m

Documents  CARE | enregistrements trouvés : 25

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 26 - p. 173-210
Cote : P 256

Le care, de quoi parle-t-on ? D’une attitude bienveillante ? D’une philosophie morale et politique alternative ? D’activités ignorées et essentielles ? D’un travail précaire ? D’un objet de politiques publiques ? La brève irruption de la thématique du care dans le débat politique ?

CARE ; FEMME ; EGALITE FEMME HOMME ; FEMINISME ; TRAVAIL ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; MÉTIER ; POLITIQUE ; FRANCE ; PRECARITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 26 - p. 157-171
Cote : P 256

La mesure actuellement la plus utilisée pour recenser la richesse d’un pays est le Produit intérieur brut, qui représente la valeur monétaire des biens et services fabriqués une année donnée. Cet indicateur a été inventé au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Comme tous les indicateurs il est issu de " conventions ", parmi lesquelles celle de ne pas considérer comme faisant partie de la richesse nationale les activités réalisées au sein du foyer, qui ont très longtemps été prises en charge par les seules femmes et dont la répartition reste encore aujourd’hui très déséquilibrée entre les femmes et les hommes. L’article vise dans un premier temps à revenir sur les raisons - implicites ou explicites - de cette exclusion. Il présente ensuite une des manières de faire justice à un certain nombre de revendications féministes qui considèrent légitime de prendre au moins la mesure de la contribution de la production domestique à la richesse nationale en réalisant une estimation monétaire de celle-ci. Après avoir envisagé les différentes méthodes d’estimation, jusqu’à la plus récente, proposée par la Commission Stiglitz et l’OCDE, ainsi que les avantages et inconvénients de celles-ci, nous analysons dans une dernière partie une autre manière de dépasser les limites intrinsèques au PIB : le développement de nouveaux indicateurs plus axés sur la santé sociale, en envisageant, de manière exploratoire, les modalités d’une meilleure prise en compte des inégalités entre femmes et hommes.
La mesure actuellement la plus utilisée pour recenser la richesse d’un pays est le Produit intérieur brut, qui représente la valeur monétaire des biens et services fabriqués une année donnée. Cet indicateur a été inventé au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Comme tous les indicateurs il est issu de " conventions ", parmi lesquelles celle de ne pas considérer comme faisant partie de la richesse nationale les activités réalisées au sein du ...

FEMME ; ECONOMIE ; CARE ; TRAVAIL ; POLITIQUE ; EGALITE FEMME HOMME ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; FEMINISME ; SANTE DES FEMMES ; DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE ; FRANCE ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 728 - 8 p.
Cote : P 221

En 2008, 515 000 intervenantes travaillent au domicile des personnes fragilisées selon différents modes d’exercice : en emploi direct, en mode mandataire, salariées d’organismes prestataires ou sous plusieurs modes à la fois.
Elles ont en moyenne 45 ans et celles qui sont en emploi direct sont un peu plus âgées que les autres (47 ans). En revanche les différences de formation sont plus marquées selon leur mode d’exercice : les salariées d’organismes prestataires disposent plus souvent d’un diplôme en relation avec le métier d’aide à domicile tandis que 85 % de celles qui exercent en emploi direct n’ont aucun diplôme du secteur sanitaire et social.
L’emploi du temps des aides à domicile est souvent variable d’une semaine à l’autre. Moins d’un tiers occupe l’emploi d’aide à domicile à temps complet. En emploi direct 77 % déclarent un nombre d’heure régulier tandis que la moitié des intervenantes en mode prestataire ou en mode mandataire ou mixte font des heures supplémentaires. 13 % des aides à domicile déclarent un autre emploi rémunéré dans d’autres secteurs d’activité.
Le revenu des aides à domicile à temps plein varie notamment selon le mode d’exercice et celles qui travaillent en mode mandataire ou mixte ont un salaire de 5 % inférieur aux salariées des services prestataires, toutes choses étant égales par ailleurs. 98% des intervenantes au domicile des personnes fragilisées (âgées, handicapées), sont des femmes.
En 2008, 515 000 intervenantes travaillent au domicile des personnes fragilisées selon différents modes d’exercice : en emploi direct, en mode mandataire, salariées d’organismes prestataires ou sous plusieurs modes à la fois.
Elles ont en moyenne 45 ans et celles qui sont en emploi direct sont un peu plus âgées que les autres (47 ans). En revanche les différences de formation sont plus marquées selon leur mode d’exercice : les salariées ...

