m

Documents  LEBRUN Caroline | enregistrements trouvés : 1

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 204 - p. 63-77
Cote : P 26

Adolescence et ménopause, résultant toutes deux d’événements biologiques, imposent un travail à la psyché et, comme toute nouveauté, peuvent convoquer l’angoisse. Pour l’une il s’agit d’intégrer un organe, une fonction en plus, pour l’autre de vivre la perte de cette même fonction. Adolescence et ménopause sont interrogées à la lumière des deux théories de l’angoisse freudienne et de l’ouverture à la question du narcissisme, de la perte d’objet. La ménopause pourrait-elle, comme l’adolescence, acquérir un statut de modèle permettant de penser la question de la perte pour les deux sexes ?
Adolescence et ménopause, résultant toutes deux d’événements biologiques, imposent un travail à la psyché et, comme toute nouveauté, peuvent convoquer l’angoisse. Pour l’une il s’agit d’intégrer un organe, une fonction en plus, pour l’autre de vivre la perte de cette même fonction. Adolescence et ménopause sont interrogées à la lumière des deux théories de l’angoisse freudienne et de l’ouverture à la question du narcissisme, de la perte d’objet. ...

MENOPAUSE ; ADOLESCENCE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

0
Z