Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Travail social. | Nouvelles Questions féministes - Questions féministes 10/2013 H

Revue

UH

vol. 32 - n° 2 - 143 p.
Cote : P 11

- Hélène Martin, Marianne Modak et Véréna Keller : Le travail social entre émancipation et normalisation : une voie étroite pour les approches féministes
- Marion Manier : Les missions de " proximité " en question : places et postures des intervenantes sociales minoritaires
Isabelle Courcy et Catherine des Rivières-Pigeon : Intervention intensive et travail invisible de femmes : le cas de mères de jeunes enfants autistes et de leurs intervenantes
- Louise Boivin : Réorganisation des services d’aide à domicile au Québec et droits syndicaux : de la qualification à la disponibilité permanente juste-à-temps
- Marianne Modak, Françoise Messant et Véréna Keller, avec la collaboration de Myriam Girardin
Les normes d’une famille " juste " dans les interventions des assistants et assistantes sociales de l’aide sociale publique
- Portrait de Geneviève Cresson, sociologue féministe Réalisé par Marianne Modak et Hélène Martin
- Hélène Martin, Marianne Modak et Véréna Keller : Le travail social entre émancipation et normalisation : une voie étroite pour les approches féministes
- Marion Manier : Les missions de " proximité " en question : places et postures des intervenantes sociales minoritaires
Isabelle Courcy et Catherine des Rivières-Pigeon : Intervention intensive et travail invisible de femmes : le cas de mères de jeunes enfants autistes et de leurs int...

TRAVAILLEUR SOCIAL ; FEMINISME ; CARE ; PETITE ENFANCE ; GENRE ; SANTE ; FEMME ; TRAVAIL

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z
; XXe SIECLE ; SOCIETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le sexe de la mondialisation. Genre, classe, race et nouvelle division du travail. FALQUET Jules ; HIRATA Helena ; KERGOAT Danièle ; LABARI Brahim ; LE FEUVRE Nicky ; SOW Fatou | Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques 2010

Ouvrage

UV

- 278 p.
Cote : 205 FAL

Le genre est un organisateur central de la mondialisation néolibérale actuelle. Qu'il s'agisse de comprendre la division internationale du travail, les mobilités et les migrations, les guerres ou encore la transnationalisation des mouvements sociaux, le genre est, avec les rapports de classe et de race, une clé d'analyse indispensable.
En effet, les femmes constituent l’une des principales sources de profit pour le capitalisme global et, simultanément, l’un des groupes sociaux les plus actifs dans la conception et la mise en œuvre d’alternatives à cette mondialisation.
En réunissant des spécialistes internationaux sur des thématiques rarement abordées, comme le rôle des femmes du Sud et leurs mouvements, la militarisation ouverte et les guerres " de basse intensité ", ou encore le travail non rémunéré des femmes, cet ouvrage renouvelle fondamentalement la critique des conséquences économiques, sociales, politiques, culturelles et idéologiques de la mondialisation.
Le genre est un organisateur central de la mondialisation néolibérale actuelle. Qu'il s'agisse de comprendre la division internationale du travail, les mobilités et les migrations, les guerres ou encore la transnationalisation des mouvements sociaux, le genre est, avec les rapports de classe et de race, une clé d'analyse indispensable.
En effet, les femmes constituent l’une des principales sources de profit pour le capitalisme global et, ...

FEMME ; FEMINISME ; GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; MONDIALISATION ; TRAVAIL ; IMMIGRATION ; CARE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; GUERRE ; DROITS DES FEMMES ; CONDITION FEMININE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; EGALITE FEMME HOMME ; INDE ; MOYEN ORIENT ; JAPON ; PHILIPPINES ; FRANCE ; ETATS-UNIS ; MEXIQUE ; AFRIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Reproduire le genre. DORLIN Elsa ; FASSIN Eric | Centre Georges Pompidou 2010

Ouvrage

UV

- 186 p.
Cote : 205 DOR

Reproduire le genre ? Il s'agit d’abord du genre de la reproduction, c’est-à-dire d’une reproduction dénaturalisée, mais aussi de la manière dont l’ordre de la famille, de la parenté et de la parentalité ne se contente pas de refléter un ordre des sexes : par le jeu des rôles sexués, il participe de sa reproduction.