FEMME ; TRAVAIL ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; PERSONNE HANDICAPÉE ; PERSONNE ÂGEE ; CARE ; FORMATION PROFESSIONNELLE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 499 p.
Cote : 216.1 BOS

Thèse pour le doctorat de sociologie. Cette thèse porte sur le métier d’auxiliaire de vie scolaire (AVS), d’accompagnante d’enfants en situation de handicap à l’école. Nous interrogeons à la fois l’emploi et le travail d’AVS tels qu’ils ont été organisés et mis en pratique depuis 2003. L’analyse du métier d’AVS est multiscalaire - macro, méso et microsocial - et multidimensionnelle - politiques publiques, recrutement, trajectoires, contenu du travail prescrit et effectif, conditions d’emploi et de travail, mobilisations. L’analyse prend place à l’intersection de trois sociologies : des services aux personnes, de la précarité et des rapports sociaux. Elle est menée grâce à une enquête ethnographique qui explore deux terrains différents à partir d’observations, d’entretiens et d’analyses de documents administratifs et législatifs. L’ensemble montre que le métier d’AVS est ancré dans une division sexuelle et sociale du travail de service aux personnes et qu’il participe au développement du précariat. Plus spécifiquement, la thèse fait émerger trois résultats principaux. D’abord, les conditions de travail et d’emploi font système : les unes ne peuvent entièrement se comprendre sans les autres. Ensuite, le métier d’AVS est un métier de service aux personnes : il structure et est structuré par une division sexuelle du travail par laquelle le groupe des femmes est assigné aux tâches de service aux personnes. Enfin, notre troisième résultat est une contribution au concept de précariat : nous montrons que le précariat renouvelle une classe servile à travers les services aux personnes et les formes particulières d’emplois qui y sont associées.
Thèse pour le doctorat de sociologie. Cette thèse porte sur le métier d’auxiliaire de vie scolaire (AVS), d’accompagnante d’enfants en situation de handicap à l’école. Nous interrogeons à la fois l’emploi et le travail d’AVS tels qu’ils ont été organisés et mis en pratique depuis 2003. L’analyse du métier d’AVS est multiscalaire - macro, méso et microsocial - et multidimensionnelle - politiques publiques, recrutement, trajectoires, contenu du ...

ENSEIGNEMENT ; ECOLE PRIMAIRE ; ACCOMPAGNEMENT ; ENFANT ; HANDICAP ; GENRE ; CARE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; PRECARITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 114 p.
Cote : 535.1 GEN

Cahiers Stratégie & Prospective n°1 - Ce numéro constitue ainsi une contribution de la DGCS aux débats qui sont menés dans le processus des assises territorailes des Etats généraux du travail social.
Au sommaire : 1) comprendre la division sexuée du travail social - 2) Passer l'intervention sociale au crible du genre - 3) Prendre en considération le genre des publics - 4) Orienter les politiques sociales.

GENRE ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; CARE ; POLITIQUE SOCIALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 699 p.
Cote : 205 ACH

Les notices de ce dictionnaire pionnier recensent les concepts, théories et objets canoniques de la science politique (citoyenneté, libéralisme, administration, partis politiques, mondialisation, etc.) en montrant le rôle central du genre dans leur genèse et leur maturation. Elles révèlent aussi le fonctionnement des inégalités entre les femmes et les hommes dans les partis, les assemblées, et la manière dont se fabrique et s'exprime le rapport entre les sexes dans les discours et les comportements politiques. Enfin, elles présentent les nouveaux concepts forgés par les spécialistes du genre (care, féminisme d'État, intersectionnalité, etc.).
Les notices de ce dictionnaire pionnier recensent les concepts, théories et objets canoniques de la science politique (citoyenneté, libéralisme, administration, partis politiques, mondialisation, etc.) en montrant le rôle central du genre dans leur genèse et leur maturation. Elles révèlent aussi le fonctionnement des inégalités entre les femmes et les hommes dans les partis, les assemblées, et la manière dont se fabrique et s'exprime le rapport ...

