisation sociale
Annie Dussuet, Érika Flahault et Dominique Loiseau
- Le genre est-il soluble dans les associations féministes ? (Introduction)
- Le concept de genre au CIDFF : un outil de travail pour l'insertion
- L'engagement féministe des hommes, entre contestation et reproduction du genre
- Militer en travaillant contre les violences conjugales
- Le Planning familial et la professionnalisation du conseil conjugal et familial : reproduire la norme de genre au nom de la subversion ?
Pour les associations féministes, le genre constitue un redoutable paradoxe et un défi : utiliser le genre comme concept pour lutter contre le genre comme système social, sachant que celui-ci pèse aussi sur leur fonctionnement et leurs pratiques comme dans toute organisation sociale
Annie Dussuet, Érika Flahault et Dominique Loiseau
- Le genre est-il soluble dans les associations féministes ? (Introduction)
- Le concept de genre au CIDFF : un ...

FEMINISME ; FRANCE ; MILITANTISME ; GENRE ; PLANNING FAMILIAL ; ASSOCIATION ; HOMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 203 p.
Cote : 554 PLA

1. Le monde associatif et le militantisme
2. Des nouveautés dans le paysage du militantisme
3. Militantisme et féminisme
4. Militantisme et Le Planning Familial

MILITANTISME ; PLANNING FAMILIAL ; ASSOCIATION DEPARTEMENTALE ; BÉNÉVOLAT ; SALARIAT ; ASSOCIATION ; JEUNESSE ; POLITIQUE ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 242 p.
Cote : 211 THI

Qu'est-ce que la parole des femmes ? Une source pour l'histoire contemporaine ? Un lieu de construction identitaire ? L'expression d'une mémoire individuelle ou collective ? Que peut en faire l'historien ou l'historienne en quête d'une histoire des femmes et du genre ?
Cet ouvrage, issu d'un colloque qui a rassemblé à l'Université d'Avignon des générations et des nationalités diverses, explore en trois points les articulations présentes et passées entre histoire orale, histoire des femmes et mémoire des femmes. Le premier point offre des synthèses historiographiques et méthodologiques. Le second examine à travers des études de cas les apports de l'histoire orale en histoire des femmes et du genre. Le troisième interroge les enjeux de subjectivité et de mémoire inscrits au cœur de la pratique de l'enquête orale.
Lu dans son ensemble ou par chapitre, cet ouvrage invite à revisiter les convergences de deux pratiques historiennes qui restent encore marginales en France. Dans une historiographie qui est cependant de plus en plus sensible aux trajectoires des acteurs, à la dimension individuelle des phénomènes et aux archives de soi, il entend contribuer à réintroduire comme à transmettre les débats de méthode et d'interprétation. Pour une histoire ouverte, de qualité et « sans adjectif », comme l'appelle de ses vœux l'historienne Mercedes Vilanova qui a beaucoup œuvré en ce sens.

Sommaire :

Introduction : Convergences, Françoise THEBAUD  et Geneviève DERMENJIAN

I-Historiographie et méthodologie
1) Sources orales et histoire des femmes en Italie (1970-2000), Roberta FOSSATI
2) Histoire orale et histoire des femmes. La contribution anglo-saxonne, Joanna BORNAT et Hanna DIAMOND
3) Vingt années d’histoire orale, « mi académique, mi militante », Geneviève Dermenjian et Dominique Loiseau
4) La collecte et la conservation des sources orales, un enjeu pour l’histoire des femmes, Françoise CRIBIER et Elise FELLER

II-Une histoire de majorités invisibles et de destins personnels
1) Mémoires de (sages)-femmes à l’époque coloniale (Ghana, 1920-1960) : sources orales, émergence d’un nouveau groupe socio-professionnel et histoire de la maternité, Anne HUGON
2) L’histoire orale ou les nécessaires errances d’une historienne des associations, Evelyne DIEBOLT
3) Parisiennes et Parisiens originaires de province. L’apport de leurs témoignages à l’étude des expériences de vie, Françoise CRIBIER
4) Les interférences du genre dans les mémoires du féminisme, Joana Maria PEDRO
5) Souvenirs de la campagne de Nationalisation. Histoires de Joinville/Brésil à travers la mémoire féminine, Janine GOMES da SILVA

III-Enjeux de subjectivité, enjeux de mémoire
1) L’historienne et le désir de mémoire. L’histoire orale dans la biographie de Carlota Pereira de Queiroz (1892-1982), Mônica Raisa SCHPUN
2) Corps et totalitarisme. Femmes et éducation physique dans l’Italie fasciste (1932-1943), Graziella BONANSEA
3) Le sexe, le genre et la parole. Quand une femme interroge des hommes sur les violences infligées, Raphaëlle BRANCH
Qu'est-ce que la parole des femmes ? Une source pour l'histoire contemporaine ? Un lieu de construction identitaire ? L'expression d'une mémoire individuelle ou collective ? Que peut en faire l'historien ou l'historienne en quête d'une histoire des femmes et du genre ?
Cet ouvrage, issu d'un colloque qui a rassemblé à l'Université d'Avignon des générations et des nationalités diverses, explore en trois points les articulations présentes et ...

HISTOIRE ; FEMME ; SCIENCE HUMAINE ; TEMOIGNAGE ; GENRE ; GROUPE DE PAROLE ; ECOUTE ; SAGE-FEMME ; ASSOCIATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 360 p.
Cote : 218 FIL

Le Sexe du militantisme propose une analyse de la (re)production des rapports de pouvoir au travers des pratiques militantes, saisissant les logiques par lesquelles les inégalités de genre, de classe et de race imprègnent le militantisme, qu'il soit de gauche ou de droite, progressiste ou conservateur. Premier ouvrage en français à explorer le militantisme dans une perspective de genre à partir de recherches empiriques sur les partis, les syndicats et les mouvements sociaux, il rassemble des politistes, sociologues, anthropologues et historiennes dont le souci est de ne pas appréhender les luttes politiques comme si elles étaient « neutres » et non sexuées. Une contribution majeure à l'étude des mobilisations collectives qui complète les analyses classiques, aveugles aux rapports de genre.
Le Sexe du militantisme propose une analyse de la (re)production des rapports de pouvoir au travers des pratiques militantes, saisissant les logiques par lesquelles les inégalités de genre, de classe et de race imprègnent le militantisme, qu'il soit de gauche ou de droite, progressiste ou conservateur. Premier ouvrage en français à explorer le militantisme dans une perspective de genre à partir de recherches empiriques sur les partis, les ...

MILITANTISME ; GENRE ; SEXISME ; FEMME ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; CATÉGORIE SOCIO-PROFESSIONNELLE ; RACISME ; PARTI POLITIQUE ; SYNDICAT ; ASSOCIATION ; LUTTE FEMINISTE ; SOCIETE ; FRANCE ; SYNDICALISME ; TEMOIGNAGE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; ANARCHISME ; HOMOSEXUALITE

... Lire [+]

Z