Après Genres & Sexualités (2009), ce volume réunissant anthropologues, historiens, juristes, philosophes et sociologues vient clore les actes de trois colloques organisés à l’initiative de la Bibliothèque publique d’information. L’ensemble est défini par le renversement d’une donnée empirique en une interrogation : des femmes et des hommes ? Au-delà du pluriel, c’est l’évidence selon laquelle il y a deux sexes qui est ainsi soumise à la question par le concept de genre. La différence des sexes posée comme un fait non-problématique, c’est-à-dire niée en tant que problème, est au principe de l’ordre, non seulement des sexes, mais aussi des sexualités, de l’ordre familial et de la filiation, et de la reproduction. Le genre ébranle l’évidence de cette donnée première en la dénaturalisant.

Le genre se révèle ainsi, inséparablement, un outil (scientifique) et une arme (politique) : le féminisme ouvre un champ d’études en même temps qu’un champ de bataille.
Reproduire le genre ? Il s'agit d’abord du genre de la reproduction, c’est-à-dire d’une reproduction dénaturalisée, mais aussi de la manière dont l’ordre de la famille, de la parenté et de la parentalité ne se contente pas de refléter un ordre des sexes : par le jeu des rôles sexués, il participe de sa reproduction.

Après Genres & Sexualités (2009), ce volume réunissant anthropologues, historiens, juristes, philosophes et sociologues vient ...

GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; REPRODUCTION ; CONTRACEPTION MASCULINE ; MARIAGE ; MATRIARCAT ; MATERNITE ; PATERNITE ; PARENTALITE ; FAMILLE ; FILIATION ; CARE ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Service ou servitude ? Essai sur les femmes toutes mains. FRAISSE Genevieve | Nathan 2009

Ouvrage

UV

- 272 p.
Cote : 100.4 MON

Notre siècle propose un nouveau paradigme du service, modèle social qui mêle emploi et solidarité. Il y eut jadis la domesticité d'apparat, puis la bonne de la bourgeoisie, et l'employée de maison de l'après-guerre. Désormais, la prise en charge de la vieillesse (mais pas seulement), et la volonté de trouver de nouveaux gisements d'emploi entraînent l'organisation du " service à la personne ". Que penser de cette mutation ? Deux directions s'offrent à nous, celle du rapport entre service et démocratie, et celle du lien entre corps et propriété de soi. La question posée au XXe siècle par le service domestique fut celle de la difficulté à penser ensemble une situation faite de hiérarchie et de dépendance avec le support politique d'une société nouvelle, conjonction du principe de l'égalité de tous et de l'autonomie de la personne. Comment penser l'égalité et la dissymétrie, l'autonomie et le lien ? Comment définir un métier fait de confusion des rapports humains et de tâches sans limites précises ? Tel est, trente ans après, l'intérêt de republier Femmes toutes mains, de manière à rendre au mot de " service " toute son opacité, à réfléchir à nouveau à ce terme simple, cru, et sérieusement équivoque.
Notre siècle propose un nouveau paradigme du service, modèle social qui mêle emploi et solidarité. Il y eut jadis la domesticité d'apparat, puis la bonne de la bourgeoisie, et l'employée de maison de l'après-guerre. Désormais, la prise en charge de la vieillesse (mais pas seulement), et la volonté de trouver de nouveaux gisements d'emploi entraînent l'organisation du " service à la personne ". Que penser de cette mutation ? Deux directions ...