GENRE ; POLITIQUE ; CARE ; INTERSECTIONNALITE ; FEMINISME ; MILITANTISME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 128 p.
Cote : 216 FEM

Sommaire :
- Etat des lieux
- Agir au travail
- Agir dans la famille
- Agir sur les mentalités
- L'égalité en question

EGALITE FEMME HOMME ; FEMINISME ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; MODE DE GARDE ; PETITE ENFANCE ; MIXITE ; CARE ; GENRE ; STATISTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 136 p.
Cote : 201 GIL

Comment résister à l'injustice ? Peut-on vaincre le "capitalisme émotionnel" ? Une éthique du care globale est-elle possible à l'heure des migrations transnationales ? Réunies pour la première fois, trois féministes pionnières de la théorie et de l'éthique du care, la psychologue Carol Gilligan, la sociologue Arlie Hochschild et la politiste Joan Tronto, apportent leurs éléments de réponse avec, en ligne de mire, une injonction : encourager chacun à prendre ses responsabilités pour agir contre l'indifférence des privilégiés. Un événement intellectuel.
Comment résister à l'injustice ? Peut-on vaincre le "capitalisme émotionnel" ? Une éthique du care globale est-elle possible à l'heure des migrations transnationales ? Réunies pour la première fois, trois féministes pionnières de la théorie et de l'éthique du care, la psychologue Carol Gilligan, la sociologue Arlie Hochschild et la politiste Joan Tronto, apportent leurs éléments de réponse avec, en ligne de mire, une injonction : encourager ...

CARE ; MIGRATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 430 p.
Cote : 215 VER

Neuvième volume de la collection "Cahiers genre et développement".
Les études féministes ont souligné l’importance d’étudier le travail auparavant invisible des femmes, productif et reproductif, et la nouvelle division du travail productif et reproductif dans la mondialisation du capitalisme. L’analyse du capitalisme mondialisé dans une perspective décoloniale permet de comprendre qu’il n’est pas seulement un système économique ni seulement un système culturel mais un réseau global de pouvoir intégré par des processus économiques, politiques et culturels qui constituent un ensemble. Partout on observe un système, social, économique, culturel, moral d’organisation de la reproduction sociale, y compris le care, entendu comme échange économico-affectif, qui implique des biens et des services liés à l’économie capitaliste. Dans le nouvel ordre économique global, que l’on pourrait toujours qualifier de colonial, caractérisé par la nouvelle division internationale du travail, l’articulation entre rapports sociaux dans l’économie domestique et capitaliste prend de nouvelles formes. Mais le système repose toujours sur l’organisation de l’ensemble des activités et des rapports indispensables à la reproduction sociale, par-delà les frontières, dans des réseaux et foyers transnationaux, en s’appuyant sur des discours de genre et de race, voire de classe. Dans ce système, les femmes migrantes sont particulièrement présentes. Elles constituent un maillon essentiel du système de protection sociale aux Nords, y contribuent à la production de richesses, tout en assurant l’organisation de la reproduction sociale aux Suds, dans les foyers qu’elles ont gardés dans leurs pays d’origine.
Neuvième volume de la collection "Cahiers genre et développement".
Les études féministes ont souligné l’importance d’étudier le travail auparavant invisible des femmes, productif et reproductif, et la nouvelle division du travail productif et reproductif dans la mondialisation du capitalisme. L’analyse du capitalisme mondialisé dans une perspective décoloniale permet de comprendre qu’il n’est pas seulement un système économique ni seulement un ...

