m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  PRECIADO Beatriz | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 409 p.
Cote : 113 PRE

«Je ne prends pas la testostérone pour me transformer en homme, mais pour trahir ce que la société a voulu faire de moi, pour écrire, pour baiser, pour ressentir une forme de plaisir post-pornographique, pour ajouter une prothèse moléculaire à mon identité transgenre low-tech faite de godes, de textes et d'images en mouvement, pour venger ta mort.» Récit autopornographique et analyse de la production du corps à l'ère pharmacopornographique, Testo Junkie transgresse les limites traditionnelles de l'essai philosophique. La politique queer y pénètre la théorie, comme la testostérone se glisse dans la peau. «... Un regard extrêmement fin sur le régime post-industriel, global et médiatique. Certainement un des essais les plus radicaux et passionnants de ces dernières années.» José Andrés Rojo, Babelia, El País
«Je ne prends pas la testostérone pour me transformer en homme, mais pour trahir ce que la société a voulu faire de moi, pour écrire, pour baiser, pour ressentir une forme de plaisir post-pornographique, pour ajouter une prothèse moléculaire à mon identité transgenre low-tech faite de godes, de textes et d'images en mouvement, pour venger ta mort.» Récit autopornographique et analyse de la production du corps à l'ère pharmacopornographique, ...

PORNOGRAPHIE ; TRANSGENRE ; DROGUE ; NORME ; SEXUALITE ; HORMONE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 241 p.
Cote : 102 PRE

"Si tu veux changer un homme, transforme sa maison", telle pourrait être la devise de Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, qui présente à ses lecteurs, outre des femmes à oreilles de lapin, un véritable manifeste pour "l'émancipation masculine". Penthouse pour célibataire, lit rotatif, jet privé Big Bunny, grottes tropicales, piscines transparentes, night-clubs, mobilier design, manoirs extravagants truffés de caméras de surveillance... En pleine guerre froide, Playboy invente la première utopie érotique de l'ère de la communication de masse : un bordel multimédia où un homme, divorcé, célibataire et polygame, vit accompagné d'une trentaine de femmes filmées en permanence dans un parc à thème sexuel. C'est en analysant les rapports entre architecture, technologie et sexualité, par le biais d'un questionnement qui échappe à toute catégorisation morale, que Beatriz Preciado étudie l'empire Playboy, première industrie de loisirs sexuels du capitalisme global. Preciado explore avec un talent philosophique rare la relation de l'archipel Playboy aux maisons de plaisir et aux utopies sexuelles architecturales de Sade, Ledoux ou Restif de La Bretonne, révélant le coeur de la pornotopie Playboy, dans laquelle l'architecture devient espace de théâtralisation de l'hétérosexualité.
"Si tu veux changer un homme, transforme sa maison", telle pourrait être la devise de Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, qui présente à ses lecteurs, outre des femmes à oreilles de lapin, un véritable manifeste pour "l'émancipation masculine". Penthouse pour célibataire, lit rotatif, jet privé Big Bunny, grottes tropicales, piscines transparentes, night-clubs, mobilier design, manoirs extravagants truffés de caméras de surveillance... En ...

PORNOGRAPHIE ; INTERNET ; MEDIA ; SEXUALITE

... Lire [+]

Filtrer

Z