FEMME ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; CONDITION FEMININE ; HISTOIRE ; TRAVAIL ; EGALITE FEMME HOMME ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; PERSONNE ÂGEE ; CORPS ; FRANCE ; CARE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Educatrice de la petite enfance : un métier féminin en perte de reconnaissance. Du Rapport Meyer à l'exclusion de la formation d’éducatrice de la petite enfance de la filière HES. BOVOLENTA Michela | Université de Genève 03/2007 H

Ouvrage

UH

- 40 p.
Cote : 217 BOV w

Table des matières
1. Introduction
2. Garde des enfants: une demande croissante
2.1. Structures d’accueil insuffisantes
2.2. Les divers modes de garde
3. Les métiers de la petite enfance dans une perspective de genre
3.1. De la division sexuelle du travail
3.2. Un métier du " care "
3.3. Une professionnalisation difficile
4. Histoire d’une exclusion : retour sur événement
4.1. Le rapport Meyer
4.2. Les réactions au Rapport Meyer
4.3. La décision d'exclusion: arguments et réactions des professionnelles
5. Analyse dans une perspective de genre
5.1. Les arguments des acteurs/-trices à la lumière du genre
5.2. Une profession à la reconnaissance fragile
6. Conclusion
7. Bibliographie
Table des matières
1. Introduction
2. Garde des enfants: une demande croissante
2.1. Structures d’accueil insuffisantes
2.2. Les divers modes de garde
3. Les métiers de la petite enfance dans une perspective de genre
3.1. De la division sexuelle du travail
3.2. Un métier du " care "
3.3. Une professionnalisation difficile
4. Histoire d’une exclusion : retour sur événement
4.1. Le rapport Meyer
4.2. Les réactions au Rapport Meyer
4.3. La ...

PETITE ENFANCE ; FORMATION ; MÉTIER ; FEMME ; CRECHE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; MODE DE GARDE ; EDUCATEUR ; CARE ; GENRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Solidarités familiales ? | Nouvelles Questions féministes - Questions féministes 05/2018 H

Revue

y

vol. 37 - n° 1 - 205 p.
Cote : P 11

Peut-on utiliser le terme de "solidarités familiales" pour désigner les diverses formes d'entraide entre les membres de la famille élargie, donnant ainsi l’illusion que tous et toutes se soucient mutuellement de leur bien-être, alors qu’une bonne partie de ces entraides, qui impliquent du travail non rémunéré, sont exécutées par les femmes? Que signifie pour des féministes de parler de solidarité dans une institution qui repose, entre autres, sur l’assignation du travail domestique aux femmes?
Par les interrogations qu’ils amènent, les articles composant ce dossier sur les solidarités familiales participe à la mise en œuvre d’une nouvelle utopie à même de construire un vivre ensemble à la fois plus solidaire et plus égalitaire. Afin que vivent les solidarités familiales et qu’elles conservent leur force de recours inconditionnel et indéfectible, il est indispensable de continuer à comptabiliser la charge de travail liée au faire famille, mais la mobilisation pour faire reconnaître le temps nécessaire à son exercice est tout aussi urgente. À l’évidence, une réduction du temps de travail pour tous et toutes reste donc une revendication féministe centrale, tout comme l’exigence d’introduire et d’améliorer les divers congés familiaux (maternité, paternité, parental, proche aidant·e, enfant malade, etc.). Mais ces mesures doivent s’accompagner d’un décloisonnement des politiques sociales et de l’emploi afin de redéfinir la place attribuée au care, notamment en favorisant des formes de partage et de collectivisation de ce qui fait communauté.
Peut-on utiliser le terme de "solidarités familiales" pour désigner les diverses formes d'entraide entre les membres de la famille élargie, donnant ainsi l’illusion que tous et toutes se soucient mutuellement de leur bien-être, alors qu’une bonne partie de ces entraides, qui impliquent du travail non rémunéré, sont exécutées par les femmes? Que signifie pour des féministes de parler de solidarité dans une institution qui repose, entre autres, ...

FAMILLE ; GENRE ; FEMME ; CARE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; SOLIDARITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.