MIGRATION ; MONDIALISATION ; GENRE ; FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; FEMME ; TRAVAIL ; CARE ; INTERSECTIONNALITE ; MONDE ; ARGENT ; TRAVAIL DOMESTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 362 p.
Cote : 205 CAI

Après deux mille cinq cents ans de philosophie, deux ou trois cents ans de sciences sociales, plus d'un siècle de psychanalyse et quelques décennies de théories féministes puis de gender studies, peut-on encore espérer avancer dans la réflexion sur les rapports des femmes et des hommes ? Tel est le pari de ce numéro qui, en opérant un léger déplacement, propose d'interroger, du point de vue du don, leurs ambivalences, réversibilités et complexités.
Après deux mille cinq cents ans de philosophie, deux ou trois cents ans de sciences sociales, plus d'un siècle de psychanalyse et quelques décennies de théories féministes puis de gender studies, peut-on encore espérer avancer dans la réflexion sur les rapports des femmes et des hommes ? Tel est le pari de ce numéro qui, en opérant un léger déplacement, propose d'interroger, du point de vue du don, leurs ambivalences, réversibilités et ...

FEMME ; CARE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 140 p.
Cote : 216.6 DEV

Faire le ménage est une activité particulièrement commune : l'entretien du domicile apparaît comme une nécessité naturelle, répétitive, routinière, d'ordre privé. Ce n'est apparemment pas une question politique et économique. Pourtant, le ménage est au centre de nombreux rapports de force et de pouvoir. La question du partage des tâches entre hommes et femmes est évidemment la première qui vient à l'esprit : les femmes plus souvent que les hommes se chargent de ces tâches peu valorisées. Mais là n'est pas le seul enjeu, à la division du travail au sein de la famille se superpose une division du travail extra-familiale, par le biais de l'externalisation, autrement dit, du recours à une femme de ménage. Ainsi d'intime cette question apparemment banale prend des aspects plus larges, interférant avec de nombreuses questions sociales et politiques fondamentales comme " qui occupe ces emplois ? ", " quelle valeur accorder à ces activités ? " ou encore " sous quelles modalités déléguer ou non certaines tâches ? ". La réponse à ces questions loin d'être anodine, est au contraire au centre d'enjeux politiques, économiques et éthiques. L'externalisation repose sur l'idée suivante : puisque les hommes rechignent à prendre leur part de tâches domestiques, l'égalité au sein du couple peut être en partie retrouvée ou contournée grâce au recours à une tierce personne dont la tâche est de décharger les femmes d'une partie de ce qui crée de l'inégalité au sein du couple. Cette solution non seulement semble résoudre en grande partie la question des rapports de genre mais elle s'inscrit également dans le cadre des politiques de l'emploi et constitue un véritable " gisement d'emplois " pour les salarié(e)s les moins qualifié(e)s et les services rendus facilitent la vie des femmes actives. Cet aspect justifie les nombreuses mesures d'incitation au recours aux services d'une femme de ménage par les particuliers. Le " plan Borloo " en est le dernier exemple. Enfin, les caractéristiques du marché du travail domestique font que la question de l'entretien du domicile est également au cœur des politiques d'immigration. En effet, une part très importante des employées de maison sont étrangères ou d'origine étrangère (presque la moitié selon l'enquête emploi qui minore très largement la population étrangère en ne mesurant que très imparfaitement le travail informel encore élevé dans le secteur). La question du ménage et de son organisation sous-tend ainsi plusieurs débats fondamentaux. Pourtant ce thème est assez peu traité en France, notamment en comparaison avec les pays anglo-saxons. Partant d'un objet apparemment marginal, il aboutit à des questions qui touchent à des aspects essentiels du fonctionnement de l'égalité et de la démocratie en France aujourd'hui.
Faire le ménage est une activité particulièrement commune : l'entretien du domicile apparaît comme une nécessité naturelle, répétitive, routinière, d'ordre privé. Ce n'est apparemment pas une question politique et économique. Pourtant, le ménage est au centre de nombreux rapports de force et de pouvoir. La question du partage des tâches entre hommes et femmes est évidemment la première qui vient à l'esprit : les femmes plus souvent que les ...

EGALITE FEMME HOMME ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; SEXISME ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; EGALITE SALARIALE ; POLITIQUE ; SOCIETE ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; TRAVAIL ; CARE ; TRAVAIL A TEMPS PARTIEL ; TEMPS LIBRE ; TEMPS PARENTAL ; HOMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 235 p.
Cote : 205 CIT

Non-mixité, créativité sémantique, déstabilisations du sexisme ordinaire par l’humour et l’auto-dérision, action publique médiatique... certaines pratiques évoquées dans cet entretien semblent s’inscrire dans la droite ligne de la gerbe déposée à la femme du soldat inconnu en 1970. Mais l’accent porté en 2010 sur l’articulation entre féminisme, anti-racisme, anti-capitalisme, homo, trans et puto phobies renvoie à des problématiques actuelles qui articulent queer, anar, punk ou post-co dans des coalitions politiques qui s’assument en rupture avec "?le féminisme de l’égalité?". Les enjeux du ou plutôt des féminismes aujourd’hui se nouent, se clivent ou se déplacent autour de deux questions brûlantes?: leS sexualitéS et la place des femmes voilées dans les discours et les pratiques féministes.
Non-mixité, créativité sémantique, déstabilisations du sexisme ordinaire par l’humour et l’auto-dérision, action publique médiatique... certaines pratiques évoquées dans cet entretien semblent s’inscrire dans la droite ligne de la gerbe déposée à la femme du soldat inconnu en 1970. Mais l’accent porté en 2010 sur l’articulation entre féminisme, anti-racisme, anti-capitalisme, homo, trans et puto phobies renvoie à des problématiques actuelles qui ...

ASPECT PHILOSOPHIQUE ; GENRE ; IDENTITÉ SEXUELLE ; VOILE ISLAMIQUE ; MOUVEMENT DE FEMMES ; FEMINISME ; TRANSGENRE ; HOMOSEXUALITE ; BISEXUALITE ; LGBT ; PORNOGRAPHIE ; SEXISME ; MIXITE ; HUMOUR ; PROSTITUTION ; SEXUALITE ; MILITANTISME ; LUTTE FEMINISTE ; ANNÉES 70 ; ANNÉES 80 ; FEMINISME UNIVERSALISTE ; FEMINISME ESSENTIALISTE ; CARE ; ECONOMIE ; BRESIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 302 p.
Cote : 818 CRI

Comment expliquer les attentes de plus en plus fortes des patients à l’égard de leurs médecins ? Toujours plus informés, exigeants quant à leur traitement, ceux-ci attendent également du médecin un rapport plus personnel, plus humain. Comment les médecins conçoivent-ils leur métier et le bon exercice de celui-ci ? Comment réagissent-ils de leur côté à l’évolution de la demande qui leur est adressée ?

MEDECIN ; STRUCTURE DE SOINS ; HOPITAL ; PSYCHIATRIE ; PATIENT ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; PSYCHANALYSE ; AUTONOMIE ; ECOUTE ; SANTE ; SANTE DES FEMMES ; CARE ; PRATIQUE SEXUELLE ; MEDECINE ; VIOLENCE INSTITUTIONNELLE ; HISTOIRE ; XVIe SIECLE ; XVIIe SIECLE ; XVIIIe SIECLE ; XIXe SIECLE ; XXe SIECLE ; SOCIETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 278 p.
Cote : 205 FAL

Le genre est un organisateur central de la mondialisation néolibérale actuelle. Qu'il s'agisse de comprendre la division internationale du travail, les mobilités et les migrations, les guerres ou encore la transnationalisation des mouvements sociaux, le genre est, avec les rapports de classe et de race, une clé d'analyse indispensable.
En effet, les femmes constituent l’une des principales sources de profit pour le capitalisme global et, simultanément, l’un des groupes sociaux les plus actifs dans la conception et la mise en œuvre d’alternatives à cette mondialisation.
En réunissant des spécialistes internationaux sur des thématiques rarement abordées, comme le rôle des femmes du Sud et leurs mouvements, la militarisation ouverte et les guerres " de basse intensité ", ou encore le travail non rémunéré des femmes, cet ouvrage renouvelle fondamentalement la critique des conséquences économiques, sociales, politiques, culturelles et idéologiques de la mondialisation.
Le genre est un organisateur central de la mondialisation néolibérale actuelle. Qu'il s'agisse de comprendre la division internationale du travail, les mobilités et les migrations, les guerres ou encore la transnationalisation des mouvements sociaux, le genre est, avec les rapports de classe et de race, une clé d'analyse indispensable.
En effet, les femmes constituent l’une des principales sources de profit pour le capitalisme global et, ...

FEMME ; FEMINISME ; GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; MONDIALISATION ; TRAVAIL ; IMMIGRATION ; CARE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; GUERRE ; DROITS DES FEMMES ; CONDITION FEMININE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; EGALITE FEMME HOMME ; INDE ; MOYEN ORIENT ; JAPON ; PHILIPPINES ; FRANCE ; ETATS-UNIS ; MEXIQUE ; AFRIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 186 p.
Cote : 205 DOR

Reproduire le genre ? Il s'agit d’abord du genre de la reproduction, c’est-à-dire d’une reproduction dénaturalisée, mais aussi de la manière dont l’ordre de la famille, de la parenté et de la parentalité ne se contente pas de refléter un ordre des sexes : par le jeu des rôles sexués, il participe de sa reproduction.

Après Genres & Sexualités (2009), ce volume réunissant anthropologues, historiens, juristes, philosophes et sociologues vient clore les actes de trois colloques organisés à l’initiative de la Bibliothèque publique d’information. L’ensemble est défini par le renversement d’une donnée empirique en une interrogation : des femmes et des hommes ? Au-delà du pluriel, c’est l’évidence selon laquelle il y a deux sexes qui est ainsi soumise à la question par le concept de genre. La différence des sexes posée comme un fait non-problématique, c’est-à-dire niée en tant que problème, est au principe de l’ordre, non seulement des sexes, mais aussi des sexualités, de l’ordre familial et de la filiation, et de la reproduction. Le genre ébranle l’évidence de cette donnée première en la dénaturalisant.

Le genre se révèle ainsi, inséparablement, un outil (scientifique) et une arme (politique) : le féminisme ouvre un champ d’études en même temps qu’un champ de bataille.
Reproduire le genre ? Il s'agit d’abord du genre de la reproduction, c’est-à-dire d’une reproduction dénaturalisée, mais aussi de la manière dont l’ordre de la famille, de la parenté et de la parentalité ne se contente pas de refléter un ordre des sexes : par le jeu des rôles sexués, il participe de sa reproduction.

Après Genres & Sexualités (2009), ce volume réunissant anthropologues, historiens, juristes, philosophes et sociologues vient ...

GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; REPRODUCTION ; CONTRACEPTION MASCULINE ; MARIAGE ; MATRIARCAT ; MATERNITE ; PATERNITE ; PARENTALITE ; FAMILLE ; FILIATION ; CARE ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 272 p.
Cote : 100.4 MON

Notre siècle propose un nouveau paradigme du service, modèle social qui mêle emploi et solidarité. Il y eut jadis la domesticité d'apparat, puis la bonne de la bourgeoisie, et l'employée de maison de l'après-guerre. Désormais, la prise en charge de la vieillesse (mais pas seulement), et la volonté de trouver de nouveaux gisements d'emploi entraînent l'organisation du " service à la personne ". Que penser de cette mutation ? Deux directions s'offrent à nous, celle du rapport entre service et démocratie, et celle du lien entre corps et propriété de soi. La question posée au XXe siècle par le service domestique fut celle de la difficulté à penser ensemble une situation faite de hiérarchie et de dépendance avec le support politique d'une société nouvelle, conjonction du principe de l'égalité de tous et de l'autonomie de la personne. Comment penser l'égalité et la dissymétrie, l'autonomie et le lien ? Comment définir un métier fait de confusion des rapports humains et de tâches sans limites précises ? Tel est, trente ans après, l'intérêt de republier Femmes toutes mains, de manière à rendre au mot de " service " toute son opacité, à réfléchir à nouveau à ce terme simple, cru, et sérieusement équivoque.
Notre siècle propose un nouveau paradigme du service, modèle social qui mêle emploi et solidarité. Il y eut jadis la domesticité d'apparat, puis la bonne de la bourgeoisie, et l'employée de maison de l'après-guerre. Désormais, la prise en charge de la vieillesse (mais pas seulement), et la volonté de trouver de nouveaux gisements d'emploi entraînent l'organisation du " service à la personne ". Que penser de cette mutation ? Deux directions ...

FEMME ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; CONDITION FEMININE ; HISTOIRE ; TRAVAIL ; EGALITE FEMME HOMME ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; PERSONNE ÂGEE ; CORPS ; FRANCE ; CARE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 40 p.
Cote : 217 BOV w

Table des matières
1. Introduction
2. Garde des enfants: une demande croissante
2.1. Structures d’accueil insuffisantes
2.2. Les divers modes de garde
3. Les métiers de la petite enfance dans une perspective de genre
3.1. De la division sexuelle du travail
3.2. Un métier du " care "
3.3. Une professionnalisation difficile
4. Histoire d’une exclusion : retour sur événement
4.1. Le rapport Meyer
4.2. Les réactions au Rapport Meyer
4.3. La décision d'exclusion: arguments et réactions des professionnelles
5. Analyse dans une perspective de genre
5.1. Les arguments des acteurs/-trices à la lumière du genre
5.2. Une profession à la reconnaissance fragile
6. Conclusion
7. Bibliographie
Table des matières
1. Introduction
2. Garde des enfants: une demande croissante
2.1. Structures d’accueil insuffisantes
2.2. Les divers modes de garde
3. Les métiers de la petite enfance dans une perspective de genre
3.1. De la division sexuelle du travail
3.2. Un métier du " care "
3.3. Une professionnalisation difficile
4. Histoire d’une exclusion : retour sur événement
4.1. Le rapport Meyer
4.2. Les réactions au Rapport Meyer
4.3. La ...

PETITE ENFANCE ; FORMATION ; MÉTIER ; FEMME ; CRECHE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; MODE DE GARDE ; EDUCATEUR ; CARE ; GENRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

vol. 37 - n° 1 - 205 p.
Cote : P 11

Peut-on utiliser le terme de "solidarités familiales" pour désigner les diverses formes d'entraide entre les membres de la famille élargie, donnant ainsi l’illusion que tous et toutes se soucient mutuellement de leur bien-être, alors qu’une bonne partie de ces entraides, qui impliquent du travail non rémunéré, sont exécutées par les femmes? Que signifie pour des féministes de parler de solidarité dans une institution qui repose, entre autres, sur l’assignation du travail domestique aux femmes?
Par les interrogations qu’ils amènent, les articles composant ce dossier sur les solidarités familiales participe à la mise en œuvre d’une nouvelle utopie à même de construire un vivre ensemble à la fois plus solidaire et plus égalitaire. Afin que vivent les solidarités familiales et qu’elles conservent leur force de recours inconditionnel et indéfectible, il est indispensable de continuer à comptabiliser la charge de travail liée au faire famille, mais la mobilisation pour faire reconnaître le temps nécessaire à son exercice est tout aussi urgente. À l’évidence, une réduction du temps de travail pour tous et toutes reste donc une revendication féministe centrale, tout comme l’exigence d’introduire et d’améliorer les divers congés familiaux (maternité, paternité, parental, proche aidant·e, enfant malade, etc.). Mais ces mesures doivent s’accompagner d’un décloisonnement des politiques sociales et de l’emploi afin de redéfinir la place attribuée au care, notamment en favorisant des formes de partage et de collectivisation de ce qui fait communauté.
Peut-on utiliser le terme de "solidarités familiales" pour désigner les diverses formes d'entraide entre les membres de la famille élargie, donnant ainsi l’illusion que tous et toutes se soucient mutuellement de leur bien-être, alors qu’une bonne partie de ces entraides, qui impliquent du travail non rémunéré, sont exécutées par les femmes? Que signifie pour des féministes de parler de solidarité dans une institution qui repose, entre autres, ...

FAMILLE ; GENRE ; FEMME ; CARE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; SOLIDARITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 28 - n° 1 - 259 p.
Cote : P 363

Sophie Bourgault - Le féminisme du care et la pensée politique D’Hannah Arendt : une improbable amitié
Patricia Paperman - L’éthique du care et les voix différentes de l’enquête
Pascale Molinier - Des différences dans les voix différentes : entre l’inexpressivité et la surexpressivité, trouver le ton
Naïma Hamrouni - La dépendance, les services publics, le care et le discours familialiste : une critique du modèle d’égalité des sexes d’Eva Feder Kittay
Maria De Koninck - Les techniques de reproduction et l’éviction du corps féminin
Valérie Bourgeois-Guérin et Simon Beaudoin - Réflexion historique sur l’éthique féministe : l’exemple des femmes âgées atteintes d’un cancer incurable
Lyse Langlois, Dominique Tanguay, Lise Fillion et Marie-Anik Robitaille - La sensibilité éthique : une fenêtre pour combattre les inégalités de pouvoir entre les groupes
Claude Gendron - Le programme Éthique et culture religieuse et l’éthique du care
Annabelle Seery - Les jeunes féministes et la valorisation du travail de reproduction : quelques réflexions sur le mouvement des femmes au Québec
Mélanie Julien et Lynda Gosselin - Les études à temps partiel, les retours aux études et la parentalité étudiante : entre avantages et risques pour les femmes
Hajer Zarrouk - Les violences conjugales au prisme de la télévision tunisienne : les séries télé et les talk-shows
Sophie Bourgault - Le féminisme du care et la pensée politique D’Hannah Arendt : une improbable amitié
Patricia Paperman - L’éthique du care et les voix différentes de l’enquête
Pascale Molinier - Des différences dans les voix différentes : entre l’inexpressivité et la surexpressivité, trouver le ton
Naïma Hamrouni - La dépendance, les services publics, le care et le discours familialiste : une critique du modèle d’égalité des sexes d’Eva Feder ...

VISIBILITE ; FEMME ; CORPS ; CARE ; ETHIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 32 - n° 2 - 143 p.
Cote : P 11

- Hélène Martin, Marianne Modak et Véréna Keller : Le travail social entre émancipation et normalisation : une voie étroite pour les approches féministes
- Marion Manier : Les missions de " proximité " en question : places et postures des intervenantes sociales minoritaires
Isabelle Courcy et Catherine des Rivières-Pigeon : Intervention intensive et travail invisible de femmes : le cas de mères de jeunes enfants autistes et de leurs intervenantes
- Louise Boivin : Réorganisation des services d’aide à domicile au Québec et droits syndicaux : de la qualification à la disponibilité permanente juste-à-temps
- Marianne Modak, Françoise Messant et Véréna Keller, avec la collaboration de Myriam Girardin
Les normes d’une famille " juste " dans les interventions des assistants et assistantes sociales de l’aide sociale publique
- Portrait de Geneviève Cresson, sociologue féministe Réalisé par Marianne Modak et Hélène Martin
- Hélène Martin, Marianne Modak et Véréna Keller : Le travail social entre émancipation et normalisation : une voie étroite pour les approches féministes
- Marion Manier : Les missions de " proximité " en question : places et postures des intervenantes sociales minoritaires
Isabelle Courcy et Catherine des Rivières-Pigeon : Intervention intensive et travail invisible de femmes : le cas de mères de jeunes enfants autistes et de leurs int...

TRAVAILLEUR SOCIAL ; FEMINISME ; CARE ; PETITE ENFANCE ; GENRE ; SANTE ; FEMME ; TRAVAIL

... Lire [+]

Z